Le soleil face à ses défis ... (1)

Par Roger CADIERGUES le 08 Août 2023

Je vous avais promis de revenir sur l'énergie solaire, nous y voici. Malheureusement les discours y sont souvent tendancieux, et je serai un peu irrespectueux des présentations officielles. Ma seule justification est celle d'une longue expérience, sans à priori autre que celui de rechercher la vérité.

Quelles sont, en gros, vos conclusions ?

D'abord ne mélangeons pas tout. La production d'eau chaude d'une part, le photovoltaïque d'autre part, et surtout les applications en éclairage sont des thèmes qu'il faut traiter séparément. L'intérêt de la production d'eau chaude solaire est aujourd'hui facilement et clairement quantifiable. Quant au photovoltaïque c'est plus un problème politique que technique ou financier. Avec des comportements gouvernementaux européens curieux, pour ne pas dire longtemps choquants lorsqu'il s'agit d'aider les pays africains. Quant à l'éclairage j'espère avoir l'occasion d'y revenir. Permettez-moi donc de ne vous parler - pour le moment - que de l'utilisation de l'énergie solaire pour le chauffage. Et ce en commençant "par le début", il y a près de 60 ans (1947-48).

N'est-ce pas un peu trop historique ?

Je ne le pense pas, et vous verrez pourquoi. Je rappelle, tout de même, que des propositions solaires précises furent émises en France il y a plus de 150 ans, en plein dix-huitième siècle. Plus proche de nous, avant 1940, la France et surtout l'Afrique du Nord (en particulier le Maroc) fabriquaient des capteurs solaires commercialisés. Ce qui n'est pas sans importance comme nous le verrons. Dès 1940 la France était par ailleurs, avec la Russie et les Etats-Unis, l'un des pays principaux abritant d'excellents spécialistes en solaire (au sens scientifique). Avec, en particulier l'Institut de Physique du Globe et son observatoire du Parc Saint Maur.

Il s'agit là de travaux scientifiques, et non pas de développements techniques ?

Oui et non. En effet, avec André FOURNOL, lorsqu'en 1948 nous avons cherché à disposer de données climatologiques précises sur l'énergie solaire, le vide était manifeste. Heureusement le président de l'Institut de Physique du Globe nous a proposé d'utiliser les données accumulées pendant une quinzaine d'années à l'observatoire du Parc Saint Maur. Et nous a suggéré de nous faire aider par un ingénieur spécialisé, Victor HARFF, évadé de Russie quelques trente ans plus tôt, alors plus ou moins chômeur par suite des événements récents. Ainsi fut fait.

De quel travail s'agissait-il ?

De réunir des données climatologiques suffisantes, ce qui n'existait pas à l'époque. Pour ce faire, avec André FOURNOL et Victor HARFF, nous avons repris dix années d'enregistrements quotidiens du Parc Saint Maur, dix années d'enregistrements continus du rayonnement solaire direct et du rayonnement global. Dans des conditions qui paraîtraient aujourd'hui ahurissantes et inacceptables.

Qu'entendez-vous par là ?

Qu'il s'agissait bien d'enregistrements (au sens graphique du terme), mais électriques (la sortie normale des appareils actinométriques de l'époque). Heureusement le travail étant de haute qualité : chaque jour (je dis bien "chaque jour") les appareils de mesure avaient été étalonnés de façon à ce que les volts puissent être transformés en kilocalories. C'est ainsi que Victor HARFF , reprenant les enregistrements et les étalonnages (les uns et les autres non exploités), réussit à établir, pour dix années et heure par heure : la fraction d'insolation, le rayonnement direct et le rayonnement diffus. Soit plus de 10 000 données numériques exploitées avec des calculatrices électromécaniques. Tout ceci pour aboutir à plusieurs exploitations précises.

De quelles exploitations voulez-vous parler ?
La fin de guerre m'ayant permis de pratiquer les techniques statistiques britanniques, devenues aujourd'hui classiques mais alors ignorées en France, nous avons pu procéder - avec André FOURNOL et Victor HARFF - à de multiples exploitations. Obtenant ainsi : les valeurs moyennes du rayonnement direct, du rayonnement diffus, de la fraction d'insolation. Puis, par André FOURNOL et Victor HARFF des tables de fréquence du rayonnement, exprimées aussi bien en unités thermiques qu'en unités lumineuses.

Que sont devenus ces résultats ?

Je vous avais promis que nous ne parlerions que de chauffage. Restons donc dans ce domaine. Au moins pour l'instant. Je vous dirai ce qu'il en est dans ma prochaine lettre.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

EnerJ-meeting Lyon le 17 Septembre, c’est 1 500 décideurs pour construire et rénover sobre, efficace et décarboné !

EnerJ-meeting Lyon le 17 Septembre, c’est 1 500 décideurs pour construire et rénover sobre, efficace et décarboné !

Participez à EnerJ-meeting Lyon le 17 Septembre et connectez-vous avec 1 500 leaders du secteur pour un avenir plus durable. Construire et rénover de manière sobre, efficace et décarbonée.


Dès 2025, la réorientation des aides publiques vers les pompes à chaleur françaises et européennes

Dès 2025, la réorientation des aides publiques vers les pompes à chaleur françaises et européennes

Aides à l’achat des pompes à chaleur françaises avec le Plan Pompes à Chaleur et moins de produits asiatiques pour produire en France 1 million de pompes à chaleur en 2027.


Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Découvrez la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, adoptée par le Parlement européen pour promouvoir l'efficacité énergétique dans le secteur de la construction


DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

Optimisez votre DPE pour une efficacité énergétique maximale et réduire sa consommation d'énergie.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Découvrez les dernières avancées dans le domaine de la géothermie de surface, où les pompes à chaleur (PAC) exploitent la chaleur du sous-sol.


Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 : Ventes d'équipements de CVC en hausse ! Découvrez les chiffres positifs et les tendances du marché.


La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE  « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

Le parc immobilier de la poste est considérable avec plus de 9 000 immeubles et 6 millions de mètres carrés.


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Explorer les solutions de déshumidification pour locaux et piscines, pour un contrôle efficace de l'humidité.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Cette expertise vise à optimiser les performances énergétiques des logements collectifs en combinant chaudières à gaz naturel et pompes à chaleur, en réponse aux normes réglementaires et aux e


Chaufferies tertiaires, petits réglages, sans travaux et économies à la clé

Chaufferies tertiaires, petits réglages, sans travaux et économies à la clé

L’assistance à la maîtrise d’exploitation ou AMEx des systèmes énergétiques permet de faire des économies d’énergie. La preuve avec un EHPAD en Haute-Savoie.