Le retour au carbone est indispensable, mais difficile ...

Dans la précédente lettre nous avons tenté d'expliquer pourquoi notre vrai critère de choix énergétique devrait être le dégagement de CO2, et non pas la consommation d'énergie primaire. Ce n'est malheureusement pas aussi facile que l'on peut penser au premier abord.

La semaine dernière vous nous aviez promis un exemple ?

De nombreux pays tentent actuellement de virer leurs spécifications ou leurs actions, vers une réduction des dégagements de CO2, abandonnant plus ou moins l'idée de se concentrer simplement sur la réduction des consommations énergétiques. Il se crée un nombre croissant d'agences plus ou moins publiques, ainsi que de méthodes d'évaluation (informatisées ou non) dont l'objectif est de parvenir à une réduction drastique des dégagements de CO2. C'est ainsi que, grâce au maire de Londres, l'Autorité du Grand Londres a créé une "Climate Change Agency" dont tous les raisonnements sont basés sur une réduction progressive, et drastique des dégagements de CO2 dans l'ensemble urbain concerné. En fait ce n'est que le prolongement, avant la lettre, de la décision du (alors futur) Premier Ministre britannique (Gordon Brown), annoncée en Décembre 2006. Décision qui est de réduire au "zéro-carbone" toutes les nouvelles constructions d'ici 2016. Je suis convaincu que ce mouvement prédominera en Europe ces cinq à dix prochaines années. A cet égard l'action londonienne n'est donc pas sans intérêt.

Peut-on en savoir un peu plus ?

Sans aucun doute, d'autant que les affirmations officielles sont parfois contrées par des affirmations contraires mais valables. C'est ce qui rend l'examen de cet exemple intéressant.

De quoi s'agit-il ?

Il y a, par exemple, la prétention de l'agence londonienne de réduire le dégagement de CO2 de 54 % en remplaçant la production d'électricité centralisée (le réseau actuel) par une production combinée (co-génération) locale. Malheureusement le dossier repose sur des données qui sont assez critiquables, la critique la plus significative, mais aussi la plus constructive, venant d'un directeur d'une des grandes firmes britanniques d'ingénierie (Arup). L'intention de ce dernier n'est évidemment pas de critiquer à tous prix, mais de remettre les données en place. Par exemple l'agence londonienne base son raisonnement sur une production centralisée d'électricité au charbon (inexact), et sur des pertes de distribution des réseaux exagérées (23 % alors que la réalité statistique est de 7,5 %). Si je prends cet exemple c'est pour bien montrer qu'il faut analyser le détail des dossiers avant de conclure, même si les conclusions sont "officielles". Mais la remise en cause ne se limite pas là..

Que voulez-vous dire ?

Sans vouloir accuser l'Agence londonienne de parti pris, comparons les conclusions de cette agence et de l'expert extérieur. Alors que l'Agence démontre que le système le plus efficace (sur le plan CO2) est la co-génération locale à partir de gaz naturel, l'expert (sur la base de données statistiques officielles en ce qui concerne le réseau électrique) démontre :
- qu'une pompe à chaleur sur le réseau rejette moins de CO2 qu'une co-génération locale,
- que si l'on utilise pour source de chaleur la biomasse et le solaire on produit encore moins de CO2.
Mais ce n'est pas tout, car reste la " tri-génération ".

Que voulez-vous dire par là ?

Convaincue que l'accroissement de l'effet de serre, combiné avec d'autres éléments, conduira à fournir à la fois, de l'électricité, du chauffage et du rafraîchissement, l'Agence londonienne a étudié le montage consistant à coupler une co-génération avec une machine frigorifique à absorption : la "tri-génération" (électricité + chaleur + froid). Le résultat de l'Agence londonienne (en CO2) est très favorable à la cogénération locale. Or, les résultats de l'expert sont exactement contraires.

Est-ce si important ?

Absolument, puisque les résultats sont les suivants : selon les calculs justifiés de l'expert, avec la génération locale (pourtant prônée par l'Agence) on rejette 23 % de plus de CO2 que si on utilisait le réseau général de distribution électrique. Si je donne ces chiffres ce n'est pas pour prendre une position générale, mais pour montrer à quel point il faut être prudent dans les calculs de CO2. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas les poursuivre, bien au contraire.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Les PME peuvent désormais bénéficier d'un crédit d'impôt "transition énergétique". Or peu d'entreprises le savent. Découvrez comment y prétendre.


Chaleur renouvelable : bois et thermodynamique en tête

Chaleur renouvelable : bois et thermodynamique en tête

Selon les débats actuels sur l'énergie : recourir aux solutions renouvelables efficaces que sont la biomasse et le solaire.


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


Les dérives énergétiques des chaufferies récentes, retours terrain …

Les dérives énergétiques des chaufferies récentes, retours terrain …

Les chaufferies récentes (pac, chaudières à condensation, circulateurs ...) ne répondent parfois pas aux exigences de performance énergétique attendues.


Fiches pratiques pour la réception des travaux de rénovation énergétique

Fiches pratiques pour la réception des travaux de rénovation énergétique

Découvrez les fiches pratiques mises à disposition pour faciliter le procès-verbal de réception et le dialogue entre professionnels et clients.


Rénovation énergétique en copropriété : Trophées métropolitains CoachCopro 2021

Rénovation énergétique en copropriété : Trophées métropolitains CoachCopro 2021

Le mercredi 24 mars 2021 se déroulait la cérémonie virtuelle de remise de prix des Trophées métropolitains CoachCopro 2021.


Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .


2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

Suivons l'évolution de la RT 2012 à la future RE 2020, 2021 selon un calendrier mal adapté et incertain.


Production d’eau chaude sanitaire ECS bas carbone

Production d’eau chaude sanitaire ECS bas carbone

De nos jours pour les bâtiments récents du résidentiel ou d’hébergement, la production d’ECS est devenue prépondérante.


96 % des Français encouragent le développement des filières EnR : le baromètre QualitEnR

96 % des Français encouragent le développement des filières EnR : le baromètre QualitEnR

Prenons connaissance avec cette étude le penchant des Français pour les installations utilisant les énergies renouvelables.


ECS collective avec EnR solaire ou pompe à chaleur

ECS collective avec EnR solaire ou pompe à chaleur

La production d'eau chaude sanitaire collective est essentielle car elle correspond à un besoin de confort sanitaire. De Dietrich propose des solutions pour l'ECS.


Autoconsommation photovoltaïque pour le résidentiel avec accumulateur chauffe-eau

Autoconsommation photovoltaïque pour le résidentiel avec accumulateur chauffe-eau

La réglementation RE2020 qui sera obligatoire pour toute construction neuve va contraindre le concepteur à réaliser des installations solaire en autoconsommation.


Aide à la rénovation des logements MaPrimeRénov’ augmentée de nouveau. Profitez-en !

Aide à la rénovation des logements MaPrimeRénov’ augmentée de nouveau. Profitez-en !

MaPrimeRénov' est une aide aux propriétaires de logements leur permettant de réaliser des travaux de rénovation énergétique à moindre coût.


Le SFCB présente les chiffres de l’année 2020

Le SFCB présente les chiffres de l’année 2020

Le SFCB (Syndicat Français des Chaudiéristes Biomasse) vous présente les chiffres de l'année 2020 sur le nombre de chaudières biomasse vendues et installées.