Chargement...

Les labels Effinergie logements et tertiaire du 4ième trim. 2018

L’Observatoire BBC publie le tableau de bord des labels Effinergie au 4ième trimestre 2018. 911 000 logements et 14 Millions de m² de tertiaire concernés par un des 8 labels Effinergie !

Tableau de bord des labels Effinergie au 4ième trimestre 2018

Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan des labels :

- Bepos+ Effinergie 2017,
- Bepos Effinergie 2017,
- BBC Effinergie 2017,
- Bepos Effinergie 2013,
- Effinergie+,
- BBC-Effinergie et,
- BBC-Effinergie rénovation.


Il est élaboré à partir des données communiquées tous les trimestres par les organismes certificateurs (Prestaterre, Promotelec Services, Cerqual, Céquami et Certivéa). Il présente la dynamique des labels à l’échelle nationale.


SYNTHESE

Effinergie 2017

logos BEPOS

Au 31 décembre 2018, plus de 2 000 logements, soit 51 bâtiments, sont concernés par un label Effinergie 2017 dans le secteur résidentiel. Ces projets, visent l’obtention du label Bepos Effinergie 2017 dans 75% des cas. A ce jour, 6 projets ont été certifiés sur le territoire national.
Découvrez-les sur le site de l’Observatoire BBC. Dans le secteur tertiaire, 60 bâtiments sont en cours de labellisation Effinergie 2017. Le nombre de demandes a doublé en 2018 par rapport à l’année précédente. Ces projets s’engagent principalement dans un label BBC Effinergie 2017 (82%). Par ailleurs, 80% des opérations sont des immeubles de bureaux et sont majoritairement réalisées sous maîtrise d’ouvrage privée (75%).

BEPOS-Effinergie 2013

logo BEPOS-Effinergie 2013

En secteur résidentiel, 96 bâtiments, regroupant 2 773 logements, sont en cours de labellisation Bepos Effinergie 2013. Ces opérations concernent principalement des bâtiments collectifs (60%). On constate depuis le lancement des labels Effinergie 2017, un transfert des demandes de certification du Bepos Effinergie 2013 vers le Bepos Effinergie 2017.
Le secteur tertiaire regroupe une centaine de bâtiments Bepos-Effinergie 2013 sur plus de 500 000 m² de SRT. Ils sont construits, à parts égales, sous maîtrise d’ouvrage publique (bâtiment d’enseignements et bureaux) et privée (bureaux). Par ailleurs, si près d’un tiers des opérations se situent en Ile de France, on constate une présence des opérations Bepos Effinergie sur l’ensemble du territoire à l’exception d’un quart Nord Est de la France.

Effinergie +

logo Effinergie +

Le label Effinergie+ est associé principalement à des opérations de logements collectifs (75% des opérations). Ils regroupent près de 53 000 logements répartis sur plus de 1 000 opérations, majoritairement construits en Région Ile de France. L’année 2018 confirme la tendance observée depuis 3 ans avec près de 10 000 logements engagés dans un label Effinergie+ par an.
Dans le secteur tertiaire, les 231 opérations Effinergie+ mobilisent 3 millions de m² SRT. Situés en majorité en Région Ile de France, les projets Effinergie+ sont principalement des bureaux (65%). Le marché est porté par des investissements privés dans 84% des cas.

BBC-Effinergie Rénovation

Le nombre de logements rénovés à basse consommation par an a doublé en 2018 par rapport aux années 2011-2016, confirmant les chiffres de 2017. Ainsi, plus de 30 000 logements sont rénovés à basse consommation par an. Cette augmentation est due à l’augmentation du nombre d’opérations pour les logements groupés et au nombre moyen de logements rénovés par opération en collectif. Le secteur résidentiel de la rénovation basse consommation est porté quasiment exclusivement par la rénovation des logements collectifs (97%), avec un marché de la maison individuelle en secteur diffus atone.
En parallèle, les initiatives territoriales, s’appuyant sur les exigences du label BBC Effinergie rénovation, ont permis de rénover plusieurs milliers de maisons individuelles. Dans le secteur tertiaire, 433 opérations, soit 3,55 millions de m² sont concernées par une rénovation basse consommation. Avec 86% des opérations sous maîtrise d’ouvrage privée, la rénovation basse consommation concerne principalement des bureaux et un secteur géographique ciblé sur la Région Ile de France.


Les labels « Effinergie 2017 »

1 923 logements collectifs, soit 30 bâtiments
148 logements individuels
630 529 m² de tertiaire

Résidence Oreka

LE SECTEUR RESIDENTIEL

A la fin de l’année 2018, 2 071 logements, répartis sur 51 bâtiments, sont engagés dans une démarche de labellisation Effinergie 2017.

Quels labels Effinergie 2017 ?
Premier constat :
Le niveau Bepos Effinergie 2017 est largement plébiscité.
En effet, 65% des bâtiments Effinergie 2017 visent un label Bepos Effinergie 2017 (n=33/51). En parallèle, 33% des opérations visent un label BBC Effinergie 2017 (n=14/51). Enfin, une seule opération a déposé une demande de labellisation Bepos+ Effinergie 2017.

Quels types de bâtiments ?
Deuxième constat :
Les labels Effinergie 2017 sont majoritairement attribués à des opérations de logements collectifs. En effet, 30 opérations de logements collectifs (1 923 logements) sont en cours de certification. Elles visent principalement un niveau Bepos Effinergie 2013 (n=22/30), à l’exception de 8 projets BBC Effinergie 2017.
Elles se composent en moyenne de 67 logements.
En parallèle, 13 maisons individuelles en secteur diffus et 8 opérations de logements groupés (135 logements) ont déposé une demande de labellisation Effinergie 2017. Elles regroupent 148 logements.
Comme en logements collectifs, le label Bepos Effinergie 2017 est principalement demandé pour les logements groupés (n=5/8, soit 94 logements sur 135). Enfin, dans le secteur diffus, les maîtres d’ouvrage ont cherché à atteindre soit les labels BBC Effinergie 2017 (n=7/13) ou Bepos Effinergie 2017 (n=6/13).

Quelle répartition géographique ?
Troisième constat :
La répartition géographique diffère suivant le label Effinergie 2017.
Ainsi, les 17 opérations BBC-Effinergie 2017 se répartissent sur 6 régions différentes, situées principalement dans le centre et le nord de la France. La Région Normandie concentre, à elle seule, 8 opérations (6 collectifs et 2 groupés). Les 9 autres opérations sont :
- 8 maisons individuelles en secteur diffus construites en région Nouvelle Aquitaine (n=2), Pays de la Loire (n=2) Centre Val de Loire (n=2), Grand Est (n=1) et Ile de France (n=1)
- 1 logement collectif en Région Grand Est.
En parallèle, les 33 opérations Bepos Effinergie 2013 sont localisées dans 11 régions différentes.

Cependant, 80% des logements et des opérations sont construits dans les 5 régions suivantes : Ile de France, Normandie, Nouvelle Aquitaine, Grand Est et Occitanie.
Enfin, l’unique opération Bepos+ Effinergie 2017, composée de 3 maisons individuelles groupées à Baron sur Odon, porté par Calvados Habitat, se situe en Normandie.

Quelle dynamique ?
Quatrième constat :
Une vingtaine d’opérations, soit près de 1 000 logements, par an depuis 2017.


LE SECTEUR TERTIAIRE

Quels labels Effinergie 2017 ?

Premier constat : Le niveau BBC Effinergie 2017 est largement plébiscité. En fin d’année 2018, le secteur tertiaire regroupe 60 bâtiments en cours de certification Effinergie 2017 dont : - 51 BBC Effinergie 2017 - 8 Bepos Effinergie 2017 - 1 Bepos+ Effinergie 2017 Ces 60 bâtiments sont répartis sur 40 opérations distinctes et regroupent 630 529 m² SRT.

Quel type de marché ?
Deuxième constat : Les labels Effinergie 2017 sont portés par le marché privé. Les projets sont principalement réalisés sous maîtrise d’ouvrage privée (82%, soit n=49/60) quelque soit le label Effinergie 2017 demandé.

Quels types de bâtiments ?
Troisième constat :
80% des labels Effinergie 2017 dans le secteur tertiaire sont des bureaux (n=48/60). Les autres bâtiments sont des bâtiments d’enseignements (n=4), des projets dans l’industrie (n=3), des plateformes logistiques (n=2) ou des salles multisports (n=2). Une clinique est aussi en cours de certification. Ces projets sont répartis sur 10 régions différentes. Cependant, les régions Ile de France (n=22/60), PACA (n=9/22) et Auvergne Rhône Alpes (n=8) concentrent 65% des opérations. A ce jour, un seul projet a été livré et certifié en France : le projet LowCal d’Enertech avec un niveau Bepos+ Effinergie 2017.

Quelle dynamique ?
Quatrième constat :
Une augmentation du nombre de dossiers en 2018. Le nombre de demandes est en croissance sur l’année 2018 avec 39 dépôts de nouveaux dossiers pour 21 demandes déposées en 2017.


LE LABEL BEPOS-EFFINERGIE 2013

2 586 logements collectifs
187 logements individuels
501 557 m² de tertiaire

Pôle Enfance de Serris

LE SECTEUR RESIDENTIEL

Depuis le lancement du label Bepos Effinergie 2013, 96 opérations regroupant plus de 2 773 logements ont déposé une demande.

Quels types de bâtiments ?
Premier constat : Le label Bepos Effinergie 2013 est majoritairement attribué à des opérations de logements collectifs.
60% des opérations Bepos Effinergie 2013 concernent des bâtiments collectifs. Ils regroupent 2 586 logements sur l’ensemble du territoire national. En parallèle, 16% des projets sont des maisons individuelles groupées (164 logements) et 24% sont des maisons individuelles en secteur diffus.
Les bâtiments collectifs (n=58) se composent de 43 logements en moyenne.

Quelles tendances ?
Deuxième constat : Le label Bepos Effinergie 2013 a peu été délivré en 2018. Les labels Effinergie 2017 prennent le relais.

En effet, on constate un transfert des demandes de labellisation du Bepos Effinergie 2013 vers le Bepos Effinergie 2017. En effet, sur l’année 2018, seulement 4 dossiers Bepos Effinergie 2013 ont été déposés en regard des 18 demandes Bepos Effinergie 2017 (n=1 055 logements). Sur le dernier trimestre 2018, une opération de 132 logements collectifs sur Lyon a déposé une demande de labellisation Bepos Effinergie 2013.

Quelle répartition géographique ?
Troisième constat : Des opérations sur l’ensemble du territoire
Les opérations Bepos Effinergie 2013 sont présentes sur l’ensemble des régions de France. Cependant, on constate que les Régions Auvergne Rhône Alpes (n=23/96), Ile de France (n=15/96), Hauts de France (n=11/96) et Grand Est (n=9/96) concentrent 60% des opérations Bepos Effinergie 2013.
Les maisons individuelles Bepos Effinergie 2013 (n=38) sont construites en région Auvergne-Rhône-Alpes (n=12), et de manière équitable (2 à 4 opérations) sur les 11 autres régions.
A contrario, les bâtiments collectifs (n=58) sont principalement répartis sur les régions Ile de France (n=13/58), Auvergne-Rhône-Alpes (n=11/58), Hauts de France (n=9/58) et Grand Est (n=6/58).


LE SECTEUR TERTIAIRE

Depuis son lancement, le label Bepos-Effinergie 2013 regroupe 99 opérations soit, 501 557 m².

Quelle tendance ?
Premier constat : Le nombre de demandes de labellisation Bepos Effinergie 2013 a baissé en 2018 (n=8) par rapport à 2017 (n=21) et 2016 (n=30). En effet, après une croissance régulière du nombre de demandes durant les années 2013-2016, le nombre de labels Bepos Effinergie 2013 a chuté en 2017 et 2018.
Cependant, le lancement des labels Effinergie 2017 a permis de conserver une tendance haussière dans le secteur tertiaire. Ils ont pris le relais des labels Bepos Effinergie 2013.

Maîtrise d’ouvrage publique ou privée ?
Deuxième constat : La labellisation Bepos Effinergie 2013 est portée par la MO publique et privée.
55% des bâtiments Bepos Effinergie 2013 sont sous maîtrise d’ouvrage publique (n=57/99). En parallèle, les bâtiments sous maitrise d’ouvrage privée, qui représentent 43% (n=43/99) des opérations, concentrent 72% de la surface concernée par une demande de certification (362 283 m²).

Quels types de bâtiments ?
Troisième constat : Un marché porté par la construction d’immeuble de bureaux et des bâtiments d’enseignement.

Dans le secteur privé, 86% des bâtiments Bepos Effinergie 2013 sont des bureaux. En parallèle, quelques projets industriels (ateliers, laboratoires) et des médiathèques se sont engagés dans une démarche de certification.
Les projets sous maîtrise d’ouvrage publique concernent principalement des bâtiments d’enseignements (39%) ou de bureaux (26%). Cependant, des maisons médicales, des salles de spectacles, des restaurants scolaires, des salles polyvalentes, des médiathèques s’engagent aussi sur le territoire national dans une démarche Bepos Effinergie 2013.

Sur quels territoires ?
Troisième constat : Un projet Bepos Effinergie 2013 sur trois se situe en région Ile de France.
En effet, 32 opérations, soit plus de 300 000 m², sont situées en Région Ile de France sur les 99 opérations existantes sur le territoire nationale. En parallèle, la Région Auvergne Rhône Alpes possède 21 opérations Bepos Effinergie 2013. On constate une dissémination des opérations sur l’ensemble du territoire, en zone urbaine ou rurale, à l’exception du quart nord est de la France.


Le label Effinergie+

52 874 logements collectifs
2 446 logements individuels
2 993 388 m² de tertiaire

CFA Poitou Charente

LE SECTEUR RESIDENTIEL

A la fin de l’année 2018, plus de 55 000 logements, répartis sur 1096 bâtiments, sont concernés par un label Effinergie+.

Quels types de bâtiments ?
Premier constat : Le label Effinergie+ est majoritairement délivré à des opérations de logements collectifs. En effet, 52 874 logements collectifs (829 opérations) sont en cours de certification Effinergie+. Ils représentent 76% des opérations Effinergie+ du territoire national.
En parallèle, 158 bâtiments, regroupant 2 337 logements groupés, se sont engagés dans une labellisation Effinergie+.
Enfin, 109 projets en maisons individuelles en secteur diffus sont présents sur le territoire national.

Sur quels territoires ?
Deuxième constat : Les labels Effinergie+ sont principalement décernés pour des opérations en Région Ile de France.
Dans le collectif, 72% des logements Effinergie+, soit 60% des opérations, sont construits en Région Ile de France. Avec les Régions Auvergne Rhône Alpes (11% des opérations), Grand Est (8%) et Nouvelle Aquitaine (7%) concentrent (1 931 logements), ces 6 régions concentrent 85% des opérations Effinergie+.
En parallèle, 60% des maisons individuelles en secteur diffus sont construites en Région Nouvelle Aquitaine (n=63/109). C’est le résultat d’une dynamique régionale portée par un précédent appel à projet en ex-région Poitou Charente. On identifie une quinzaine d’opérations en Occitanie et une dizaine en Région Ile de France.
Enfin, 85% des logements groupés sont construits sur 4 régions : Ile de France (869 logements), Nouvelle Aquitaine (572 logements), Normandie (310 logements) et Hauts de France (241 logements).

Quelles tendances ?
Troisième constat : 9 000 à 10 000 logements par an sont concernés par une certification Effinergie+ depuis 3 ans.
Cependant, cette dynamique globale dissimule des tendances différentes suivant les types de bâtiments.
Ainsi, le label Effinergie+ se développe peu en maisons individuelles en secteur diffus avec seulement une dizaine d’opérations par an sur la période 2014-2017. Le marché des opérations groupées est stable depuis 2012 avec 300 à 350 logements par an.
Enfin, la dynamique du label Effinergie+ est directement liée à la construction de logements collectifs avec 150 opérations par an depuis 3 ans.


LE SECTEUR TERTIAIRE

Dans le secteur tertiaire, 231 opérations Effinergie+ se répartissent sur près de 3 millions de m² de SRT.

Quels types de bâtiments ?
Premier constat : Les projets Effinergie+ dans le secteur tertiaire sont principalement des bâtiments de bureaux.
En effet, 65% des opérations Effinergie+ sont des bureaux (n=150/231), soit l’équivalent de 2 345 220 m² de tertiaire.
En parallèle, 13% des bâtiments tertiaires sont des structures d’enseignements (n=31/231). Ils regroupent 123 300 m² sur l’ensemble du territoire national. Enfin, une cinquantaine d’opérations Effinergie+ a été identifiée dans les secteurs de la santé, commerce, plateforme logistique, hôtellerie, culture, industries...

Quelle tendance ?
Deuxième constat : Après une année 2017 exceptionnelle, l’année 2018 est dans le top 3 des meilleures années depuis 2013.
L’année 2018 a enregistré 35 demandes de label Effinergie+ dans le secteur tertiaire, au dessus des années 2016 et 2014 (n=24).

Quelle maîtrise d’ouvrage ?
Troisième constat : Le label Effinergie+ dans le secteur tertiaire est porté par des investissements privés.
En effet, 84% des projets en cours de certification Effinergie+ sont financés par une maitrise d’ouvrage privée (n=193/230 opérations).

Troisième constat : Plus de 53% des opérations en région Ile de France
Les projets Effinergie+ sont principalement situés en région Ile de France (n=123/231). Les autres opérations se répartissent sur 10 régions avec une plus forte concentration en Auvergne Rhône Alpes (n=28), Hauts de France (n=21), Bretagne (n=16) et Nouvelle Aquitaine (n=11).


LE LABEL BBC-EFFINERGIE RENOVATION

164 484 logements collectifs 4 417 logements individuels 3,55 Millions m² de tertiaire

Immeuble Le Balzac

LE SECTEUR RESIDENTIEL

Depuis le lancement des labels BBC-Effinergie rénovation et Effinergie rénovation en 2009, près de 169 000 sont en cours de certification. Ils se répartissent sur 2 390 opérations sur l’ensemble du territoire national.

Quels types de bâtiments ?
Premier constat :
Le label BBC-Effinergie est exclusivement délivré à des opérations de logements collectifs.
97% des logements rénovés, soit 85% des opérations, à basse consommation sont des logements collectifs. Ils représentent un volume de 164 484 logements en France, répartis sur plus de 2 041 opérations. Les immeubles rénovés se composent en moyenne de 78 logements.

En parallèle, le marché de la rénovation de logements individuels (2% des logements rénovés, soit 15% des opérations) se répartit entre - 152 opérations de rénovation de logements groupés, soit 4 220 logements,
- 197 rénovations de maisons en secteur diffus.

Quelle tendance ?
Deuxième constat : L’année 2018 confirme la forte augmentation du nombre de logements rénovés basse consommation par an identifiée en 2017 En effet, le nombre de logements collectifs rénovés par an a été doublé sur les deux dernières années. En effet, près de 31 800 logements ont été rénovés par an sur la période 2017-2018 alors que le rythme de rénovation était de 14 370 logements par an sur la période 2011- 2016.

Dans le secteur de la rénovation des maisons groupées, près de 2 000 logements ont été rénovées en 2018. C’est une année exceptionnelle par rapport à la période 2011-2016.

Cette croissance s’explique par une augmentation du nombre d’opérations par an, notamment en logements groupés, et du nombre moyen de logements rénovés par opérations en collectif.
Le marché de la labellisation de la rénovation basse consommation de la maison individuelle en secteur diffus ne décolle pas. Il suit une tendance baissière depuis deux ans. En parallèle de nombreuses initiatives territoriales accompagnent les particuliers pour atteindre un niveau énergétique équivalent au BBC Effinergie rénovation sans pour autant demander la certification.

Sur quel territoire ?
Troisième constat :
Une concentration des opérations rénovées dans 5 pôles régionaux

En effet, malgré une présence sur l’ensemble du territoire national, 85% des logements rénovés à basse consommation se concentrent en régions - Ile de France (43%, 73 414 logements,
- Auvergne Rhône Alpes (16%, 26 222 logements),
- Hauts de France (10%, 17 647 logements)
- Grand Est (7%, 12 561 logements)
- Normandie (7%, 11 322 logements


LE SECTEUR TERTIAIRE

En tertiaire, 433 opérations, représentant plus de 3,55 millions de m², sont concernées par un label effinergie.

Quelle tendance ?
Premier constat :
Un marché en décroissance
Le marché de la rénovation tertiaire basse consommation décroit depuis 2015. Les acteurs ont des difficultés à se mobiliser sur ce secteur. Sur le dernier trimestre 2018, 5 nouvelles demandes de certification ont été déposées.

Maîtrise d’ouvrage publique ou privée ?
Deuxième constat : La rénovation basse consommation dans le secteur tertiaire est portée par la maîtrise d’ouvrage privée (n=370/431). En effet, 94% de la surface tertiaire, soit 86% des opérations, en cours de rénovation basse consommation est sous maitrise d’ouvrage (MO) privée.
Les projets rénovés sous MO privée (n=370) sont majoritairement des bâtiments de bureaux (n=328/370). En parallèle, les 61 opérations de rénovation sous maîtrise d’ouvrage publique se concentrent sur les bâtiments d’enseignements (n=25/61) et les bureaux (n=221/61). Quelques bâtiments de santé (n=4) de culture (n=3) et de sports (n=2) sont aussi rénovés à basse consommation.

Sur quels territoires ?
Troisième constat :
Une forte concentration des opérations en région Ile de France.
Dans le secteur privé, 77% des rénovations basse consommation ont lieu en région Ile de France (n=285/370). A une moindre échelle, les régions Auvergne Rhône Alpes (n=27/370), Nouvelle Aquitaine (n=11/370), Occitanie (n=11/370) et Hauts de France (n=11/370) concentrent 16% des opérations.

Dans le secteur public, les opérations (n=61) sont réparties principalement entre les régions Nouvelle Aquitaine (n=19) et Ile de France (n=17). Les autres opérations sont réparties sur huit autres régions.


LE LABEL BBC-EFFINERGIE3

574 910 logements collectifs
106 932 logements individuels
6,30 Millions m² de tertiaire

Immeuble de bureaux Dock en Seyne

UN OUTIL A DISPOSITION

Effinergie a développé un outil d’analyse statistique en ligne qui permet d’établir une cartographie des projets en cours de certification et certifiés Effinergie à différentes échelles territoriales. En effet, les études peuvent êtres réalisées au niveau :
- du code postal,
- du département,
- de la région, et
- de la France

Par ailleurs, les statistiques portent sur :
- Le type de certification : Bepos+ Effinergie 2017, Bepos Effinergie 2017, BBC Effinergie 2017, Bepos Effinergie 2013, Effinergie +, BBC Effinergie, BBC Effinergie Rénovation
- Le niveau de certification : projets en cours de certification et projets certifiés
- Le type de bâtiment : maison individuelle en secteur diffus, maison individuelle groupée, logement collectif, tertiaire

Les résultats sont fournis :
- En nombre de logements (ou m² de Shon RT pour le tertiaire) ou en nombre d’opérations
- Sous formes de :
o Graphiques avec des données cumulées ou non
o Géolocalisation en fonction du niveau d’analyse (code postal, département, …)
o Tableau de données exportables sous différents formats

Cet outil gratuit est pertinent :
- dans l’élaboration ou la révision de politiques territoriales énergétiques du bâtiment
- pour toute analyse quantitative liée à la construction à énergie positive et la rénovation basse consommation
- pour des études de marché

Des études spécifiques peuvent être réalisées sur demandes.
Cet outil est disponible sur le site de l’Observatoire BBC : www.observatoirebc.org. Pour plus de renseignements : lefeuvre@effinergie.org.

Téléchargez le Tableau de bord

Sébastien Lefeuvre - Responsable de l'Observatoire BBC

Sources et liens :

logo Effinergie
logo Observatoire BBC

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité