Chargement...

Solaire thermique en recul en 2010, climatique : les chiffres

Solaire thermique : nouveau recul européen en 2010

La fédération européenne de l’industrie solaire thermique Estif vient d’estimer que le marché solaire thermique dans l’Union européenne et la Suisse avait reculé en 2010, comme déjà en 2009, à 2 586 MWth (3 694 940 m²) de capacité nouvelle installée. Le marché a diminué de 29% en Allemagne, à 805 MWth (1 150 000 m²). Xavier Noyon, secrétaire général de l’Estif, estime que l’un des facteurs ayant contribué à ce recul du marché européen est l’insuffisance ou le caractère “imprévisible” des systèmes d’aides publiques, ce qui a réduit d’autant l’intérêt des investeurs et des particuliers pour le solaire thermique. Les marchés grec et italien ont légèrement progressé l’an passé, alors que l’Autriche, l’Espagne et la France baissaient. Quelques marchés de moins de 200 000 m² par an ont connu une croissance, comme le Portugal, la Pologne, la Suisse, la République tchèque, le Danemark et le Royaume-Uni.

Climatique : sortie de crise espérée pour 2012 en Ile-de-France

Sur le marché francilien du génie climatique, la situation est aujourd’hui “stabilisée” et “ne se dégradera pas en 2011”, mais la sortie de crise n’est pas attendue cette année, mais plutôt en 2012, et surtout au second semestre en raison d’un possible attentisme de certains clients à l’approche des échéances électorales de l’an prochain. Voilà ce qui ressort d’un entretien exclusif que vient d’accorder à ThermPresse Patrick Aimon (Fareneït), président du GCCP, syndicat francilien regroupant quelque 350 entreprises de génie climatique, de plomberie et de couverture. 
"Globalement, en Ile-de-France, le génie climatique, et tout particulièrement les entreprises spécialisées dans la rénovation ou l’entretien, s’en sortent mieux aujourd’hui que le gros œuvre ou d’autres corps d’état du second œuvre", indique M. Aimon. Par contre, la situation reste difficile pour les entreprises de génie climatique travaillant pour la clientèle des particuliers ou sur les gros chantiers de construction, spécialement d’immeubles de bureau, gros chantiers sur lesquels les adhérents du GCCP ont vu leur rémunération diminuer “d’au moins 15%” sur la période récente.
En matière de recrutements externes, les entreprises du GCCP sont confrontées à une pénurie, non pas quantitative, mais qualitative, de techniciens de génie climatique et de chargés d’affaires : "Nous manquons de bons candidats ", constate le président du GCCP. Il signale, d’autre part, une grande difficulté à conserver dans l’entreprise les jeunes embauchés, à tous les niveaux de qualification, car ceux-ci, “manquant de patience et de stabilité”, ont tendance à démissionner dès qu’ils réalisent qu’ils n’obtiendront pas très vite les augmentations de salaire qu’ils souhaitent. Par ailleurs, un groupe de travail commun associant le GCCP et les syndics de copropriété de la Fnaim, groupe créé l’an passé, doit développer en 2011 un “lobbying” en direction des copropriétés dans le but de les inciter à “passer à l’acte” en matière de travaux de rénovation énergétique.    

Climatique : comment évolue le marché français ?

En matériels de génie climatique, voici quelle a été l'évolution récente du marché français selon les toutes dernières statistiques de l'INSEE, encore provisoires :

INDICES DE PRIX DE PRODUCTION POUR LE MARCHÉ FRANÇAIS :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 108,1 en avril 2011 (106,8 en avril 2010).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 112,9 en avril 2011 (110,4 en avril 2010).
- Matériel aéraulique : 111,9 en avril 2011 (111,9 en avril 2010).

INDICES DE PRIX D’IMPORTATION :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 103,3 en avril 2011 (103,3 en avril 2010).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 114,3 en avril 2011 (100,1 en avril 2010).

INDICE DES PRIX MOYENS À LA CONSOMMATION EN MÉTROPOLE, HEURES DE MO TTC :
- Travaux de plomberie : 45,58 en avril 2011 (44,79 en avril 2010).
- Travaux d'électricité : 43,32 en avril 2011 (42,31 en avril 2010).

INDICE DE CHIFFRE D’AFFAIRES CVS-CJO :
- Commerce de gros de fournitures pour plomberie et chauffage : 119,7 en mars 2011 (114,8 en mars 2010).

INDICE DE CHIFFRE D’AFFAIRES CVS :
- Production et distribution de vapeur et d’air conditionné : 139,7 en mars 2011 (127,6 en mars 2010).

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 29 novembre 2010

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité