Stabilité des salaires en génie climatique sur un an



Stabilité des salaires en génie climatique sur un an

Dans les métiers de chauffagiste et de frigoriste en maintenance multitechnique, les rémunérations sont restées stables en France sur les douze derniers mois, selon une récente étude du cabinet de recrutement Hays. Selon cette étude, les salaires pour des postes de chauffagiste ou de frigoriste sont actuellement, en Ile-de-France, de 22 à 25 kilos euros annuels bruts (sans tenir compte des éléments variables et des avantages en nature) jusqu’à 3 ans d’expérience acquise dans ces types de postes, de 25 à 30 kilos euros pour 3 à 5 ans d’expérience, de 30 à 33 kilos euros pour 5 à 8 ans d’expérience et de 33 à 38 kilos euros pour plus de 8 ans expérience.
Pour la vingtaine d’autres emplois de cadres, ingénieurs ou techniciens en génie climatique, maintenance multitechnique ou génie électrique étudiés par Hays, on constate également une stabilité des rémunérations sur les douze derniers mois, et ce « en dépit de la pénurie de compétences à laquelle est confronté ce secteur des corps d’états techniques », commente-t-on chez Hays. La contraction du marché implique que les entreprises prennent davantage en considération l’aspect humain, ajoute-t-on. Ainsi, des efforts conséquents sont employés par le biais d’avantages en nature ou autres primes garanties afin d’attirer certains profils clés au sein des équipes. Le fait de faire basculer les effectifs en place en interne sur un secteur différent et de ne pas pallier les départs en retraite a pour incidence un nombre global d’embauches en baisse. Néanmoins, le recrutement d’effectifs sur les fonctions d’encadrement reste en hausse constante depuis plusieurs années.
On précise chez Hays que les rémunérations en province affichent une différence de 15% par rapport à l’Ile-de-France, avec -18% en maîtrise d’œuvre de conception, -17% en installation et -16% en maintenance multitechnique. Ces moyennes sont à nuancer avec un différentiel moyen de 10% pour les grosses métropoles et de 20% pour les régions les plus reculées, poursuit-on. Chaque région a ses particularités, mais on note une reprise des besoins en maîtrise d’œuvre sur des postes d’ingénieurs fluides. Les investissements industriels sont globalement à la hausse, ce qui permet aux intégrateurs de recruter. Ces indicateurs positifs sont légers, mais la confiance semble revenir.




Voici, en kilos euros annuels bruts (sans éléments variables, ni avantages en nature), les salaires pratiqués en Ile-de-France, selon Hays, en génie climatique, maintenance multitechnique et génie électrique pour divers postes de cadres, d’ingénieurs ou de techniciens, le premier chiffre indiquant le niveau bas des rémunérations pratiquées et le dernier chiffre exprimant leur niveau haut, et ce en fonction de l’expérience acquise dans les postes en question :

MAITRISE D’ŒUVRE DE CONCEPTION :
Directeur d'agence : 55 / 65 (0 à 3 ans),  65 / 80 (3 à 5 ans), 80 / 100 (5 à 8 ans), 100 / 130 (> 8 ans),
Responsable de service : 50 / 55 (0 à 3 ans), 55 / 60 (3 à 5 ans), 60 / 70 (5 à 8 ans), 70 / 80 (> 8 ans),
Chef de projets / Chargé d'affaires : 40 / 45 (0 à 3 ans), 45 / 50 (3 à 5 ans), 50 / 55 (5 à 8 ans), 55 / 60 (> 8 ans),
Ingénieur d'études : 35 / 38 (0 à 3 ans), 38 / 42 (3 à 5 ans), 45 / 50 (5 à 8 ans), 50 / 60 (> 8 ans),
Technicien d'études : 28 / 33 (0 à 3 ans), 33 / 35 (3 à 5 ans), 35 / 38 (5 à 8 ans), 38 / 40 (> 8 ans),
Dessinateur / Projeteur : 25 / 30 (0 à 3 ans), 30 / 33 (3 à 5 ans), 33 / 38 (5 à 8 ans), 38 / 40 (> 8 ans).

INSTALLATEURS :
Directeur d'agence : 60 / 70 (0 à 3 ans), 70 / 80 (3 à 5 ans), 80 / 100 (5 à 8 ans), 100 / 130 (> 8 ans),
Chef de service : 50 / 55 (0 à 3 ans), 55 / 60 (3 à 5 ans), 60 / 70 (5 à 8 ans), 70 / 80 (> 8 ans),
Chargé d'affaires : 35 / 38 (0 à 3 ans), 38 / 45 (3 à 5 ans), 45 / 50 (5 à 8 ans), 50 / 55 (> 8 ans),
Conducteur de travaux : 30 / 33 (0 à 3 ans), 33 / 38 (3 à 5 ans), 38 / 42 (5 à 8 ans), 42 / 48 (> 8 ans),
Chef de chantier : 25 / 30 (0 à 3 ans), 30 / 33 (3 à 5 ans), 33 / 38 (5 à 8 ans), 38 / 40 (> 8 ans),
Ingénieur études de prix : 30 / 35 (0 à 3 ans), 35 / 40 (3 à 5 ans), 40 / 45 (5 à 8 ans), 45 / 60 (> 8 ans),
Technicien d'études : 30 / 33 (0 à 3 ans), 33 / 35 (3 à 5 ans), 35 / 38 (5 à 8 ans), 38 / 40 (> 8 ans),
Dessinateur / Projeteur : 25 / 30 (0 à 3 ans), 30 / 33 (3 à 5 ans), 33 / 38 (5 à 8 ans), 38 / 40 (> 8 ans).

MAINTENANCE MULTITECHNIQUE :
Chef de service maintenance : 55 / 65 (0 à 3 ans), 65 / 75 (3 à 5 ans), 75 / 90 (5 à 8 ans), 90 / 120 (> 8 ans),
Responsable d’exploitation : 50 / 55 (0 à 3 ans), 55 / 60 (3 à 5 ans), 60 / 70 (5 à 8 ans), 70 / 80 (> 8 ans),
Chargé d'affaires : 35 / 38 (0 à 3 ans), 38 / 45 (3 à 5 ans), 45 / 50 (5 à 8 ans), 50 / 55 (> 8 ans),
Responsable de site : 25 / 30 (0 à 3 ans), 30 / 33 (3 à 5 ans), 33 / 38 (5 à 8 ans), 38 / 40 (> 8 ans),
Technicien de maintenance : 20 / 25 (0 à 3 ans), 25 / 28 (3 à 5 ans), 28 / 30 (5 à 8 ans), 30 / 35 (> 8 ans)

 

- EN BREF - En moyenne annuelle, les prix à la consommation des combustibles liquides ont baissé de 17,4 % en 2015 (après -6,7 % en 2014), tandis que ceux du gaz de ville diminuaient de 2,2 % (après -0,6 %), alors que ceux de l'électricité augmentaient de 4,8 % (après +5,7 %), vient d’indiquer l’Insee.

- EN BREF - Au quatrième trimestre 2015, selon la Capeb, les entreprises artisanales de chauffage/plomberie/couverture ont enregistré une baisse de chiffre d’affaires d’environ 1% par rapport au même trimestre de l’année précédente. Chez les entreprises artisanales d'électricité, le recul est également de 1%. Quant au volume des travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements, il a progressé de 1% au quatrième trimestre. A la Capeb, on parle de « perspectives plus favorables en 2016 » et de « nouveau cap pour les mois à venir », mais aussi de « manque de confiance » des ménages et de « guerre des prix ». Parler de réelle reprise est prématuré, ajoute-t-on.


Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 630 € TTC/an : Cliquez ici


Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 16 Mars 2015

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Découvrez la tendance dans le mouvement de la transition énergétique et écologique en 2021.


Réseaux de chaleur et de froid urbains

Réseaux de chaleur et de froid urbains

Découvrez les solutions pour les réseaux de chaleur et de froid urbains développées par Wilo.


Pourquoi et comment récupérer la chaleur de l’air avant de le rejeter à l’extérieur ?

Pourquoi et comment récupérer la chaleur de l’air avant de le rejeter à l’extérieur ?

Récupérer la chaleur de l'air avant de le rejeter à l'extérieur peut être un atout à maints égards. Atlantic Climatisation et ventilation nous explique pourquoi et comment faire


Photovoltaïque en 26 questions-réponses pour gens pressés et démêler le vrai du faux

Photovoltaïque en 26 questions-réponses pour gens pressés et démêler le vrai du faux

Intéressons-nous sur le sujet du développement du solaire photovoltaïque en France avec l'aide du Guide questions-réponses élaboré par le CNRS et le FedPV.


Rénovation Net Zéro Carbone : HQE-GBC pose les bases

Rénovation Net Zéro Carbone : HQE-GBC pose les bases

La rénovation zéro carbone est au coeur des enjeux pour le secteur du bâtiment. Net Zéro Carbone est une nouvelle initiative visant à créer des guides d'application pour y participer au mieux.


“Start the ecolution” : économies d’énergie, solutions et innovation avec Wilo

“Start the ecolution” : économies d’énergie, solutions et innovation avec Wilo

Wilo propose un programme permettant d'économiser jusqu'à 80 % sur la facture d'électricité ! Découvrez “Start the ecolution”.


Projet de loi de finances 2023 : la TVA à 5,5% sera-t-elle remise en question  ?

Projet de loi de finances 2023 : la TVA à 5,5% sera-t-elle remise en question  ?

Le sujet en débat serait la remise en question de la TVA à taux réduit pour les travaux de rénovation énergétique pratiquée depuis de nombreuses années.


Baromètre QUALIT’EnR 2022 : « Les Français et les EnR »

Baromètre QUALIT’EnR 2022 : « Les Français et les EnR »

Le baromètre QUALIT’EnR 2022 démontre que plus d’un Français sur trois envisagent d’équiper leur logement en EnR, soit 37 %.


Retour d’expérience sur 106 maisons rénovées BBC et plus à énergie positive

Retour d’expérience sur 106 maisons rénovées BBC et plus à énergie positive

La rénovation en résidentiel, Enertech, Effinergie, Médiéco et négaWatt en ont démontré toute sa portée en rénovant 106 maisons devenues BBC.


La ventilation double-flux thermodynamique, sans contamination possible

La ventilation double-flux thermodynamique, sans contamination possible

Pour éviter toute contamination par la ventilation, il existe désormais des solutions telles que la ventilation double-flux thermodynamique.


Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Les étiquettes énergétiques F et G liées au DPE sont un fléau pour le patrimoine de logements sociaux, au coeur des enjeux du secteur bâtiment. Comment les éradiquer ?


Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Schneider Electric a conçu un Guide pour répondre aux exigences de la Réglementation Environnementale 2020.


Décret tertiaire : comment atteindre les objectifs réglementaires en limitant les investissements ?

Décret tertiaire : comment atteindre les objectifs réglementaires en limitant les investissements ?

Le décret tertiare est désormais entré vigueur : comment respecter les objectifs réglementaires tout en limitant le coût des investissements ?


Première solution double-flux avec homologation incendie C4

Première solution double-flux avec homologation incendie C4

Aldes a développé la première solution double-flux avec homologation incendie C4. Découvrez cette solution de ventilation.


Les réglementations pour aller chercher des gisements d’économies

Les réglementations pour aller chercher des gisements d’économies

Les systèmes de pilotage permettraient de passer d’une consommation moyenne d’environ 300 kWh/m²/an à 180 kWh/m²/an.