Chargement...

Naissance du Syndicat Français des Chaudiéristes Biomasse (SFCB)

17 marques se regroupent pour soutenir le développement des chaudières à bois de petites et moyennes puissances.

QUI SOMMES-NOUS ?Chauffage SFCB
Le Syndicat Français des Chaudiéristes Biomasse (SFCB) regroupe 18 fabricants et importateurs français de chaudières bois ou granulés, de petites et moyennes puissances, qui souhaitent promouvoir le chauffage central au bois dans le domestique, collectif et tertiaire. Ces 18 marques représentent plus de 80% du marché français.

La chaleur issue de la biomasse représente plus de 60% de la chaleur renouvelable en France (90% de cette chaleur bois est produite par le secteur domestique). Elle est indispensable à la France pour atteindre ses objectifs en matière d’énergie renouvelable et de réduction des émissions de GES. Générée par des chaudières performantes, elle garantit un air de qualité.

LE MARCHÉ EN QUELQUES CHIFFRES


Ventes de chaudières domestiques en France

Graphique SFCB

ENJEUX ET MISSIONS
Le SFCB a été créé pour accompagner et conseiller la mise en œuvre de politiques énergétiques cohérentes et efficaces afin d’assurer le développement du chauffage central par la biomasse en France. Celui-ci est en effet un levier indispensable pour atteindre la part de 32% de chaleur renouvelable que la France c’est fixée comme objectif en 2030.

Le marché du chauffage central au bois avec des appareils performants offre un potentiel de développement important. Il doit être soutenu. Ci-dessous quelques-unes des mesures proposées :

  • La mise en place de mesures incitatives différenciées qui favorisent la vraie chaleur renouvelable (bois et solaire)
  • Une meilleure prise en compte de l’énergie bois dans les outils de calculs règlementaires et les outils de calcul utilisés pour l’attribution des aides de l’ANAH
  • L’augmentation du fonds chaleur, la simplification des démarches administratives, particulièrement sur les plus petites puissances
  • La mise en place d’aides favorables au chauffage central au bois performant sur les zones concernées par des Plans de Protection de l’Atmosphère (PPA)
  • La mise en place d’une prime à la casse sur les chaudières bois anciennes pour favoriser le renouvellement par des chaudières plus performantes et plus propres.

À noter que les quelques 10 000 chaudières biomasses (bûches, granulés, bois déchiqueté) vendues en 2016 pour le marché domestique vont permettre aux utilisateurs de gagner en pouvoir d’achat grâce à une énergie bon marché, de créer de l’emploi local et d’économiser pendant les 20 prochaines années 1,2 M tonnes de C02 par an.
Chauffage SFCB


LES MEMBRES DU SYNDICAT

Syndicat SFCB

 

LE MOT DU PRÉSIDENT
De par leur caractère économique, écologique et confortable, les chaudières biomasse sont des équipements de chauffage extrêmement intéressants dans le cadre de la transition énergétique. Or c’est une filière qui, par manque de représentation au niveau national, ne pesait pas suffisamment dans les réflexions sur le marché de l’énergie. C’est pourquoi en septembre dernier, 18 marques se sont regroupées dans un syndicat pour mieux faire entendre leur voix.

Le Syndicat National des Chaudiéristes Biomasse (SFCB) représente déjà, de par ses membres, 80% des ventes de chaudières biomasse sur le marché français. En seulement 3 ans, le marché des chaudières bois-énergie a été divisé par deux en passant de 20 000 en 2013 à moins de 10 000 pièces vendues en 2016. Les hivers doux, le prix en forte baisse des énergies fossiles concurrentes et l’absence d’une politique énergétique claire en faveur des énergies renouvelables ont eu un rôle majeur dans cette dégringolade.

Malgré un contexte actuel qui semble plus favorable, nous ne devons pas ménager nos efforts et devons faire en sorte de renverser la tendance au moins du point de vue du soutien politique et des énergies fossiles. Rappelons que ces dernières – malgré la faible augmentation de leur prix de base – sont soumises à la Contribution Climat Energie (CEE) ou taxe carbone qui, elle, augmente régulièrement : en 2023, elle devrait représenter 50% du prix du fioul et du gaz. Dans ce contexte, le SFCB veut affirmer sa présence.

D’une part, pour s’assurer que les orientations politiques prises ces dernières semaines se concrétisent bien et en particulier les annonces de Nicolas Hulot dans le Plan Climat : un CITE excluant le fioul, augmentation du prix du carbone, ... D’autre part, pour faire avancer les dossiers évoqués plus haut qui sont chers au Syndicat comme un CITE différencié pour les ENR (exclusion du gaz du CITE), un fond chaleur accessible à notre secteur, une intégration du propane à usage domestique dans la taxe carbone et enfin un suivi de l’efficience énergétique et environnementale du parc de chaudières installées. Entre une situation de marché préoccupante pour nos entre- prises et des incohérences dans les mesures gouvernementales passées, nous avons du pain sur la planche ; d’où l’intérêt de travailler maintenant tous ensembles.

Source :
Syndicat SFCB

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité