Penser « Santé », pour notre bien-être et nos économies

Par Dominique BIDOU, président d'honneur de l'Alliance HQE-GBC France le 05 Juin 2024


pollution énergie


Les maladies dominantes, et elles le seront de plus en plus, sont d'origine environnementale

Milieu de vie, alimentation, rythme de vie, stress, solitude, etc. Nous supportons l'exposition cumulée au cours des années, à des éléments ou des évènements auxquels nos corps n'ont pas été habitués. La sélection naturelle n’a pas encore fait son œuvre, pour ne retenir que les organismes capables de cohabiter avec ces produits nouveaux, ces molécules qui inondent aujourd'hui nos environnements. Une exposition qui commence avant la naissance, dans l'utérus, et se prolonge jusqu'aux derniers jours.


Toutes les politiques apportent leurs contributions à ces multiples formes d'exposition

L'alimentation, composition et résidus indésirables, le logement qui organise notre cadre de vie, les transports source de bruit et de pollution diverses, l'industrie dans son activité de production et la diffusion de produits dont les effets ne sont pas toujours connus, le commerce qui en est le vecteur, etc. Une contribution qui peut être favorable, mais aussi représenter un coût pour les individus comme pour la collectivité.

Nous oublions souvent que si nous nous intéressons à l'environnement, c'est en grande partie parce que c'est notre cadre de vie à nous les humains, c'est l'air que nous respirons, l'eau que nous buvons ou celle dans laquelle nous nous baignons, et c'est dans la nature que nous trouvons le maximum de ressources pour notre santé, et bien sûr notre alimentation.

La récente crise agricole a montré la difficulté qu’il y a à faire le lien entre les conditions de production et les effets sur la santé, pourtant bien documentés. Le cloisonnement des comptes ne permet guère le rapprochement entre les gains espérés des mesures prises pour alléger les contraintes environnementales et le coût que ces reculs entraînent pour la santé des agriculteurs et les riverains des exploitations, pour les consommateurs de produits contenant des molécules indésirables.


consommateur molécule


Habitat et santé, voilà un autre volet de la « santé environnementale » tout aussi important

Un volet aux formes multiples et évolutives. Le confinement provoqué par la COVID, par exemple, a mis en évidence des questions d’organisation des logements pour que chacun y trouve les espaces nécessaires à sa santé mentale et physique. Nous connaissons depuis longtemps les effets du bruit sur la santé, bruit venant de l’extérieur, les transports en étant les premiers responsables, et celui de l’intérieur, provenant des équipements et des voisins.

La qualité de la construction, l’emplacement, la gestion des circulations sont autant de paramètres à considérer, avec des réglementations et des labels pour guider les opérateurs. Le renouvellement d’air a pris récemment une importance avec la prise de conscience des effets de la pollution atmosphérique sur la santé, avec le continuum entre air extérieur et intérieur.
La publication récente des travaux conjoints d’Airparif et de Bruitparif (1] montre pour l’Ile de France, qu’une bonne part de la population (dix millions d'habitants sur un total de 12,3 millions) est exposée simultanément à des « pollutions sonores et atmosphériques à des niveaux qui excèdent fortement les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ».

Le logement lui-même peut réduire ces niveaux de nuisance, bien que les réponses techniques soient souvent contradictoires, le renouvellement d’air pouvant favoriser la pénétration des décibels. C’est au niveau de l’aménagement que les solutions les plus pertinentes se situent, avec les difficultés qu’il y a à les appliquer dans des tissus urbains existants. Le mieux est de maîtriser à la source les émissions de bruits et de particules ou tout autres éléments néfastes pour la santé, sans oublier que certains d’entre eux proviennent de l’intérieur : émanations de matériaux de construction (peintures notamment) et du mobilier, cuisson à la cuisine, fumée de tabac, etc, qu’il convient d’évacuer.

[1]  https://www.bruitparif.fr/une-cartographie-croisee-du-bruit-et-de-la-pollution-de-l-air/


La santé est aujourd’hui fortement impactée par les dérèglements climatiques

C’est l’excès de chaleur qui est en cause, et qui le sera de plus en plus. La différence de température entre les centres urbains, très minéraux, et leurs périphéries plus végétalisées, sont considérables. Les politiques d’aménagement, notamment les documents d’urbanisme, ont cette nouvelle mission de réduire cet écart et de favoriser dans les habitations un rafraîchissement naturel.

La bonne santé ne se limite pas à la lutte contre les pollutions, elle est aussi issue des aménités du lieu. Lumière du jour dans les immeubles, vues dégagées, présence de la nature à proximité, possibilité de trouver près de chez soi des espaces de détente adaptés aux différents âges, courir derrière un ballon pour les uns, trouver un banc pour s’asseoir au cours de sa promenade pour les autres.


Le coût de la santé est l’objet de nombreux débats

Il est déterminé en grande partie par diverses politiques pour lesquelles la santé représente avant tout une contrainte. Des politiques qui ont souvent, pour faire face aux urgences et aux préoccupations immédiates, cherché à minimiser leurs effets sur la santé. Des gains immédiats sans doute, mais des coûts considérables par la suite, souvent diffus, payés par tout le monde sans que nous puissions identifier la part des mauvaises orientations qui ont provoqué ces dépenses.
Pensons « santé » dans nos projets, une source de bien-être et d’économies.



Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Penser global, agir local, mais comment atterrir ?

Penser global, agir local, mais comment atterrir ?

Agir localement pour un impact global, mettre en avant l’idée que nos actions locales ont un effet cumulatif sur la santé de la planète.


Capture et stockage du carbone : le «technosolutionnisme» avance à grands pas …

Capture et stockage du carbone : le «technosolutionnisme» avance à grands pas …

Essayons de dresser un état des lieux sur la capture et la séquestration du carbone qui fait son petit bonhomme de chemin.


Quel dimensionnement pour les PAC hybrides collectives sur le marché du neuf ?

Quel dimensionnement pour les PAC hybrides collectives sur le marché du neuf ?

Une expertise sur la performance de la Pompe à Chaleur Hybride Collective sous la réglementation RE2020.


Pourquoi récupérer la chaleur des Eaux Grises ?

Pourquoi récupérer la chaleur des Eaux Grises ?

Optimisez et économisez votre consommation d’énergie avec la récupération de chaleur des eaux grises.


Atténuation et adaptation dans le bâtiment : quelles stratégies de soutenabilité ?

Atténuation et adaptation dans le bâtiment : quelles stratégies de soutenabilité ?

Retour sur la conférence de Franck Boutté lors d'EnerJ-meeting Paris 2024 : Atténuation et adaptation dans le bâtiment : quelles stratégies de soutenabilité ?


L’étude : le secteur du bâtiment et de l’immobilier de crise en crise, 2020-2023

L’étude : le secteur du bâtiment et de l’immobilier de crise en crise, 2020-2023

L'Ademe présente une étude, réalisée sur 3 ans, sur le secteur bâtiment et la crise de l'immobilier post Covid


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Le bâtiment neuf doit non seulement être efficace et exemplaire sur le plan énergétique mais également sur le plan environnemental .


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Les solutions innovantes de plafonds CVC

Les solutions innovantes de plafonds CVC

Les deux leaders mondiaux CIAT et BARRISOL mettent en lumière les avantages esthétiques, de confort et d'efficacité économique des plafonds CVC Design Air Ceiling.


Point sur les différents arrêtés « valeurs absolues » du Décret Eco Energie ou Décret Tertiaire

Point sur les différents arrêtés « valeurs absolues » du Décret Eco Energie ou Décret Tertiaire

Les nouveaux arrêtés "valeurs absolues" concernent plusieurs catégories de bâtiments tertiaires. Le point sur le Décret Eco Energie et sur le Décret Tertiaire


Dans le quartier de Malepère à Toulouse, le nouveau réseau de chauffage urbain se veut sans compromis !

Dans le quartier de Malepère à Toulouse, le nouveau réseau de chauffage urbain se veut sans compromis !

En 2018, le quartier de Malepère, situé au sud-est de Toulouse, a entrepris une transformation urbaine ambitieuse avec la construction de 6 500 nouveaux logements d’ici 2038.


Qualité de l’air intérieur et label « IntAIRieur » : l’opération Seeko - 73 logements

Qualité de l’air intérieur et label « IntAIRieur » : l’opération Seeko - 73 logements

IntAIRieur : Le label qui garantit une qualité d’air exceptionnelle dans les 73 logements de l’opération Seeko.


Pourquoi est-il important d’équilibrer une installation avec une pompe à chaleur ?

Pourquoi est-il important d’équilibrer une installation avec une pompe à chaleur ?

Les avantages d’une installation équilibrée avec une PAC : économies d’énergie et confort assuré.


La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE  « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

Le parc immobilier de la poste est considérable avec plus de 9 000 immeubles et 6 millions de mètres carrés.