La France est en retard en solaire thermique, mais en avance en PAC

Médiocres perspectives d’embauches de chauffagistes

Pour 2015, les employeurs français ont l’intention de recruter précisément 4 932 ouvriers qualifiés en chauffage et plomberie (contre 6382 en 2014 et 5 883 en 2013). C’est ce qui ressort d’une enquête de Pôle Emploi publiée la semaine dernière. L’enquête dénombre 1033 projets d’embauche en Ile-de-France (dont 313 à Paris, 156 en Seine-Saint-Denis, 153 dans les Hauts-de-Seine et 119 dans le Val-de-Marne), 455 en Rhône-Alpes (dont 90 dans le Rhône et 81 en Isère), 342 dans les Pays de la Loire (dont 127 en Loire-Atlantique et 118 dans le Maine-et-Loire), 330 en région PACA (dont 164 dans les Bouches-du-Rhône et 90 dans les Alpes-Maritimes), 275 dans le Nord-Pas-de-Calais, 239 en région Centre Val de Loire, 225 en Bretagne (dont 93 en Ille-et-Vilaine), 208 en Aquitaine (dont 109 en Gironde), 201 en Lorraine, 194 en Franche-Comté, 178 en Midi-Pyrénées, 168 en Languedoc-Roussillon, 161 en Alsace, 144 en Picardie, 142 en Haute-Normandie, 121 en Bourgogne, 109 en Poitou-Charentes, 74 en Basse-Normandie, 69 en Champagne-Ardenne, 37 en Corse, 33 en Auvergne et 32 en Limousin. Sur ces 4 932 projets d’embauche, dont 4 376 sont destinés au secteur de la construction, 196 à celui du commerce, 171 à l’industrie, 151 aux services aux entreprises et 38 aux services aux particuliers, 54,5% (comme en 2014) sont qualifiés de difficiles par les employeurs, le record étant détenu en France métropolitaine par la Basse-Normandie avec un taux de 81,4%. La part de recrutements saisonniers est en moyenne de 7,6% (contre 9% en 2014 et 5,3% en 2013), mais elle monte à 17,6% en Languedoc-Roussillon.

La France est en retard en solaire thermique, mais en avance en PAC et en bois-énergie

En consommation finale de chaleur, le taux de réalisation des objectifs du Plan national d’action en faveur des EnR vient d’être estimé par l’Ademe à 92,7% pour 2013 (après correction des variations climatiques). L’Ademe parle de « retard important » en solaire thermique individuel (avec 1,4 million de m² installés de 2006 à 2013 contre 3 millions prévus entre 2006 et 2012). En énergie-bois domestique et en PAC, « les objectifs de vente d’équipements (respectivement 3,4 millions et 1,2 million d’unités entre 2006 et 2012) ont été dépassés avec, de 2006 à 2013, 3,9 millions d’équipements bois et 1,3 million de PAC » se félicite-t-on à l’Ademe. En consommation finale de chaleur, les réalisations à fin 2013 étaient de 192 ktep en géothermie (alors que l’objectif du plan était de 235 ktep en 2013), de 145 ktep en solaire (contre un objectif de 280 ktep) et de 1 559 ktep en PAC (contre 1 370 ktep).

On précise à l’Ademe que le marché français s’est élevé en 2014 à 490 millions d’euros en ventilation et en régulation du chauffage (contre 480 millions en 2013) et à 1 770 millions en chaudières à condensation (contre 1 700 millions). En «équipements & installation», il a été de 340 millions en solaire thermique (contre 360 millions en 2013), de 1 210 millions en énergie-bois domestique (contre 1 180 millions), de 820 millions en énergie-bois collective (contre 820 millions), de 2080 millions en PAC (contre 1 920 millions), de 90 millions en géothermie (contre 80 millions), de 320 millions en réseaux de chaleur (contre 280 millions), tandis que, en maintenance, il était de 70 millions en solaire thermique (contre 70 millions) et de 250 millions en PAC (contre 230 millions).
Par ailleurs, l’Ademe vient d’indiquer que les emplois liés à la fabrication de PAC, d’appareils domestiques de chauffage au bois et de chaudières bois pour collectif / tertiaire / industriel sont passés de 9 700 en 2006 à 11 500 en 2013. En 2014, ajoute-t-on à l’Ademe, les emplois directs (en équivalents temps plein) s’élevaient, en résidentiel, à 4 550 en ventilation et en régulation du chauffage (contre 4 590 un an plus tôt) et à 15 190 en chaudières à condensation (contre 14 580). En solaire thermique, ils s’élevaient l’an passé, à 2 280 en « équipements & installation » (contre 2 470 en 2013) et à 720 en maintenance (contre 680) tandis que, en PAC ils étaient de 13 940 en « équipements & installation » (contre 13 000) et de 1 970 en maintenance (contre 1 800).
En bois-énergie, en « équipements & installation », les emplois s’élevaient à 10 280 en domestique (contre 10 300 en 2013) et à 2 030 en collectif (contre 2 210).

 


EN BREF - Une étude récente de l’Ademe sur la possibilité d’un mix français de production électrique 100% renouvelable en 2050, estime qu’une partie du surplus d’une telle production pourrait être valorisée en chauffage urbain au moyen de PAC. Le coût important des PAC (hypothèse de coût fixe annuel de 134 k€/MW) nécessite de faire fonctionner les PAC au moins 1 120 heures par an afin d’atteindre leur seuil de rentabilité, indique l’étude.

 

EN BREF - Au premier trimestre 2015, selon la dernière enquête trimestrielle de conjoncture de la Capeb qui vient de paraître, les entreprises artisanales de chauffage / plomberie / couverture ont enregistré une baisse de chiffre d’affaires de 2% par rapport au même trimestre de l’année précédente. Chez les entreprises artisanales d'électricité, le recul est également de 2,5%. Par ailleurs, la Capeb vient d’indiquer que 52% des entreprises artisanales de chauffage, plomberie et couverture sont des personnes morales et 48% des personnes physiques (y compris auto-entrepreneurs). Elle a ajouté que, en 2013, ont été créées 9 522 entreprises de chauffage, plomberie et couverture. Et qu’il y avait, toujours en 2013, 27 410 entreprises artisanales d’installation d’eau et de gaz (+ 7 900 auto-entrepreneurs ayant déclaré un chiffre d’affaires) et 15800 entreprises d’installation d’équipements thermiques et de climatisation (+ 2 250 auto-entrepreneurs). Quant au nombre de non-salariés, il était de 21 950 en installation d’eau et de gaz (+ 10 110 auto-entrepreneurs ayant ou non déclaré un chiffre d’affaires) et de 12 930 en installation d’équipements thermiques et de climatisation (+ 3 080 auto-entrepreneurs). En ce qui concerne le nombre de salariés des entreprises de moins de 20 salariés en 2013, il était de 45960 en installation d’eau et de gaz (contre 46 655 en 2012) et de 43 510 en installation d’équipements thermiques et de climatisation (contre 44 050). La Capeb signale par ailleurs que, au cours de l’année scolaire 2013-2014, 25 877 élèves préparaient un diplôme de chauffage (dont 37% par la voie de l’apprentissage).

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 630 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 16 Mars 2015

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Découvrez les dernières avancées dans le domaine de la géothermie de surface, où les pompes à chaleur (PAC) exploitent la chaleur du sous-sol.


EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Cette expertise vise à optimiser les performances énergétiques des logements collectifs en combinant chaudières à gaz naturel et pompes à chaleur, en réponse aux normes réglementaires et aux e


Chaufferies tertiaires, petits réglages, sans travaux et économies à la clé

Chaufferies tertiaires, petits réglages, sans travaux et économies à la clé

L’assistance à la maîtrise d’exploitation ou AMEx des systèmes énergétiques permet de faire des économies d’énergie. La preuve avec un EHPAD en Haute-Savoie.


Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 : Ventes d'équipements de CVC en hausse ! Découvrez les chiffres positifs et les tendances du marché.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


EnerJ-meeting Lyon le 17 Septembre, c’est 1 500 décideurs pour construire et rénover sobre, efficace et décarboné !

EnerJ-meeting Lyon le 17 Septembre, c’est 1 500 décideurs pour construire et rénover sobre, efficace et décarboné !

Participez à EnerJ-meeting Lyon le 17 Septembre et connectez-vous avec 1 500 leaders du secteur pour un avenir plus durable. Construire et rénover de manière sobre, efficace et décarbonée.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Découvrez la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, adoptée par le Parlement européen pour promouvoir l'efficacité énergétique dans le secteur de la construction


Point sur les différents arrêtés « valeurs absolues » du Décret Eco Energie ou Décret Tertiaire

Point sur les différents arrêtés « valeurs absolues » du Décret Eco Energie ou Décret Tertiaire

Les nouveaux arrêtés "valeurs absolues" concernent plusieurs catégories de bâtiments tertiaires. Le point sur le Décret Eco Energie et sur le Décret Tertiaire


Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Explorer les solutions de déshumidification pour locaux et piscines, pour un contrôle efficace de l'humidité.


Dès 2025, la réorientation des aides publiques vers les pompes à chaleur françaises et européennes

Dès 2025, la réorientation des aides publiques vers les pompes à chaleur françaises et européennes

Aides à l’achat des pompes à chaleur françaises avec le Plan Pompes à Chaleur et moins de produits asiatiques pour produire en France 1 million de pompes à chaleur en 2027.


DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

Optimisez votre DPE pour une efficacité énergétique maximale et réduire sa consommation d'énergie.


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024