Solaire thermique individuel : recul du marché en 2017 comme en 2016


Solaire thermique individuel : recul du marché en 2017 comme en 2016

En 2016, sur le marché français des applications individuelles ST (solaires thermiques), les ventes ont reculé « une nouvelle fois de plus de 30% » et le recul se poursuit cette année. C’est ce que constate une récente étude d’Observ’ER, qui ajoute que, en quatre ans, les ventes ont été divisées par 3 en métropole, alors que, par contre, l’activité du ST individuel dans les DOM était en progression sur les trois dernières années. En métropole, la situation est devenue très préoccupante, le solaire thermique est désormais un marché de niche chez les particuliers, et le CITE ne permet pas de le soutenir, explique l’étude, qui observe aussi que les artisans sont devenus « le principal canal de distribution », devant les grossistes, car seulement 43% des installations se font dorénavant dans le neuf, qui est en perte de vitesse, contre 57% en rénovation - et les installations dans l’existant passent essentiellement par des artisans, rappelle l’étude. En Cesi, le marché français 2016 s’est élevé 35,9 millions d’euros, dont 13,3 millions en production, 14,2 millions en distribution et 8,4 millions en pose, tandis que, en SSC, le marché totalisait 4,1 millions d’euros, dont 1,9 million en production, 1,5 million en distribution et 0,8 million en pose. Bien que, l’an passé, le marché des SSC soit passé sous le seuil des 3 660 m², à moins de 330 installations réalisées, la baisse du chiffre d’affaires du marché s’est ralentie, remarque l’étude.


solaire-thermique-individuel

Elle précise que, l’année dernière, le coût moyen d’un Cesi en métropole a été de 1 240 € HT par m² (contre 1 235 € en 2015) dont 290 euros pour la pose (contre 280 €), tandis que, pour un Cesi « optimisé » (c’est-à-dire couplé à un ballon solaire et à une chaudière à condensation micro-accumulée), le coût était de 1 310 € (contre 1 380 €), dont 260 € (contre 240 €) pour l’installation. En SSC, le coût moyen s’est établi à 1 200 € en 2016 (contre 1 180 € en 2015) dont 240 € (contre 220 €) pour la pose. Depuis plus de trois ans, commente l’étude, les prix moyens de vente des Cesi ne sont plus aussi nettement orientés à la baisse qu’ils ne l’ont été auparavant. Les efforts entrepris pour rationaliser les coûts, aussi bien au niveau des équipements que de la pose, ont atteint leurs limites. Pour les industriels du ST, le seul levier qui puisse réellement amener une baisse importante des prix serait des rendements d’échelle liés à des volumes de marché plus importants.


Quels salaires pour les techniciens et les cadres du génie climatique ?

Pour savoir combien gagnent les salariés du secteur du génie climatique, PageGroup France vient de réaliser une étude qui porte sur les rémunérations annuelles brutes fixes (en milliers d’euros) pour des postes en région parisienne dans des entreprises d’installation en génie climatique ou électricité. En voici l’essentiel :

* Directeur d'activité, directeur d'agence : 60-65 (0 à 2 ans), 65-75 (2 à 5 ans), >75 (5 à 15 ans).
* Chef de groupe, chef de secteur : 50-55 (0 à 2 ans), 55-65 (2 à 5 ans), >65 (5 à 15 ans).
* Chargé d'affaires travaux : 38-42 (0 à 2 ans), 42-45 (2 à 5 ans), 45-60 (5 à 15 ans).
* Conducteur de travaux : 30-33 (0 à 2 ans), 32-38 (2 à 5 ans), >40 (5 à 15 ans).
* Chef de chantier : 25-30 (0 à 2 ans), 30-35 (2 à 5 ans), 35-50 (5 à 15 ans).
* Ingénieur études de prix : 35-40 (0 à 2 ans) 40-45 (2 à 5 ans), 45-55 (5 à 15 ans).
* Technicien études de prix, métreur, chiffreur : 26-32 (0 à 2 ans), 30-36 (2 à 5 ans), 38-44 (5 à 15 ans).
* Dessinateur, projeteur, technicien études : 25- 30 (0 à 2 ans), 32-36 (2 à 5 ans), 35-45 (5 à 15 ans).

Précisons que, pour plusieurs de ces métiers (conducteur de travaux, chef de chantier, ingénieur EDP, technicien EDP, métreur, chiffreur), les rémunérations ont tendance à croître, alors que, pour les autres métiers la tendance est plutôt à la stabilité.


Génie climatique : comment évolue le marché français ?

En génie climatique, voici quelle est l'évolution du marché français selon les toutes dernières statistiques de l'INSEE :

INDICES DE CHIFFRE D’AFFAIRES :
- Commerce de gros de fournitures pour plomberie et chauffage : 89,55 en août 2017 (80,02 en août 2016).
- Production et distribution de vapeur et d’air conditionné : 89,16 en août 2017 (77,38 en août 2016).
- Fabrication de radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 79,62 en août 2017 (79,49 en août 2016).
- Fabrication d’équipements aérauliques et frigorifiques : 104,04 en août 2017 (97,48 en août 2016).
- Travaux d'installation d'équipements thermiques et de climatisation : 124,43 en août 2017 (115,12 en août 2016).

INDICES DE PRIX DE PRODUCTION POUR LE MARCHÉ FRANÇAIS :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 91,9 en septembre 2017 (92,7 en septembre 2016).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 105,3 en septembre 2017 (107 en septembre 2016).

INDICES DE PRIX D’IMPORTATION :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 112,1 en septembre 2017 (110,3 en septembre 2016).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 97,8 en septembre 2017 (97,5 en septembre 2016).

INDICES DE COÛTS :
- BT 40 (chauffage central) : 105,7 en juillet 2017 (103,9 en juillet 2016). 
- BT 41 (ventilation et conditionnement d'air) : 108,5 en juillet 2017 (108,1 en juillet 2016).



Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 630 € TTC/an : Cliquez ici


Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 19 Juin 2017

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Cette expertise vise à optimiser les performances énergétiques des logements collectifs en combinant chaudières à gaz naturel et pompes à chaleur, en réponse aux normes réglementaires et aux e


EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Découvrez les dernières avancées dans le domaine de la géothermie de surface, où les pompes à chaleur (PAC) exploitent la chaleur du sous-sol.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Découvrez la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, adoptée par le Parlement européen pour promouvoir l'efficacité énergétique dans le secteur de la construction


Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 : Ventes d'équipements de CVC en hausse ! Découvrez les chiffres positifs et les tendances du marché.


Les solutions innovantes de plafonds CVC

Les solutions innovantes de plafonds CVC

Les deux leaders mondiaux CIAT et BARRISOL mettent en lumière les avantages esthétiques, de confort et d'efficacité économique des plafonds CVC Design Air Ceiling.


Point sur les différents arrêtés « valeurs absolues » du Décret Eco Energie ou Décret Tertiaire

Point sur les différents arrêtés « valeurs absolues » du Décret Eco Energie ou Décret Tertiaire

Les nouveaux arrêtés "valeurs absolues" concernent plusieurs catégories de bâtiments tertiaires. Le point sur le Décret Eco Energie et sur le Décret Tertiaire


Dès 2025, la réorientation des aides publiques vers les pompes à chaleur françaises et européennes

Dès 2025, la réorientation des aides publiques vers les pompes à chaleur françaises et européennes

Aides à l’achat des pompes à chaleur françaises avec le Plan Pompes à Chaleur et moins de produits asiatiques pour produire en France 1 million de pompes à chaleur en 2027.


DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

Optimisez votre DPE pour une efficacité énergétique maximale et réduire sa consommation d'énergie.


Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

L’évolution du marché français de la régulation et de la GTB en 2023 et les tendances à surveiller en 2024.


La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE  « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

Le parc immobilier de la poste est considérable avec plus de 9 000 immeubles et 6 millions de mètres carrés.


Nouvel arrêté végétalisation et production d’EnR pour une toiture d’immeuble

Nouvel arrêté végétalisation et production d’EnR pour une toiture d’immeuble

Arrêté du 19 Décembre 2023 portant application de l'article L. 171-4 du code de la construction et de l'habitation.