Chargement...

Résidentiel 2010: gaz, fioul, électricité; marque Certitherm, ...

Chers internautes, nous vous informons que la lettre ThermPress/Xpair reprendra
son rythme hebdomadaire à partir du mardi 30 aout 2011 !

Le résidentiel en 2010 : le gaz et le fioul en recul, l'électricité en progression

Dans le secteur résidentiel et tertiaire, il y a eu en 2010 une évolution des comportements "impulsée, d'une part, par la hausse, perçue comme durable, des prix de l'énergie, d'autre part, par les mesures de promotion des économies d'énergie (DPE, CEE, etc.)". C'est ce qu'observe une étude que vient de publier le Commissariat général au développement durable (CGDD). Dans le résidentiel-tertiaire, la consommation de gaz naturel a baissé de 2,5% en 2010, indique-t-on au CGDD, où l'on ajoute : "On a probablement l'effet cumulé d'une baisse des consommations unitaires (par m2 chauffé) et d'une moindre croissance des surfaces chauffées. La baisse est notamment due à la forte hausse du prix du gaz l'an passé (+ 6,9%). Toutefois, elle ne s'explique pas uniquement par des facteurs conjoncturels dans la mesure où la consommation avait diminué de - 0,7% en 2009, malgré une baisse des prix de 2,8%. Après trois années consécutives de baisse, la consommation de gaz est désormais inférieure à son niveau de 2001. La période d'expansion du gaz naturel semble désormais terminée." On ajoute au CGDD que, en construction de maison individuelle, la proportion des particuliers choisissant le gaz (combiné ou non à une autre énergie) comme mode de chauffage, est passée de 14% en 2006 à 6% en 2008. "Et les premiers résultats de 2010 confirment cette tendance", précise-t-on. Dans le secteur tertiaire, par ailleurs, 40 % des surfaces neuves étaient chauffées au gaz en 2009, contre 54 % en 2000.
A propos du chauffage au fioul domestique, l'étude indique : "La consommation de fioul est tendanciellement décroissante, - 4,3% par an en moyenne entre 2002 et 2010. Le fioul ayant disparu de la construction neuve en habitat individuel, le parc de logements chauffés au fioul est donc en diminution constante. Le chauffage au fioul est certainement particulièrement touché par les effets des encouragements à la modernisation des systèmes de chauffage." Quant à la consommation d'électricité dans le résidentiel-tertiaire, elle a progressé de 4,3% l'an passé, notamment en raison du "succès" des PAC et du chauffage électrique dans les logements, observe-t-on au CGDD. "La consommation d'électricité progresse de façon plus rapide chez les ménages que dans le tertiaire, sans doute en raison de la forte progression du chauffage électrique dans l'habitat individuel", ajoute-t-on. Par ailleurs, la consommation d'EnR dans le résidentiel-tertiaire a augmenté de 4,8% en 2010, après + 6,2 % en 2009. "Cette progression est due principalement au succès des PAC et aux progrès des nouveaux modes de chauffage au bois, adoptés à la fois dans l'habitat individuel et collectif", estime-t-on au CGDD. La proportion d'EnR est de 17% du mix énergétique dans le résidentiel, essentiellement grâce au chauffage au bois, mais de seulement 4% dans le tertiaire.

Lancement d'une marque de qualité pour les planchers chauffants hydrauliques

Pour garantir un niveau de performance thermique des planchers, plafonds et murs hydrauliques chauffants/rafraîchissants basse température, le syndicat Cochebat - qui regroupe onze industriels du secteur - a lancé, lors d'une conférence de presse la semaine dernière, une marque de qualité, Certitherm, qui sera attribuée par le syndicat à des systèmes complets, y compris ceux d'entreprises non membres de Cochebat. Le syndicat n'exclut pas que cette marque puisse être décernée, à terme, par une tierce partie. Les premiers certificats doivent être délivrés vers la fin de l'année à quelque 80 systèmes (sur un total d'environ 150 commercialisés à l'heure actuelle sur le marché français). Les émissions, absorptions et pertes au dos des systèmes Certitherm seront vérifiées par Cardonnel Ingénierie et BBS Slama pour le compte de Cochebat.

Climatique : comment évolue le marché français ?

En matériels de génie climatique, voici quelle a été l'évolution récente du marché français selon les toutes dernières statistiques de l'INSEE, encore provisoires :

INDICES DE PRIX DE PRODUCTION POUR LE MARCHÉ FRANÇAIS :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 109,4 en mai 2011 (107,2 en mai 2010).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 115,9 en mai 2011 (109,6 en mai 2010).
- Matériel aéraulique : 115,6 en mai 2011 (111,5 en mai 2010).

INDICES DE PRIX D'IMPORTATION :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 103,9 en mai 2011 (103,9 en mai 2010).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 116,3 en mai 2011 (103,1 en mai 2010).

INDICE DE CHIFFRE D'AFFAIRES CVS-CJO :
- Commerce de gros de fournitures pour plomberie et chauffage : 122,9 en avril 2011 (116 en avril 2010).

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 29 novembre 2010

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité