Construction vertueuse en bois : répondre à la demande

Par Bernard REINTEAU, journaliste spécialisé le 18 Mai 2021



Depuis la présentation de la RE2020 en Novembre 2020, les acteurs du bâtiment savent que les pouvoirs publics comptent sur la filière bois pour développer un parc de bâtiments neufs plus vertueux. La filière bois a beaucoup œuvré pour convaincre des avantages des produits bois en construction. Après la communication, il va falloir investir dans l’industrie.


construction bois

Chantier de construction bois et réglementation RE2020 pour le neuf


C’est au milieu des années 80 que les acteurs de la filière bois ont sérieusement commencé leurs actions de communication pour convaincre les donneurs d’ordres – essentiellement les collectivités locales – de redonner sa place au bois dans la construction. À cette date, la filière n’était pas aussi structurée qu’aujourd’hui, et les initiatives provenaient essentiellement d’industriels locaux militants (scieurs, producteurs de panneaux) doublement conscients de la place perdue par leur filière depuis l’entre-deux guerres et du potentiel de leur matériau.

En Novembre dernier, lors de la première présentation officielle de la future réglementation environnementale RE2020, la ministre de la Transition énergétique, Barbara Pompili, soulignait tous les avantages à recourir de manière « quasi-systématique » au matériau bois dans la construction d’ici 2030 : essentiellement pour stocker le carbone et baisser l’impact carbone des constructions.

Dans la seconde communication adressée par la ministre du Logement Emmanuelle Wargon le 18 Février dernier, le propos était plus chantourné, raboté, et on ne parlait plus que d’un recours accru au bois et au biosourcé. Des changements qui proviennent d’un double constat. D’abord, les autres filières de la construction, notamment le béton, bien maîtrisé par le tissu des entreprises de construction, ont aussi fait valoir leurs arguments environnementaux et économiques. Les cimentiers et les fournisseurs de parpaings et bétons prêt-à-l’emploi ont mis en avant leurs efforts et leurs succès pour décarboner leurs productions par ailleurs très locales. Par ailleurs, malgré les succès qu’elle a engrangés au cours de ces dernières années, la filière bois ne manifeste pas la puissance industrielle nécessaire pour répondre au défi que la ministre lui avait adressé dans un premier temps.


Filière bois : dépasser le contrat de filière de 2018

La politique industrielle du secteur du bois repose sur le contrat stratégique de filière bois signé par les parties prenantes le 16 Décembre 2018. Ce document contient trois projets dits structurants : « demain le bois » visant à adapter la construction au bâti, la réalisation des ouvrages du chantier olympique dans la cadre de France Bois 24, et accélérer la transformation des entreprises de la filière.

Passé l’épreuve de la RE2020, ce contrat vient d’être dopé par les pouvoirs publics pour lui permettre de franchir les obstacles de la période à venir. Le 19 Avril dernier, à l’issue d’un Comité stratégique sur la filière bois présidé par Luc Charmasson, les ministres de l’Agriculture, de l’Industrie et du Logement ont acté un avenant au contrat de 2018 centré sur trois objectifs :

  1. L’optimisation du puits de carbone du secteur forêt-bois au service des transitions écologiques et bas carbone ;
  2. Une mobilisation renforcée de la filière et de l’État en faveur de la souveraineté industrielle de la France, en cohérence avec le potentiel forestier national et par un soutien aux implantations industrielles et à la relocalisation d’unités de transformation de bois ;
  3. Une coopération intra et inter-filières pour renforcer les compétences, et optimiser le fort potentiel d’emploi du secteur forêt-bois notamment en milieu rural.


Industrialiser la filière bois

Cette annonce fait suite au plan Ambition Bois Construction 2030 déposé par les quatre grands acteurs de la filière bois fin Janvier dernier : Comité stratégique de la filière bois, France bois forêt, France bois industries entreprises, Fibois France.

Ce texte met l’accent sur la recherche et développement, sur le développement de l’offre bois sur la mixité des matériaux, sur la baisse des coûts … Ce texte signe une prise de conscience des manques au niveau industriel mis en évidence malgré les ambitions affirmées.

Déjà le plan France Relance posait sur la table une enveloppe de 200 M€ pour le bois et la forêt. Cette manne servira à replanter 50 millions d’arbres et à investir dans les entreprises de transformation. L’avenant au contrat de filière 2018 rajoute 1 M€ qui doivent être ciblés en direction d’un « accélérateur de croissance de la filière bois pour les PME et ETI », une structure soutenue par BPIFrance et le Comité stratégique de la filière bois pour financer la formation de promotion de 30 dirigeants.

En outre, les trois ministères qui épaulent ce secteur ont ouvert un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour le développement de produits bois et de systèmes constructifs bois innovants. Les dossiers doivent être déposés avant le 13 Juillet prochain.
Le communiqué de presse de la réunion du 19 Avril dernier précise : « Des propositions sont attendues aussi bien dans la phase de production industrielle du matériau bois transformé (panneaux, poutres, lamellé collé, CLT, ...) que dans la phase de préfabrication d’éléments constructifs en bois. L’AMI englobe les principales techniques constructives à base de bois qui sont appelées à se développer de manière significative d’ici à 2035 avec la croissance de la demande intérieure. »

Ces annonces déconcertent. À les lire, on serait tenté de se demander si la RE2020, partie bille en tête en faveur du bois-construction, était fondée sur une filière virtuelle. Pour le moins, si ses tenants affichent un actif certain – 10% de part de marché en maisons individuelles, 6% en logements collectifs, des constructions emblématiques partout en France (une tour à Strasbourg, les ouvrages du village olympique parisien pour 2024, ...), un total de 60 Mds€ de chiffre d’affaires toutes activités confondues, 440 000 emplois – beaucoup reste à faire. Une usine de CLT est en projet dans les Landes, une autre doit commencer à produire en Franche-Comté en Juin … De nombreux investissements sont attendus dans les secteurs cités par l’appel à manifestation d’intérêt dans les cinq prochaines années. Unitairement, ils demandent une enveloppe de 3 à 20 M€.


Surfer sur la vague du matériau bois

Le secteur de la construction bois est pourtant en mesure de présenter une expérience très riche, que ce soit en construction neuve ou en réhabilitation. En témoigne le site Ambition-bois chargé de fiches techniques destinées aux donneurs d’ordres et maîtres d’œuvre. Il a été complété en 2020 d’un comparateur de solutions constructives pour estimer le taux de biosourcé des constructions ; ce calculateur sous forme d’un fichier de type tableur doit prochainement être mis en cohérence avec la RE2020.

Surtout, pour répondre à l’engouement lisible à travers les demandes d’information sur le bois sur internet et sur les différents réseaux sociaux (Facebook, Instagram, LinkedIn, ...), la filière poursuit une intense campagne de communication. Cette année, le moment fort sera le Forum Bois Construction du 15 au 17 Juillet, dans le Grand Palais Éphémère, implanté sur le Champ de Mars. L’espace Forêt-Bois de 250 m² est partagé en trois pôles : 100 m² pour présenter les activités du bois en France (l’ameublement, la forêt, l’industrie, la construction avec Adivbois et France Bois 24), 100 m² avec une maquette à l’échelle 1 d’une partie de la charpente de Notre Dame, et 50 m² dédiés aux échanges.

Le calendrier 2021 est aussi ponctué de rencontres digitales sur les matériaux et les savoir-faire avec des structures professionnelles telles que l’UMB-FFB (métiers du bois), la maison de l’architecture de l’Île-de-France, les économistes de l’Untec, l’éditeur de logiciel Abvent, … En outre, ce début d’année, de nombreuses actions de communication ont été organisées autour du contreplaqué. Après trois années de travail sur ce sujet, une monographie présentant les retours d’expériences sera éditée avec le concours de l’UIPC (Union des Industries du Panneau Contreplaqué) sur l’ensemble de ses usages en bâtiment et en industrie.

Si la stratégie de communication pour faire connaître les atouts du matériau bois est clairement parvenue à ses fins, les mois écoulés ont cependant souligné que la filière doit de toute urgence s’engager sur une phase d’investissements plus concrets pour répondre aux attentes.


Références …



Commentaires

  • Marion
    0
    27/05/2021

    Encore un article de Bernard Reinteau parfaitement clair et documenté. Félicitation pour cette synthèse.


LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Trophées de la Construction - 23e édition - Ouverture des inscriptions

Trophées de la Construction - 23e édition  - Ouverture des inscriptions

Le rendez-vous annuel incontournable et fédérateur des professionnels du BTP, de l'architecture et du cadre de vie.


Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

L’évolution du marché français de la régulation et de la GTB en 2023 et les tendances à surveiller en 2024.


Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur utilisant le réfrigérant naturel R290 sont des systèmes innovants qui exploitent les propriétés thermodynamiques exceptionnelles de ce fluide frigorigène écologique.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Le bâtiment neuf doit non seulement être efficace et exemplaire sur le plan énergétique mais également sur le plan environnemental .


Pourquoi récupérer la chaleur des Eaux Grises ?

Pourquoi récupérer la chaleur des Eaux Grises ?

Optimisez et économisez votre consommation d’énergie avec la récupération de chaleur des eaux grises.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

Optimisez votre DPE pour une efficacité énergétique maximale et réduire sa consommation d'énergie.


Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Découvrez dans le Livre Blanc les 25 recommandations pour réduire le carbone incorporé dans les bâtiments.


3 000 milliardaires sur la planète ! Alors 2024, année banale ou charnière ?

3 000 milliardaires sur la planète ! Alors 2024, année banale ou charnière ?

Les 3 000 milliardaires mondiaux en 2024 : Une élite financière en constante évolution, une année charnière.


Capture et stockage du carbone : le «technosolutionnisme» avance à grands pas …

Capture et stockage du carbone : le «technosolutionnisme» avance à grands pas …

Essayons de dresser un état des lieux sur la capture et la séquestration du carbone qui fait son petit bonhomme de chemin.


Le bâtiment, acteur majeur des changements sociétaux

Le bâtiment, acteur majeur des changements sociétaux

Le Bâtiment a rendez-vous avec l’Histoire et la transformation de la société, tiré du livre d'Alain Maugard co-écrit avec le journaliste Michel Levron.


Cybersécurité avec BACnet Secure Connect (BACnet/SC) : de la théorie à la pratique

Cybersécurité avec BACnet Secure Connect (BACnet/SC) : de la théorie à la pratique

Découvrez la Cybersécurité avec BACnet/SC : Protégez vos systèmes de gestion technique du bâtiment contre les cybermenaces.