Pas de demi-mesures pour les Acteurs en Transition énergétique !

Alors que l'Assemblée nationale a voté en octobre 2014 le projet de loi sur la transition énergétique avec des objectifs intéressants malgré des mesures encore insuffisantes, le Sénat a déstructuré le texte, lui enlevant plusieurs objectifs et mesures indispensables.

Le collectif Les Acteurs en Transition énergétique, dont l'Association négaWatt fait partie, a fixé fin février 6 points de non-compromis, sans lesquels la loi perdrait tout son sens. Parmi eux, la nécessité de fixer un objectif de réduction de la consommation d’énergie finale en 2030.

Depuis, le Sénat a adopté ce projet de loi - le 3 mars dernier -, laissant ainsi à une Commission mixte paritaire (composée de députés et de sénateurs) le soin de trouver un accord entre les deux chambres, le 10 mars. En cas d’échec, une nouvelle - et dernière - lecture de la loi sera proposée à l’Assemblée nationale.



Téléchargez le dossier de presse du collectif "Les Acteurs en Transition énergétique"

Cliquez ici

Et Thierry Salomon, vice-président de l’Association négaWatt de commenter « Le Débat National sur l’Énergie l'a amplement démontré : pour réussir la transition, la sobriété et l'efficacité représentent la moitié du chemin à parcourir, l'autre étant le déploiement volontariste de toutes les énergies renouvelables. Le projet de loi voté en première lecture à l'Assemblée nationale avait fixé deux objectifs sur le niveau de la consommation d'énergie finale : - 50 % en 2050 par rapport à 2012, avec un point de passage à - 20 % en 2030. Si le premier est correct, le second était clairement insuffisant (le scénario négaWatt est à - 30 %), mais il avait au moins le mérite d'exister. Lors de l'examen de la loi au Sénat, la Haute Assemblée a supprimé tout objectif intermédiaire en 2030. Si cela est maintenu, les scénarios en cours de préparation au ministère, qui portent sur la période 2015-2035, ne seront tenus à aucune obligation pour 2030 ! Un tel recul rendrait de toute évidence inatteignable le premier objectif, la division par 2 d'ici 2050 de la consommation d'énergie finale. À titre d'exemple, si cette dernière restait stable jusqu'à 2030, l'effort à fournir pour rattraper ensuite le retard imposerait une diminution annuelle de la consommation d’énergie d’environ 47 TWh (47 milliards de kWh) par an... soit plus du double du rythme du scénario négaWatt sur cette période (-23 TWh/an) ! Ceux qui s'ingénient aujourd'hui à freiner à tout prix la transition auront alors beau jeu de clamer que c'est impossible. Alors, avant le vote final de la loi, pourrait-on suggérer très respectueusement à nos parlementaires de relire La Fontaine ? Rien ne sert de courir, il faut partir à point »

Sources

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

L'hospitalité au cœur des chambres de l'Hôtel Hilton Airport Schiphol Amsterdam

L'hospitalité au cœur des chambres de l'Hôtel Hilton Airport Schiphol Amsterdam

L'intégration de Priva Blue ID dans la construction du Hilton Amsterdam Airport Schiphol a permis d'optimiser le confort et l'efficacité énergétique des chambres d'hôtel.


Agitation sociale et agricole, finances publiques en berne ? La transition attendra

Agitation sociale et agricole, finances publiques en berne ? La transition attendra

Agitation sociale et défis agricoles : Comment la transition écologique peut apaiser les tensions.


Les mauvais comptes de la nature et sur l’Environnement

Les mauvais comptes de la nature et sur l’Environnement

Informez-vous sur les différentes formes de pollution et les mesures à prendre pour protéger notre planète.


Transformation numérique avec l’automate IQ5 de GTB Trend Control Systems

Transformation numérique avec l’automate IQ5 de GTB Trend Control Systems

Répondre aux besoins en matière de gestion de bâtiment avec un contrôle prioritaire flexible et sécurisé avec le contrôleur IQ5.


10 milliards d’euros pour la planification écologique

10 milliards d’euros pour la planification écologique

Découvrons le projet de loi de finances qui porte un effort historique de 10 milliards d’euros supplémentaires mobilisés au service de la planification écologique.


Bétons bas carbone : des initiatives radicales pour répondre aux enjeux environnementaux

Bétons bas carbone : des initiatives radicales pour répondre aux enjeux environnementaux

Le béton est décrié à cause de son poids carbone. Les solutions de bétons bas carbone changent-elles complètement la donne ?


Simulateur de votre empreinte carbone

Simulateur de votre empreinte carbone

Grâce au simulateur d'empreinte carbone, vous pouvez évaluer votre impact carbone sur l'environnement. Faites le test en moins de 10 minutes gratuitement !


Artificialisation des sols : du Zéro au Plus

Artificialisation des sols : du Zéro au Plus

Découvrons l'objectif du ZAN, zéro artificialisation nette, pour la sauvegarde de la biodiversité et des centres urbains.


Développement durable : faire sa part comme le colibri

Développement durable : faire sa part comme le colibri

Découvrons l'histoire relative aux milieux de l'environnement et l'ouvrage d'Alain Maugard sur le bâtiment acteur majeur des changements sociétaux.


Le syndrome de l’économie secouée et une année 2023 difficile

Le syndrome de l’économie secouée et une année 2023 difficile

Prenons connnaissance du rapport publié : « La croissance résiste, l’inflation aussi » avec les chiffres sur 2022/2023.


La sortie de crise du bâtiment est dans le flou

La sortie de crise du bâtiment est dans le flou

Une sortie de crise à court terme n'est pas palpable selon l'actualité du secteur et l’état des lieux du contexte économique et financier.


Climat et politique : attention, virage sévère !

Climat et politique : attention, virage sévère !

Intéressons-nous sur les trois préoccupations prioritaires des français par ordre d’importance : le pouvoir d’achat, l’Ukraine et l’environnement.


EnerJ-meeting réalise son bilan carbone 2022

EnerJ-meeting réalise son bilan carbone 2022

Découvrez le bilan carbone sur EnerJ-meeting en 2022. Ce bilan perme ensuite d'améliorer la stratégie environnemental des évènements.


2023 : l’an 1 de l’économie circulaire dans le bâtiment

2023 : l’an 1 de l’économie circulaire dans le bâtiment

Prenons connaissance de la démarche relative au traitement des déchets de chantier, l’aboutissement d’une démarche engagée au début des années 90.


Le logement, déterminant majeur de la santé

Le logement, déterminant majeur de la santé

Intéressons-nous aux facteurs environnementaux qui sont liés à notre santé : l’habitat compte particulièrement.