Chargement...

RT 2012, que faire? Rénovation BBC que faire? La JCE de Lyon

Quels sont les enseignements et les retours d’expérience de la RT 2012 ? Quelles précautions demandent la réglementation thermique 2012 aux bureaux d’études? Et en rénovation basse consommation, quelles sont les solutions bâti et équipements recommandées ?

Tel est le thème de la JCE « Journée du Confort et de l'Eau » organisée par l'association ICO* qui s’est tenue à Lyon ce 15 octobre 2013. Voici les présentations des ateliers animés par les différents experts et intervenants d'ICO.

La réhabilitation énergétique en copropriété par J. MICHET (BET ENERA Conseil) - Atelier 1 partie 1


Cas concret d’un audit pour 780 000 €TTC de travaux dont 200 000 € financés

  • Les contraintes réglementaires sont : la RT Existant, la RT Eléments, le décret 2012-111 : réalisation d'audits énergétiques pour les grandes copropriétés (obligation pour les copropriétés de plus de 50 lots d’effectuer un audit avant 2017),
  • Actuellement aucune obligation pour les copropriétés de faire des travaux à la suite de ces études !
  • Un des problèmes réside sur la lenteur de la décision dû au rythme des assemblées générales annuelles,
  • Importance d’informer et d’accompagner pédagogiquement le conseil syndical,
  • L’audit énergétique permet de réduire les factures énergétiques (ou éviter qu’elles augmentent), d’améliorer le confort dans le bâtiment, d’entretenir le bâtiment et les équipements en intégrant les problématiques énergétiques, et d’augmenter la valeur patrimoniale du bâtiment,
  • Les dysfonctionnements fréquemment rencontrés: isolation du bâti médiocre, ventilation insuffisante, mauvaise régulation des équipements (chauffage, froid, éclairage), mauvaise équilibrage des réseaux (chauffage, froid, ventilation), et non prise en compte des apports internes et solaires.

Téléchargez le pdf – 30 pages – 1,9 Mo

Atelier 1 : Ventiler le bâtiment réhabilité condensation par N. COTARD (ALDES)


Exemple de conséquences d’une mauvaise ventilation

  • Aujourd’hui les bâtiments sont étanches à l'air extérieur, le renouvellement naturel est impossible.
  • Les travaux d’isolation sans révision de la ventilation sont une cause importante de problèmes d’humidité et de défauts de qualité d’air.
  • Arrêté ministériel du 22 Octobre 1969 : la ventilation devient générale et permanente. Admission d’air neuf en pièces principales et évacuation en pièces techniques. Arrêté du 24 Mars 1982 : imposition des débits fixés pour les conditions climatiques moyennes d’hiver.
  • Exemple de solutions de ventilation pour les bâtiments rénovés avec la Ventilation Hybride Hygroréglable.

Téléchargez le pdf - 22 pages – 1,6 Mo

La rénovation de la chaufferie - Mise en place d’une chaudière à condensation par Hervé SEBASTIA (ATLANTIC GUILLOT)


Outil chaudière gaz condensation 2, 3, ou 4 piquages

  • Contexte réglementaire exigeant avec la nouvelle loi européenne ErP l'obligation de rendements minimum même à charge partielle.
  • Comment sélectionner le bon CONCEPT de chaudière à condensation : raccordement en 2, 3 ou 4 piquages.

Téléchargez le pdf – 19 pages – 1,2 Mo

Isolation thermique par l’extérieur en rénovation par Cyprien MEUNIER (PAREX LANCO)


Bâtiment inadapté à une isolation thermique par l’extérieur

  • Une isolation par l'extérieur pour traiter au mieux les ponts thermiques, isoler et ravaler les façades, intervenir par l’extérieur en milieu occupé et ne pas empiéter sur la surface habitable.
  • En rénovation avec une surface vitrée importante, une ITE est possible mais compliquée. Préconisations : changement menuiseries et renforcement isolation du toit.
  • En rénovation avec peu de points singuliers, l’ITE est recommandée avec un fort gain sur les ponts thermiques.

Téléchargez le pdf – 17 pages – 1,7 Mo

Les menuiseries en rénovation par Jorge DA COSTA (REHAU)


Les 3 types de dormants conventionnels peuvent être sollicités pour s’adapter à une pose en réhabilitation +/- complexe

  • Dans le cadre d’une réhabilitation, les deux types de pose de menuiseries les plus connus sont la dépose totale de l’ancienne menuiserie et la dépose partielle.
  • A ces 2 types de pose de menuiseries, viennent s’ajouter aujourd’hui de nombreuses variantes apparues avec la généralisation de l’isolation du bâti par mur manteau ou ITE (isolation thermique par l’extérieur).
  • Une pose pérenne est indissociable du respect des règles élémentaires de pose édictées par le DTU 36,5 (Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures).

Téléchargez le pdf – 18 pages – 1,2 Mo

Comment choisir les bonnes solutions pour son projet d’isolation? par Jan GILSAS (ROCKWOOL)

Pour le bâti ancien la solution « tout minéral », laine de roche + enduit minéral, permet aux vieilles pierres de respirer

  • Pour accéder aux aides financières, il est impératif d’utiliser des matériaux certifiés, et prévoir des performances minimum par paroi.
  • Isolation thermique extérieure et acoustique et isolation thermique extérieure et risque incendie.
  • Coûts de l’ITE isolation thermique extérieure.
  • Isolation et comportement à l’humidité : toute ITE préserve le bâti à la fois des variations de température et de l’humidité qui peuvent le dégrader

Téléchargez le ppt – 16 pages – 6,8 Mo

RT 2012, que faire ou ne pas faire ? Atelier 2 partie 1)


Cas concret d’un audit pour 780 000 € TTC de travaux dont 200 000 € financés

Philosophie de la RT 2012 par Solène DUPRAT (Cardonnel Ingénierie)

  • Présentation des différents arrêtés RT 2012 (2010, 2011, 2012),
  • La RT 2012 se distingue par ses exigences de résultats et ses exigences de moyens,
  • La réglementation 2012 est ancrée dans le processus de construction : attestations, validation en phase ADP-PRO, justificatifs en phase EXE, …
  • La responsabilité des acteurs est accrue.

Labels et certifications par JP ROCHE (BET Adret)

  • Les labels RT 2012 : HPE et THPE RT 2012 (application 1er semestre 2013) et le label Effinergie+ (en cours),
  • Le label BEPOS – Effinergie 2013. Ce nouveau label qui trace la voie du BEPOS et de la RT 2020 se doit de respecter les critères du label Effinergie+ et de réaliser une élévation de l’énergie grise et du potentiel d’éco mobilité.

RT 2012 : le Bbio par Sonia BEZNIA (Vinci Construction France)

  • Le Bbio représente l'efficacité énergétique du bâti. Il ne donne pas accès aux besoins au sens des déperditions et des apports,
  • Les paramètres influants sont l’isolation thermique ; la perméabilité, la surface des baies et leur orientation, l’éclairage naturel, l’inertie,…
  • Il n’y a pas réellement d’équivalence entre BBC 2005 et RT 2012. La RT 2012 nous impose de penser d’abord conception bioclimatique avant de penser aux systèmes.

RT 2012 : Saisie des données dans les logiciels par Pascale LAIRE (Atlantic Guillot)

  • Le constat des logiciels RT 2012 : plus de données d’entrée, différences en valeurs certifiées, valeurs justifiées, valeurs déclarées, valeurs par défaut (quelquefois supérieures !),
  • La certification des produits tels que chaudières, ballons ECS, pompes à chaleur, ventilation double-flux, …, impacte fortement sur le résultat des calculs RT 2012.
  • La prise en compte de l’environnement du produit peut faire gagner quelques précieux points de Cep,
  • Applications résidentielles bien maîtrisées. Plus de limites pour les applications collectives et tertiaires,
  • Des outils d’aide à la saisie développés par des fabricants permettent de trouver les valeurs certifiées et de gagner en Cep.

