Retour sur les énergies renouvelables…

2 Juillet 2012

J'ai, le 11 juin, sans grand espoir d'être suivi, mais convaincu qu'on y viendra un jour ou l'autre, ce par quoi il sera nécessaire de remplacer nos réglementations actuelles, compliquées, coûteuses et inefficaces. Nous allons, aujourd'hui, continuer à faire le point, en revenant sur le problème du solaire et de l'éolien qu'il est tentant, au niveau gouvernemental, de subventionner sous des formes diverses. Avec deux sources « d'ennuis », ce que j'ai appelé « les mauvais retours » et ce que j'ai appelé « la griserie de l'énergie positive ».

Dites-nous ce que vous appelez les mauvais retours ?

Le solaire et l'éolien sont plus ou moins caractérisés par des intervenants qui – très souvent - n'ont pas réellement mis la main à la pâte. Pour eux le solaire, et pour certains l'éolien, c'est la solution simple du futur. Quand on y regarde de près, coûts réels compris, la solution n'est plus si évidente.
Prenons l'exemple des pays scandinaves et de l'Allemagne qui ont décidé de réduire leur production nucléaire d'électricité, en faisant à priori appel à l'énergie solaire ou à l'énergie éolienne. L'inquiétude commence manifestement à gagner les responsables : le soleil et le vent étant aléatoires il va falloir combler les manques, à certains moments, en faisant appel à des combustions, qui – finalement - dégageront du CO2. Cela signifie simplement que le recours aux énergies renouvelables à la mode n'est pas aussi simple que beaucoup d'esprits semblent l'imaginer. J'avoue que personnellement, ayant toute ma vie professionnelle agi dans le solaire, je suis outré par les enfantillages présentés comme des progrès.

Et qu'appelez-vous la griserie de l'énergie positive ?

L'Europe participe largement à l'optimisme énergétique à la mode, l'exemple le plus frappant étant celui des bâtiments « zéro énergie ». Comme certains experts ont trouvé qu'on allait un peu vite en la matière les commissions européennes ont tenté d'introduire l'optimisation des coûts. Et ce en tenant compte des coûts de construction face aux valeurs actuelles des économies d'énergie prévisibles.
Ainsi est progressivement né, non pas le « bâtiment zéro énergie », mais le bâtiment qui s'approche du zéro énergie. Une conception nouvelle à laquelle les équipes de préparation de la directive européenne récente (EPBD) ont donné le nom de NZEB (« near zéro building energy »). Malheureusement tous les pays n'ont pas intégré cette précaution, et certains pays applicateurs ont traduit le terme NZEB par « net zero building energy » (« bâtiment à énergie zéro », et non pas « proche de zéro »).
Bien entendu, par « net zéro » il faut entendre des bâtiments dont les toits ou les façades sont couverts de panneaux photovoltaïques. On peut d'ailleurs aller plus loin en parlant de « bâtiment à énergie positive ». Ce dont certains ne se privent pas, et ce qui d'ailleurs, dans bien des cas, est aussi fallacieux : cela veut tout simplement dire qu'on fabrique son électricité soi-même ... et qu'on revend (à des tarifs encore aberrants) l'électricité excédentaire. Le tout souvent accompagné d'une publicité curieuse.

Que voulez-vous dire par là ?

Plusieurs observations essentielles. La première est la suivante : quand les publicités vous montrent – à la télévision en particulier - des façades photovoltaïques qui se veulent « magnifiques », vous constaterez aisément :

  • qu'il s'agit presque toujours de maisons individuelles,
  • et qu'elles se situent à la campagne, dans un site fortement dégagé.

Je vous laisse le soin de voir si c'est vraiment le cadre général.
Autre remarque : est-ce vraiment la politique énergétique la plus intelligente que celle qui consiste à placer le photovoltaïque partout (et même à le subventionner avec des tarifs de rachat aberrants) : manifestement nos autorités n'y ont pas réfléchi, et se complaisent dans le spectaculaire. Ce que quelques vieux, mieux éduqués, appelleraient « jeter l'argent par les fenêtres ».

En la matière les conclusions sont simples : le photovoltaïque décentralisé coûte cher, presque le double du photovoltaïque centralisé. Si l'on veut mener une politique énergétique sérieuse il faut soutenir l'usage direct du photovoltaïque dans des fermes très étendues, gérées directement ou indirectement par les producteurs d'électricité. Et non pas, bien entendu, par des installations décentralisées. Une démarche qui fera disparaître la mode démagogique des bâtiments à énergie positive.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

Suivons l'évolution de la RT 2012 à la future RE 2020, 2021 selon un calendrier mal adapté et incertain.


Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Le nouveau décret tertiaire en rénovation est désormais obligatoire pour tous les bâtiments existants de plus de 1000m2. Aussi, comment transformer cette obligation en opportunité ?


Titre V pour les récupérateurs de chaleur Ridel-Energy

Titre V pour les récupérateurs de chaleur Ridel-Energy

Pouget Consultants a accompagné Ridel-Energy dans le déploiement du Titre V pour les récupérateurs de chaleur (centrale frigorifique et groupes d'eau glacée)


Bilan de l’expérimentation E+C-

Bilan de l’expérimentation E+C-

Cegibat présente un bilan de l expérimentation E+C-, établi au regard des analyses des projets déversés avant mise en place la RE 2020


La fin du chauffage en logement ? Confort d'été et Qualité d’Air Intérieur

La fin du chauffage en logement ? Confort d'été et Qualité d’Air Intérieur

Les réglementations thermiques sur le chauffage et la prise de conscience sur le confort ont permis une amélioration des performances du bâti avec des solutions qui améliorent la QAI.


Vers une Réglementation RE 2020 sans BEPOS et bien chahutée

Vers une  Réglementation RE 2020 sans BEPOS et bien chahutée

Informez-vous sur la Réglementation Environnementale 2020, sortira-t-elle dans les délais annoncés ?


Point officiel sur la prochaine réglementation environnementale 2020

Point officiel sur la prochaine réglementation environnementale 2020

La RE2020, prochaine réglementation environnementale, se précise. Découvrez les objectifs, le calendrier, le projet de label et les dernières infos sur le confort d été


Le refroidissement adiabatique, le futur de la climatisation

Le refroidissement adiabatique, le futur de la climatisation

Le refroidissement adiabatique est une technique à faible impact environnemental comparé à une climatisation standard. Elle n'implique ni gaz réfrigérant et sa consommation électrique est faible.


Bilan du programme OBEC, objectif Bâtiment Énergie Carbone

Bilan du programme OBEC, objectif Bâtiment Énergie Carbone

Le programme OBEC qui avait pour objectif d'analyser ou des réaliser des projets de bâtiment sous l'angle énergie-carbone vient de publier son bilan.


Energie et Carbone : les solutions chaleur renouvelable face à la future RE 2020

Energie et Carbone : les solutions chaleur renouvelable face à la future RE 2020

Découvrez l'étude réalisée et présentée par Valérie Laplagne, responsable technique chaleur renouvelable chez UNICLIMA, lors de la 5ème journée de la Pompe à Chaleur du 10 mars 2020.


La pompe à chaleur haute température et haute efficacité en rénovation

La pompe à chaleur haute température et haute efficacité en rénovation

Daikin présente ces dernières nouveautés avec les pompes à chaleur 3H moyenne et haute température.


Confort hiver et été avec radiateurs réversibles au design incomparable

Confort hiver et été avec radiateurs réversibles au design incomparable

Comment bénéficier d un confort été comme hiver tout en améliorant le design du lieu où chauffage et rafraîchissement sont installés ? Cinier offre une réponse unique


Récupération d’énergie en industrie - Une offre de solutions de plus en plus large et efficiente

Récupération d’énergie en industrie - Une offre de solutions de plus en plus large et efficiente

Découvrons l'offre de solutions présentée lors du Forum Fire 2020 avec le Cétiat et Alliance en Mars dernier.


Logements sociaux bois-paille-passifs à Plainfaing dans les Vosges

Logements sociaux bois-paille-passifs à Plainfaing dans les Vosges

A Plainfaing dans les Vosges, des logements sociaux bois-paille passifs à haute performance environnementale ont été construits. Leur architecture sobre rappelle les fermes vosgiennes.