Chargement...

Des autos au petit-lait

En Allemagne, le groupe laitier Theo Müller a annoncé qu'il produirait, d'ici fin 2007, du bio-éthanol à partir de résidus de lait issu de la fabrication de fromage: du petit-lait ou lactosérum. 20 millions d'euros vont être investi à Leppersdorf, près de Dresde, pour développer ce procédé. Économiquement, à la différence des végétaux (orge, betterave…) qui imposent une exploitation agricole avant de lancer la production du biocarburant, le petit lait est aujourd’hui un déchet de production, donc un gisement pratiquement gratuit. Theo Müller espère produire dix millions de litres de bio-éthanol « laitier »d'ici 2008.

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité