Chargement...

Tertiaire : le rôle de l’exploitant de climatique va croître fortement

Tertiaire : le rôle de l'exploitant de climatique va croître fortement

Intégrer le futur exploitant de climatique dans les équipes de maîtrise d’œuvre chargées de la conception d’immeubles de bureaux “verts”, et ce notamment pour le choix des équipements. Telle est l’une des recommandations d’un récent rapport, que le professeur Jean Carassus vient de rédiger pour le CSTB et Certivéa. Le rapport recommande de mettre “particulièrement en avant”, dans la conception de ces immeubles, la température des locaux, la ventilation et la qualité de l’air, et de s’assurer que le futur occupant puisse “maîtriser individuellement son environnement immédiat”. En matière de gestion du confort, "le “tout automatique” a de sérieuses limites", estime le rapport. Il juge par ailleurs “indispensable” un dispositif de connaissance des consommations énergétiques réelles des immeubles de bureaux, qu’ils soient HQE ou non. "L’ère de la performance réelle commence", a estimé pour sa part Bertrand Delcambre, président du CSTB, lors de la présentation du rapport la semaine dernière. Le rapport Carassus propose aussi de “conforter” la notion de performance réelle des immeubles en mettant en avant plusieurs indicateurs concernant, en particulier, l’énergie non renouvelable, les émissions de CO2 et la qualité de l’air. Il suggère également la mise en place d’une rémunération selon la performance pour la maîtrise d’œuvre, l’exploitant et le gestionnaire de l’immeuble. Le rapport préconise aussi une évolution des rapports entre exploitant, gestionnaire et utilisateur de l’immeuble, par exemple sous la forme de contrats d’exploitation “tri-partites” entre ces différents acteurs, contrats définissant les performances à atteindre notamment pour les consommations de chauffage et de climatisation. "Une telle évolution de ces rapports devrait favoriser l’allongement de la durée des contrats d’exploitation", pronostique M. Carassus.

- 9% pour les recrutements de plombiers chauffagistes en 2011

8130 en 2011, 8959 en 2010, soit un recul de 9,2%. Voilà l’évolution du nombre de projets de recrutement de plombiers chauffagistes cette année, avec 60,7% de ces projets qualifiés par les recruteurs de “difficiles” et 6,8% de caractère saisonnier. C’est ce qui ressort d’une enquête que viennent de publier Pôle emploi et le Crédoc. Par la proportion d’emplois saisonniers, cinq bassins d’emploi se distinguent cette année : la Tarentaise (81,7% de recrutements saisonniers), Chalon-sur-Saône (86,5%) et même 100% à Joigny, Bayeux et Argentan. Par ailleurs, 100% des projets de recrutement 2011 sont décrits comme “difficiles” dans une quarantaine de bassins, dont Lyon, Villeurbanne, Annecy, Orléans, Blois, Saint-Brieuc, Lens et Brest.
Voici les départements et villes ayant en 2011 les projets de recrutement de plombiers chauffagistes les plus nombreux : Paris 364 projets (contre 379 en 2010), Seine Saint-Denis 353 (373), Val-d’Oise 210 (255), Val-de-Marne 204 (272), Hauts-de-Seine 180 (300), Seine-et-Marne 177 (282), Toulouse 165 (155), Essonne 149 (255), Yvelines 149 (190), Nice 149 (43), Montpellier 145 (80), Nantes 116 (118) et Marseille 116 (76).

Climatique : comment évolue le marché français ?

En matériels de génie climatique, voici quelle a été l'évolution récente du marché français selon les toutes dernières statistiques de l'INSEE, encore provisoires :

INDICES DE PRIX DE PRODUCTION POUR LE MARCHÉ FRANÇAIS :

- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 106,3 en décembre 2010 (107,9 en décembre 2009).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 110,4 en février 2011 (109,1 en février 2010).
- Matériel aéraulique : 110,5 en février 2011 (111 en février 2010).

INDICES DE PRIX D’IMPORTATION :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 103,1 en novembre 2010 (98,2 en novembre 2009).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 111,6 en novembre 2010 (99,7 en novembre 2009).

INDICE DES PRIX MOYENS À LA CONSOMMATION EN MÉTROPOLE, HEURES DE MO TTC :
- Travaux de plomberie : 45,52 en février 2011 (44,33 en février 2010).
- Travaux d'électricité : 43,09 en février 2011 (42,26 en février 2010).

INDICE DE CHIFFRE D’AFFAIRES CVS-CJO :
- Commerce de gros de fournitures pour plomberie et chauffage : 120,1 en janvier 2011 (113,5 en janvier 2010).

INDICE DE CHIFFRE D’AFFAIRES CVS :
- Production et distribution de vapeur et d’air conditionné : 141,1 en janvier 2011 (123,3 en janvier 2010).

- EN BREF
Le 10 000 ème audit Qualisol vient d’être réalisé. "Près de 80% des installateurs Qualisol ont déjà été audités", indique André Joffre, président de l’association Qualit’EnR.

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 29 novembre 2010

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité