RT 2012 et impact de la surface des parois vitrées

Par Didier CLEMENT - Consultant technique pour le compte de PROMODUL

Quel est l'impact de la surface des parois vitrées sur le calcul RT 2012 ? Quelle incidence sur le coefficient bioclimatique Bbio ? La présente chronique fait un point précis sur l'impact de la surface des parois vitrées sur le bilan du Bbio des bâtiments résidentiels ; étude comparative à l'appui !

En fixant le niveau de consommation énergétique à un maximum de 50 kWhep/m²/an pour les bâtiments neufs, la RT 2012 affiche une ambition élevée. Agissant directement sur le chauffage et l'éclairage, deux postes consommateurs d'énergie, la prise en compte des apports solaires dans la conception même d'un bâtiment devient cruciale. C'est la raison pour laquelle, 4 syndicats professionnels CSFVP, SNFA, SNFPSA et UFME1] ont confié au bureau d'études thermiques Cardonnel une étude d'impact de la surface des parois vitrées sur les besoins en énergie des bâtiments résidentiels. Nous vous en livrons ici les principales conclusions.

1°/ RT 2012 ; les 3 exigences réglementaires

Trois exigences de résultats structurent le coeur de la RT 2012. La première concerne le coefficient bilan bioclimatique du bâtiment (Bbio) qui fixe une exigence minimale du bâtiment en termes d'efficacité énergétique. La deuxième exigence vise la consommation maximale d'énergie (Cep max), alors que la troisième s'attache à la température intérieure atteinte au cours d'une séquence de 5 jours chauds (Tic).

Logo RT 2012

Publiée au journal officiel, la nouvelle réglementation instituée par le décret n°2010-1269 du 26 octobre 2010 devra s'appliquer à partir du 28 octobre 2011 aux bâtiments neufs publics et au tertiaire (commerce, bureaux) ainsi qu'aux zones prioritaires de rénovation urbaine. En ce qui concerne les logements neufs, elle s'appliquera à partir du 1er janvier 2013. Un délai que tous les professionnels de la filière bâtiment devront mettre à profit pour se mettre en ordre de marche, monter en compétence et, si possible, en anticiper l'application.

2°/ Périmètre de l'étude RT 2012 et parois vitrées

Autour de ces trois exigences, il apparaît certain que les parois vitrées sont à même de jouer un rôle positif tant en termes de consommation énergétique que de confort d'été et d'hiver. Restait à le mesurer. C'est ce qu'a permis cette étude conduite dans trois zones climatiques (H1b- Nancy, H2b- La Rochelle et H2d- Carpentras) et sur deux types de bâtiments avec d'une part une maison individuelle de 90 m² et, d'autre part, un petit immeuble collectif de 840 m² habitables répartis sur 5 niveaux et comportant 4 studios et 8 appartements T4. En ce qui concerne les paramètres relatifs aux baies vitrées, 4 variables ont été introduites : surface, coefficient de transmission thermique (Uw), facteur solaire (Sw) et facteur de la transmission lumineuse (TLw). Enfin, une étude économique a été réalisée parallèlement à partir des données transmises par les 2 syndicats fabricants de fenêtres, sur la base de moyennes de prix de vente aux constructeurs.

3°/ Principaux résultats de l'étude RT 2012

3.1) Augmenter la surface vitrée en nuit pas au bilan énergétique

Les simulations conduites avec le moteur de calcul de la RT 2012 ont permis de conclure qu'en augmentant la surface d'une paroi vitrée on améliore ses caractéristiques tout en diminuant son coût relatif. Ainsi, en passant d'une fenêtre de 1,44 m² à une porte-fenêtre de 2,25 m², on augmente sa surface de 56 % et l'on abaisse le prix au m² de la paroi vitrée de 14 %. Selon l'étude, "A caractéristiques de vitrage et de menuiserie égales, lorsqu'on augmente la taille d'une baie, on augmente son ratio de clair de vitrage. Ainsi, le coefficient de déperditions de la baie diminue, son facteur solaire et son facteur de transmission lumineuse augmentent. De ce fait, les pertes par cette baie diminuent alors que les gains augmentent." Ces performances peuvent encore être améliorées par la présence de protections mobiles qui améliorent l'isolation en hiver et permettent un meilleur contrôle des apports solaires en été.

3.2) Le ratio de 17% de parois vitrées est un minimum réglementaire et énergétique

Est étudiée, l'influence des caractéristiques des baies vitrées d'une maison individuelle de 90 m² en zone H1b, H2b et H2d (ZONE CLIMATIQUE H2b POUR LE GRAPHE CI-DESOUS)

Comparaison du BBio en fonction du ratio Sbaies/Shab pour différents types de fenêtres
Uw de 1,8 à 1,4 W/(m².K), Sw de 0,40 à 0,45 et pour différentes orientations

  • 25 % Nord, Sud, est, ouest
  • 40 % Sud, 20 % au Nord, à l'Est, à l'Ouest
  • 50 % Nord, Sud
  • 65 % Sud, 35 % Nord

L'étude est faite à la base pour un ratio de baies vitrées de 1/6 réparti à 40 % au Sud, 20 % au Nord, 20 % à l'est, 20 % à l'Ouest.


Les courbes de variations du BBio sont ensuite dessinées jusqu'à 25 % de baies vitrées pour chacun des 4 types d'orientation.

L'étude montre que dans la grande majorité des cas, l'accroissement de la surface vitrée réduit le Bbio et par voie de conséquence la consommation d'énergie.

A caractéristiques de vitrage et de menuiserie égales, lorsqu'on augmente la taille d'une baie, on augmente son ratio de clair de vitrage. Ainsi, le coefficient de déperditions de la baie diminue, son facteur solaire et son facteur de transmission lumineuse augmentent. De ce fait, les pertes par cette baie diminuent alors que les gains augmentent. De plus, le coût du m² de baie diminue également (prix d'une baie : base fixe (la plus importante) + part variable qui augmente avec la taille de la baie).



"Les différents cas étudiés montrent que le ratio de 1/6 de parois vitrées/surface habitable (17 %) peut être retenu comme le minimum réglementaire pour réduire les besoins d'énergie (Bbio) des bâtiments résidentiels même en zone froide (H1b). Dès qu'il est fait appel à des fenêtres de meilleures performances que celles retenues pour la référence de la RT 2005 et dès que les surfaces vitrées augmentent (jusqu'à 25 %), les gains obtenus au niveau du BBio sont significatifs (de 4 à 10 points BBio, soit 2 à 5 kWhep/m²) et les besoins en éclairage artificiel sont réduits de près de 15 %."

Enfin, lorsque le couple orientation/performances des baies est optimisé, les gains générés sont encore plus élevés et permettent d'atteindre 30 % de surfaces vitrées. Alors qu'aujourd'hui, la moyenne de la surface vitrée par rapport à la surface habitable s'établit à 13 %, la RT 2012 va corriger cet état de fait. Les concepteurs ont désormais un peu moins de deux ans pour optimiser le gisement d'économies d'énergie généré par l'implantation et la surface des parois vitrées. De leur côté, il appartient aux entreprises d'améliorer la qualité de leur mise en oeuvre afin d'éviter les ponts thermiques en pourtour des menuiseries. Sous ces deux conditions, la RT 2012 va permettre un renforcement de la performance du bâti, mais aussi du bien-être des occupants avec l'augmentation des surfaces vitrées. Les protections mobiles vont devenir indispensables pour assurer le confort d'été comme d'hiver, ce qui devrait permettre aux industriels d'accroître la performance de leurs produits et rendre ces derniers plus accessibles.

LES SIMULATIONS CONDUITES AVEC LE MOTEUR DE CALCUL DE LA RT 2012 ONT PERMIS DE CONCLURE QU'EN AUGMENTANT LA SURFACE D'UNE PAROI VITRÉE ON AMÉLIORE SES CARACTÉRISTIQUES TOUT EN DIMINUANT SON "COÛT RELATIF".

Fait par Didier CLEMENT
Consultant technique pour le compte de PROMODUL. Didier Clément est rédacteur en chef de la revue "CO2, LE MAGAZINE DU CONFORT THERMIQUE".

→ AUTRES CHRONIQUES DE DIDIER CLEMENT

→ SELECTION DES CHRONIQUES SUR LA RT 2012

→ SOURCES & LIENS




→ ALLER PLUS LOIN

Téléchargez l'étude de l'influence des paramètres d'une baie (surface de baies, facteurs Sw et TLw, coefficient de déperditions Uw) sur le BBio et les coûts d'exploitation :

L'importance des surfaces vitrées dans la RT 2012

Commentaires

  • isabel
    0
    05/12/2015

    Bonjour,
    On m'a proposé un logement social tout neuf bbc rt 2012, mais je m'interroge vraiment sur ses performances énergétiques car l'appartement est situé plein nord/ouest, au 1er étage, avec toutes les ouvertures sur cette orientation (nord/ouest): 1 baie vitrée et 2 fenêtres. Face à ces ouvertures il y a une haie qui diminue encore plus le peu de lumière du jour. J'habite dans le sud, région très ensoleillée mais exposée au grand vent, la tramontane qui souffle justement du nord/ouest. Je suis passée à plusieurs moments de la journée devant cet appartement et par temps de grand soleil et je m'aperçois qu'il est vraiment dans l'ombre d'autant plus avec cette haie. Je m'interroge donc vraiment sur cette norme bbc sur laquelle a été construit le batiment et surtout: est-ce que je dois l'accepter et me dire que je vais devoir vivre avec la lumière allumée en permanence (je précise que j'habite actuellement une maison de village exposée de ma même façon et que j'ai en permanence la lumière allumée) et surement avoir froid avec cette grande baie vitrée qui refroidira l'appartement, le chauffage est électrique. Le "hasard" fait qu'aujourd'hui un autre organisme me propose un logement situé plein sud et sous les toits mais construit sous les normes rt 2005. Je dois rapidement faire un choix entre un logement bbc plein nord ouest ou un logement rt 2005 plein sud, autrement dit entre avoir froid et pas de lumière l'hiver et passer l'été au frais ou crever de chaud l'été -l'été est très chaud ic ;) - et être bien au chaud et baignée de lumière l'hiver. Si quelqu'un peut m'éclairer notamment sur les performances énergétique de cette appartement situé plein nord/ouest, merci beaucoup.
    I.C


  • sds.vitrerie
    0
    30/07/2014

    merci pour cet article plus qu'intéressant. En tant que professionnel de la vitrerie (http://www.sds-vitrerie.fr/) nous sommes amenés à réaliser des interventions chez les particuliers comme chez les professionnels (http://www.sds-vitrerie.fr/remplacement-vitre.html) et c'est aspects techniques sont à prendre en compte. Merci


  • 0
    10/02/2013

    Bonjour
    J'ai le même problème que ci dessus, 110 mètres Hab et 2 murs en mitoyenneté avec mur borgne.
    2ème question, la surface vitrée a prendre en compte est elle Tableau ou Verre uniquement.
    Merci


  • 0
    25/01/2013

    Bonjour,
    Je suis coincé pour répondre à l'éxigence des 17% de surface vitrée de la RT2012.
    Ma surface habitable sera de 110m², mais nous avons un pan de mur de 10m qui est mitoyen, je ne peux donc pas faire d'ouvertures de ce côté, je ne peux pas faire plus, comment faire? pouvez-vous m'aider?


LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

La Réglementation Environnementale 2020, reportée à 2021, continue d'inclure nouveautés et évolutions. Nathalie Tchang, directrice BET TRIBU ENERGIE, nous en présente les détails.


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant


Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


ECS collective avec EnR solaire ou pompe à chaleur

ECS collective avec EnR solaire ou pompe à chaleur

La production d'eau chaude sanitaire collective est essentielle car elle correspond à un besoin de confort sanitaire. De Dietrich propose des solutions pour l'ECS.


La construction hors site ou la construction industrialisée, le rapport de l’année

La construction hors site ou la construction industrialisée, le rapport de l’année

La construction hors site offre un nouvel angle d'action pour construire des bâtiments conformes à la prochaine RE2020 : sobres en énergie, performants et à moindre coût.


Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Les PME peuvent désormais bénéficier d'un crédit d'impôt "transition énergétique". Or peu d'entreprises le savent. Découvrez comment y prétendre.


Rafraîchissement naturel des bâtiments, les solutions adiabatiques

Le rafraîchissement adiabatique se base sur un principe naturel de rafraîchissement dû à l'évaporation de l'eau contenu dans l'air chaud.


Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


Climatisation de confort qui inhibe 99,9% des virus

Climatisation de confort qui inhibe 99,9% des virus

Pour bénéficier d'un confort d'été grâce à la climatisation tout en bénéficiant d'un environnement sain et garanti sans virus, Panasonic propose une solution innovante.


Le décret tertiaire : une révolution d’objectifs et de méthodes

Le décret tertiaire : une révolution d’objectifs et de méthodes

Le décret tertiaire révolutionne les objectifs de performances en termes de consommation d'énergie des bâtiments. C'est ce que nous détaille Joséphine Ledoux du BET ENERA.


BBC Effinergie Rénovation : un nouveau label pour les enjeux globaux du bâtiment

BBC Effinergie Rénovation : un nouveau label pour les enjeux globaux du bâtiment

L’association Effinergie présente les grandes lignes du label BBC Effinergie Rénovation qui sera applicable cet automne.


2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

Suivons l'évolution de la RT 2012 à la future RE 2020, 2021 selon un calendrier mal adapté et incertain.


Equipements de bornes de charge pour véhicules électriques dans le multi-résidentiel

Le marché des véhicules électriques est en pleine expansion, il est donc important d'équiper le multi-résidentiel par des bornes de charge.


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .