Chargement...

Climatique : reprise en 2011 pour la maîtrise d’œuvre et l’installation

Climatique : "reprise en 2011 pour la maîtrise d'œuvre et l'installation"

"Jusque-là tournées vers la crise, les entreprises de génie climatique, de maintenance multitechnique et de génie électrique se projettent désormais davantage vers l’avenir. Toutefois, celui-ci reste flou, même si les indicateurs sont positifs. "C’est ce qui ressort d’une étude que vient de publier la société Hays qui, notamment pour le compte d’employeurs de notre secteur, recrute en CDI, CDD et travail temporaire.

"La maîtrise d’œuvre a été très touchée par la crise, mais connaît une reprise depuis mi-septembre 2009, analyse l’étude. Contrecoup de la crise subie en 2008-2009 par cette maîtrise d’œuvre, le secteur de l’installation, qui s’était assez bien porté pendant la crise, connaît logiquement plus de difficultés sur 2009-2010. Une reprise est cependant espérée dans le courant du premier semestre 2011. Le redémarrage des activités de maîtrise d’œuvre et d’installation en 2011 devrait permettre au marché de l’exploitation, pas trop impacté par la crise, de connaître un accroissement d’activité. Cependant, la reprise est, pour l’instant, insuffisante sur la durée pour redonner confiance aux entreprises et recruter, surtout en installation. Les entreprises comblent un départ, accompagnent un nouveau projet. Mais le recrutement de “confort” n’est pas d’actualité. Et celui d’anticipation recommence depuis la fin 2010 en maîtrise d’œuvre."

L’étude observe par ailleurs que, “fait commun à la maîtrise d’œuvre et à l’installation, les PME, qui étaient auparavant les principaux acteurs des projets inférieurs à un million d’euros, voient maintenant affluer sur ces projets des grandes entreprises”. L’étude indique d’autre part que, en matière d’embauche, “les profils recherchés aujourd’hui concernent principalement des candidats permettant de générer du chiffre d’affaires”. "Les chefs de projet sont prisés en maîtrise d’œuvre, tout comme les chargés d’affaires en installation et exploitation, ajoute l’étude. Ces profils doivent être plus que jamais expérimentés (au minimum six à sept ans d’expérience sont souvent demandés) et faire preuve d’un excellent relationnel client. Les profils plus proches du terrain (chefs de chantier, conducteur de travaux, techniciens de maintenance...) sont également demandés, mais doivent être dotés de solides compétences techniques." A propos des rémunérations dans le secteur du génie climatique et électrique et de la maintenance multitechnique, l’étude indique qu’elles “se sont globalement stabilisées et sont restées pratiquement identiques à celles des années précédentes”. "Toutefois, ajoute l’étude, les niveaux des salaires restent élevés, car la situation est pénurique."

Climatique : nombreux projets au Costic

Le Costic va “se positionner”, en formation continue, sur la microcogénération, envisage par ailleurs de réaliser un cahier des charges type pour la GTB et prépare des fiches pratiques pour la conception, le dimensionnement et la mise en œuvre des installations solaires thermiques collectives, ainsi qu’un guide pour la conception, la mise en œuvre et la maintenance des systèmes de ventilation. Voilà ce qu’annonce le rapport d’activité 2010 du Costic. Par ailleurs, c’est dans les prochains mois que sera accessible par Internet une base de données que le Costic est en train de développer et qui sera “riche de plus d’un siècle d’études et recherches” en génie climatique, indique-t-on. A signaler d’autre part que, pour l’Ademe, le Costic va suivre pendant une saison de chauffage dix PAC air/eau “haute température” individuelles.

L’an passé, le chiffre d’affaires du Costic a stagné, à 5,5 millions d’euros, avec une “relative stabilité” dans l’activité études, recherches et prestations techniques, qui a représenté 18% de l’activité totale du Costic, contre 5% pour la formation initiale d’ingénieurs et 64% pour la formation continue. "Ces trois dernières années, notre activité a globalement progressé de plus de 25%, avec plus de 45% de croissance en formation continue", souligne-t-on au Costic. En formation continue, le Costic a accueilli 4100 stagiaires l’an passé, les stages les plus fréquentés étant consacrés aux appellations QualiSol, QualiBois et QualiPac, à l’amélioration énergétique des bâtiments, aux fluides frigorigènes et à la mise en service de groupes frigorifiques. 

- EN BREF

L’organisation internationale à but non lucratif Alliance EnOcean vient de débuter ses activités en France. Viennent d’être créées une commission qui se penchera sur les exigences techniques spécifiques au marché français, par exemple en gestion du “fil pilote”, ainsi qu’une commission marketing, qui organisera des road-shows d’information. Par ailleurs, vont être mises en place, toujours dans l’Hexagone, des sessions de formation certifiantes pour les installateurs, les intégrateurs, et les bureaux d’étude. Née en 2008, l’Alliance EnOcean, dont font partie 170 entreprises, est spécialisée dans les technologies “radio” sans pile développées par l’entreprise allemande EnOcean pour l’automatisation des bâtiments, notamment en génie climatique.

- EN BREF

D’après les producteurs de fluides frigorigènes fluorés, aucune réelle amélioration n’est à attendre pour 2011 sur ce marché, qui restera au moins aussi tendu qu’en 2010. "C’est ce qu’indique l’association AFCE, qui parle de pénurie de fluides et d’envolée des prix. " La pénurie est surtout avérée sur le R125 et le R134a qui sont des composants des HFC les plus usités", ajoute l’AFCE.

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 29 novembre 2010

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité