RT2012 immeubles collectifs, maintien 57,5 kWh, aberration ?

Par Nathalie TCHANG - Directrice du BET TRIBU ENERGIE



Le 20 Novembre 2014, le premier ministre Manuel Valls a annoncé la prolongation jusqu'au 1er Janvier 2018 de la dérogation permettant une consommation maximale de 57,5 kWhep/m².an en logements collectifs au lieu des 50 kWhep/m².an qui devaient entrer en application au 1er Janvier 2015.

Suite à cette annonce, de nombreuses réactions ont eu lieu qualifiant cette mesure de retour en arrière. Qu'en est-il exactement ?




Rappel de la dérogation RT 2012 propre au logement collectif

Rappelons tout d'abord la raison pour laquelle cette dérogation avait été mise en place en 2010 au moment de la publication de l'arrêté de la RT2012.


Evolutions des consommations d’énergie primaire selon les 5 usages RT de la RT2005 à la RT2012

Evolutions  des consommations d’énergie primaire selon les 5 usages RT de la RT2005 à la  RT2012
En vert consommations en chauffage et ECS gaz
En jaune consommations en chauffage et ECS électriques

L'exigence Cep max de la RT2012 s'exprime en énergie primaire multipliant les énergies finales électriques par 2,58 et autres combustibles par 1.

Le passage de la RT2005 à la RT2012 a donc induit une réelle rupture technologique pour la filière électrique puisque ce passage a nécessité de diviser par 5 les consommations d'énergie.

L'objectif d'une exigence de consommation unique pour toutes les énergies était de rééquilibrer les approvisionnements en énergie dans les logements neufs puisqu'en 2010 les immeubles collectifs recourraient massivement à du chauffage effet joule / ballon électrique.

Si le chauffage effet joule (type panneaux rayonnants) n'est pas condamné par la RT2012, le ballon électrique l'est et de nombreuses solutions de remplacement existent désormais en chauffe-eau thermodynamiques individuels ou collectifs.

Si une exigence à 57,5 kWh permet d'être respectée avec une solution panneaux rayonnants + chauffe-eau thermodynamiques individuels, cela n'est plus possible avec une exigence à 50 kWh !

Respecter la RT 2012 avec 50 kWhep/m² est-il seulement possible dans le collectif ?

Voici pour cela un exemple comparatif sur un immeuble collectif en fonction des différentes zones climatiques. Les prestations d’isolation thermique pour atteindre les niveaux visés 57,5 et 50 kWhep/m².an sont les suivantes :



Zone


Murs


Plancher


Toiture


Fenêtre


Niveau 57,5



H1a


Up=0,120 W/m².K


Up=0,119 W/m².K


Up=0,100 W/m².K


Uw=1,4 W/m².K


H2b


H3


Up=0,160 W/m².K


Up=0,158 W/m².K


Up=0,150 W/m².K


Niveau 50


H1a


Même les niveaux d'isolation  les plus poussés ne permettent pas de respecter la règle Cep hors prod élec ≤ Cepmax + 12 kWhep/m².an


H2b


H3


Up=0,120 W/m².K


Up=0,119 W/m².K


Up=0,100 W/m².K


Uw=1,0W/m².K (soit triple vitrage)


surface de PV nécessaire pour atteindre le niveau RT2012
Les carrés bleus représentent la surface de PV nécessaire pour atteindre le niveau RT2012.

Dans le cas d’un objectif de 57.5 kWhep/m².an, il est possible d’atteindre le niveau RT2012 avec une isolation renforcée et du PV.

Dans le cas d’un objectif de 50 kWhep/m².an, même les niveaux  d’isolation très poussés ne permettent pas de respecter la règle Cephors prod élec ≤ Cepmax + 12 kWhep/m².an en H1 et H2.

En H3 le niveau RT2012 est atteint avec du PV mais cela conduit à des prestations d’enveloppe démesurées.

Prolonger de 3 ans la dérogation de 57.5 à 50 kWh : aberration ou nécessité ?

Nous voyons bien la difficulté du passage de 57.5 à 50 kWhep/m².an pour maintenir à l’heure actuelle un  équilibre énergétique gaz et électricité. Certains disent que ce n'est pas un problème et que le gaz naturel est une bonne énergie, certes mais comment faire dans les communes qui ne sont pas raccordées ? Quid de l'équilibre énergétique qui était visé?

Certes, il existe d'autres solutions de chauffe-eau collectifs avec des récupérations de chaleur sur eaux usées, sur air extrait, certaines sont encore coûteuses dans un contexte économique difficile avec un objectif de construire 500.000 logements par an à prix abordables !

Ces 3 ans de dérogation supplémentaires sont plus une nécessité qu’autre chose. Ils devraient permettre aux techniques de production d'ECS thermodynamique individuelle de persévérer dans l'amélioration de leurs performances énergétiques et aux solutions collectives de réduire leur coût d'investissement afin qu’en 2018 le passage inéluctable à 50 puisse continuer à offrir le choix entre les différentes énergies.


Par Nathalie TCHANG
Nathalie TCHANG est Ingénieur et Directrice du bureau d'études « Energie et Développement Durable »
TRIBU ENERGIE. Elle est également membre de l’association ICO et coordinatrice
du groupe de travail des applicateurs de la RT 2012.

SOURCES ET LIENS

Logo Tribu Energie


AUTRES CHRONIQUES de Nathalie TCHANG

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Le nouveau décret tertiaire en rénovation est désormais obligatoire pour tous les bâtiments existants de plus de 1000m2. Aussi, comment transformer cette obligation en opportunité ?


Construire en bois un bâtiment passif : performances et enseignements 4 ans après

Construire en bois un bâtiment passif : performances et enseignements 4 ans après

4 ans après la construction d'un bâtiment passif en bois, découvrez les performances et enseignements à tirer de cette construction.


Titre V pour les récupérateurs de chaleur Ridel-Energy

Titre V pour les récupérateurs de chaleur Ridel-Energy

Pouget Consultants a accompagné Ridel-Energy dans le déploiement du Titre V pour les récupérateurs de chaleur (centrale frigorifique et groupes d'eau glacée)


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


Eloge pour des dépenses de fonctionnement comprises, attendues et accompagnées

Eloge pour des dépenses de fonctionnement comprises, attendues et accompagnées

Prenons connaissance de cet éloge pour des changements et investissements à mettre en oeuvre pour obtenir des changements structurels.


2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

Suivons l'évolution de la RT 2012 à la future RE 2020, 2021 selon un calendrier mal adapté et incertain.


Nouvelle réglementation RE 2020 pour les immeubles collectifs, contribution du BET Pouget

Nouvelle réglementation RE 2020 pour les immeubles collectifs, contribution du BET Pouget

Le BET Pouget Consultants offre sa contribution à la prochaine réglementation environnementale RE2020 pour les immeubles collectifs.


Réglementation Environnementale RE 2020 et solutions bas carbone

Quelles solutions faut-il mettre en oeuvre pour répondre à la nouvelle réglementation environnementale RE 2020 ? EDF a fait le tour des solutions bas carbone !


Construction de bureaux à Montpellier ALCO 2 : Effinergie+ et compatible RE 2020

Construction de bureaux à Montpellier ALCO 2 : Effinergie+ et compatible RE 2020

Le BE fluides DURAND qui a assuré la mission Fluides - Energie - Qualité Environnementale lors de la la réalisation de l’extension des bâtiments du Conseil Général de l’Hérault, sur le site d’Alco


Point officiel sur la prochaine réglementation environnementale 2020

Point officiel sur la prochaine réglementation environnementale 2020

La RE2020, prochaine réglementation environnementale, se précise. Découvrez les objectifs, le calendrier, le projet de label et les dernières infos sur le confort d été


Contribution à la future réglementation RE 2020 par le Collectif Effinergie

Contribution à la future réglementation RE 2020 par le Collectif Effinergie

Le collectif Effinergie apporte sa contribution à la future réglementation environnementale RE2020.


Canalisations pré-isolées enterrées pour le transport de fluides

Canalisations pré-isolées enterrées pour le transport de fluides

Pour pérenniser la qualité des canalisations enterrées pour les réseaux sanitaires et réseaux de chauffage, il convient de recourir à une solution robuste mais également flexible et fiable.


Energie et Carbone : les solutions chaleur renouvelable face à la future RE 2020

Energie et Carbone : les solutions chaleur renouvelable face à la future RE 2020

Découvrez l'étude réalisée et présentée par Valérie Laplagne, responsable technique chaleur renouvelable chez UNICLIMA, lors de la 5ème journée de la Pompe à Chaleur du 10 mars 2020.


Logements sociaux bois-paille-passifs à Plainfaing dans les Vosges

Logements sociaux bois-paille-passifs à Plainfaing dans les Vosges

A Plainfaing dans les Vosges, des logements sociaux bois-paille passifs à haute performance environnementale ont été construits. Leur architecture sobre rappelle les fermes vosgiennes.


RE 2020 : le gaz n’est pas interdit pour les logements neufs. Tribune du DG de GRDF, Edouard Sauvage

RE 2020 : le gaz n’est pas interdit pour les logements neufs. Tribune du DG de GRDF, Edouard Sauvage

Le gaz fait l'objet de nombreux débats depuis les dernières annonces gouvernementales concernant son interdiction dans les constructions neuves avec la RE2020n