Chargement...

Chaleur renouvelable, PAC à moteur thermique, pile à combustible

Forte croissance de la chaleur renouvelable d’ici 2020

En chaleur et froid renouvelables, selon une récente étude de l’Erec, fédération européenne des EnR, la consommation énergétique de l’Union européenne totalisera en 2050 :
- en solaire thermique : 122 Mtep (contre 0,88 Mtep en 2007, 12 Mtep en 2020 et 48 Mtep en 2030),
- en géothermie : 136,1 Mtep (contre 0,9 Mtep, 7 Mtep et 24 Mtep),
- en biomasse : 214,5 Mtep (contre 61,2 Mtep, 120 Mtep et 175 Mtep).
Selon l’Erec, la croissance de la consommation de chauffage et de rafraîchissement sera très forte en solaire thermique et en géothermie d’ici à 2020, puis par la suite, jusqu’en 2050, la croissance annuelle moyenne diminuera pour s’établir à 23% en géothermie et à 8% en solaire thermique, alors que, entre 2007 et 2050, la progression annuelle moyenne en biomasse sera beaucoup plus régulière et limitée (+ 1% en fin de période).
L’Erec prévoit que les technologies renouvelables de chauffage et de rafraîchissement représenteront 28-29% de la consommation totale de chaleur de l’Union européenne (en Mtep) en 2020 (contre 11,4% en 2007), 52-57% en 2030 et la totalité en 2050.

Les Français privilégient la chaleur renouvelable

Quand on parle aux Français d’innovations dans la maison, 37% pensent au solaire, 20% aux EnR en général, 13% à des systèmes de chauffage “écologique” (avec 16% pour les CSP+, les catégories socio-professionnelles supérieures), 5% à la réduction de l’usage des énergies non renouvelables et 14% à la maîtrise des dépenses en énergie (avec 16% pour les CSP+). C’est ce qui ressort d’une enquête que vient de réaliser CSA pour l’UMF, la fédération professionnelle des CMistes.
Par ailleurs, 37% des personnes interrogées considèrent que la maîtrise de l’énergie est, dans un projet de construction de maison, le poste “sur lequel aucune concession n’est faite en cas de restrictions budgétaires”, avec même des pourcentages de 44% dans les communes de moins de 2000 habitants, de 45% dans l’Ouest et de 49% dans l’Est, alors que, inversement, ont été obtenus des taux de 26% en HLM et de 33% en région parisienne. Derrière la maîtrise de l’énergie, classée en premier, on trouve notamment la qualité de l’air intérieur (à environ 10%, mais 19% en HLM) et les commandes de chauffage à distance (également à environ 10%). 

Les PAC à moteur thermique seront une des priorités 2010 du Costic

Centre technique spécialisé en génie climatique, le Costic va investir en 2010, à son siège des Yvelines, dans des “plates-formes d’essais et de formation” en maintenance de pompes à chaleur, en microcogénération et en appareils de chauffage au bois, ainsi qu’en pompes à chaleur à moteur thermique et en machines à absorption. Dans ces deux derniers domaines, le Costic va publier des publications cette année. Sont également prévues en 2010 des publications consacrées, notamment, aux chauffe-eau thermodynamiques, aux PAC air/air, aux réseaux d’eau glacée, aux chaudières à condensation et à l’ECS solaire collective.

Projet grenoblois de pile à combustible pour l’ECS

C’est dans un an que sera transférable à l’industrie le système domestique de pile à combustible pour production d’ECS et d’électricité en développement depuis quelques semaines à Grenoble. Destiné à des logements d’une centaine de m2, le système aura une puissance électrique de 5 kW et une puissance thermique de “5 à 6 kW”, indique Jean Oriol (CEA Grenoble), responsable de ce projet, projet baptisé Prospac et auquel participent divers laboratoires scientifiques grenoblois. Le projet est financé par Gravit, un consortium rhône-alpin pour les transferts technologiques Recherche/Industrie. Conçue par le CEA Grenoble, la pile à combustible sera assemblée en juin prochain. Elle sera conçue pour fonctionner à l’hydrogène, mais aussi éventuellement au gaz naturel. C’est la chaleur dégagée par la pile à combustible lors de son fonctionnement qui permettra la production d’ECS. < Le système sera compact et, grâce à des batteries d’appoint, autonome >, précise M. Oriol. 

EN BREF - Selon Frost & Sullivan, le marché européen des piles à combustibles fixes totalisera 180 millions de dollars en 2018 dans la technologie PEMFC, soit une croissance annuelle moyenne de 90% entre 2010 et 2018, contre 83 millions de dollars pour les MCFC (+ 67%) et 3,8 millions pour les SOFC (+ 15%).

EN BREF - L’édition 2010 du salon milanais Mostra Convegno Expocomfort a accueilli 157 447 visiteurs professionnels. Le site Web du salon a reçu 153 953 visiteurs uniques entre janvier 2009 et mars 2010.

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse :

ThermPresse du 22 juin 2009

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité