Chargement...

Le DTU 68.3 pour la ventilation, ce qu’il faut savoir

Par Sophie BAPT - Société ALDES - Mars 2017

LA PROBLEMATIQUE

Les textes normatifs concernant la ventilation évoluent de plus en plus. La prise en compte des systèmes de ventilation (notamment dans la RT 2012), de leur efficacité énergétique (moteur basse consommation, variation de débits, étanchéité des réseaux aérauliques, …), montre à quel point le poste ventilation est de plus en plus important tant en conception qu’en réalisation. Et cela au niveau de l’efficacité énergétique mais également au niveau de l’efficacité environnementale en mettant au centre l’individu pour un meilleur confort et une meilleure qualité d’air intérieure (QAI).

Un nouveau DTU 68.3 a été publié le 22 juin 2013. Il rend obligatoire les « bonnes pratiques » des anciens DTU, les DTU 68.1 et 68.2 qui dataient respectivement de 1995 et 1993.

Le DTU 68.3 s’applique depuis le 1er septembre 2013 pour les marchés privés, et depuis le 1er octobre 2013 pour les marchés publics.

Le nouveau DTU 68.3 concerne les systèmes autoréglables simple flux et les systèmes de VMC-gaz pour les bâtiments d’habitations individuelles et collectives. Cette norme concerne également les systèmes VMC simple flux hygroréglable, qui fait l’objet d’un des Cahiers des Prescriptions Techniques rédigé par le CSTB. Pour les systèmes VMC double-flux, il faudra encore être un peu patient puisque le cahier est actuellement en cours d’écriture.

L'ANALYSE ET LE SAVOIR FAIRE DE L'INDUSTRIEL

4 principaux changements pour les règles générales de calcul, dimensionnement et mise en œuvre

1/ Le Domaine d’application : dans les bâtiments à usage d’habitation
Les anciens DTU s’appliquaient complètement au collectif et partiellement à l’individuel alors que le nouveau DTU 68.3 traite entièrement des deux cas.

Cette norme recouvre les installations neuves de ventilation dans les bâtiments neufs et existants, y compris lors de l’utilisation de tout ou partie :
- d’un réseau aéraulique existant (conduits circulaires, de type « shunt »…) ;
- d’un système existant d’évacuation des produits de combustion non utilisé en tant que tel.

En respectant bien sûr les prescriptions particulières au système de ventilation mis en œuvre.

2/ L’intégration du foisonnement : en présence de dispositifs locaux de variation automatique de débit
C’est la reconnaissance que tous les débits maximaux n’interviennent pas en même temps, afin d’optimiser le calcul des pertes de charge par rapport aux conditions réelles de fonctionnement :
- Dimensionnement réduit (réseau et ventilateur) de 0 à 50% en fonction du nombre de dispositifs automatiques.
- Foisonnement à la colonne.
- En cas de foisonnement, pour les 3 niveaux les plus défavorisés du bâtiment, l’emploi d’une colonne à diamètre variable est proscrit.

3/ Mise en œuvre Réseau : valoriser l’étanchéité des réseaux

étanchéité des réseaux lors de l’installation

Ceci n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé. Les emboîtements doivent être complets et maintenus par une liaison mécanique. Il est préférable de privilégier l’utilisation d’accessoires à joints, intégrant des dispositifs d’étanchéité. Dans tous les cas, la jonction entre le dispositif d’extraction et le conduit doit être étanche à l’air. Il est recommandé d’utiliser une manchette de raccordement scellée ou un système d’étanchéité équivalent afin d’assurer une jonction correcte entre le dispositif d’extraction et le conduit.

La réduction des fuites dans les réseaux est un enjeu primordial aujourd’hui. Demain, on mesurera de plus en plus les fuites et les réseaux étanches seront valorisés avec l’utilisation d’accessoires à joints. Un réseau étanche permet d’être sûr que le ventilateur a été bien dimensionné pour la bonne installation et qu’il assure le bon débit et la bonne consommation.

La mise en œuvre et les habitudes de pose vont donc avoir un poids important. Pour être conformes au calcul, il faut faire en sorte que les réseaux soient bien calculés, et bien montés. C’est dans ce cadre que nous améliorons la facilité de mise en œuvre de nos produits et que nous accompagnons nos clients et installateurs, en montrant l’impact d’une fuite réseau et en leur donnant les moyens de progresser dans leur pratique.

Par exemple, lors de chantiers-test, des installateurs ont mis en œuvre des réseaux à leur façon habituelle, et parallèlement, ils installent le même avec des accessoires à joints et avec les précautions que nous demandons. La différence des mesures leur a démontré l’intérêt de poser des accessoires à joint. De plus, le chantier test leur a permis de voir que c’était un vrai gain de temps, le surcoût des accessoires à joint est équilibré par le gain de coût de pose.

Il faut appliquer aux réseaux ce qui a été fait pour la perméabilité des bâtiments : améliorer les pratiques. Une installation de qualité et la professionnalisation doit passer, selon nous, avant tout. Ainsi, on va vers des produits et une main d’œuvre plus performants.

Moins le bâti consomme globalement, parce qu’il est plus étanche et mieux isoler, plus le débit de ventilation prend du poids dans le bilan thermique. La maîtrise des débits obtenue grâce aux systèmes de ventilation mécanique bien installés permet une évolution dans le sens du confort et de la qualité d’air pour les usagers. D’ailleurs sur les bâtiments tertiaires, la RT 2012 demandera la mesure des consommations des CTA, ce qui permettra de vérifier que l’installation est correcte. En cas de fuite réseau, la consommation sera augmentée.

4/ Mise en œuvre rejet d’air/prise d’air

Mise en  œuvre rejet d’air/prise d’air

Le rejet d’air est interdit dans les combles, les garages et les vides sanitaires. Il doit respecter une distance minimale de 0,40 m de toute baie ouvrante, et de 0,60 m de toute entrée d’air de ventilation. Cette évolution facilite le rejet en façade, et la VMC individuelle des logements en rénovation. Les systèmes T.Flow Aldes peuvent répondre à cette exigence.


3 principaux changements pour la VMC simple flux autoréglable
1/ Taux de fuite pour réseau neuf

Accessoires de réseaux avec joints étanches

Le taux de fuite en réseau neuf est de 12% du débit foisonné, ramené à 5 % si utilisation sur tout le réseau d’accessoires à joints de classe C au minimum, et respect de la mise en œuvre du cahier 1.1.1.

Aldes préconise les réseaux à joints Virtuo-Fix, au taux de fuite = 5% (dimensionnement aéraulique).
Il est possible aussi d’indiquer une valeur correspondant à la classe projetée, en cas de démarche qualité, puis de vérifier une fois le chantier terminé.

2/ Taux de fuite pour réseau existant

Taux de fuite pour réseau existant

Le diagnostic des conduits est obligatoire afin d’envisager des améliorations.

- Si la mesure de fuite est >30% du débit nominal réduit, il faut proscrire la réutilisation en l’état.
- Si la mesure de fuite est < 30% du débit nominal réduit, il faut prendre la valeur mesurée.
- S’il n’y a pas de mesure, la valeur forfaitaire de fuite est = 30%.

Il faudrait tester l’étanchéité des réseaux avec un appareil de mesure de la perméabilité à l'air des réseaux comme le R-Link ci-contre.Scope (mise en œuvre et mesure en 1h).

3/ Mise en œuvre en Maison Individuelle

conduit souple plastique ALGAINE ISOLEE

- La gaine isolée obligatoire hors Volume Chauffé, R=0,6. La gaine isolée Algaine Aldes
(isolant = 25 mm) répond à cette exigence avec R = 0,625.
- Recommandations de montage des réseaux avec schémas.

- Les rejets d’air doivent respecter des règles d’installation :

  • Le diamètre du rejet et de sa gaine est au moins égal à celui du piquage de rejet du groupe. Le PDC maximum (rejet + conduit) = 25 Pa pour un débit de 200 m³/h, ou rejet aéraulique + gaine 2 m maxi.
  • La tuile à douille avec lanterne et les chatières < 160 mm sont interdites.
  • Il est important d’avoir une sortie toiture aéraulique pour éviter la perte de charge du refoulement.
kit VMC simple flux hygroréglable BAHIA OPTIMA MICRO-WATT
sortie toiture aéraulique

Le kit VMC simple flux hygro BAHIA OPTIMA MICRO-WATT, avec un diamètre de rejet = 160 mm répond à cette exigence. Il doit être associé à une sortie toiture aéraulique D160 de type STS160.

- Le groupe est désolidarisé du support par un matériau élastique (plots ou tapis par exemple), ou suspendu à la charpente par des fils. Le débit de l'extracteur ne doit pas avoir de position « arrêt » (hors disjoncteur). Le kit Hygro BAHIA OPTIMA MICRO-WATT d’Aldes peut être suspendu (cordelette pré-montée) ou vissé (silent-blocs en option).

VMC simple flux autoréglable

En résumé

Pour les systèmes simple flux, la DTU 68.3 est le document de référence. Il a été la base pour la rédaction du cahier des prescriptions techniques des systèmes simple flux hygroréglables.

Principales incidences Collectif : le dimensionnement intègre l’existant, le foisonnement et les fuites. Il y a aujourd’hui de plus en plus de recommandations concernant l’étanchéité réseau qui est l’un des critères de garantie de la qualité d’une installation.

Principales incidences Individuel : la gaine isolée est obligatoire hors Volume Chauffé R=0,6. Il y a aujourd’hui de fortes exigences sur le diamètre et les pertes de charge rejet.

Autres: le rejet peut maintenant être à 40 cm des ouvrants et à 60 cm des entrées d’air, particulièrement important dans les cas de rénovation (ex : T.Flow et Compact).

LES SOLUTIONS PRODUITS

Ci-dessous, des produits de la gamme ALDES qui correspondent à l’application de la norme de ventilation DTU 68.3

kit VMC simple flux autoréglable SEKOIA

Le kit VMC simple flux autoréglable SEKOIA, ventile de manière permanente l’ensemble de la maison avec des débits d'air constants et adaptés pièce par pièce. Prévu pour une installation en combles dans les logements existants, déjà équipés ou non d’un réseau de VMC, Sekoïa est simple et rapide à installer. Il existe aussi en version radio : commande de la grande vitesse par onde radio, sans fil.



kit VMC simple flux hygroréglable BAHIA OPTIMA MICRO-WATT

Le kit VMC simple flux hygroréglable BAHIA OPTIMA MICRO-WATT est le dernier né des systèmes simple flux et concentre le meilleur des technologies hygroréglable et micro-watt. Le système hygroréglable, avec une détection de l'humidité pièce par pièce, permet d'adapter le renouvellement d'air au besoin des occupants et de réaliser des économies significatives et la motorisation micro-watt permet de réduire à son minimum la consommation d'énergie liée à la ventilation.



bouches d'extraction hygroréglables BAHIA CURVE

Les bouches d'extraction hygroréglables BAHIA CURVE se démarque par : leurs performances en termes d’économies d’énergie, la garantie de qualité d’air, l'optimisation de la consommation d’énergie, un design unique, 4 modes de commande disponibles (infrarouge, présence, interrupteur, cordelette) et une simplicité de mise en œuvre.




entrée d’air hygroréglable EHL

L’entrée d’air hygroréglable EHL, avec sa ligne allongée et son profil galbé, s’intègre parfaitement à l’ensemble des profils de fenêtres. Avec un niveau d'atténuation acoustique de 37 à 42dB et certifiée CSTBat, elle répond parfaitement à la réglementation en vigueur. Le jet d’air orienté vers le plafond rend les flux d’air imperceptibles et offre un plus grand confort. De plus, avec la détection de l’humidité, l’EHL permet de réaliser d’importantes économies d’énergie.

conduit souple plastique ALGAINE ISOLEE

Le conduit souple plastique ALGAINE ISOLEE permet d’éviter la condensation dans la gaine. La gaine intérieure est en polyester renforcé, ce qui implique une résistance accrue.



Virtuo-Fix

La moitié des fuites provient de la partie rigide du réseau et l’autre moitié des liaisons terminales. Dans une démarche qualité et en réponse à la RT2012 (labels THPE et HPE), Aldes propose la gamme Virtuo-Fix qui est sous Avis Technique : reconnu classe B dans la RT2012 sans mesure d’étanchéité. C’est la nouvelle génération de solutions performantes pour l’étanchéité des réseaux aérauliques. Cette offre est constituée de différents composants associés les uns aux autres (accessoires à joints, manchettes, tubes, RT Flex …).



caissons de ventilation C4 très basse consommation iVEC micro-watt +

La gamme de caissons de ventilation C4 très basse consommation iVEC micro-watt + est équipée du système breveté Aldes Autoadaptive Technology® (autoparamétrage, autorégulation et autoapprentisage) qui ajuste parfaitement la puissance des moteurs aux besoins réels d’utilisation. Cette gamme est conforme aux exigences du futur règlement ErP 2018, dont l’objectif est la réduction des dépenses énergétiques des équipements de ventilation (Directive Ecoconception 2009/125/CE). Conçus sur le principe du "plug&play", la mise en œuvre et les opérations de maintenance sont simplifiés. Des logiciels comme "Conceptor Habitat" ou "Selector poWair RT 2012" sont disponibles pour vous aider dans la conception et le calcul de consommations des ventilateurs.

chauffe-eau thermodynamique T.FLOW HYGRO

Le chauffe-eau thermodynamique T.FLOW HYGRO est un système révolutionnaire 2 en 1 qui permet le renouvellement d'air dans votre maison en fonction du taux d'humidité et de la présence, et récupère l'énergie contenue dans l'air extrait à l'aide d'une pompe à chaleur pour la production de l'eau chaude sanitaire à un coût très économique. La consommation électrique est divisée par 3 avec jusqu’à 10% d’économie sur votre facture de chauffage et 75% sur votre production d’ECS (ce produit est éligible au crédit d’impôt).

ALDES

Télécharger le dossier

Contact Direct


Envoyer
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité

Visiter notre site web

Voir la fiche société

Nos coordonnées