Une réglementation mal née ?

28 Mars 2011

Fin Septembre 2010 est parue la nouvelle réglementation thermique, la RT 2012. Depuis lors les difficultés se sont accumulées, ce qui peut nous entraîner bien plus loin que certains ne le pensent.

Que voulez-vous dire par là ?

   J’avais, il y a de nombreux mois, souligné les faiblesses juridiques – pour ne pas dire plus – des textes réglementaires nous concernant. Je songeais en particulier à la nouvelle loi, applicable depuis début 2010, qui permet à chacun – sur tous les plans - d’attaquer les textes réglementaires en Conseil d’Etat. Pour la RT 2012 c’est désormais en cours. Certains pensent qu’il ne s’agit que d’un épisode, et que les conclusions du Conseil d’Etat se borneront à quelques modifications. Je ne le pense pas, la seule conclusion du Conseil qui me paraîtrait logique est la suivante « Refaites votre travail ».

N’est-ce pas une décision extrême ?

   Sans doute, mais il existe d’autres failles qui peuvent prendre le relais de la plainte des équipementiers (Gifam, etc ...). Quand j’ai, il y a maintenant bien des mois, soulevé ce problème des failles juridiques, j’ai – pour l’un de mes interlocuteurs – pris un exemple simple, presque caricatural. C’est le suivant, celui d’un projet de maison individuelle. Je l’étudie le mieux possible mais je ne peux pas appliquer la RT qui m’oblige à un calcul informatique alors que je ne dispose pas d’ordinateur. Je continue sans cet outil, et je suis serein face à l’obligation qu’on me ferait éventuellement quant à l’application de la réglementation. Rien en effet, en droit français – constitutionnel compris – ne m’oblige à posséder un ordinateur …

N’est-ce pas un exemple très caricatural ?

   Oui et non, car je constate que le Ministère de l’Ecologie, avant ou après remaniement, semble se moquer de nos bases juridiques. Un exemple, celui des 268 engagements du Grenelle de l’Environnement que le ministre considère comme automatiquement applicables. Or le Grenelle de l’Environnement – structure d’ailleurs plus ou moins floue – ne possède aucun pouvoir réglementaire. Chacune de ses recommandations – quelle qu’en soit la qualité – doit faire l’objet d’un examen, en particulier économique et pratique, avant d’être transcrite dans les obligations juridiques : ce ne peut être un déclic automatique.

Seriez-vous opposé à ces recommandations du Grenelle ?

   Ce n’est pas le problème. Je crains simplement qu’un grand nombre de ces recommandations – telles qu’elles sont rédigées actuellement – soient financièrement inapplicables. Va-t-on, à leur sujet, recommencer le « coup » du photovoltaïque.

Qu’entendez-vous par là ?

   Qu’avec le photovoltaïque nous avons connu – et nous connaîtrons encore plus sans doute – l’une des spécificités de l’administration française : les retours en arrière. C'est-à-dire qu’après avoir promis un séduisant  tarif de l’électricité photovoltaïque, on prend la décision de revenir en arrière. Avec, pour le moment – et dans ce cas – une correction qui n’est que partielle pour faire plaisir aux groupes intéressés. Donc sans attendre la rectification totale complète qui arrivera un jour ou l’autre. Ceci dit, les « retours en arrière » ne sont pas les seules difficultés que rencontre notre droit technique, qui - comme bien d’autres secteurs - soufre du désordre des esprits.

Que voulez-vous dire par là ?

   En grande partie que la complication des textes réglementaires nouveaux est leur défaut principal, un défaut qui devient de plus en plus insupportable. A un point tel que la simplification en général devient le maître-mot de l’administration centrale. Ce qui s’est traduit récemment par l’un des congrès titré « Les normes vont-elles tuer les libertés des Français ? ». Pour y obvier le député d’Indre et Loire qu’est Hervé Novelli propose de « faire en sorte que ceux qui sont chargés de la simplification ne soient pas ceux qui produisent les normes ». Ajoutant assez malicieusement qu’« aujourd’hui, on a confié le soin de garder le pot de confiture à un ours… ». Proposant également qu’à chaque nouvelle norme on en détruise une dans le même domaine. Peut-on appliquer ce principe à nos RT, des champions de complexité, c’est ce que nous essaierons de voir la semaine prochaine.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


Rafraîchissement naturel des bâtiments, les solutions adiabatiques

Le rafraîchissement adiabatique se base sur un principe naturel de rafraîchissement dû à l'évaporation de l'eau contenu dans l'air chaud.


Equipements de bornes de charge pour véhicules électriques dans le multi-résidentiel

Le marché des véhicules électriques est en pleine expansion, il est donc important d'équiper le multi-résidentiel par des bornes de charge.


La réglementation RE2020 reportée de nouveau

La réglementation RE2020 reportée de nouveau

Le Ministère de la Transition écologique vient d'annoncer les derniers ajustements du calendrier lié à la réglementation environnementale, la future RE2020


RE2020 : une ambition maintenue, des ajustements et des déceptions

RE2020 : une ambition maintenue, des ajustements et des déceptions

Les arbitrages de la RE2020 ont été annoncés ce jeudi 18 février lors d’une conférence de presse de Mme la Ministre Emmanuelle Wargon.


Rénovation énergétique et label BBC-Effinergie Rénovation : le point en 2020

Rénovation énergétique et label BBC-Effinergie Rénovation : le point en 2020

235 000 logements sont engagés dans une rénovation basse consommation en 2020, dans le résidentiel. C'est près de 25% des logements Effinergie


Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .


Cœur de Ville : une approche globale et décentralisée pour corriger l’urbanisation anarchique

Cœur de Ville : une approche globale et décentralisée pour corriger l’urbanisation anarchique

Prenez connaissance du DPE traité et la mise en ligne du dossier de presse suite de la visioconférence d'Eden du 17/02/21.


Climatisation de confort qui inhibe 99,9% des virus

Climatisation de confort qui inhibe 99,9% des virus

Pour bénéficier d'un confort d'été grâce à la climatisation tout en bénéficiant d'un environnement sain et garanti sans virus, Panasonic propose une solution innovante.


Pour un air sain dans nos habitations, le Livre Blanc de la qualité de l’air

Pour un air sain dans nos habitations, le Livre Blanc de la qualité de l’air

La qualité de l'air intérieur est une préoccupation importante des Français. Purifier l'air intérieur via climatisation est une solution efficace pour se prémunir des particules ultrafines.


Lancement de la saison 2 du concours d’innovation EnergieSprong

Lancement de la saison 2 du concours d’innovation EnergieSprong

EnergieSprong propose une saison 2 pour son concours d'innovation. Le but : démocratiser l'accès aux rénovations à énergie zéro !


58 logements « zéro carbone » à Chanteloup en Brie (77). Retour d’expérience

58 logements « zéro carbone » à Chanteloup en Brie (77). Retour d’expérience

Présentation d'une réalisation "zéro carbone" de 58 logements collectifs et individuels à Chanteloup sur Brie. Une réussite !


Petite annonce : « La France cherche scénariste sérieux pour décarboner ». Ecrivez à XPair …

Petite annonce : « La France cherche scénariste sérieux pour décarboner ». Ecrivez à XPair …

Suivons les interrogations sur l’électricité neutre en carbone dès 2050 et sur la RE 2020 prévue en 2022.


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

Suivons l'évolution de la RT 2012 à la future RE 2020, 2021 selon un calendrier mal adapté et incertain.