Chargement...

PAC/clim : des fabricants « heureux et plutôt confiants »


PAC/clim : des fabricants « heureux et plutôt confiants »

« Des gens heureux », voilà ce que sont, en France, les industriels de la climatisation et de la PAC en ce début d’automne, selon Didier Metz (Mitsubishi Electric Europe), président de l’association PAC&Clim’Info. S’exprimant lors de la récente présentation, à la presse, de la dernière enquête statistique de cette association, enquête qui portait sur l’évolution, entre janvier et août 2017, des nombres de PAC et de climatiseurs vendus en France métropolitaine par les fabricants et les distributeurs aux grossistes et aux installateurs, hors grande distribution, export et DOM-TOM, Didier Metz s’est dit « assez confiant » quant à l’évolution du marché de la climatisation et des PAC au cours des prochains mois. En systèmes splits de plus de 17,5 kW et en « rooftops », PAC&Clim’Info s’attend à une évolution plutôt favorable pour la fin d’année et le début 2018. Julien Masson (Mitsubishi Electric), vice-président de PAC&Clim’Info, s’attend toutefois, en tertiaire, à un petit ralentissement du marché dans les mois qui viennent.



climatisation



Voici quelle a été selon PAC&Clim’Info l’évolution du marché sur la période janvier-août 2017 par rapport à la même période de 2016 :

En systèmes splits de plus de 17,5 kW, les ventes ont progressé de 11% en groupes extérieurs (avec même +19% sur la période avril-août). La part de marché des systèmes « mono-splits » a été de 45% (contre 25% voilà un an).

En groupes extérieurs DRV, les ventes ont augmenté de 10% (avec +3% au premier quadrimestre et +15% au second). La tendance est excellente et nous pourrions atteindre 22 000 groupes extérieurs sur l’ensemble de l’année 2017, soit environ +10%, prévoit-on à PAC&Clim’Info. Les groupes jusqu’à 5 CV ont progressé de 12% ; les 6-10 CV, de 8% ; les 11-20 CV, de 10%. En unités intérieures de DRV, les cassettes sont en croissance de 12%, les consoles de 10%, les murales de 14%, les plafonniers de 19% et les gainables de 10%, tandis que les modules hydrauliques progressent 13%, mais avec une part de marché extrêmement faible.
Le ratio nombre d’unités intérieures/groupe extérieur a été de 7,8 (contre 7,6). Les muraux reprennent quelques parts dans le mix-produit, alors que les gainables, par contre, sont en léger repli, précise-t-on.

En CTA, les ventes ont plutôt stagné, avec une petite moitié des unités qui comportait une récupération de chaleur. La future réglementation ErP 2018, en janvier prochain, devrait permettre une croissance du marché d’ici à la fin de 2017, estime-t-on à  PAC&Clim’Info. Didier Metz prévoit une hausse des prix des CTA l’an prochain en raison de cette ErP 2018. Et, donc, une accélération des ventes d’ici là.

En PAC air/air de moins de 17,5 kW, les ventes d’unités extérieures ont progressé de 4%, avec -8% au premier quadrimestre, mais +13% au second. Elles ont augmenté de 3% en monosplits et de 5% en multi-splits. En unités intérieures, la croissance a été de 3% en murales, de 14% en gainables, de 11% en cassettes et de 17% en plafonniers, tandis que les consoles reculaient de 1%. Les monosplits et les multisplits ont plutôt été tirés par les grandes puissances, tandis que le marché des unités intérieures était boosté par les unités intérieures typées tertiaire, a indiqué Florence Léandre (Atlantic Climatisation & Ventilation), vice-présidente de PAC&Clim’Info. Didier Metz s’attend à un marché 2017 de plus de 500 000 unités (contre 447 452 en 2016).

En PAC air/eau, les ventes ont augmenté de 5% (contre +2% à fin avril), avec +5% en biblocs et +9% en monoblocs. Le marché des PAC monoblocs a connu un ralentissement sur le second quadrimestre, avec une croissance de 5%, alors que, sur le premier quadrimestre, elles étaient en progression de 14%, a signalé Charlotte Brunello (Daikin), vice-présidente de PAC&Clim’Info. L’année dernière sur la période janvier-août, les PAC monoblocs avaient baissé de 9 points. Après avoir connu une stabilité des ventes sur la période janvier-avril, le marché des PAC biblocs a progressé de 10% sur la période mai-août. Les PAC inférieures à 6 kW sont en croissance à la fois en monobloc et en bibloc, respectivement +10% et +5%. Quant aux PAC 6-10 kW, elles ont reculé de 8% en monobloc et de 4% en bibloc - des reculs qui pourraient s’expliquer par des transferts vers des puissances inférieures, suppose-t-on à PAC&Clim’Info. Les PAC de 11 à 20 kW, quant à elles, sont en croissance de 27% en monobloc et de 14% en bibloc. Quant aux PAC « haute température » (entre 55 et 65°C), leurs ventes ont augmenté de 14%, tandis que celles des PAC dites de « très haute température » progressaient de 12%. Les très petites puissances sont tirées par le neuf, a observé Charlotte Brunello.
PAC&Clim’Info s’attend à un marché 2017 des PAC air/eau en croissance de 3 à 5% et estime que ces PAC détiennent 35 à 40% du marché de la maison neuve, mais avec des PDM sensiblement plus élevées en zone non desservie par le réseau gazier, et vice-versa.

En PAC géothermiques, les ventes n’ont diminué que de 1%, après plusieurs années de forts reculs, ce qui est « plutôt une bonne nouvelle », a dit Charlotte Brunello. La baisse du marché est principalement impactée par le recul des PAC eau/eau et eau glycolée/eau (-11%) qui représentent 76% du marché, a-t-elle ajouté. Les PAC sol/sol, par contre, sont en forte croissance.

En chauffe-eau thermodynamiques, les ventes ont progressé de 12%, avec une croissance plus importante sur la période janvier-août que sur la période janvier-avril. Les chauffe-eau sont drivés par la construction neuve, a déclaré Charlotte Brunello. Ils ont, d’une façon générale, encore de beaux jours devant eux. De nouvelles combinaisons (par exemple, chauffe-eau thermodynamique + PAC air/air) pourraient tirer ce marché vers le haut.

En « rooftops », les ventes ont  progressé de 16%. Les « rooftops » de plus de 72 kW croissent de 25% ; les 29-72 kW, de 6% ; les 17,5-29 kW, de 37%. Les «froid seul gaz» ont représenté 4% du marché ; les « froid seul électriques », 5% (avec une progression des ventes de 58%) ; et les réversibles, 91%. Après deux années de baisse, le marché semble se redresser, s’est réjoui Julien Masson. Le second quadrimestre a été particulièrement dynamique : +24%, contre +8% au premier.


Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 630 € TTC/an : Cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 19 Juin 2017

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité