Chargement...

Ventes de PAC ..., Solaire thermique : fort recul du marché

Forte progression des ventes de PAC air/eau et de chauffe-eau thermodynamiques

Voici, à fin Août 2014, l’évolution des nombres d’appareils vendus depuis Janvier, en France métropolitaine, par les fabricants et les distributeurs de climatiseurs et de PAC aux grossistes (hors grande distribution) et aux installateurs, selon les associations AFPAC et PAC&Clim’Info :


- En splits (mono & multi), groupes extérieurs de plus de 17,5 kW : -12% (avec +19% sur la période Janvier-Avril, mais -24% sur Mai-Août). Au nom de PAC&Clim’Info, Julien Masson (Hitachi Chauffage & Climatisation) signale une croissance du marché tertiaire de 3%, malgré un « léger ralentissement » sur Mai-Août, alors que, ajoute-t-il, le marché «Commercial» est «plus nuancé».

- En DRV : +3% (+10% sur Janvier-Avril).

- En CTA: -3% en caissons de traitement d’air, +14% en unités terminales à eau glacée (y compris cassettes).

- En groupes d’eau glacée : +16% (+27% en eau/eau, +14% en air/eau). Au nom de PAC&Clim’Info, Thomas Vendasi (CIAT) rappelle, toutefois, que le second quadrimestre de 2013 avait été « très mauvais » : En fait, le marché n’atteint même pas les chiffres de la même période de 2009, ajoute-t-il. Il précise que des hausses en petites puissances « démontrent que ce marché est soutenu par la rénovation » : La fin, toute proche, du R22 (encore présent dans les petites unités) a pu booster le marché, poursuit-il.

- En rooftops : +15%.

- En PAC air/air, unités extérieures de moins de 17,5 kW : +5% en split mono, +4% en split multi, avec +3% en unités intérieures. Au nom de PAC&Clim’Info, Stéphanie Gauthier (Atlantic Climatisation & Ventilation) précise que le marché, profitant des bonnes conditions climatiques du début d’été, a progressé de 7% au second quadrimestre (contre + 2% au premier). La croissance est tirée par les monosplits (+8%), mais les multi-splits ne sont pas en reste (+4%), poursuit-elle, en ajoutant toutefois qu’une partie de la croissance « pourrait s’effacer au dernier quadrimestre ».

- En PAC air/eau : +33%. Au nom de PAC&Clim’Info, Charlotte Brunello (Daikin Airconditioning France ) constate un deuxième quadrimestre meilleur que le premier. Les PAC monoblocs ont augmenté de 29% entre Mai et Août et ont, de ce fait, rattrapé le retard de fin Avril, tandis que les PAC biblocs augmentaient de 46%, précise Mme Brunello, qui signale également, en petites puissances, des progressions de 39% en monobloc et de 97% en bibloc.

- En PAC géothermiques : -21% en sol/sol, -48% en sol/eau, -10% en eau glycolée/eau, -30% en eau/eau.

- En PAC pour ECS : +54%.

Solaire thermique : fort recul du marché en 2014 et forte mobilisation de la filière

Lors des récents Etats Généraux de la Chaleur Solaire organisés par Enerplan, Valérie Laplagne (Uniclima) a annoncé un recul du marché solaire thermique français « de l’ordre de 20% » en 2014, tandis que Richard Loyen (Enerplan) présentait le « plan de filière chaleur solaire ». Ce plan, qui s’inscrit dans un plan global chaleur renouvelable, doit en particulier « structurer l’offre ». Pour ce plan, est prévue une « plate-forme mutualisée d’innovation » (à la fois pour le solaire thermique, les PAC et les systèmes hybrides). Chez Enerplan, on dit attendre « le retour positif sur le soutien des pouvoirs publics » pour mettre en œuvre ce plan dès 2015. Rémi Chabrillat (Ademe) a souligné lors des Etats Généraux que la chaleur renouvelable constituait « l’un des principaux enjeux nécessaires à la réussite de la transition énergétique » et que la chaleur solaire y avait « une place significative à prendre ». Il a aussi estimé que le solaire thermique disposait d’un « fort potentiel industriel » en France. Pour sa part, Daniel Mugnier (Tecsol) a expliqué qu’il y avait « deux voies fondamentales pour l’innovation » en solaire thermique : 1) le développement des réseaux de chaleur et des applications dans industrie, 2) le « solaire thermique digital pour une surveillance connectée des installations », ce qui permettrait, a-t-il dit, « d’en finir avec la maintenance préventive et de faire baisser les coûts d’exploitation à un niveau inférieur à 10% des économies générées par le solaire ». De son côté, Thierry Autric (Qualit’EnR) a indiqué qu’une qualification Qualisol Collectif devrait aboutir au premier trimestre 2015. En solaire thermique collectif, doivent paraître sous l’égide d’Enerplan un guide de saisie dans le moteur de calcul RT2012, ainsi qu’un guide du commissionnement, tandis que l’USH publiera début 2015 un guide pratique du solaire thermique collectif.

Chauffage central : production française en croissance de 7% en 2014, selon Xerfi

Employant plus de 5 000 personnes, la cinquantaine d’industriels français des radiateurs et chaudières pour le chauffage central verront, en 2014, leur production totale croître de 7% en volume (contre -0,2% en 2013), avec un marché français qui sera également en croissance (en valeur) après avoir progressé de 0,5% en 2013. C’est ce qui ressort d’une récente étude de Xerfi, qui parle, toutefois, de « marché français atone où la concurrence est rude et la demande amorphe ». Xerfi prévoit que, en 2014, la reprise proviendra « principalement » du redressement de la production de chaudières et qu’elle sera « en partie technique ». En effet, pour répondre à la demande, les acheteurs reconstitueront en partie les stocks dans lesquels ils avaient puisé en 2013, explique-t-on chez Xerfi. Parallèlement, les projets de renouvellement de chaudières devraient s’accroître sur le marché des particuliers. Cette reprise globale masquera, toutefois, des évolutions contrastées selon les catégories d’appareils. Ainsi, les ventes industrielles de chaudières traditionnelles au gaz et au fioul diminueront à nouveau, tandis que celles de chaudières biomasse à chargement automatique et de chaudières à condensation - deux catégories d’appareils fortement plébiscitées par les acheteurs pour des raisons de performances et d’économies - enregistreront une progression. Xerfi précise que, l’an passé, en radiateurs et chaudières pour le chauffage central, les exportations et importations françaises ont baissé, respectivement, de 1% et de 1,7%, en valeur.

- EN BREF : Sur quels équipements de leur logement les Français souhaitent-ils agir pour économiser l’énergie ? A cette question, 69% des personnes interrogées dernièrement par Viavoice pour Savelys ont répondu : les travaux d’isolation des fenêtres et des combles. 29%, le remplacement des appareils de chauffage par d’autres plus performants. 27%, l’utilisation d’ « accessoires » de maîtrise de l’énergie (thermostat d’ambiance, robinet thermostatique, etc.). 21%, la pose de solutions EnR (notamment chauffe-eau thermodynamiques).

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 625 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 23 juin 2014

Commentaires

  • Emilien
    08/10/2014

    Suggestion : présentation des données sous forme graphique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité