Faut-il aller voir ailleurs, un troisième parcours ?

Les lettres précédentes se sont attachées à un certain nombre d'expériences étrangères. Voici la dernière qui pourrait bien être titrée : "Et si Londres devenait notre modèle ?"

N'est-ce pas un peu exagéré ?

Je n'en suis pas sûr : voici ce dont il s'agit. Le maire de Londres (Ken Livingstone) a lancé depuis deux ans une opération de "développement durable" valable pour l'ensemble de sa ville. Il en a fait une action non pas prédéfinie dans le détail, mais une opération ouverte à tous les progrès. Il a eu l'habileté de créer une agence spécialisée (la London Climate Change Agency) et d'en confier la direction à un ingénieur expérimenté (Allan Jones). C'est certainement un très bon choix, Allan Jones ayant eu, auparavant, l'occasion de démontrer son efficacité. En effet, dans une ville de province de 1000 000 habitants (Woking), il avait pu réduire de plus de 75 % le dégagement de CO2 venant des bâtiments publics. Ce n'était finalement là que le début.

S'agit-il donc, à Londres, d'aller plus loin ?

Absolument, l'objectif est (selon le maire) de faire de Londres la ville du développement durable la mieux placée au monde. Bien entendu, pour l'architecture et l'urbanisme les problèmes de gestion des déchets et de gestion des eaux sont aussi importants que les problèmes énergétiques.
D'une manière générale toutes les options et toutes les solutions sont envisagées, la méthode se voulant "holistique" : par exemple la mise au point de combustibles riches en hydrogène en même temps que la mise au point d'une alimentation en eau ne se limitant pas à privilégier les qualités gustatives alors qu'il ne s'agit que de 1 % des usages.

Tout ceci devrait être exécuté dans les vingt prochaines années. Allan Jones ne se fait pas d'illusion, et sait bien que d'autres villes peuvent tenter des expériences différentes (qu'il est près à suivre), par exemple le développement des piles à combustible avec l'exemple de la ville de New-York où 30 piles fonctionnent déjà.

Tous les aspects du développement durable sont concernés, au-delà de l'énergie : l'eau, les déchets, les transports par exemple. Toutes les solutions pratiques seront acceptées, même si les objectifs du maire de Londres sont parfois assez directifs.

Quelles sont donc ces directives ?

Celles de développer les énergies renouvelables au-delà de ce qui aisément accessible, disons 20 % au lieu de 10 %. Ce qui est manifestement difficile avec le vent et le photovoltaïque dans une cité telle que Londres. Je ne suis pas sûr que le défi soit tenu sous cette forme. L'ennui, également, c'est que Ken Livingston croit beaucoup à la décentralisation énergétique, proposant que 50 % de l'énergie électrique et 30 % de l'énergie thermique soient issues de productions délocalisées. Je ne suis pas sûr que, même en adoptant des productions combinées utilisant les déchets et la biomasse, on puisse y parvenir. C'est d'ailleurs là où nous allons voir les limites de la décentralisation.

En rappelant que l'Inspection Générale des Finances et le Conseil Général des Mines ont récemment, en France, émis un rapport remettant en cause la cogénération locale.

En rappelant également que le recours trop poussé au photovoltaïque risque de rendre le courant en partie "invendable" les dimanches chauds et ensoleillés. Ceci dit l'ensemble de l'opération londonienne est ouverte, et ne semble pas devoir s'entêter, préférant s'aligner sur ce qui réussira. Je ne voudrais pas d'ailleurs me limiter aux seules initiatives que je viens de citer.

Pouvez-vous donc en proposer d'autres ?

Je prendrai d'abord l'exemple suivant : il s'agit de la création, à Londres et dans le cadre de l'action précitée, d'une société (la London Energy Service : ESCo) destinée à mener à bien l'action londonienne en matière d'énergie (électricité, chauffage, refroidissement). Il s'agit d'un service énergétique complet (conception, réalisation, financement et gestion), l'ESCo regroupant deux entreprises phares : GAP (britannique) et EDF.

EDF se convertirait-il, au moins en Grande-Bretagne, au développement durable ?

C'est à l'organisme lui-même qu'il faut poser la question. En tous cas EDF serait très bien placé pour devenir la grande entreprise européenne " zéro carbone " avec : l'énergie nucléaire, l'énergie hydraulique, l'énergie éolienne, l'énergie photovoltaïque, et tout ce qui pourrait résulter de l'expérience londonienne.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Réseaux de chaleur : la transparence pour appuyer leur développement

Réseaux de chaleur : la transparence pour appuyer leur développement

Découvrons le rapport livré en ce mois de Septembre sur le chauffage urbain et les réseaux de chaleur par la Cour des Comptes.


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


Regards croisés sur l’application de la RE2020 par la DHUP et Tribu Energie

Regards croisés sur l’application de la RE2020 par la DHUP et Tribu Energie

Regards croisés de deux experts sur la réglementation environnementale RE 2020 lors de la Journée EnerJ-meeting à Paris le 7 Septembre 2021


Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat

Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat

Prenons connaissance du projet de loi Climat et Résilience qui a été adopté relatif à l'écologie et qui a pour vocation d'entraîner à une transformation écologique.


Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Prenons connaissance d'une autre loi en 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire.


Programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris

Programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris

Découvrez le programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris qui aura lieu le 7 septembre 2021 au Palais Brogniart.


Le SFCB présente les chiffres de l’année 2020

Le SFCB présente les chiffres de l’année 2020

Le SFCB (Syndicat Français des Chaudiéristes Biomasse) vous présente les chiffres de l'année 2020 sur le nombre de chaudières biomasse vendues et installées.


Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Les PME peuvent désormais bénéficier d'un crédit d'impôt "transition énergétique". Or peu d'entreprises le savent. Découvrez comment y prétendre.


La simplicité, pour rendre facile l’écologie et le logement durable

La simplicité, pour rendre facile l’écologie et le logement durable

Prenons acte des efforts pour participer à l’amélioration de l’environnement au quotidien et pour les futures générations.


Bouger sans carboner… ou carboner sans bouger ?

Bouger sans carboner… ou carboner sans bouger ?

Dès de 2022 la RE2020 s’appliquera, une année qui verra vraisemblablement la venue du label basse énergie-bas carbone.


Groupe scolaire Ruffi à Marseille labellisé BDM Argent

Groupe scolaire Ruffi à Marseille labellisé BDM Argent

Le groupe scolaire Ruffi dans le 2ème arrondissement de Marseille est un projet ayant pour objectif d'être exemplaire pour l’environnement. L'école s'inscrit donc dans le projet Euroméditerranée.


2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

Suivons l'évolution de la RT 2012 à la future RE 2020, 2021 selon un calendrier mal adapté et incertain.


Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


Réglementation RE2020, les textes d’arrêté et décret enfin parus !

Réglementation RE2020, les textes d’arrêté et décret enfin parus !

L'arrêté et le décret RE 2020 sont enfin parus ! XPair vous en présente tous les aspects essentiels !