Chargement...

L’air propre : un droit fondamental ? - Camfil Farr

Camfil lance un road show dans toute la France pour sensibiliser journalistes, politiques et architectes à l'importance de la qualité de l'air intérieur. Une première étape a eu lieu en France, à Paris, le 25 mai. Une prochaine étape devrait avoir lieu en automne.

Un véritable laboratoire mobile proposant des outils de mesure de la qualité de l'air et d'observation des polluants sillonnera l'Europe durant 3 ans pour engager le dialogue avec les parties prenantes de chaque pays, en fonction des enjeux locaux.

camfil qualité d'airroadshow camfilair propre camfil

XPair a participé à la première journée de sensibilisation, voici un compte rendu :

L'air propre, un droit fondamental

Camfil souhaite faire prendre conscience de l'enjeu de santé publique en sensibilisant :


  • les architectes : les nouveaux bâtiments BBC, HQE sont de plus en plus hermétiques (bénéfique pour les économies d'énergie, pas du tout pour la ventilation et la qualité d'air intérieur).
  • les politiques : lancer un débat public, prendre en compte la problématique sur le long terme et reconnaître la QAI comme un enjeu de santé publique prioritaire.
  • les journalistes : faire évoluer les mentalités et véhiculer le message que les équipements de traitement d'air sont indispensables pour protéger les personnes.

Intervention du Dr SQUINAZI, Directeur du laboratoire d'hygiène de la ville de Paris

Il présente les initiatives déjà prises ces dernières années:


  • Rédaction d'un rapport sur la qualité de l'air intérieur et ses enjeux par le Conseil supérieur de l'hygiène public en France en 1996 (première prise de conscience)
  • Création de l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur en 2001
  • Participation au Grenelle de l'environnement qui rappelle l'importance de la qualité de l'air intérieur, quelque soit le bâtiment
  • Depuis quelques mois, le Ministère de l'écologie a lancé une étude nationale de mesure de la qualité de l'air dans les crèches. Ensuite, une même étude sera menée dans les écoles puis dans les bureaux.
  • Etiquetage des matériaux de construction et des produits émissifs à partir de 2012.

Et les initiatives à venir ou souhaitées :


  • Faire évoluer les méthodes de mesure de la qualité de l'air, fixer des seuils d'exposition
  • Réviser le code du travail pour passer d'une filtration grossière G4 à F7 recommandée par la norme sur la QAI EN 13779:2007
  • Lancer un débat national sur les enjeux de pollution d'air intérieur et de santé publique.
  • Utiliser les meilleures technologies disponibles en mettant en place des standards d'efficacité énergétiques des technologies de filtration de l'air et les inclure dans les réglementations sur l'éco-contruction. Depuis 3 ans, Camfil appose une classification énergétique sur ses produits. A partir de 2012, l'indication de la performance énergétique sera obligatoire par la présence de l'échelle de consommation énergétique déjà connue (pyramide classe A, B, C ...) et ce, en fonction de l'efficacité de filtration.
  • Un décret est en cours de rédaction pour obliger les bâtiments recevant du public à mesurer et surveiller la qualité de l'air (étude du décret prévu en 2013)
  • Pour le tertiaire, régit par le code du travail, responsabiliser l'employeur à s'assurer que l'air que respire les employés est de bonne qualité

Le Dr SQUINAZI a également annoncé l'arrivée d'un nouveau métier : Conseiller médical d'intérieur. La mairie de Paris a embauché une première personne qui, à la demande de médecins, se rend chez les patients souffrant de gènes respiratoires et en entreprise pour diagnostiquer les lieux (pas les installations, il ne s'agit pas d'un diagnostic technique) et promulguer différents conseils.

La réglementation EN 779 entre en vigueur dans quelques mois

Enfin, dans un aspect plus technique, Camfil avait déjà anticipé la réglementation EN 779 qui entrera en vigueur prochainement mais regrette que ces exigences ne vont pas aussi loin qu'ils l'auraient souhaité. Par exemple, leurs filtres de classe F7 (par exemple, le produit F7 Hi-Flo XLT7) possèdent une efficacité de filtration minimale de 56%. Or, la nouvelle norme n'exige que 35% pour cette même catégorie de filtres.

Camfil pense qu'avec la nouvelle classification, les filtres les moins efficaces vont certes disparaître du marché mais les bons filtres risquent de baisser en qualité, le marché se trouvant nivelé vers le bas. Aussi, Camfil s'engage à ne pas réduire l'efficacité de ses filtres. Les filtres d'efficacité F7 Hi-Flo XLT7 resteront efficaces à 56% car réduire leur efficacité au minimum des exigences de la norme risquerait de dégrader la qualité de l'air d'environ 40%.

→ En attendant et pour rester informé :

Site CAMFIL FARR

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité