Le chauffage collectif au bois est menacé par les baisses des prix du gaz et du fioul



Le chauffage collectif au bois est menacé par les baisses des prix du gaz et du fioul

Bruno Léchevin, président de l’Ademe, a souligné lors d’un récent colloque du Cibe (Comité interprofessionnel du bois-énergie) que le bois-énergie pouvait contribuer « fortement » à la lutte contre le changement climatique en France. Pour sa part, Rémi Chabrillat (Ademe) a estimé que la part du bois-énergie serait « de plus en plus importante » dans le mix énergétique français au cours des trente prochaines années. Il a indiqué par ailleurs que le Fonds Chaleur allait commencer à aider financièrement de plus petites chaufferies bois. Toutefois, le colloque a mis en en évidence une certaine inquiétude de la filière du bois-énergie face à la baisse des prix des énergies fossiles. Le bois-énergie est de moins en moins attractif en collectif/tertiaire/industrie, reconnaît-on au Cibe. La compétitivité des réseaux de chaleur alimentés par le bois n’est plus acquise. On ajoute au Cibe que la viabilité de « nombreux projets » de chaufferies bois est aujourd’hui « très difficile ». Mais, d’autre part, on constate au Cibe « une forte prise de conscience » de l’intérêt des chaudières collectives bois à condensation.
Rendant compte, par ailleurs, de récents audits de chaufferies bois, Eddie Chinal (du BET Kalice) a dit avoir observé « de fortes marges d’optimisation », surtout en dessous de 3 MW, et, d’une façon générale, une « médiocrité » des rendements des réseaux de chaleur au bois. Il a regretté une tendance à surdimensionner les chaufferies bois - « souvent de 50% », a-t-il précisé. Il a insisté sur la nécessité, dès les études de faisabilité, d’une « plus grande attention » au dimensionnement des installations, ainsi que sur la nécessité d’améliorer à la fois la formation des personnels d’exploitation des chaufferies bois et la conception de la régulation de celles-ci. Il a souhaité aussi que les réseaux de chaleur proposent à leurs abonnés des interventions sur les réseaux secondaires afin d’obtenir des retours d’eau plus bas. On estime au Cibe qu’il y a aujourd’hui en France 2 125 chaufferies collectives bois à plaquettes humides de 50 à 999 kW (contre 1 928 à fin 2014) et 575 fonctionnant au granulé (contre 368). Et un millier de chaufferies bois de plus de 1 MW (contre 763 à fin 2014), avec une puissance moyenne de 5,8 MW et une puissance cumulée de 5,7 GW.

gasGénie climatique : comment évolue le marché français ?

En matériels de génie climatique, voici quelle a été l'évolution récente du marché français selon les toutes dernières statistiques de l'INSEE, encore provisoires :

INDICES DE PRIX DE PRODUCTION POUR LE MARCHÉ FRANÇAIS :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 94,2 en septembre 2015 (95,7 en septembre 2014).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 109,5 en septembre 2015 (112,2 en septembre 2014).
- Matériel aéraulique : 98,2 en septembre 2015 (99,7 en septembre 2014).

INDICES DE PRIX D’IMPORTATION :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 105,2 en septembre 2015 (106,8 en septembre 2014).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 102,3 en septembre 2015 (103,6 en septembre 2014).

INDICES DE CHIFFRE D’AFFAIRES CVS-CJO :
- Commerce de gros de fournitures pour plomberie et chauffage : 108,2 en août 2015 (106,8 en août 2014).
- Production et distribution de vapeur et d’air conditionné : 104,9 en août 2015 (115,8 en août 2014.


Paris affirme une forte volonté d’investissements en génie climatique

La Ville de Paris vient de présenter un « plan stratégique » pour « accélérer » sa transition énergétique. Elle veut, en particulier, «éradiquer» d’ici 2018 le fioul utilisé aujourd’hui pour le chauffage de ses locaux techniques. Par ailleurs, 65 millions d'euros iront à la modernisation de 2.000 chaufferies municipales d’ici 2020, avec « chaque fois que cela est possible » le recours à des énergies renouvelables et de récupération. Les 300 chaufferies les plus énergivores seront remplacées d’ici 2020, ajoute-t-on. D’autre part, la municipalité engage un projet de supervision énergétique des centres thermiques de ses bâtiments. Par ailleurs, une centaine de sites parisiens potentiels de géothermie ont été identifiés, et le recours à la géothermie sera « démultiplié ». A la municipalité, on ajoute que 170 « dispositifs de récupération potentielle des eaux grises » (égouts, etc.) ont été également identifiés. En matière de récupération de chaleur, des travaux commencent sur une quinzaine de sites. A signaler notamment que, pour réchauffer l’eau du bassin d’une piscine, une récupération de chaleur sur serveurs informatiques sera installée dans le sous-sol du bâtiment. Plus généralement, des piscines municipales vont faire l’objet d’une rénovation énergétique. Et les travaux porteront, en particulier, sur l’amélioration des installations de génie climatique. Par ailleurs, la Ville de Paris prévoit le pose de pieux de géothermie couplés à une PAC pour les fondations d’immeubles de bureaux : 83% des besoins de chaud et 97% des besoins de froid seront ainsi couverts dès 2017, précise-t-on. D’autre part, sera réalisé un réseau caloporteur d’eau glycolée entre un échangeur en égout et une piscine, avec installation d’une PAC de 80 kW pour la production d’eau à 40°C. Ailleurs dans Paris, 200 écoles bénéficieront d’une rénovation énergétique d’ici 2020, en particulier au niveau des systèmes de chauffage. Par ailleurs, la Ville de Paris affirme sa volonté de « saisir toute opportunité de création ou de raccordement à un réseau de chaleur ou de froid ».

- EN BREF - En production de chaleur à partir de biomasse, la future Programmation pluriannuelle de l'énergie visera 12000 ktep en 2018 et 13000 à 14000 ktep en 2023, contre une production de 10700 ktep en 2014, vient d’annoncer la ministre en charge de l’énergie.


Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 630 € TTC/an : Cliquez ici


Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 16 Mars 2015

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

La Réglementation Environnementale 2020, reportée à 2021, continue d'inclure nouveautés et évolutions. Nathalie Tchang, directrice BET TRIBU ENERGIE, nous en présente les détails.


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant


Equipements de bornes de charge pour véhicules électriques dans le multi-résidentiel

Le marché des véhicules électriques est en pleine expansion, il est donc important d'équiper le multi-résidentiel par des bornes de charge.


RE2020 : une ambition maintenue, des ajustements et des déceptions

RE2020 : une ambition maintenue, des ajustements et des déceptions

Les arbitrages de la RE2020 ont été annoncés ce jeudi 18 février lors d’une conférence de presse de Mme la Ministre Emmanuelle Wargon.


Danfoss - Programme webinaires avril 2021

Danfoss - Programme webinaires avril 2021

Découvrez le programme des webinaires organisés par Danfoss pour avril 2021. Inscrivez-vous à ces séminaires en ligne afin d'enrichir vos connaissances.


La réglementation RE2020 reportée de nouveau

La réglementation RE2020 reportée de nouveau

Le Ministère de la Transition écologique vient d'annoncer les derniers ajustements du calendrier lié à la réglementation environnementale, la future RE2020


Construire en bois un bâtiment passif : performances et enseignements 4 ans après

Construire en bois un bâtiment passif : performances et enseignements 4 ans après

4 ans après la construction d'un bâtiment passif en bois, découvrez les performances et enseignements à tirer de cette construction.


Typologie des contrats d’exploitation en copropriété

Typologie des contrats d’exploitation en copropriété

CEGIBAT dresse une typologie des contrats d'exploitation en copropriété. Découvrez les différentes garanties légales, les postes de facturation ou encore la négociation d'un contrat.


ALLIANCE DU BATIMENT : le regroupement des acteurs pour démocratiser le BIM

ALLIANCE DU BATIMENT : le regroupement des acteurs pour démocratiser le BIM

Démocratiser le BIM (Building Information Modeling), tel est l'objectif de L'ALLIANCE DU BATIMENT. Considérant les avancées du secteur et visant un langage commun.


GTB : l’architecture des réseaux se révolutionne dans le bâtiment

GTB : l’architecture des réseaux se révolutionne dans le bâtiment

Découvrons la démarche des acteurs de la régulation ACR, BACnet et KNX France pour répondre aux décrets BACS et Tertiaire de 2020 et aux mesures du plan de relance de Septembre dernier.


Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Les PME peuvent désormais bénéficier d'un crédit d'impôt "transition énergétique". Or peu d'entreprises le savent. Découvrez comment y prétendre.


Réhabilitation éco-performante du foyer rural de Levens (06)

Réhabilitation éco-performante du foyer rural de Levens (06)

Le nouveau foyer rural situé à Levens est régulé par ThermoZYKLUS ce qui lui assure un confort thermique optimal avec des consommations énergétiques optimisées.


En plus du Décret Tertiaire, obligation du Décret BACS pour « building automation and control systems »

En plus du Décret Tertiaire, obligation du Décret BACS pour « building automation and control systems »

Le Décret Tertiaire et le Décret BACS sont des obligations qui vont impacter le « building automation and control systems » en termes d'objectifs de réduction énergétique.