Faut-il aller voir ailleurs, un troisième parcours ?

Les lettres précédentes se sont attachées à un certain nombre d'expériences étrangères. Voici la dernière qui pourrait bien être titrée : "Et si Londres devenait notre modèle ?"

N'est-ce pas un peu exagéré ?

Je n'en suis pas sûr : voici ce dont il s'agit. Le maire de Londres (Ken Livingstone) a lancé depuis deux ans une opération de "développement durable" valable pour l'ensemble de sa ville. Il en a fait une action non pas prédéfinie dans le détail, mais une opération ouverte à tous les progrès. Il a eu l'habileté de créer une agence spécialisée (la London Climate Change Agency) et d'en confier la direction à un ingénieur expérimenté (Allan Jones). C'est certainement un très bon choix, Allan Jones ayant eu, auparavant, l'occasion de démontrer son efficacité. En effet, dans une ville de province de 1000 000 habitants (Woking), il avait pu réduire de plus de 75 % le dégagement de CO2 venant des bâtiments publics. Ce n'était finalement là que le début.

S'agit-il donc, à Londres, d'aller plus loin ?

Absolument, l'objectif est (selon le maire) de faire de Londres la ville du développement durable la mieux placée au monde. Bien entendu, pour l'architecture et l'urbanisme les problèmes de gestion des déchets et de gestion des eaux sont aussi importants que les problèmes énergétiques.
D'une manière générale toutes les options et toutes les solutions sont envisagées, la méthode se voulant "holistique" : par exemple la mise au point de combustibles riches en hydrogène en même temps que la mise au point d'une alimentation en eau ne se limitant pas à privilégier les qualités gustatives alors qu'il ne s'agit que de 1 % des usages.

Tout ceci devrait être exécuté dans les vingt prochaines années. Allan Jones ne se fait pas d'illusion, et sait bien que d'autres villes peuvent tenter des expériences différentes (qu'il est près à suivre), par exemple le développement des piles à combustible avec l'exemple de la ville de New-York où 30 piles fonctionnent déjà.

Tous les aspects du développement durable sont concernés, au-delà de l'énergie : l'eau, les déchets, les transports par exemple. Toutes les solutions pratiques seront acceptées, même si les objectifs du maire de Londres sont parfois assez directifs.

Quelles sont donc ces directives ?

Celles de développer les énergies renouvelables au-delà de ce qui aisément accessible, disons 20 % au lieu de 10 %. Ce qui est manifestement difficile avec le vent et le photovoltaïque dans une cité telle que Londres. Je ne suis pas sûr que le défi soit tenu sous cette forme. L'ennui, également, c'est que Ken Livingston croit beaucoup à la décentralisation énergétique, proposant que 50 % de l'énergie électrique et 30 % de l'énergie thermique soient issues de productions délocalisées. Je ne suis pas sûr que, même en adoptant des productions combinées utilisant les déchets et la biomasse, on puisse y parvenir. C'est d'ailleurs là où nous allons voir les limites de la décentralisation.

En rappelant que l'Inspection Générale des Finances et le Conseil Général des Mines ont récemment, en France, émis un rapport remettant en cause la cogénération locale.

En rappelant également que le recours trop poussé au photovoltaïque risque de rendre le courant en partie "invendable" les dimanches chauds et ensoleillés. Ceci dit l'ensemble de l'opération londonienne est ouverte, et ne semble pas devoir s'entêter, préférant s'aligner sur ce qui réussira. Je ne voudrais pas d'ailleurs me limiter aux seules initiatives que je viens de citer.

Pouvez-vous donc en proposer d'autres ?

Je prendrai d'abord l'exemple suivant : il s'agit de la création, à Londres et dans le cadre de l'action précitée, d'une société (la London Energy Service : ESCo) destinée à mener à bien l'action londonienne en matière d'énergie (électricité, chauffage, refroidissement). Il s'agit d'un service énergétique complet (conception, réalisation, financement et gestion), l'ESCo regroupant deux entreprises phares : GAP (britannique) et EDF.

EDF se convertirait-il, au moins en Grande-Bretagne, au développement durable ?

C'est à l'organisme lui-même qu'il faut poser la question. En tous cas EDF serait très bien placé pour devenir la grande entreprise européenne " zéro carbone " avec : l'énergie nucléaire, l'énergie hydraulique, l'énergie éolienne, l'énergie photovoltaïque, et tout ce qui pourrait résulter de l'expérience londonienne.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Les PME peuvent désormais bénéficier d'un crédit d'impôt "transition énergétique". Or peu d'entreprises le savent. Découvrez comment y prétendre.


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


Le SFCB présente les chiffres de l’année 2020

Le SFCB présente les chiffres de l’année 2020

Le SFCB (Syndicat Français des Chaudiéristes Biomasse) vous présente les chiffres de l'année 2020 sur le nombre de chaudières biomasse vendues et installées.


Webinaires 2021 sur l’optimisation hydraulique proposés par IMI Hydronic

Webinaires 2021 sur l’optimisation hydraulique proposés par IMI Hydronic

Découvrez les webinaires 2021 organisés par IMI Hydronic sur la thématique des solutions hydrauliques pour répondre aux nouvelles contraintes d’optimisation énergétiques et environnementales.n


Eloge pour des dépenses de fonctionnement comprises, attendues et accompagnées

Eloge pour des dépenses de fonctionnement comprises, attendues et accompagnées

Prenons connaissance de cet éloge pour des changements et investissements à mettre en oeuvre pour obtenir des changements structurels.


Rénovation énergétique et l’accompagnement au montage des projets : la clé du succès

Rénovation énergétique et l’accompagnement au montage des projets : la clé du succès

Prenons connaissance de la réaction des architectes selon le rapport Sichel remis à la ministre déléguée au logement Emmanuelle WARGON.


Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Prenons connaissance d'une autre loi en 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire.


Rafraîchissement naturel des bâtiments, les solutions adiabatiques

Le rafraîchissement adiabatique se base sur un principe naturel de rafraîchissement dû à l'évaporation de l'eau contenu dans l'air chaud.


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant


Equipements de bornes de charge pour véhicules électriques dans le multi-résidentiel

Le marché des véhicules électriques est en pleine expansion, il est donc important d'équiper le multi-résidentiel par des bornes de charge.


Projet de loi Climat & résilience : mesures sur la rénovation des logements

Projet de loi Climat & résilience : mesures sur la rénovation des logements

Le projet de loi Climat et résilience vient de cibler de mesures concernant la rénovation des logements. Ce qu'il faut retenir !


Quand le CO2 réchauffe le cœur…

Quand le CO2 réchauffe le cœur…

Panasonic vient de faire don d'une unité de condensation pour équiper la chambre froide des Restaurants du Coeur de Toulouse. Une belle initiative solidaire !


5ème période des certificats d'économie d'énergie et baisse des financements les offres à 1€

5ème période des certificats d'économie d'énergie et baisse des financements les offres à 1€

Les certificats d'économie d'énergie vont connaitre une 5e période en janvier 2022 : leur financement avec certaines offres à 1€ va être limité


Industries du CVC, bilan 2020 et perspectives 2021 par Uniclima

Industries du CVC, bilan 2020 et perspectives 2021 par Uniclima

Découvrez le bilan 2020 ainsi que les perspectives 2021 pour les industries CVC par Uniclima. Le syndicat UNICLIMA représente 86 industriels ou groupes.


La construction hors site ou la construction industrialisée, le rapport de l’année

La construction hors site ou la construction industrialisée, le rapport de l’année

La construction hors site offre un nouvel angle d'action pour construire des bâtiments conformes à la prochaine RE2020 : sobres en énergie, performants et à moindre coût.