Chargement...

Energies renouvelables: sondage emploi

Sondage réalisé lors du Salon des Energies Renouvelables du 16 au 18 Juin 2010 : Synthèse des résultats

Le sondage effectué montre que le secteur des énergies renouvelables est à la fois porteur de croissance et d'emploi. Ce sont les sociétés de type PME qui représentent 70% des besoins en recrutement. Ces derniers sont estimés autour de 10% par an sur des secteurs porteurs comme le photovoltaïque, le solaire thermique et la pompe à chaleur. Le bois-énergie et l'éolien sont plus en retrait. En moyenne, c'est un besoin d'embauche annuel de 5 personnes par an pour une taille d'entreprise moyenne de 50 personnes.

Ce sont des profils de type commercial (36%), chargé d'affaires (17%) et technicien d'études (20%), qui sont les plus recherchés. Face au besoin, il est intéressant de noter que le salaire n'est pas un frein. Le manque de mobilité en est un, ainsi et surtout le manque de formation. Sur ce plan les candidats embauchés sont généralement formés en interne, ce qui correspond aux habitudes des PME et sans doute à une offre de formation en externe qui est en construction.

La recherche de candidats est très plurielle même si le canal de l'internet est privilégié (40% des postes). Les cabinets de recrutement, dans 17% des cas, sont plutôt sollicités. Ce qui valide le fait de trouver de précieux candidats, mobiles, les mieux formés possible et avec une ouverture d'esprit vers ces nouvelles énergies. Pôle Emploi et l'APEC avec près de 30% des annonces postées sont des relais importants également pour répondre à la demande de recrutement.

Les énergies renouvelables sont des techniques nouvelles avec des tendances très dynamiques comme cela a été prouvé par la croissance de la pompe à chaleur, qui s'est depuis rétablie, et actuellement du solaire photovoltaïque. Les aides et crédit d'impôt ont été pour cela un catalyseur pour forcer un démarrage qui a profité à la filière professionnelle du génie climatique (chauffage) et la filière électrique (électricien). Les aides diminuant petit à petit, sauf pour le solaire, encore que les tarifs de rachat du photovoltaïque se réduisent.

Le grand gagnant qui se distingue parmi les énergies renouvelables est bien le solaire. Le solaire thermique profitant plus à la filière des chauffagistes, et le solaire photovoltaïque aux électriciens.

Mieux que les aides, la future réglementation thermique RT 2012 obligatoire dans moins de 2 ans et demi, imposera la norme BBC basse consommation pour laquelle le solaire sera une énergie complémentaire favorite, ainsi que la pompe à chaleur soit pour le chauffage soit pour la production d'eau chaude sanitaire.

La filière génie climatique et la filière électrique, si elles s'adaptent aux tendances et aux besoins, ne sont pas prêtes de subir quelconque crise, bien au contraire. Il s'agira pour elles de gérer une nouvelle croissance.



Télécharger le communiqué de presse



Pour en savoir plus: contact relation presse XPAIR.COM
Claire PLOUVIER – cp@xpair.com : Tél : +377 93 30 42 37

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité