Chargement...

Retours d’expérience BBC : CR de la JCE de Reims

Installation solaire collective
Installation solaire collective

Quels enseignements et retours d'expériences avons-nous des bâtiments BBC basse énergie ?
Ces données si précieuses sont nécessaires pour mieux concevoir, pour mieux construire et rénover demain.


Tel est le thème des JCE « Journée du Confort et de l'Eau » organisée par l'association ICO*

Prenez ci-après connaissance des ateliers et des interventions des différents experts membres d'ICO, qui sont intervenus à Reims ce 27 novembre 2012.

Pour assister aux prochaines JCE, inscrivez-vous gratuitement auprès du responsable formation ICO :
info@association-ico.net

Atelier 1 « Labels et certifications », par Jean–Pascal Roche (BET Adret)

A retenir :

  • Les labels, dans le neuf, sont définis par l'arrêté de mai 2007; ils sont liés à la RT 2005 et n'ont plus de sens en RT 2012

  • Les labels énergétiques ne peuvent être obtenus que par le biais d'une certification.

  • Les principaux intérêts d'une certification : commercial, financier et urbanistique (+ de COS)

  • En France, 3 principaux organismes certificateurs Cerqual, Certivéa, Promotelec

  • Certifications internationales : Passivhaus en Allemagne – Minergie en Suisse – Leed aux Etats Unis et Breeam au Royaume-Uni.

  • Futurs labels RT 2012 : l'anticipation de la RT 2012 vaut pour label BBC. Les  labels HPE RT 2012 et THPE RT 2012 sont en préparation par la DHUP (application premier semestre 2013)

  • Nouveautés chez CERQUAL : Réécriture et simplification des certifications Qualitel et H&E - Mise en place de la notion de « Maître d'œuvre référent » (permet de supprimer l'étude préparatoire) - Minoration du coût si BET est certifié NF Etudes Thermiques - Minoration du coût si mission acoustique avec BE certifié OPQIBI - Si solaire, obligation du BET d'être certifié OPQIBI

  • Nouveautés chez Effinergie : label Effinergie + (comparable au THPE RT 2012) et le label Effinergie « vers l'énergie positive » (objectif : consommation d'énergie primaire achetée non renouvelable inférieure production d'énergie revendue – Proposition de définition de l'énergie positive : consommation d'énergie primaire non renouvelable < Production d'énergie + Ecart accepté)

Téléchargez le pdf – 33 pages – 1.8 Mo

Atelier 2 partie 1: « production d'ECS solaire centralisée collective» par Hervé Sébastia – Atlantic Guillot

A retenir :

  • Côté dimensionnement : ne pas surévaluer les besoins solaires et ne pas rechercher un taux de couverture maximal. Privilégier une orientation Sud. Intégration toiture ≥ 15°. Eviter les masques. Prévoir un accès facilité et sécurisé.

  • Côté installation solaire : prévoir un système de dégazage efficace et des soupapes de sécurité bien positionnées. Sélectionner des composants spécifiques solaires (expansion, …). Prévoir les organes pour un équilibrage complet, etc, …

  • Côté eau sanitaire : veiller à ce que la T° de stockage ECS soit la plus proche de la T° de distribution, etc, ….

Téléchargez le pdf à partir p.7-42p–4 Mo

Atelier 2 Partie 2: « Valorisation et Récupération des énergies renouvelables et fatales. Retours d'expériences & Perspectives » par Olivier Broggi – GrDF

A retenir :

  • Qui dit récupération d'énergie dit double récupération. Au niveau des sources (solaire passif, sol, EU, …) et des systèmes (solaire, sur air extrait, pompe à chaleur, …)

  • Opération 43 logements ZAC de Bonne, par Brice Febvre de GrDF
    - Performances : label Qualitel THPE RT 2005 (Cepref -20%) et conso chauffage utile estimée (sortie échangeur) : 42,5 kWh/m².an
    - Intérêts : suivi et analyse précis - Solaire thermique pour l'ECS - Un système double flux de ventilation et de chauffage innovant - Production de chaleur par mini-cogénération (suivi GEG) avec P élec = 18 kW et P chauffage = 34 kW

  • Chauffage micro-cogénération 640 logements par Brice Febvre de GrDF
    - Rendement global supérieur que celui résultant des filières gaz et élec séparées,
    - Résultats concluants de la cogénération : rendement de 145% sur Ep. Solution mature. Enceinte « prête à raccorder », insonorisée et compacte. Production d'électricité au moment opportun (réduction des émissions de CO2 et pointe élec.)
    - Solution valorisée dans les mécanismes réglementaires (RT Existant, RT 2012, fiche CEE, crédit d'impôt pour micro cogénération < 36 kVA en rénovation, Soutien de l'Europe – Impulsion auprès de ses états membres (Directive relative à l'efficacité énergétique 2012).

  • Résidence Dinetard avec pompe à chaleur gaz
    - Pac gaz 35 kW et chaudière à condensation - Performances moyennes de 142% sur énergie primaire pour uen température de 42°C soit 11% en dessous de la performance nominale de 160%
    - La part des auxiliaires électrique est de 10 à 15% des consommations globales - Fonctionnement tout à fait satisfaisant jugé par l'ADEME

Téléchargez le pdf – 51 pages – 6 Mo

Atelier 3 « Le bâti » neuf, par Ulrich Rochard (BET André Pouget Consultants)

A retenir :

  • RT 2012 par rapport à la RT 2005 : on passe de 130 à 50 kWhep/m² Shon.an !

  • La RT 2012 conduit à une performance en amont, à un contrôle acté de la perméabilité du bâti,

  • Obligation du traitement des ponts thermiques : isolant, rupteur, …

  • Construire les balcons autrement : rupteurs, balcons désolidarisés, sur consoles, suspendus,

  • Fenêtres : performantes certes mais ne pas oublier le confort d'été : occultations, stores extérieurs, végétation, masques, …

Téléchargez le pdf – 53 pages – 3.8 Mo

Atelier 4 « Pompe à chaleur absorption gaz » par Brice Febvre (GRDF) et J.P. Lagard (BET Atmosphere)

A retenir :

  • Bâtiment chauffé 119 logements à Toulouse, par une installation composée de deux pompes à chaleur

  • (PAC) à absorption gaz naturel en base et d'une chaudière à condensation en appoint.

  • Un GUE (Gas Utilization Efficiency) ou COP gaz de 1.42 en moyenne sur la saison de chauffe, équivalent à une efficacité de production de 142% sur PCI

  • Un COP sur énergie primaire de 1.25 en moyenne sur la saison de chauffe, soit une consommation des auxiliaires électriques représentant 13% de la consommation totale d'énergie des PAC.

  • Proportion d'EnR sur la consommation du système de chauffage (PAC + appoint chauffage par chaudière, production d'ECS exclue): 20%

Téléchargez le pdf – 19 pages – 2,5 Mo

Atelier 5 : la rénovation énergétique des bâtiments existants

A retenir :

  • Introduction par Dominique BRUSSET : le parc existant

  • Une chance pour rénover de manière performante et durable, par André POUGET

  • BBC et RT 2012 en résidentiel, Isolation du bâti et conséquences, par Jean-François DUMAND - ROCKWOOL

  • Rénovation de la chaufferie avant le bâti, par Hervé SEBASTIA d'ATLANTIC GUILLOT et par Christophe BAYARD de VIESSMANN

  • Pompe à variation de vitesse, par Frédéric Massip de SALMSON

  • Les réseaux d'eau dans la cadre de la rénovation des circuits de chauffage, par Philippe AUVIEUX de PROMAIGA

  • Chaudières individuelles à condensation raccordées sur conduits shunts, par Jean-Jacques BRODUT de POUJOULAT.

Téléchargez le pdf – 113 pages – 20 Mo

Pour assister aux prochaines JCE, inscrivez-vous gratuitement auprès du responsable formation ICO : info@association-ico.net

*ICO. L'association ICO, créée en 1991, a pour objectif la progression des idées et techniques permettant d'améliorer les performances énergétiques et environnementales des bâtiments.

SOURCES & LIENS

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité