Chargement...

La planète malade de la climatisation ...

10 Septembre 2012

  Ce n’est pas moi qui ai inventé ce titre : c’est celui de la première page d’un article du New York Times de Juin dernier. Avec, comme sous-titre « Les gaz rejetés sont pires que le dioxyde de carbone ». Avec cette affirmation simple : si tous les équipements (de climatisation) qui arrivent sur le marché mondial continuent à croître cela pourrait correspondre à plus du quart du réchauffement climatique. 

Les équipements arrivant sur le marché mondial sont-ils en nombre si considérable ?

   Absolument, et cela concerne en particulier les pays émergents, par exemple l’Inde où la demande de climatiseurs dans une ville comme Bombay est considérable. Avec de nombreux magasins de détail affichant des stocks de climatiseurs en multiples exemplaires, disponibles immédiatement, exposés et livrables de suite.

Pourquoi cette situation, relativement nouvelle ?

Dans les pays en développement, quel que soit le pays chaud en cause, les climatiseurs sont devenus synonymes d’appartenance à la classe moyenne, le climatiseur ayant l’avantage de coûter moins cher qu’une voiture et correspondant mieux aux besoins en zones torrides. En Chine ou en Inde, par exemple, la vente des climatiseurs augmente de 20% par an. En 2011 55% des nouveaux climatiseurs ont été vendus dans la région Asie-Pacifique, et les usines s’y sont implantées. Le résultat c’est d’ailleurs que plus de 70% des appareils du monde entier sont actuellement construits en Chine.

En quoi cela peut-il concerner le réchauffement climatique ?

   Dans les pays précités, pour des raisons financières, la majorité des climatiseurs actuellement vendus utilisent des HCFC comme fluides frigorigènes, mais ce sont des fluides dont l’effet sur le réchauffement climatique est considérable : plus de 2000 fois celui du CO2. Il est manifestement très difficile de convaincre les habitants des pays concernés d’accepter des produits moins contraignants pour l’atmosphère car ils sont plus coûteux. La situation risque manifestement de se prolonger dans les différents pays émergents où les gouvernements hésitent à adopter des dispositions industriellement et commercialement restrictives. Ceci dit, les observations que je viens de faire ont beaucoup plus d’importance encore dans nos pays « développés ».

En quoi cela peut-il concerner notre réchauffement climatique ?

   Ce qui est en cause ce sont les fluides frigorigènes, et en particulier les HCFC. Ces fluides ont été utilisés un peu partout dans les années 1980-90, années où le réchauffement climatique n’était pas vraiment maîtrisé dans les pays développés car on en était resté à l’effet de ces gaz sur la couche d’ozone (les conventions de Montréal). Ce qui avait simplement conduit à l’élimination des CFC. Face à cette situation, et face aux observations citées plus haut ou la semaine dernière, je me suis posé la question suivante :

  • le réchauffement climatique constaté lors des années 1970-2000 n’était-il pas dû, beaucoup plus, aux CFC et surtout aux HCFC qu’au CO2 ?
  • Ce qui m’a conduit aux conclusions suivantes :

  • l’action du CO2 sur le réchauffement climatique n’est-elle pas négligeable face à celle des  HCFC,
  • l’action du CO2 n’a-t-elle pas été très largement surestimée ?

Je me suis, finalement, posé bien des questions qu’il nous va falloir réexaminer tôt ou tard, un jour ou l’autre car il faut réunir des éléments nouveaux. Ceci devrait normalement nous conduire à réexaminer l’équilibre du CO2 face aux végétaux qui en consomment beaucoup, un équilibre qui, d’ailleurs, ne semble pas conforme à ce qu’on a longtemps indiqué. ».

Ceci dit arrêterons-nous là car nous débordons très largement les prévisions courantes du réchauffement climatique que nos experts – apparemment sans vergogne – précisent pour 2050 ou plus ...

Que peut-on dire ?

   C’est ce que nous verrons la semaine prochaine.

Roger CADIERGUES


Commentaires

  • gaston87
    29/03/2013

    bonjour, Je suis entièrement d'accord avec vous car le réchauffement dû au CO2 dont on nous rabat les oreilles tout les jours, est d'ailleurs, personne ne le conteste, un élément NATUREL essentiel à la planéte. Alors oui est ce vraiment lui le responsable de nos temps modernes?? A t on fait le point sur le nombres de réfrigérateurs,congélateurs,froids industriels,climatiseurs,pompe à chaleur ETC , tous systèmes thermodynamiques au nom ronflant de gaz R22,R12,R404,R410,R134,ETC. A t on le compte de la quantité de gaz vertigineux que cela représente?

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire