Les conséquences des mauvaises simulations …

Par Roger CADIERGUES le 05 Décembre 2011

5 Décembre 2011

Jeudi dernier j’ai souligné les difficultés d’évaluation des consommations : nous allons poursuivre cet examen.

Quelles en sont les conséquences ?

   Très variables selon les cas. Prenez l’exemple des bâtiments dits à énergie positive (dont le surcoût vous est en général caché) : la définition n’y est pas toujours claire (tous les usages énergétiques sont-ils inclus ?). En supposant que tout soit inclus, le calcul « savant » courant surestime la consommation électrique, mais sous-estime la consommation thermique. Comme ce calcul opère par différence entre le premier terme sous-estimé (le chauffage) et le second surestimé (les usages électriques), la différence (la consommation probable) est obligatoirement surestimée. Notez en plus que, dans tous les cas, il faut être sûr des caractéristiques des matériels utilisés.

Cela va de soi …

   Oui et non, pour deux raisons :
- très souvent vous disposez de données numériques pour des conditions normalisées, mais vous ne savez rien sur les situations intermédiaires, cela étant vrai pour de nombreux matériels, pompes à chaleur en tête ;
- de plus ce sont des valeurs statiques, et ne vous informent pas sur l’inertie des matériels et de leur régulation. Dans tous les cas le choix des caractéristiques statiques est lui-même délicat : bien que ce n’en soit pas une démonstration parfaite, en penant un exemple, les statistiques de consommations réelles européennes récentes de pompes à chaleur (au Royaume Uni, en Allemagne et en Suisse) nous incitent, par exemple, à être très prudents.  

Voyons donc ces statistiques …

   Prenons d’abord l’exemple des pompes à  chaleur sur air. Voici les résultats en coefficients de performance moyens sur la saison de chauffage observés sur un grand nombre d’installations (COP) :
. Au Royaume Uni des COP de 1,7 à 3,2 (60% de 1,7 à 2,2 et 30% de 2,3 à 3,2) ;
. En Allemagne des COP de 2, 3 à 3,4 ;
. Avec une situation une peu différente pour la Suisse : de 2,2 à 3,0 l’essentiel se situant entre 2,5 et 2,8.

N’est-ce pas dû aux différences climatiques ?

   L’exemple de la Suisse, qui connaît différents climats, tend à nous démontrer le contraire. C’est d’ailleurs confirmé par les données relatives aux pompes à chaleur sur le sol. Voici les coefficients de performance moyens sur la saison de chauffage observés sur un grand nombre d’installations (COP) :
. Au Royaume Uni des COP de 2,0 à 3,2, 30% des cas se situant de 2,3 à 3,2 ;
. En Allemagne des COP de 2,2 à 5,0, l’essentiel se situant toujours au-dessus de 3,0 ;
. En Suisse des COP de 2,7 à 4,0, la moyenne se situant à 3,4.

Qu’en tirez-vous comme conclusion ?

   Que la dispersion des résultats réels – pour des produits bien déterminés – démontre qu’il faut se méfier des jugements hâtifs … ce que, d’ailleurs, pratiquent un peu trop souvent nos règles de calcul, même celles qui se veulent savantes. Ne croyez pas que ce soit uniquement vrai pour les pompes à chaleur, même si cela est plus net pour ce type de matériel.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Nouveau DPE : chronique d’un désastre annoncé

Nouveau DPE : chronique d’un désastre annoncé

Ce 1er avril 2022, la liste des logiciels permettant de réaliser le calcul du nouveau DPE a été publiée. Pour BBS Slama, c'est le désastre annoncé.


Pompe à chaleur en rénovation : les 12 enseignements à connaître

Pompe à chaleur en rénovation : les 12 enseignements à connaître

Les pompes à chaleur en rénovation sont devenues légion. Voici 12 enseignements à connaitre pour faire le tour du sujet


Retour d’expérience RE2020 en logements collectifs avec seuils échéance 2025

Retour d’expérience RE2020 en logements collectifs avec seuils échéance 2025

Intéressons-nous au retour d'expérience de l'ingénieur énergie-environnement David Lebannier sur les logements collectifs avec seuils échéance 2025.


Baromètre QUALIT’EnR 2022 : « Les Français et les EnR »

Baromètre QUALIT’EnR 2022 : « Les Français et les EnR »

Le baromètre QUALIT’EnR 2022 démontre que plus d’un Français sur trois envisagent d’équiper leur logement en EnR, soit 37 %.


Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Les étiquettes énergétiques F et G liées au DPE sont un fléau pour le patrimoine de logements sociaux, au coeur des enjeux du secteur bâtiment. Comment les éradiquer ?


Retour d’expérience sur 106 maisons rénovées BBC et plus à énergie positive

Retour d’expérience sur 106 maisons rénovées BBC et plus à énergie positive

La rénovation en résidentiel, Enertech, Effinergie, Médiéco et négaWatt en ont démontré toute sa portée en rénovant 106 maisons devenues BBC.


Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Découvrez la tendance dans le mouvement de la transition énergétique et écologique en 2021.


La ventilation double-flux thermodynamique, sans contamination possible

La ventilation double-flux thermodynamique, sans contamination possible

Pour éviter toute contamination par la ventilation, il existe désormais des solutions telles que la ventilation double-flux thermodynamique.


Nouveaux équipements de chauffage : exit le fioul, mais maintien du gaz et du « biofioul » !

Nouveaux équipements de chauffage : exit le fioul, mais maintien du gaz et du « biofioul » !

Avec la mise en application du nouveau décret, les nouveaux équipements de chauffage ne peuvent plus fonctionner au fioul mais le gaz et le biofoul demeurent acceptés !


Réseaux de chaleur et de froid urbains

Réseaux de chaleur et de froid urbains

Découvrez les solutions pour les réseaux de chaleur et de froid urbains développées par Wilo.


Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Schneider Electric a conçu un Guide pour répondre aux exigences de la Réglementation Environnementale 2020.


Station d’appartement conçue pour un COP maximal des pompes à chaleur

Station d’appartement conçue pour un COP maximal des pompes à chaleur

Les pompes à chaleur doivent fonctionner à basses températures afin de bénéficier du meilleur COP. Découvrez les solutions de station d'appartement.


1ers Rooftops à faible impact environnemental avec la conformité PEP Ecopasseport®

1ers Rooftops à faible impact environnemental avec la conformité PEP Ecopasseport®

Les climatiseurs de toiture aussi appelés rooftops sont des solutions idéales pour climatiser les surfaces commerciales tout en bénéficiant d'un faible impact environnemental.


Pompe à chaleur pour répondre à la RE2020 dans les logements collectifs

Pompe à chaleur pour répondre à la RE2020 dans les logements collectifs

Avec la réglementation environnementale RE2020, les pompes à chaleur sont devenues quasiment obligatoire, même pour les logements collectifs.


Enquête exclusive sur la RE2020 auprès des concepteurs

Enquête exclusive sur la RE2020 auprès des concepteurs

Que pensent les concepteurs MOA et MOE de la RE2020 ? Du label d'état RE2020 ? XPair et Tribu Energie ont mené l'enquête : voici leurs réponses.