Bâtiment responsable - Bâtiment augmenté : l'impérieuse synergie

Par Alain MAUGARD, président de QUALIBAT le 28 Mars 2018



Nous avons tout au long des chapitres construit des synergies : pour la plupart aisées, transition énergétique et transition écologique. Puis, synergie avec l’économie circulaire, le confort, la santé, le bien-être puis avec la biodiversité.

La dernière entre la dynamique du Bâtiment responsable et celle du Bâtiment augmenté est possible mais pas acquise : elle nécessite une attention politique et sociétale particulière.


1 - Les synergies heureuses : Energie carbone, économie circulaire, santé, confort, bien-être, biodiversité



economie-circulaire-lineaire

Tout d’abord la rencontre entre la Transition Energétique et la Transition Environnementale s’est imposée naturellement. Elle a trouvé une synthèse dans E+ C-

Mais la transition environnementale comporte d’autres aspects que la lutte contre le réchauffement climatique : notamment le non épuisement des ressources de la planète et l’utilisation intelligente des ressources rares non renouvelables, c’est l’économie circulaire appliquée au bâtiment et à la ville qui sera la réponse.

Nous avons vérifié, creusé les synergies entre le Bâtiment performant (énergie, carbone, ressource) et la santé et le confort. Le mariage est heureux ; il est la partie désirée, souhaitée qui nous ouvre des horizons prometteurs, qui nous donne envie de se projeter dans l’avenir : c’est la fréquentation d’un certain hédonisme, d’un plaisir de vivre autrement dans le bâtiment et dans la ville.

Et puis il y a la grande rencontre avec la gestion de la biodiversité présentée comme synergie improbable voire impossible, nous avons montré qu’au contraire elle pouvait être fertile, créatrice  de potentialités nouvelles. Au point même comme nous l’avions fait dans le TOME I en créant le BEPOS (synergie improbable entre le Bâtiment et l’Energie) de créer, d’envisager la notion de Bâtiment à biodiversité « positive ».

Le Bâtiment, la Ville ne sont pas des obstacles à la biodiversité mais peuvent apporter des solutions : un renversement de perspectives qui nous oblige en quelque sorte à envisager le Bâtiment et la Ville comme des êtres vivants susceptibles de jouer sur le terrain du jeu de la Biodiversité.

Voilà donc un bref résumé des synergies heureuses.

Les derniers chapitres sont venus décrire la formidable dynamique des bâtiments à objets connectés, des possibilités nouvelles de services autorisés à l’échelle du bâtiment et de la ville grâce au digital et à l’intelligence artificielle.

Nous l’avons résumé sous le terme de Bâtiment augmenté. Nous avons implicitement supposé que toutes les potentialités du Bâtiment augmenté seraient à la disposition, au service du bâtiment responsable.

Il faut s’interroger objectivement et creuser cette question.


2 - Le Bâtiment augmenté au service du Bâtiment responsable. Possible mais pas gagné

Nous nous interrogeons d’autant plus que le train du bâtiment augmenté (et de la ville augmentée) est lancé à toute vitesse. L’offre semble avoir pris le dessus et veut nous « modéliser » pour que nous soyons de « gentils consommateurs » plus ou moins addicts (on pense à la dynamique des cinq du GAFAM).

Dès lors comment reprendre le contrôle : ce qui a été l’ambition centrale du Bâtiment responsable (reprendre le contrôle du BEPOS).

Nous voyons que le Bâtiment augmenté permet de faire du bâtiment une formidable plateforme de services qui se complètent et s’épanouisent à l’échelle du quartier et de la ville. Certains services nous donnent des possibilités de modes de vie plus responsables au regard des questions énergétiques, environnementales, de santé et de biodiversité.

Mais d’autres services en quelque sorte « superflus » peuvent avoir un effet contraire. Déjà apparait une croissance non contrôlée des coûts énergétiques de traitement des données : c’est particulièrement non souhaitable dans le cas d’exploitation à des fins de publicité intrusive, de consumérisme agressif.

Comment faire le tri ? si ce n’est en veillant à l’organisation des services à l’échelle territoriale en reprenant le contrôle de nos données personnelles, de celles de nos bâtiments et de nos villes : c’est l’image du cerveau qui doit rester dans le bâtiment ou dans la ville avec un système politique de décisions démocratiques locales.

C’est à cette condition qu’il y aura synergie positive. Elle est souhaitable, possible mais pas gagnée.

Alain Maugard










« Le Bâtiment Responsable - Le Bâtiment Augmenté » - Regards d'Alain Maugard -
Mars 2018

bepos-batiment-responsable

A PARAITRE en Mars 2018 l’EBOOK Gratuit !


Cher lecteur d’Xpair,

Prochainement à la fin du mois de Mars 2018, Alain Maugard fera paraître le Tome II « Du Bepos au Bâtiment Responsable 2020/2030 » suite de son Tome I « Le Bepos pour tous » publié en 2015.

Dans ce nouvel ouvrage électronique qui sera également distribué en libre distribution, il développera la notion de BEPOS, dont il est à l’origine, pour nous amener à réfléchir et à agir sans tarder sur le bâtiment responsable, c'est-à-dire conçu par des individus responsables et pour des individus responsables.

A très bientôt donc !




Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Décarbonation des bâtiments : comment Accenta révolutionne le marché !

Décarbonation des bâtiments : comment Accenta révolutionne le marché !

Neutralité carbone en 2050 : Accenta innove pour décarboner le bâtiment avec des services énergétiques utilisant géostockage et IA.


Rénover les quartiers : un projet ambitieux qui repose sur une démarche politique

Rénover les quartiers : un projet ambitieux qui repose sur une démarche politique

Intéressons-nous à la table ronde qui s'est tenue en Février dernier, organisée par Le CAH, Club de l’Amélioration de l’Habit sur la rénovation des quartiers.


Priva sera présent sur EnerJ-meeting 2022 !

Priva sera présent sur EnerJ-meeting 2022 !

Priva se réjouit de vous rencontrer lors d'EnerJ-meeting 2022 à Paris et à Lyon ! Venez échanger avec leurs experts sur leurs innovations !


Intelligence artificielle et jumeaux numériques dans la ville

Intelligence artificielle et jumeaux numériques dans la ville

Suivons comment la réplique virtuelle avec capteurs et objets connectés (IoT) permet de prédire, de simuler, d’améliorer et optimiser l’existant grâce à l’intelligence artificielle.


Gestion énergétique du bâtiment avec jumeau numérique et intelligence artificielle

Gestion énergétique du bâtiment avec jumeau numérique et intelligence artificielle

Pour un pilotage climatique intelligent des bâtiments, Priva propose une solution de gestion énergétique avec jumeau numérique et IA incontournable.


Prospective 2050 et nouvelles donnes du bâtiment

Prospective 2050 et nouvelles donnes du bâtiment

Prenons connaissance des nouvelles donnes du bâtiments et de la Prospective 2050, lors de l'édition EnerJ-meeting Lyon 2021.


EnerJ-meeting 2021 : Cette 5 ème édition était des plus attendues !

EnerJ-meeting 2021 : Cette 5 ème édition était des plus attendues !

EnerJ-meeting 2021 a accueilli plus de 2 000 participants décideurs et donneurs d’ordre, instances publiques, prescripteursndans la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d'oeuvre, industriels, ...


Réhabilitation éco-performante du foyer rural de Levens (06)

Réhabilitation éco-performante du foyer rural de Levens (06)

Le nouveau foyer rural situé à Levens est régulé par ThermoZYKLUS ce qui lui assure un confort thermique optimal avec des consommations énergétiques optimisées.


Mobilité vertueuse ? Pour l’instant, la dernière roue du carrosse !

Mobilité vertueuse ? Pour l’instant, la dernière roue du carrosse !

Suivons dans cette chronique le devenir des villes et des usages en rapport avec le Covid 19.


Du bon usage de l’intermittence des énergies renouvelables

Du bon usage de l’intermittence des énergies renouvelables

Découvrons comment combiner les sources d'énergie complémentaires au moyen de centrales virtuelles.


RE 2020, un peu d’humour autour d’un bon verre !

RE 2020, un peu d’humour autour d’un bon verre !

Assistez à la discussion entre deux personnages d'avis différents sur la direction à prendre pour 2050, les exigences de la RE2020


Croissance / décroissance ? Ou comment vouloir répondre à un faux problème

Croissance / décroissance ? Ou comment vouloir répondre à un faux problème

Comment répondre sur la croissance et la décroissance, l'actualité sur le changement climatique et les mouvements sociaux liés à la mondialisation de l'économie.


Imaginons ensemble les bâtiments de demain. Les facteurs clés, première étape

Imaginons ensemble les bâtiments de demain. Les facteurs clés, première étape

Cet article présente le résultat d’un travail collectif mené au premier trimestre 2020 par le comité de prospective de la démarche « Imaginons ensemble les bâtiments de demain ».


L’intelligence artificielle, développement durable et emploi

L’intelligence artificielle, développement durable et emploi

Quelles évolutions toucheront les métiers de maître d’ouvrage soucieux de faire réaliser des bâtiments répondant aux objectifs de la deuxième moiti


Intelligence artificielle « IA » : il faut tiquer sur l’éthique

Intelligence artificielle « IA » : il faut tiquer sur l’éthique

Depuis le 11 Avril, le débat entre les « modernes » et les « anciens » est relancé. Faut-il réparer Notre-Dame à l’identique ou bien marquer l’évènement et le présent ?