Chargement...

Les Français davantage tentés d’investir dans la chaleur renouvelable



Les Français davantage tentés d’investir dans la chaleur renouvelable

5% des Français viennent de réaliser chez eux, dans le domaine des circuits de chauffage (tuyaux, chaudière, etc ...), des travaux d’économie d’énergie d’un montant supérieur à 2 000 €, tandis que 5% prévoient d’en réaliser. C’est ce qui ressort d’un sondage OpinionWay pour Qualit’EnR réalisée en début de mois. Selon ce sondage, 12% des personnes interrogées, chiffre stable sur un an, possèdent une PAC dans leur résidence principale - et 10% ont le projet de s’équiper, contre 8% voilà un an.



Voici les chiffres correspondants pour :
- poêle à bois : 12% déjà équipés (contre 11% voilà un an) et 8% (contre 9%) ayant l’intention de s’équiper,
- chauffe-eau solaire : 8% (contre 5%) et 11% (contre 9%),
- chaudière à bois : 5% (contre 3%) et 6% (chiffre stable sur un an),
- SSC : 4% (contre 2%) et 10% (contre 8%).

En d’autres termes, les équipements de production de chaleur renouvelable semblent bénéficier, auprès des Français, d’une meilleure image qu’il y a un an - une évolution qu’André Joffre, président de Qualit’EnR, explique en particulier par la couverture médiatique de la récente COP21, ainsi que par une tendance qu’auraient nos compatriotes, en ce début 2016, à peut-être moins se replier sur eux-mêmes et à être « plus altruistes ». M. Joffre veut croire, au vu de ce sondage OpinionWay, en un futur redémarrage du marché solaire thermique, tout en reconnaissant par ailleurs que ce marché, en 2015, aura à nouveau reculé.
Pour ce qui concerne les seuls Français ayant le projet de s’équiper d’une PAC, 4% envisagent cette acquisition dans moins de six mois, 15% dans six à douze mois, 35% dans un à deux ans et 44% dans plus de deux ans.

Voici les chiffres correspondants pour :
- chaudières à bois : 3%, 37%, 19% et 40%,
- SSC : 3%, 27%, 23% et 46%,
- CESI : 2%, 24%, 35% et 38%,
- poêles à bois : 4%, 20%, 40% et 35%.

Plus d’appétence pour le solaire thermique

Les intentions d’achat dans les douze prochains mois sont en recul, sur un an, de 2 points en chaudière à bois, de 11 points en poêle à bois et de 10 points en PAC, alors des progressions de 9 et 4 points sont enregistrées respectivement pour le SSC et le CESI. Par ailleurs, les Français ayant le projet de s’équiper en EnR seraient prêts à investir en moyenne des budgets de : 2 700 € pour un SSC, 2281 euros pour une PAC, 1 977 € pour un CESI, 1 684 € pour une chaudière à bois et 1 416 € pour un poêle à bois. Ajoutons que, en PAC, 30% de ces personnes interrogées pensent pouvoir y consacrer moins de 1 000 €, 17% entre 1 000 et 1 999 €, 23% entre 2 000 et 4 999 € et seulement 21% plus de 5 000 €. Autre enseignement du sondage : 31% des Français interrogés affirment que, s’ils devaient réaliser des travaux de rénovation énergétique chez eux, ils en profiteraient « certainement » pour choisir des équipements utilisant des EnR, tandis que 54% ne le feraient que s’il n’y avait pas de surcoût (ou alors un surcoût très faible). Pour leur part, 14% disent ne pas être intéressés par un investissement EnR. Par ailleurs, 20% des personnes interrogées ont « tout à fait confiance » en la PAC. Et 61% « plutôt confiance ». Soit un total de 81% (contre 74% voilà un an). 79% ont tout à fait ou plutôt confiance dans le chauffe-eau solaire, contre 68% voilà un an ; en ce qui concerne le SSC, la confiance est à 78% (contre 69%) ; quant au poêle à bois et à la chaudière à bois, ils sont respectivement à 76% (contre 75%) et à 75% (contre 72%).

Toujours d’après ce sondage OpinionWay, 87% des Français estiment qu’il faut « encourager » le solaire thermique ; 82%, la PAC ; 73%, le bois-énergie ; 65%, le gaz naturel (contre 68% voilà un an) ; 20%, le fioul (contre 25%). Par ailleurs, OpinionWay a demandé uniquement à des propriétaires de logements quels seraient, hormis le coût, les principaux freins à utiliser des EnR s’ils devaient réaliser des travaux de rénovation énergétique ? A cette question, 39% ont répondu : la difficulté administrative à obtenir des aides. 36% ont dit qu’ils ne connaissent pas suffisamment les équipements EnR. 33% ont estimé que de tels travaux ne réduiraient pas «réellement» leurs factures d'énergie. Et 13% se sont inquiétés de la durée du chantier, tandis que 7% disaient ne pas être intéressés par les EnR. Le sondage révèle également que, en moyenne, les Français possèdent une PAC, un CESI ou un SSC depuis huit ans, un poêle à bois depuis dix ans, une chaudière à bois depuis quatorze ans. D’autre part, 6% ont « tout à fait » confiance dans les installateurs d’équipements énergétiques, 57% « plutôt confiance », 29% « plutôt pas confiance » et 7% « pas du tout confiance ». Pour 80% des personnes interrogées, un installateur en qui ils auraient « plus facilement confiance », devrait disposer d’un label qualité ou d’une qualification. Et, pour 77%, il devrait présenter des références de réalisations. L’enquête révèle aussi que, en ce début de 2016, 28% des Français n’auraient aucune idée de l’existence des signes de qualité RGE. Par ailleurs, 84% ont le sentiment que le montant de la facture énergique de leur foyer est aujourd’hui élevé, dont 22% le jugeant même très élevé.

- EN BREF - Qualit’EnR travaille à la création d'un label qualité pour les organismes de formation d’installateurs EnR et, par ailleurs, va mettre en place une gestion électronique des documents à remplir pour obtenir ses qualifications. D’autre part, elle envisage d’auditer à distance, via les télécoms, les installations réalisées par les professionnels qualifiés par elle.

- EN BREF - Le chèque énergie sera mis en œuvre progressivement dans le cadre d’une expérimentation sur plusieurs territoires, avant sa généralisation, avec un objectif de 150 000 à 200 000 chèques dans cette phase expérimentale. C’est ce qu’on vient d’indiquer au ministère en charge de l’énergie, où on précise que le chèque pourra être utilisé pour le paiement d’une dépense liée à des travaux de rénovation énergétique lorsque cette dépense entrera «dans les critères du CITE».


Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 630 € TTC/an : Cliquez ici


Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 25 Janvier 2016

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité