La massification des BACS au service des bâtiments est en cours

Les efforts menés par les industriels pour structurer leur offre sur la base de référentiels connus et reconnus ouvrent enfin la voie à une massification du déploiement des BACS dans tous les bâtiments. Les BACS s’imposent désormais comme un moyen incontournable pour atteindre les objectifs réglementaires de réduction de la consommation énergétique et du poids carbone des bâtiments tout en maintenant le confort.

Pour accompagner ce déploiement, l’industrie se mobilise aux côtés de ses partenaires de la filière pour entrer pleinement dans « l’ère des BACS ».

Que sont les BACS, Building Automation and Control Systems ?

Les BACS (Building Automation and Control Systems) ou « systèmes d’automatisation et de contrôle des bâtiments » (ou « régulation et GTB en langage courant ») regroupent l’ensemble des « produits, logiciels et services d'ingénierie à même de soutenir le fonctionnement efficace sur les plans énergétique et économique, et sûr, des systèmes techniques de bâtiment au moyen de commandes automatiques et en facilitant la gestion manuelle de ces systèmes techniques de bâtiment » selon la traduction officielle retenue par les pouvoirs publics (Décret BACS du 20 juillet 2020).

Le Syndicat ACR représente l’industrie BACS en France.

Régulation et Gestion Technique des Bâtiments : le marché français en 2022

Les évolutions du marché en 2022

Malgré les perturbations systémiques du secteur du bâtiment, les évolutions du marché 2022 confirment la nette progression des BACS. La crise du logement neuf, et la longue marche vers la massification des opérations de rénovations énergétique des bâtiments, freine le déploiement des BACS sur le marché français. Néanmoins, la stratégie de l’industrie BACS porte ses fruits et connait de nouveaux succès avec l’entrée en vigueur de nouvelles réglementations en 2023 associée au renforcement des moyens de financement.

Le recours aux BACS s’impose dans tous les bâtiments comme le moyen le plus rapide et efficace pour atteindre la sobriété énergétique des bâtiments. Les référentiels techniques mis à jour en fonction des évolutions technologiques permettent de structurer le marché autour du cadre réglementaire. Les fondamentaux de l’industrie BACS doivent désormais être largement partagés, utilisés et maitrisés pour atteindre les objectifs fixés de réduction de la consommation énergétique et du poids carbone des bâtiments.

Les fondamentaux de l’industrie BACS reposent sur une approche physique de l’énergie au service de la performance, une standardisation des innovations technologiques permettant leur diffusion, et une vision industrielle du développement qui s’appuie sur le socle réglementaire français et européen.

Présentation des résultats 2022

1. La régulation

marché régulation

Le marché de la régulation progresse à hauteur de 3,3% en 2022 malgré les fortes perturbations du marché, renforcées par la crise dans le logement neuf, et aux effets continus de l’exclusion des solutions de régulation du chauffage dans Ma Prim Rénov.   

1.1 Chauffage à eau chaude

Le marché du chauffage est le plus impacté par la conjoncture économique. Son niveau est stable en 2022 (+0,5%) après une année record en 2021, et devrait revenir en forte croissance en 2023.

  • Les dispositifs de régulation du chauffage sont des prérequis de la performance énergétique des bâtiments neufs et subissent donc les évolutions de ce marché en baisse. Sur le marché de la rénovation, le Syndicat ACR constate à nouveau les effets désastreux de l’exclusion des dispositifs de régulation du chauffage au sein de « Ma Prim Rénov’ ».
     
  • Pour les thermostats d’ambiance, les technologies non programmables continuent leur chute        (-20%) et ne sont pas compensées pas la progression constante des technologies programmables, tirées en particulier par l’effet volume des solutions électroniques filaires (5%) répondant aux exigences réglementaires.
     
  • Les robinets thermostatiques simples qui restent la solution de régulation la plus utilisée ne progressent que de 3% en 2022 tandis que le marché des têtes électroniques bondit de manière remarquable en doublant de volume.
     
  • Pour faciliter le déploiement de ces solutions, le Syndicat ACR travaille avec l’ensemble des acteurs pour mettre à jour les référentiels de description des opérations standardisées de régulation donnant droit à des Certificats d’Economies d’Energie. Par ailleurs, le Décret Régulation et Calorifugeage en cours d’adoption devrait conduire à un fort développement de ce marché puisqu’il rend obligatoire l’installation de thermostats programmable avec robinets thermostatiques dans tous les bâtiments chauffés à l’eau d’ici 2025, et sans attendre le remplacement du générateur.
     
  • Un mot sur les générateurs standards que sont désormais les pompes à chaleur (PAC) sur le marché du neuf et de la rénovation qui doit également s’ouvrir à l’ensemble des systèmes thermodynamique notamment les solutions hybrides combinant une PAC avec relève chaudière, incluant une régulation « intelligente ».
     
  • Autre progression significative, les vannes de régulation modulantes (+30%) sur le marché de la rénovation qui démontre la pénétration des sujets hydrauliques dans ce secteur à fort potentiel. Là aussi, les industriels sont prêts à déployer les solutions avec des fonctions de régulation avancées via des fiches d’opérations CEE standardisées.
     
  • Enfin, les vannes d’équilibrage dynamique (PICV) poursuivent leur forte pénétration de marché à +6%. Le Syndicat ACR se mobilise actuellement pour que ces solutions deviennent la norme non plus seulement dans le marché du neuf mais aussi en rénovation en s’appuyant sur le cadre réglementaire français et européen, ainsi que les opérations standardisées CEE.

1.2 Ventilation et climatisation

Le marché de la ventilation et climatisation tire son épingle du jeu à (+7,8%) :

  • Les régulateurs pour terminaux communicants continuent leur progression grâce aux opérations de rénovation qui répondent aux enjeux réglementaires (décret Tertiaire, décret BACS). Les solutions mettant en œuvre les protocoles de communications standardisés ouverts (ex : BACnet, KNX, etc.) sont des incontournables pour massifier ces opérations de rénovation « par conception » et à coûts maîtrisés.  
     
  • De manière générale, on constate une tendance de fond sur le marché du refroidissement compte tenu de la hausse générale des températures avec épisodes de canicules. Il en va de même pour le marché de la ventilation qui progresse pour répondre aux exigences de qualité de l’air intérieur, suite à la prise de conscience de ce sujet avec la crise COVID 19.


2. La gestion technique des bâtiments

marché gtb acr

Le marché de la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) poursuit sa progression à 2 chiffres (11,7%) dans un contexte de retard d’application des décrets BACS et Tertiaire.

Tirée par les opérations de rénovation énergétique « réglementaires », la dynamique de ce marché va s’amplifier et l’industrie est pleinement mobilisée pour accompagner ce déploiement sur la base de ses fondamentaux avec l’ensemble de la filière :

  • Ainsi, le Syndicat ACR annonce la création de l’ALLIANCE BACS pour fédérer l’ensemble des acteurs du marché sur la base de ses fondamentaux. Cette action est essentielle pour déployer efficacement et rapidement les exigences de moyens du Décret BACS avec son extension 2023 et atteindre les objectifs du Décret Tertiaire (voir communiqué de presse dédié).
     
  • Pour rappel, le marché peut s’appuyer sur les fiches CEE pour installer des BACS de classe A ou B selon la norme NF EN ISO 52120-1 conformes au décret BACS. Le financement de ces opérations fait également l’objet d’un « coop de boost » jusqu’au 31 décembre 2023 mis en place à l’occasion du Plan de Sobriété Energétique des Bâtiments.
     
  • A noter que de tels systèmes de GTB incluent par défaut une fonction de suivi et de mesure de la consommation énergétique (instruments de pilotage via des capteurs et une supervision) ainsi que des produits ou systèmes (régulateurs, actionneurs) capables d’agir sur les systèmes techniques pour assurer un confort maximum avec le minimum de consommation énergétique.
     
  • Ils permettent aussi le déploiement d’une offre à forte valeur ajoutée par la mise en œuvre de nouvelles fonctionnalités des logiciels de supervision notamment pour garantir l’interopérabilité des données dans les librairies, ainsi que la mise à niveau des standards de cybersécurité.
     
  • Plus généralement, la « rationalisation du SMART » reste un enjeu technique prioritaire. Il s’agit de s’appuyer sur les technologies numériques proposées par les industriels pour répondre à des buts précis associés à un « objectif de sobriété digitale » en donnant priorité à la gestion efficace du confort nécessaire à la vie humaine à travers une optimisation des systèmes énergétiques réglementaires (chaud, froid, ventilation, ECS et éclairage).
     
  • En 2022 et pour les années à venir, la décentralisation des solutions de gestion au niveau des couches d’automatisation se précise notamment grâce aux recours à l’EDGE et au FOG computing pour assurer le fonctionnement physique du bâtiment. Ainsi, les unités de traitement local avec des capacités de 30 points continuent à progresser (+60%) de même que pour les licences multipostes (+80%) et multi-techniques (+40%).


3. Les Services

marché services acr

Les services sont en progression plus modeste à 4,1% en 2022 mais atteignent tout de même un niveau jamais égalé.

Sur ce marché, les opérations de commissioning et maintenance préventive ont repris, notamment pour répondre aux enjeux réglementaires du décret tertiaire et du plan de sobriété énergétique.

On rappelle que les prestations prises en compte dans les statistiques sont l’assistance technique, la formation, les matériels de rechange, les dépannages et les contrats de maintenance. Les constructeurs/ industriels (et ou réseaux d’intégrateurs partenaires) restent les mieux placés pour assurer ces opérations à haute valeur ajoutée.

C’est pourquoi, le Syndicat ACR se mobilise avec ses partenaires, en particulier la maitrise d’ouvrage et les exploitants, dans le cadre de la feuille de décarbonation du bâtiment pour réduire l’écart qui peut exister entre la conception, l’installation et l’exploitation des systèmes de GTB performants.

Dans ce domaine, l’obligation d’inspection des systèmes GTB introduit par l’extension 2023 du Décret BACS (publication en cours) devrait conduire à une prise de conscience générale de la nécessité d’actions communes basées sur les compétences des fabricants.

Résultat global 2022

La conjoncture économique (inflation, difficultés d’approvisionnement, crise énergétique) a freiné l’accélération de la massification des BACS en 2022.

Pour autant, l’alignement des planètes est là : nous entrons dans l’ère des BACS.

Plus que jamais, la stratégie d’alignement des référentiels techniques de normalisation avec les dispositifs réglementaires a porté ses fruits. En effet, c’est parce que l’industrie s’appuie sur des référentiels connus et reconnus qui qualifient et quantifient la contribution effective des BACS à la performance énergétique des bâtiments que les produits, systèmes et services offerts par les membres du Syndicat ACR ont pu répondre aux besoins du marché et des politiques publiques.

En 2022, des référentiels normatifs importants de notre domaine ont été mis à jour pour intégrer les innovations technologiques et refléter l’état de l’art (ex : optimisation du cycle de marche-arrêt du générateur pour la régulation du chauffage dans la série EN 12098 récemment révisée). En conséquence, un certain nombre de fiches d’opérations standardisées CEE qui utilisent ces normes comme références doivent être mise à jour, et d’autres sont en cours de publication (« Programmation horaire par pièce », ou encore « vannes de régulation avec servomoteurs ») ou en phase de projet.

Régulation et Gestion Technique des Bâtiments : les perspectives pour 2023 »

Les membres du Syndicat ACR sont confiants pour l’avenir et souhaitent accompagner leurs partenaires dans le déploiement massifs des BACS.  

Pour ce faire, le syndicat ACR s’élargit et crée l’ALLIANCE BACS. Cette structure élargie à d’autres acteurs que les constructeurs, est une plateforme d’analyse, de réflexion et d’actions qui a pour objectif de poursuivre le déploiement des documents de référence BACS mais aussi le développement d’outils pour l’information, la formation, l’aide à la mise en œuvre et qui puissent faciliter la mise en œuvre des réglementations en France.

En complément, le Syndicat ACR proposera des sessions formations sur les fondamentaux BACS et leur déploiement en réponses aux objectifs réglementaires, à partir de Ma 2023.

Ces actions doivent permettre d’accompagner le déploiement de solutions BACS avec des fonctionnalités de plus en plus performantes dans le neuf et surtout dans la rénovation. La publication imminente de l’extension du Décret BACS aux bâtiments équipés de CVC d’une puissance supérieure à 70kW, et du Décret Régulation et Calorifugeage qui oblige l’installation de thermostats programmables avec régulation terminale sans attendre le remplacement du générateur d’ici le 1er janvier 2025, constituent alors un socle réglementaire solide pour le déploiement de solutions BACS de référence. Les fiches CEE seront un outil puissant pour le financement de ces solutions, ainsi que pour le déploiement de solutions BACS encore plus avancées.


Source et lien

logo acr

Le Syndicat ACR (Syndicat des Automatismes du génie Climatique et de la Régulation

Comité de direction

Président                          M. Rachid KHADIR (Siemens)
Vice-présidents            M. Denis BAZIN (BELIMO) et M. Justin PASSAQUET (DISTECH CONTROLS)
Trésorier                           M. Eric FAUCONNIER (Danfoss)
Délégué Général          M. Florent TROCHU

Les adhérents en 2023 : BELIMO, COMAP, DISTECH CONTROLS, DANFOSS, IMI HYDRONIC, KIEBACK & PETER, RESIDEO, SIEMENS et SOMFY

Contact Syndicat ACR : M. Florent TROCHU, Délégué général florent.trochu@acr-regulation.com - 06 84 86 39 52

Contacts Presse : Amel KARIM, Attachée de Presse - Amel.karim@infocom-industrie.fr - 04 72 33 65 98

Rachid KHADIR, Nouveau Président Syndicat ACR

Rachid KHADIR, Directeur des Affaires Industrielles chez SIEMENS Smart Infrastructure est le nouveau président du Syndicat ACR depuis le 25 janvier 2023.

« Le syndicat des Automatismes du génie Climatique et de la Régulation (ACR) a pour mission de faciliter le déploiement des solutions de régulation et gestion technique du bâtiment sur le territoire national en coopération étroite avec nos homologues européens réunis au sein de l’association eu.bac. Nous mettons en œuvre une stratégie industrielle visant à développer des standards techniques issus des programmes de normalisation européen et internationaux pour servir de références aux dispositifs réglementaires et en adéquation avec les mécanismes de renforcement de la confiance que sont les certifications ou la labélisation. Et cette stratégie porte ses fruits !

En effet, nous pouvons désormais nous appuyer sur un contexte réglementaire très favorable qui combine des exigences de résultats en matière de réduction de la consommation énergétique à travers le Décret Tertiaire, et des exigences de moyens indispensables pour y parvenir issues d’un texte éponyme de notre industrie, le décret BACS (Building Automation and Control Systems – ou « régulation et gestion technique du bâtiment en français usuel »).

Cet « alignement des planètes » selon les termes de notre précédent président Philippe Segonds, que je tiens à remercier chaleureusement, est plus que jamais renforcé par les dispositifs de financement associés au Plan de Relance post-covid et amplifiés par le récent Plan de Sobriété Energétique du bâtiment qui repose largement sur des solutions conformes aux standards de notre industrie.

En tant que président de l’ACR, je m’inscris dans la continuité des actions conduites par les prédécesseurs car je suis convaincu de la pertinence de la stratégie de long terme du Syndicat ACR qui doit nous permettre d’atteindre notre objectif commun d’assurer le confort des usagers des bâtiments tout en contribuant à la résilience face au réchauffement climatique grâce à des solutions efficaces, sûres, pérennes et évolutives que sont les BACS ».

rachid khadir ACR

À propos de Rachid KHADIR

Fort d’un expérience riche autour des métiers du CVC, à l’origine sur des fonctions Techniques (Metteur au point frigoriste ENGIE puis TRANE).

J’ai rejoint SIEMENS en 2006 où j’ai pu mettre à profit mon expérience au service du commerce et du management.

  • Ingénieur Commercial
  • Responsable Grands Comptes
  • Directeur Régional d’Activités
  • Directeur des Affaires Industrielles


Source et lien

logo acr

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

L’évolution du marché français de la régulation et de la GTB en 2023 et les tendances à surveiller en 2024.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Comprendre les Profils Environnementaux Produits (PEP) : un outil essentiel pour la construction écoresponsable.


Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Solution PAC hybride collective : l’alliance parfaite entre efficacité énergétique et performance.


L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

Cette Parole d'Expert, rédigée par Claudine LATASTE, Ingénieur bureau d'étude chez WATTS, offre une exploration détaillée de l'équilibrage des réseaux hydrauliques.


Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Découvrez les dernières avancées dans le domaine de la géothermie de surface, où les pompes à chaleur (PAC) exploitent la chaleur du sous-sol.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Découvrez dans le Livre Blanc les 25 recommandations pour réduire le carbone incorporé dans les bâtiments.


Transformation énergétique : Spirotech réinvente le chauffage de son siège social

Transformation énergétique : Spirotech réinvente le chauffage de son siège social

Spirotech, entreprise familiale hollandaise, a optimisé le chauffage de ses bureaux et entrepôts au sein de son siège social à Helmond.


Point sur les différents arrêtés « valeurs absolues » du Décret Eco Energie ou Décret Tertiaire

Point sur les différents arrêtés « valeurs absolues » du Décret Eco Energie ou Décret Tertiaire

Les nouveaux arrêtés "valeurs absolues" concernent plusieurs catégories de bâtiments tertiaires. Le point sur le Décret Eco Energie et sur le Décret Tertiaire


Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur utilisant le réfrigérant naturel R290 sont des systèmes innovants qui exploitent les propriétés thermodynamiques exceptionnelles de ce fluide frigorigène écologique.


Rénovation performante et label BBC Effinergie rénovation : Le guide d’application 2024

Rénovation performante et label BBC Effinergie rénovation : Le guide d’application 2024

Découvrez le guide d’application du label BBC Effinergie rénovation pour des projets de rénovation performante et basse consommation.


Armoires électriques de chaufferie : pour le collectif, le tertiaire et l’industrie

Armoires électriques de chaufferie : pour le collectif, le tertiaire et l’industrie

Cette partie explore la problématique cruciale des armoires électriques de chaufferie, essentielles pour la gestion efficace des équipements de chauffage, de climatisation et de production.