Il est né, le nouveau projet ! L’heure est au réemploi ou au recyclage

Par Dominique BIDOU, président d'honneur de l'Alliance HQE-GBC France le 05 Janvier 2024

Fréquents dans les modes de vie traditionnels, le réemploi et le recyclage sont devenus rares avec l’ère industrielle. Les matériaux étaient neufs, et en dehors de quelques usages de récupération, ils ne servaient qu’une fois. C’était au temps de l’économie linéaire, ressource - équipement - déchet.

Les projets étaient conçus dans cet esprit, nul besoin, lors de la construction, d’envisager le réemploi des matériaux, d’ailleurs il n’y avait guère de plateforme pour les récupérer s’il avait fallu. La décharge, ou parfois le remblai, telle était la fin des matériaux de construction.


neuf rénovation réemploi

L’heure est au réemploi en neuf comme en rénovation


Les temps ont changé

La ressource est devenue plus difficile d’accès, plus chère, l’heure est au réemploi ou au recyclage.

Cela vaut pour la terre et pour les différents matériaux de construction. La terre, au sens du foncier, avec le vieux concept de renouvellement de la ville sur elle-même, mais aussi des terres excavées à l’occasion de projets souterrains, sous-sol d’immeubles ou infrastructures. La terre peut devenir matériau, ou s’inscrire dans un remodelage d’un territoire, ou redevenir agricole, ou encore consolider un ouvrage. Encore faut-il pour cela qu’elle ait été extraite dans les règles de l’art et bien traitée sur tout son parcours. Une exigence qui devra être intégrée à chaque projet susceptible de remuer des volumes importants de terre [1].


Concernant les matériaux

Le concept de réemploi conduit aussi à revisiter les pratiques architecturales traditionnelles. La contrainte permet souvent de trouver de nouvelles voies de progrès, le bâtiment n’y échappe pas. En voici une, à partir du constat de la rareté des ressources. Une voie ancienne, elle a été largement empruntée au cours des siècles, mais elle a été mise à mal au siècle dernier, au profit d’une industrialisation et d’une approche linéaire de l’économie. Nous voici dans une approche circulaire. Fini le déchet et la décharge, voici la ressource requalifiée, et réinsérée dans un nouveau projet.


La première étape consiste à démolir le moins possible

La ressource est déjà là, réutilisons-la, à chaque fois que c’est possible. Des raisons techniques, économiques et financières, urbanistiques ou environnementales peuvent conduire à la démolition, mais le minimum est d’expertiser le bâti avant de le condamner. Le meilleur réemploi est la reprise de larges parties d’un bâtiment ancien, réincorporées dans un nouveau projet. A défaut de reprendre tout ou partie de l’existant, cherchons à réemployer ses éléments.
Un inventaire est la première étape de ce processus, avec deux approches différentes, selon que vous ne reprenez que les éléments ordinaires, plus ou moins standardisés, qui pourront être réutilisés rapidement, ou que vous vous intéressez plus au potentiel qu’ils représentent, sans idée précise de leur avenir. Des plateformes existent, aujourd’hui, pour reprendre ces matériaux et les requalifier si nécessaire.


Le réemploi s’impose dès la conception d’un projet

En premier lieu, pour valoriser les matériaux du « déjà là », sur place ou dans un réseau spécialisé. Ensuite pour que les techniques de construction adoptées favorisent à leur tour le réemploi ou le recyclage des produits utilisés, en fin de vie de l’ouvrage.

Que ce soit par la reprise d’une construction existante ou le réemploi d’éléments, il s’agit d’une approche architecturale d’un nouveau type. Intégrer des éléments d’âge et de conception diversifiés suppose une approche opportuniste, ouverte à une certaine forme d’aventure, avec une part d’imprévu. Un effet Arlequin qui peut surprendre si la démarche architecturale ne donne pas son unité à l’œuvre au-delà de la multiplicité de ses composants. Un cadre conceptuel ouvert qui puisse accueillir des éléments originaux, qui enrichiront l’ouvrage tout en préservant sa personnalité à laquelle ils contribueront. Une pratique du projet assez souple et réactive pour accepter des improvisations et des ajustements permanents. « La quête de la ressource fait partie du processus de conception [2] ». Retour à des pratiques anciennes avec les techniques modernes.


[1] On pourra se reporter sur ce point au livre « Terres urbaines » sous la direction de Youssef Diab, responsable de la chaire « Valorisation des terres urbaines » aux Editions Eyrolles - 2023

[2] Source : Réemploi, architecture et construction, sous la direction de Pierre Belli-Riz aux Editions du Moniteur - 2022



Commentaires

  • Erick Henry
    0
    18/01/2024

    La France est un pays vaste et les conférences annuelles se déroulent et exclusivement à Paris .....RAS LE BOL

    POURRIEZ VOUS VOUS DECENTRALISER?????????? PAR EXEMPLE ; SUR LYON , BORDEAUX ET STRASBOURG??
    SVP. J attends une réponse ARargumentee


LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Économie circulaire dans le bâtiment : de la pratique ancienne aux sujets de recherche

Économie circulaire dans le bâtiment : de la pratique ancienne aux sujets de recherche

Depuis le début des années 90, le secteur de la construction s’interroge sur le volume de déchets.


Pétition pour une baisse de la TVA sur les matériaux biosourcés, géosourcés et de réemploi

Pétition pour une baisse de la TVA sur les matériaux biosourcés, géosourcés et de réemploi

Voici une pétition pour une baisse de la TVA sur les matériaux biosourcés, géosourcés et de réemploi lancée par La frugalité heureuse et créative


Rénovation et nouvelle vie de la Tour Racine, mixité d’usage, réemploi et biodiversité

Rénovation et nouvelle vie de la Tour Racine, mixité d’usage, réemploi et biodiversité

Voici le retour d'expérience d'une rénovation remarquable, celle de la Tour Racine qui offre mixité d'usage, réemploi des matériaux et biodiversité


Après la COP28, la France lance le « Buildings Breakthrough » : zéro émission pour le bâtiment d’ici 2030 !

Après la COP28, la France lance  le « Buildings Breakthrough » : zéro émission pour le bâtiment d’ici 2030 !

Les 7 et 8 Mars 2024, Paris accueillera le Forum Mondial Bâtiments et Climat, évènement co-organisé par la France et le PNUE.


Cas client Eaton : La Poste développe une flotte de véhicules à faible émission de carbone

Cas client Eaton : La Poste développe une flotte de véhicules à faible émission de carbone

Eaton propose un cas client : un projet de développement d'une flotte de véhicules à faible émission de carbone par La Poste.


Economie circulaire : La FREC ou feuille de route pour l'économie circulaire

Economie circulaire : La FREC ou feuille de route pour l'économie circulaire

Prenons connaissance du dispositif qui met en scène des mesures pour passer de l'économie linéaire l"économie circulaire.


Le plan « thermostat » de l’Etat : l’aide coup de pouce " Pilotage connecté du chauffage pièce par pièce "

Le plan « thermostat » de l’Etat : l’aide coup de pouce

D’ici le 1er Janvier 2027, une obligation d’installation d’un système de régulation automatique de la température de chauffage par pièce.


L'université d'Avans économise 40 % d'énergie grâce aux solutions Priva

L'université d'Avans économise 40 % d'énergie grâce aux solutions Priva

Grâce aux solutions Priva, l'université d'Avans a pu réaliser 40% d'économie d'énergie.


Rénovation en copropriété 80 logements avec 63% d'économie d'énergie

Rénovation en copropriété 80 logements avec 63% d'économie d'énergie

Voici un REX d'une rénovation exemplaire de copropriété qui a généré 63% d'économie d'énergie : texte et vidéo !


Conjoncture à mi-2023 - Comment passer à une « économie de reconstruction ? »

Conjoncture à mi-2023 - Comment passer à une « économie de reconstruction ? »

Suivons les dernières réflexions de France Stratégie concernant les éléments conjoncturels annoncés par la Fédération française du bâtiment qui apparaissent comme un déni de crise.


Le syndrome de l’économie secouée et une année 2023 difficile

Le syndrome de l’économie secouée et une année 2023 difficile

Prenons connnaissance du rapport publié : « La croissance résiste, l’inflation aussi » avec les chiffres sur 2022/2023.


Santé et réemploi des matériaux du bâtiment, participez à l’enquête !

Santé et réemploi des matériaux du bâtiment, participez à l’enquête !

Participez à l'enquête dédiée au réemploi et à la santé des matériaux du bâtiment et contribuez à faire bouger les choses !


L’économie circulaire appliquée aux activités CVC : adaptations, mutations et perspectives

L’économie circulaire appliquée aux activités CVC : adaptations, mutations et perspectives

Daikin propose un webinar le 14 avril afin de tout savoir sur la démarche d’économie circulaire appliquée au secteur du CVC.


2023 : l’an 1 de l’économie circulaire dans le bâtiment

2023 : l’an 1 de l’économie circulaire dans le bâtiment

Prenons connaissance de la démarche relative au traitement des déchets de chantier, l’aboutissement d’une démarche engagée au début des années 90.


Construction : le marasme attendu de 2023

Construction : le marasme attendu de 2023

2023 : Le secteur du bâtiment se trouve face au mur de la récession économique, une filière très préoccupée.