Téléchargez le pdf – 82 pages – 2,2 Mo

RT 2012, que faire ou ne pas faire ? Atelier 2 partie 2


Immeubles conçus avec la RT 2012

RT 2012 et comptages d’énergie par Dominique BRIANE (BET BETSO)

  • Comptages obligation pour les logements et logements sociaux (Article 23) et les bâtiments tertiaires (Article 31),
  • Différentes problématiques avec le chauffage CIC avec ECS collective, avec la pompe à chaleur double service, la chaudière murale gaz, le chauffage électrique et chauffe-eau thermodynamique, …
  • Fiche d’application DHUP du 30 mai 2013 : système de mesure ou d’estimation des consommations en logement parue le 4 juin 2013

Fiche d'application en pdf

Le coût de la RT 2012 en logement par le BET VIVIEN

  • Bases de données 34 projets - 1700 logements - 110 000 m² - 470 devis - 2000 prix
  • De 1270 €/m² à 1330 €/m² en moyenne, +5 %
  • Isolation thermique des parois verticales. 23 € pour R=3,3
  • Comptage et affichage : 500 €/logement
  • Surcoût en collectif – RT 2012 : 2 % ou 1000 € par logement

RT 2012 et éclairage par Dominique BRIANE (BET BETSO)

  • Puissances prises en compte : puissance d’éclairage et puissance des systèmes de gestion de l’éclairage.
  • Nouveautés tertiaire pour l’éclairage : prise en compte auxiliaires gestion éclairage, appoint immobilier, accès éclairage naturel, type de commande et de régulation, …
  • Coefficient C1 (mode de commande de l’éclairage) et C2 (mode de gestion de l’éclairage artificiel en fonction de l’éclairement naturel).

RT 2012 et retour d’expérience. Conception et mise en œuvre par Simon BARET (BET Tribu Energie)

  • Des objectifs contradictoires ! Allier la qualité d’ambiance et le minimum de consommation d’énergie, et la rentabilité à court terme,
  • Un bâtiment performant : peu de besoins par les choix architecturaux et les prestations du bâti, des équipements performants (limitant les consommations d’électricité et d’énergies fossiles, utilisant des énergies renouvelables) et production d’électricité par énergies renouvelables,
  • Pour respecter la RT 2012 en tertiaire : quasi-impossibilité de climatiser les bâtiments CE1 car impossible de respecter le Bbiomax,
  • Eclairage naturel : oui, mais attention au confort d’été !
  • Attention en RT 2012, pas de solution universelle mais des solutions adaptées à chaque projet,
  • Pathologies rencontrées : problème d’étanchéité, de mise en œuvre d’isolation, de système EnR, ventilation double-flux, confort d’été,
  • Soit une recommandation d’une présence accrue de l’équipe de MOE, la généralisation de l’OPC et du Maître d’Œuvre d’Exécution.

RT 2012 et l’impact sur la mise au point et la maintenance par Thierry CHAMPOLION (SAVELYS)

  • La RT 2012 ne traite pas des conditions de mise en service et de maintenance des installations,
  • Passage d’un projet RT 2012 à une bonne performance énergétique : chaque composant du système de production d’énergie doit être mis au point, paramétré et réglé,
  • Un bâtiment RT 2012 performant c’est des utilisateurs informés pour une bonne utilisation et une maintenance appropriée intégrant une boucle de progrès.

Téléchargez le pdf – 114 pages – 4 Mo

Pour assister aux prochaines JCE, inscrivez-vous gratuitement auprès du responsable formation ICO : info@association-ico.net

*ICO. L'association ICO, créée en 1991, a pour objectif la progression des idées et techniques permettant d'améliorer les performances énergétiques et environnementales des bâtiments.

SOURCES & LIENS

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité