Chargement...

Comprendre le label d’expérimentation énergie-carbone E+C- en 5 épisodes

Par Jean-Christophe Visier - Directeur Energie-Environnement du CSTB

Cette présentation est issue de la conférence « Réglementation 2020 » de la Journée EnerJmeeting 2017 qui a réuni plus de 1500 prescripteurs au Palais Brongniart le 23 février 2017.

Jean-Christophe VISIER
Emmanuelle Cosse

Photos de Jean-Christophe Visier intervenant et de la Ministre du Logement et de l’Habitat Durable Emmanuelle Cosse.


Dans ce contexte, le CSTB présente une série de 5 vidéos pédagogiques, dans lesquelles Jean-Christophe Visier, directeur Énergie-Environnement au CSTB, explique les enjeux, le contenu et le fonctionnement de l’expérimentation E+C- et du label associé.

  • Episode 1 : Acteurs de la construction pourquoi cela vous concerne
  • Episode 2 : Mieux comprendre l’expérimentation E+C-
  • Episode 3 : Comment aller vers l’énergie positive
  • Episode 4 : Comment limiter les émissions de gaz à effet de serre
  • Episode 5 : Obtenir le label E+C-

1

Episode 1 : Acteurs de la construction pourquoi cela vous concerne !

Acteurs de la construction pourquoi cela vous concerne

Avec l’accord de Paris la communauté internationale a acté l’importance d’agir sur les émissions de gaz à effet de serre pour réduire si possible à 1,5°C le réchauffement climatique.

Le secteur du bâtiment et de l’immobilier est le premier secteur en matière d’empreinte carbone. Il dépasse largement celui des transports. Son empreinte carbone intègre à la fois les émissions de gaz à effet de serre liée aux consommations d’énergie des bâtiments Français et les émissions liées à leur construction et à leur rénovation des bâtiments que ces émissions aient lieu ou pas sur le territoire français. Elle représente près de 40% de l’empreinte carbone totale de la France.

Les acteurs des bâtiments et de l’immobilier que nous sommes sont donc les mieux à même de contribuer à la transition vers une économie dé carbonée et à tirer parti de l’économie naissante du carbone qui voit déjà les grands investisseurs verdir leurs investissements.

L’enjeu aujourd’hui pour nous, acteurs du bâtiment et de l’immobiliser, est d’identifier ensemble les enjeux et les solutions permettant de créer de la valeur dans cette économie bas carbone qui se profile progressivement.
Dans la première vidéo vous comprendrez les ordres de grandeur des émissions. Combien de centaines de kilos de carbone sont en jeu pour chaque m² de bâtiment ? Quels sont les poids respectifs du transport des occupants, des consommations d’énergie, de la construction et de la rénovation, ceci pour les différents types de bâtiments neufs ou existants. L’enjeu est de comprendre sur quoi agir pour que l’action soit efficace.

La vidéo aborde ensuite la question du comment agir en partant de 6 grandes questions classiques.

  • Quelles surfaces pour répondre aux besoins ?
  • Où s’installer ?
  • Construire ou réhabiliter ?
  • Quelles solutions architecturales et techniques ?
  • Quelles énergies utiliser ?
  • Comment gérer et exploiter ?

Chacune de ces questions est réinterrogée au prisme du bâtiment bas carbone.


2

Episode 2 : Mieux comprendre l’expérimentation E+C-

Mieux comprendre l’expérimentation E+C-

L’expérimentation E+C- associe les pouvoirs publics (ministères du logement et ministère de l’environnement) et les acteurs de la construction regroupés dans le conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique. Elle vise à préparer ensemble la future réglementation environnementale des bâtiments neufs qui se substituera à terme à la RT2012.
Les deux sujets clé de cette expérimentation sont :

  • Les consommations d’énergie tous usages pendant la phase d’exploitation. C’est le E+
  • Les émissions de gaz à effet de serre du bâtiment tout au long de son cycle de vie. C’est le C-

Le référentiel utilisé pour l’expérimentation permet de calculer les indicateurs correspondants.
L’expérimentation prévoit :

  • Quatre niveaux de performance énergétique : E1, E2, E3, E4
  • Deux niveaux de performance en carbone : C1, C2

Ces différents niveaux visent à entraîner tous les acteurs. Les champions viseront les niveaux les plus élevés, la masse des bâtiments visera des niveaux plus faciles à atteindre tant sur le plan technique qu’économique.

La vidéo 2 vous permet de visualiser les ambitions des différents niveaux Energie et Carbone.
Pour calculer les performances carbone les acteurs utiliseront des logiciels de calculs tels qu’Elodie développé par le CSTB.


3

Episode 3 : Comment aller vers l’énergie positive

Comment aller vers l’énergie positive

Le référentiel énergétique de E+C- s’appuie sur la base que constitue la RT2012. Il introduit un nouvel indicateur appelé Bilan Bepos qui caractérise la performance énergétique du bâtiment. Il prend en compte tous les usages de l’énergie ce qui est un changement important par rapport à la RT2012. Il s’obtient en calculant d’abord les énergies non renouvelables consommées par le bâtiment. On en déduit ensuite la chaleur et l’électricité renouvelables qui sont exportées du bâtiment. Cet indicateur unique laisse une grande liberté de choix dans les solutions à mettre en œuvre puisqu’il est conçu pour prendre en compte les progrès qui peuvent être faits via :

  • La réduction des consommations sur les 5 usages pris en compte par la RT2012
  • Le recours à de la chaleur renouvelable
  • La réduction des consommations sur les usages qui n’étaient pas pris en compte par la RT2012
  • La production locale d’électricité renouvelable
  • Le passage au renouvelable des énergies de réseau.

La vidéo 3 présente une animation qui montre l’impact de ces différents progrès et le schéma qui synthétise en une image le principe du Bilan Bepos.



4

Episode 4 : Comment limiter les émissions de gaz à effet de serre

Comment limiter les émissions de gaz à effet de serre

L’évaluation des impacts environnementaux est faite sur l’ensemble du cycle de vie. La méthode du label permet de calculer toute une série d’indicateurs environnementaux portant à la fois sur les ressources consommées par le bâtiment et sur les émissions de polluants par celui-ci.

Parmi ces indicateurs deux sont dédiées au changement climatique. Un indicateur global nommé Eges tient compte des émissions liées à 4 contributeurs : les produits de construction et les équipements, le chantier, les consommations d’énergie et les consommations d’eau. Un sous indicateur nommé EgesPCE qui ne tient compte que des produits de construction et des équipements.

Ces indicateurs sont exprimés en kg d’équivalent CO2 par mètre carré de surface de plancher sur le cycle de vie du bâtiment.

La vidéo 4 permet de comprendre les étapes du calcul et la provenance des données utilisées.
Elle illustre également le rôle clé que jouent un logiciel de calcul ACV tel qu’Elodie et la base de données INIES.


5

Episode 5 : Obtenir le label E+C-

Obtenir le label E+C-

Pour participer à l’expérimentation deux voies sont ouvertes.
La première consiste simplement à effectuer les calculs de performance énergie et carbone et à déposer le projet sur l’observatoire de l’expérimentation. Ceci permet à la fois de connaitre la performance de son bâtiment et de contribuer à un observatoire collectif qui sera utilisé pour caler la prochaine réglementation.
La seconde voie consiste à faire labeliser son projet par un des 5 organismes certificateurs qui ont signé une convention avec l’état.
Il sera alors nécessaire d’atteindre un des 8 niveaux correspondant à l’association d’un niveau énergétique et d’un niveau carbone.
Le label E+C- peut être associé aux labels BBCA, Effinergie et HQE qui toutes trois s’appuient sur ce socle commun.
La vidéo 5 vous explique comment ces niveaux ont été définis et les niveaux d’efforts auxquels ils correspondent.

Par Jean-Christophe Visier
Directeur Energie-Environnement du CSTB


SOURCE ET LIEN

logo CSTB

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité