Un obstacle : la normalisation, le désordre organisé …

20 Décembre 2010

Oui vous avez bien lu : ce n’est pas une coquille …

N’exagérez-vous pas un peu ?

   Je voudrais, d’abord, que vous fassiez la différence entre les normes concernant l’électricité et les autres. Je vais essentiellement parler des « autres », gérées par l’Association Française de Normalisation (AFNor), les normes électriques étant totalement - et correctement - gérées par l’Union Technique de l’Electricité (UTE), dans ce cas l’AFNor se chargeant uniquement de la publication. 

Quels sont donc vos reproches aux « normes AFNor » ?

   Dans la présente lettre je vais aborder les problèmes – hélas trop nombreux – fragilisant fortement la normalisation en cause : il s’agira donc d’aller très au-delà de simples citations de textes non reproductibles, et il s’agira souvent d’aller bien au-delà des conseils d’application.
   Le premier défaut des normes françaises concerne la terminologie, même si c’est un aspect qui vous paraîtra peut-être secondaire. L’ennui c’est que l’AFNor est chargée au plan international, de la traduction des normes en français (je regrette parfois qu’on ne fasse pas davantage intervenir la Belgique wallonne, la Suisse romande ou le Québec). C’est ainsi que l’AFNor parle, à travers les normes françaises :
. de déperditions calorifiques, alors qu’elles sont « thermiques », calorifique qualifiant la production de chaleur,
. de température opérative, au lieu de « résultante », le qualificatif « operative » existant bien en langue anglaise, mais pas en langue française (les ingénieurs britanniques eux-mêmes, d’ailleurs, parlent encore très souvent de « resultant temperature »).
Vous trouverez peut-être ces remarques secondaires, je veux bien vous l’accorder, mais il y a encore plus grave ou plus ennuyeux. Ce qui conduit certains livrets MémoCad à des mises en garde souvent fondamentales.

Pouvez-vous citer des exemples ?

   Le premier que je prendrai est le suivant : la méthode de calcul normalisée (au niveau européen) pour les panneaux à tubes enrobés est erronée aux écartements de tubes un peu forts – ce qui est la règle en France. Résultat : le livret MémoCad déconseille formellement l’emploi de cette norme, et vous propose de la remplacer par la méthode française (n’oubliez pas qu’en droit français l’installateur est responsable des résultats, et non pas de la méthode de calcul).
   Autre exemple : la norme européenne de calcul des charges de climatisation (NF 15255) utilise une méthode erronée pour tenir compte de l’inertie des parois. C’est d’autant plus regrettable qu’il existe une norme internationale (NF EN ISO 13791) qui – elle – est correcte sur ce point, mais en principe limitée à la prévision des températures intérieures d’été sans climatisation.
   Autre exemple, plus dangereux peut-être, l’existence de deux normes différentes pour traiter le même problème, avec – dans les cas particuliers cités plus loin - des divergences de résultats très loin d’être négligeables :
 . si vous avez à calculer des alimentations en eau froide ou en eau chaude, la majorité des professionnels utiliseront le DTU 60.11 (désormais normatif), mais il existe également une autre norme (de classe européenne) sur le même sujet, la norme NF EN 806, qui opère différemment, et qui est d’ailleurs assez médiocre ;
 . si vous avez à calculer des évacuations d’eaux usées, vous serez tenté d’utiliser le DTU 60.11, mais il existe également une autre norme, de classe européenne, sur le même sujet, la norme NF EN 12056, qui est manifestement plus complète et plus valable que le DTU.

Que faire ?

   Avec MémoCad la solution est simple : toute présentation de norme est accompagnée de conseils, pouvant aller jusqu’à la recommandation de ne pas utiliser la norme en cause, ou signalant (avec des précisions) que telle ou telle norme peut être valablement remplacée par une autre, ou par une autre procédure. Dans ces conditions vous comprendrez que les livrets MémoCad consacrés aux normes vont souvent bien au-delà d’un simple signalement ou d’un simple commentaire. Et vont jusqu’à des conseils bien précis d’emploi.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Réglementation Environnementale RE 2020 et solutions bas carbone

Quelles solutions faut-il mettre en oeuvre pour répondre à la nouvelle réglementation environnementale RE 2020 ? EDF a fait le tour des solutions bas carbone !


Point officiel sur la prochaine réglementation environnementale 2020

Point officiel sur la prochaine réglementation environnementale 2020

La RE2020, prochaine réglementation environnementale, se précise. Découvrez les objectifs, le calendrier, le projet de label et les dernières infos sur le confort d été


La marque Hitachi continue son déploiement et conforte sa position

La marque Hitachi continue son déploiement et conforte sa position

Le groupe Hitachi enregistre +8% de croissance en 2020 par rapport à 2019. Pierre Berry, Directeur France, revient sur les facteurs organisationnels qui ont permis d’aller chercher cette progression.


Nouvelle réglementation RE 2020 pour les immeubles collectifs, contribution du BET Pouget

Nouvelle réglementation RE 2020 pour les immeubles collectifs, contribution du BET Pouget

Le BET Pouget Consultants offre sa contribution à la prochaine réglementation environnementale RE2020 pour les immeubles collectifs.


Décryptage du décret rénovation tertiaire et marche à suivre

Décryptage du décret rénovation tertiaire et marche à suivre

Le décret tertiaire du 23 juillet 2019 précise la réglementation pour la rénovation des bâtiments tertiaires privés comme publics. Décryptage !


Contribution à la future réglementation RE 2020 par le Collectif Effinergie

Contribution à la future réglementation RE 2020 par le Collectif Effinergie

Le collectif Effinergie apporte sa contribution à la future réglementation environnementale RE2020.


Le refroidissement adiabatique, le futur de la climatisation

Le refroidissement adiabatique, le futur de la climatisation

Le refroidissement adiabatique est une technique à faible impact environnemental comparé à une climatisation standard. Elle n'implique ni gaz réfrigérant et sa consommation électrique est faible.


Programme “Webinaire 2020” proposé par IMI Hydronic (Pneumatex, TA, Heimeier)

Programme “Webinaire 2020” proposé par IMI Hydronic (Pneumatex, TA, Heimeier)

Découvrez le programme de webinaires proposé par IMI Hydronic Engineering France : 6 modules sur les solutions hydrauliques à la pointe !


Obligation d’entretien des PAC. Chaudières concernées également. Nouveau décret !

Obligation d’entretien des PAC. Chaudières concernées également. Nouveau décret !

Prenez connaissance du nouveau décret lié à l'obligation d'entretien des pompes à chaleur et chaudières entré en vigueur le 29/07/2020


Retour d’expérience : rénovation énergétique de l’école de Coaraze

Retour d’expérience : rénovation énergétique de l’école de Coaraze

Thermozyklus partage une très belle réalisation : sa participation à la rénovation énergétique d'une école des Alpes-Maritimes.


RE2020 : la climatisation fictive ne peut être une réponse acceptable à la problématique du confort d’été

RE2020 : la climatisation fictive ne peut être une réponse acceptable à la problématique du confort d’été

Coénove fait le point sur les enjeux liés à la climatisation fictive en lien avec la nouvelle Réglementation Environnementale RE2020.


Refroidissement des datacenters : Webinar exceptionnel le 18 juin à 11h

Refroidissement des datacenters : Webinar exceptionnel le 18 juin à 11h

Inscrivez-vous au Webinar exceptionnel du 18 juin 2020 consacré au refroidissement des datacenters !


Solutions de climatisation saines et hygiéniques

Solutions de climatisation saines et hygiéniques

Une chronique à l’attention de ceux qui ont le choix et la responsabilité de l’investissement d’avenir pour un confort global et une qualité de vie durable.


Confort physiologique et confort global ressenti

Confort physiologique et confort global ressenti

Le confort global ressenti est inhérent à de nombreux facteurs : thermiques, niveaux d'humidité, qualité de l'air intérieur... Les connaître demeure indispensable pour en bénéficier


Production de froid par absorption avec récupération d’énergie sur chaleur fatale

Production de froid par absorption avec récupération d’énergie sur chaleur fatale

Remarquable réalisation immobilière à découvrir : une centrale de production de froid par absorption sur avec récupération d’énergie sur chaleur fatale issue d’une usine de méthanisation.