Retour sur nos objectifs plus ou moins éloignés …

30 Janvier 2012

   Les réunions et les congrès ont, pratiquement tous en 2011, abondamment parlé des applications de la nouvelle réglementation thermique, dite RT 2012. Et des progrès sensationnels qu’on peut en attendre. En parlant même déjà de la nouvelle étape, encore plus ambitieuse : la RT 2020. Ces « progrès » sont-ils  faisables raisonnablement, telle est la question fondamentale que l’on devrait se poser …  et que – sous l’enthousiasme général pollué par le Grenelle de l’environnement – on semble ignorer. 

Que voulez-vous dire par là ?

   Nos motivations essentielles sont les suivantes :
 - le risque de manquer d’énergie, nos réserves n’excédant pas quelques dizaines d’années,
 - le risque d’un réchauffement climatique excessif, que certains fixent à 4 degrés d’ici 2050 si nous ne faisons rien.
Ces deux risques ne sont pas, à mon avis, tels qu’on puisse en tirer des conclusions dramatiques :

  1. - le risque de manquer d’énergie ne doit pas être surestimé, étant entendu que les prix des combustibles peuvent encore fortement évoluer, faisant jouer plus clairement la concurrence,
  2. - le risque du réchauffement climatique – d’ailleurs difficile à chiffrer – de quelques degrés qui peuvent être technologiquement assez facilement surmontés.

   Le véritable risque est, à mon avis, le risque économique, sur lequel il faudra revenir.

Peut-on être plus précis ?

   Je reviendrai dans une prochaine lettre sur le risque de manquer d’énergie, et j’aborderai à cette occasion le problème controversé du gaz « de schiste ». Je reviendrai également sur le réchauffement climatique, plus ou moins inexorable – mais assez, limité - et sur les moyens d’y répondre. Je reviendrai surtout, plus loin, sur le risque économique, me contentant d’aborder en premier lieu la réalité actuelle.

Qu’appelez-vous la réalité actuelle ?

   Prenons un exemple : le réchauffement climatique dû à l’effet de serre. Après les efforts de ces dernières années on pourrait espérer que nous ayons réduit le taux de CO2 dans l’atmosphère. Or il n’en est rien, le résultat étant plutôt contraire, notre dégagement global de CO2 ayant tendance à progressivement augmenter.

Vous parliez également de risque économique ?

   Un risque dont on semble partout refuser de parler. D’autant qu’il est assez difficile à chiffrer. Personne n’aborde vraiment le sujet alors qu’indépendamment de la crise générale, la France manque de plus en plus de logements. Et qu’en plus, contrairement aux messages gouvernementaux, une crise du bâtiment se dessine pour 2012. Il est difficile d’accepter que face à une telle situation on continue de rêver sur des objectifs totalement irréalisables. Surtout si l’on y ajoute la crise économique générale qu’on ne peut faire semblant d’ignorer.

Les objectifs 2020 sont-ils véritablement irréalisables ?

   Prenez la recommandation européenne selon laquelle, en 2020, la part des énergies renouvelables sera de 20% : on ne vous dit pas comment y parvenir. Si nous nous basons sur les résultats de ces cinq dernières années nous voyons bien que l’objectif est utopique. Attention, je ne suis pas contre les énergies renouvelables - loin de là - mais je ne supporte pas qu’à ce sujet on lance des chiffres non contrôlés car c’est le meilleur moyen d’échouer.

Qu’appelez-vous chiffres incontrôlés ?

   Arrêtons, par exemple, de parler des bâtiments « à énergie positive » comme solution d’avenir, sinon nous prônons la mauvaise solution, toute séduisante qu’elle soit : j’y suis revenu avec l’analyse du coût du  photovoltaïque. Dénonçant, par la même occasion, le rôle néfaste de l’enthousiasme actuel pour les bâtiments « à consommation zéro ». Ce qui est techniquement possible n’est pas forcément économique. Utilisons le soleil : oui mais pas n’importe comment.

   N’hésitez pas à poser vos questions ou à développer vos suggestions auprès de  rc(at)xpair.com.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Prenons connaissance d'une autre loi en 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire.


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

Suivons l'évolution de la RT 2012 à la future RE 2020, 2021 selon un calendrier mal adapté et incertain.


Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


Petite annonce : « La France cherche scénariste sérieux pour décarboner ». Ecrivez à XPair …

Petite annonce : « La France cherche scénariste sérieux pour décarboner ». Ecrivez à XPair …

Suivons les interrogations sur l’électricité neutre en carbone dès 2050 et sur la RE 2020 prévue en 2022.


Rafraîchissement naturel des bâtiments, les solutions adiabatiques

Le rafraîchissement adiabatique se base sur un principe naturel de rafraîchissement dû à l'évaporation de l'eau contenu dans l'air chaud.


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant


Equipements de bornes de charge pour véhicules électriques dans le multi-résidentiel

Le marché des véhicules électriques est en pleine expansion, il est donc important d'équiper le multi-résidentiel par des bornes de charge.


PAC air-air, confort avec la console compacte, silencieuse et performante

PAC air-air, confort avec la console compacte, silencieuse et performante

La pompe à chaleur air-air est une solution aussi performante que compacte et silencieuse. Elle offre ainsi un confort total aux utilisateurs.


Rénovation énergétique, profitez des aides avec MaPrimeThermo.fr

Rénovation énergétique, profitez des aides avec MaPrimeThermo.fr

Ma Prime Thermo est un outil en ligne permettant de faire bénéficier le client particulier d'aides lors de sa rénovation énergétique. L'installateur est également gagnant !


Pistes d’économies en chaufferies vapeur industrielles

Pistes d’économies en chaufferies vapeur industrielles

Cegibat expose des pistes d'économies en chaufferie vapeur industrielles. Découvrez comment optimiser le rendement de combustion, comment récupérer la chaleur sur les fumées, etc.


Typologie des contrats d’exploitation en copropriété

Typologie des contrats d’exploitation en copropriété

CEGIBAT dresse une typologie des contrats d'exploitation en copropriété. Découvrez les différentes garanties légales, les postes de facturation ou encore la négociation d'un contrat.


Nouvel E-Book : Dispositif Eco Energie Tertiaire et décret BACS

Nouvel E-Book : Dispositif Eco Energie Tertiaire et décret BACS

Décret BACS et Dispositif Eco Energie Tertiaire font partie des évolutions majeures réglementaires 2020. Téléchargez notre ebook gratuitement pour en connaître tous les détails.


RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

La Réglementation Environnementale 2020, reportée à 2021, continue d'inclure nouveautés et évolutions. Nathalie Tchang, directrice BET TRIBU ENERGIE, nous en présente les détails.


Le label RE2020, le première étape de concertation

Le label RE2020, le première étape de concertation

Le label RE2020 constituera un signe d’exemplarité dont pourront se saisir les collectivités locales, bailleurs sociaux, maîtres d’ouvrage publics et privés.