Chargement...

Soltech energy utilise le toit comme chauffage

Des tuiles en verre sur un corps noir absorbant la chaleur, la technologie est simple et ingénieuse. Développée par la start-up suédoise Soltech energy, elle complète un équipement de chauffage en vue de réduire sa consommation.

L’invention brevetée sous le nom de « Swedish Solar Thermal Light Absorption Technology » est le fruit de la rencontre de Peter Kjaerboe, docteur au Swedish Royal Institute of Technology et du biologiste Arne Moberg.

En combinant principes de base de la biologie et calculs énergétiques poussés, ils ont mis au point un toit chauffant.
Le principe est simple : des tuiles de verre sont posées sur un corps noir en dessous duquel sont aménagés des couloirs de circulation d’air. L’air y circulant, grâce à un ventilateur, est chauffé par les rayons traversant la couverture transparente avant d’être absorbés par le corps noir constituant l’écran de sous-toiture.
La chaleur récupérée peut alors être utilisée de plusieurs façons. Ce toit chauffant vient toujours en complément d’un autre équipement de chauffage, et l’ingéniosité du système Soltech energy repose sur la combinaison des deux.

Quelle que soit l’autre source de chaleur utilisée, le ballon d’eau chaude fait toujours le lien entre le toit chauffant et l’autre équipement de chauffage. Dans le cas d’un poêle à granulés, l’air chaud du toit est utilisé pour chauffer un serpentin placé en bas du ballon d’eau chaude. Ainsi, il permet de réduire nettement l’utilisation du poêle, lui-même connecté à la réserve d’eau chaude.

350 kWh thermiques par m2 de toit

Mais c’est la combinaison avec une pompe à chaleur géothermique qui est certainement la solution la plus efficace.
Au fil des années, du fait de l’activité de la Pac, la température du sol dans lequel la chaleur est puisée diminue. De ce fait, le coefficient de performance, dit COP, d’une Pac géothermique se réduit au fil du temps. La combinaison avec cette technologie suédoise permet d’éviter cette perte d’efficacité. En effet, en été la chaleur du toit est transférée vers le sol qui la stocke. Ainsi, quand l’hiver arrive, la Pac peut distribuer cette chaleur dans la maison. Les premières maisons suédoises équipées ont réussi à récupérer, en un an, 350 kWh thermiques par m2 de toit, ce qui correspond à la même production qu’un m2 de panneau solaire thermique ; soit pour 20 m2 de toit en verre, à peu près l’équivalent énergétique produit par 700 kg de pétrole.

A côté de la production de chaleur, le système Soltech energy permet aussi de réduire la consommation en améliorant l’isolation du bâtiment, la lame d’air séparant les tuiles de la couverture formant un très bon isolant. Son arrivée en France demandera aux Architectes des Bâtiments de France de se montrer conciliants, et aux bureaux d’études thermiques, de trouver le moyen de l’intégrer dans des logiciels pour le moment peu adaptés aux nouvelles technologies.

D’après EL, Lemoniteur.fr

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité