Bonne année 17² x 7 !

Par Bernard SESOLIS, expert Energie Environnement le 23 Janvier 2023

Ceux qui, comme moi, sont un peu obsédés par les nombres, n’auront pas résisté à vérifier que 2023 n’est pas un nombre premier.
Ceux qui sont obsédés par le progrès technologique et la croissance (cela va souvent de pair) penseront qu’avec cette nouvelle année, nous entrons vraiment dans une ère où  le système économique mondialisé et financiarisé ne sera plus antinomique avec l’écologie.
Ceux qui sont obsédés par le futur, principalement et naturellement les « jeunes »,  penseront qu’il arrive un peu trop vite.
Ceux qui s’en moquent … ne lisent rien sur XPair.
Ceux qui sont monomaniaques seront déçus de cette humeur quelque peu disparate.


2022 fait semblant d’être derrière nous

Cette fin d’année aura vu un dernier fiasco avant les fêtes : la COP 15 de Montréal sur la biodiversité. Pourtant, de nombreux participants et commentateurs sont satisfaits. Il est vrai que sur le papier, un accord a été adopté le 19 Décembre 2022 par 195 états pour protéger 30% de la planète d’ici 2030 (1). Où est le hic ? Le cadre semble solide mais la toile est médiocre.

Beaucoup d’observateurs constatent que les engagements financiers sont décevants et les mécanismes trop peu contraignants. On risque fort en 2030 de faire le même constat que celui issu des objectifs d’Aichi : énoncés en 2010 lors de la COP 10 à Nagoya, sur 20 objectifs visés pour 2020, 6 seulement ont été atteints, et encore, partiellement (2) et (3).

COP 15  COP 10


Cela est d’autant plus inquiétant que le climat et la biodiversité interagissent. La crise climatique aggrave l’érosion de la biodiversité et la destruction des écosystèmes met le climat en péril (4).

Autre sujet : l’agression poutinienne sur l’Ukraine a déclenché une crise énergétique qui a modifié quelque peu et dans l’urgence les programmes de sortie des énergies fossiles en Europe. L’exemple allemand avec la relance du lignite est spectaculaire.

Tout comme le nouvel engouement pour le nucléaire en France malgré un fiasco emblématique : Flamanville et son EPR vraiment très très expérimental, vraiment très très cher et qui ne fonctionne toujours pas …

Dans une précipitation assez inhabituelle, le Sénat s’est empressé de voter le 17 Janvier 2023 un projet de loi qui permettrait d’accélérer le rythme de construction des futurs EPR annoncé par le gouvernement (5), avant même une concertation prévue ce printemps. On sent déjà le fait accompli. Et ce, dans le déni de la forte dépendance à la Russie du nucléaire de l’Europe, et donc de la France (6). C’est un sujet sur lequel il faudra revenir comme il faudra revenir sur la stratégie du lobby nucléaire en France.

A ce propos, un échange sur France Culture le 11 Janvier 2023 entre, d’une part, Bernard Accoyer, ex-Président de l’Assemblée Nationale et d’autre part, Marie Tondelier, Secrétaire Nationale du parti des Verts a montré une fois encore le manque de compétence et l‘impossibilité de débattre sérieusement sur ce sujet de la part du monde politique. Ce « débat » s’est résumé à deux monologues sans aucun échange sérieux, frisant parfois le ridicule : parmi les poncifs et les perles entendus, le premier affirme que les lobbies défendant les EnR sont pléthores et qu’il n’existe aucun lobby du nucléaire en France ! Quant à la seconde, elle est incapable de fournir un démenti à cette énormité. 

Et puis, il faut citer le phénomène de l’édition de 2022 : la BD « Le monde sans fin » de Jean-Marc Jancovici et Christophe Blain qui s’est déjà vendue à plus de 500 000 exemplaires (7) Succès largement mérité tant cet ouvrage est bien ficelé et bien dessiné par Blain, même si le contenu est du « pur Jancovici » comme le précise le journal Libération du 14 et 15 Janvier 2023 qui lui a consacré sa Une et 4 pages d’articles.

Je ne peux que vous conseiller cette lecture malgré la partie sur les énergies vraiment caricaturale et pro-nucléaire avec de curieux oublis et des raccourcis mal venus. Rien de surprenant de la part de « Janco ».

Une nouvelle illustration symptomatique du manque de sérieux des échanges en France sur ce sujet crucial entre les « pro » et les « anti ».

Parfois pourtant, les débats peuvent permettre de se forger une opinion. Par exemple, l’émission sur LCP du 21 Janvier 2023 « Nucléaire : une solution pour la planète ? » mériterait votre attention si le podcast existe : un documentaire assez anti-nucléaire mais bien documenté suivi d’un échange sérieux et serein entre experts pro et anti.

Il en ressort principalement une divergence de fond sur les progrès scientifiques à venir : arrogance de ceux qui veulent prendre des décisions pour les 100 000 ans à venir (problèmes des déchets) et foi sincère mais aveugle en la technologie (surgénérateurs, fusion nucléaire contrôlée) ou bien, en rester au « déjà là » tout en l’améliorant (EnR).


La technologie est-elle la solution ? Une solution ?

Certains pensent à « la » solution ou à leur solution. La startup « Make sunsets » propose d’envoyer des ballons sondes pour libérer du SO2 dans la stratosphère sensée réduire les apports solaires et engendrer une baisse de la température moyenne de 1° en ne dépensant que quelques dizaines de milliards de dollars par an (8). Solution juteuse puisque cette startup propose de vendre des « cooling permits » pour financer cette démarche. Et ce, sans aucune identification des risques par des entités indépendantes, sans aucune confirmation par des autorités compétentes (GIEC, MIT, …) de l’efficacité d’une telle démarche, sans aucun assentiment politique. Bref, le Far West techno-solutionniste (8).

Une des raisons qui nous empêche d’imaginer un futur ou de bâtir une utopie vers laquelle est justement la place de la technologie dans le monde de demain. Par exemple, critiquer l’emprise du numérique ne signifie pas être contre le numérique. Mais le virtuel proposé par le numérique renvoie en permanence et violemment au réel.

Le numérique est de plus en plus énergivore et gourmand en ressources rares. L’approche critique de la technologie est vitale (9).

Dans son ouvrage « L’âge des « low-tech » (10), Philippe Bihouix, aujourd’hui directeur de l’AREP, prône le techno-discernement. Interviewé récemment (11), il rappelle qu’il n’est pas possible de découpler la croissance du PIB et la croissance des consommations d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre. Du point de vue des ressources, si certains métaux se recyclent bien (cuivre, aluminium), la plupart posent problème puisque 30 métaux sur les 60 massivement utilisés dans les industries ont un taux de recyclage inférieur à 1%.

Même si on prône la frugalité heureuse, il ne faudrait pas fustiger les progrès technologiques en médecine, en agriculture. Mais il est impératif d’en mesurer les impacts énergétiques, climatiques, en ressources, sur la biodiversité, sur la qualité des espaces et territoires à forte concentration humaine.

Il faut cesser de laisser aux soi-disant experts la décision que tel ou tel usage est utile ou non. Renoncer à ce qu’on considère socialement comme non nécessaire, voire confortable, c’est l’affaire de tous.

Un exemple spectaculaire du matraquage publicitaire continu et sans précédent pour un objet de consommation, c’est la voiture électrique, un SUV bien sûr. Vous voulez une petite voiture de 700 kg avec une autonomie de 150 km, juste pour vos déplacements suburbains ? Désolé, ce n’est pas disponible parce que ce n’est pas envisagé par ceux qui veulent imposer la voiture électrique. Vous aurez un SUV de 2 tonnes avec une autonomie pouvant atteindre plusieurs centaines de km. Cette voiture nécessite 15 fois plus de lithium ou de cobalt que la première ! Mais qu’importe ! Comme dirait un publicitaire en mal d’inspiration, « qui peut le plus, peut le moins ».

voiture électrique

Par ailleurs, on glorifie l’innovation technologique sans se préoccuper des emplois, ou en se préoccupant de les supprimer (caisses automatiques, robotiques, contrôles d’accès, autonomie des véhicules, ...). Mais, dès qu’il est demandé à certains secteurs industriels de s’adapter à des contraintes environnementales, on met en avant le maintien des emplois pour justifier l’inaction !


Oser penser, parler et appliquer la décroissance

Mes humeurs ont déjà abordé ce sujet qui fait rigoler ceux qui confondent quantité et qualité, moyens et finalités, progrès et bonheur.

Dans un article fin 2022, l’ancienne ministre de l’Ecologie Delphine Batho revient sur cette question et sur le sentiment des générations montantes qui n’ont pas, par définition, l’expérience passée et qui sont en conséquence moins conditionnées, moins résignés. L’écologie politique telle qu’elle est pratiquée est à ses yeux dépassée (12).

Un phénomène est croissant, celui du refus de certains étudiants de grandes écoles et d’universités de devenir de futurs cadres de la destruction de la biodiversité, du maintien le plus longtemps possible du dérèglement climatique, du productivisme et de l’incitation au consumérisme.

Le désarroi est profond et l’éco anxiété est croissante. Face aux réactions - violences relatives sur des d’œuvres d’art, désobéissance civile, collectif Dernière Rénovation (13) - qui poussent certains jeunes vers l’activisme écolo ou la marginalité, l’écologie politique est polyphonique en proposant des utopies simplistes ou du pragmatisme microscopique teinté de bonne conscience ou des réponses à l’emporte-pièce. Selon Delphine Batho, le dernier fiasco électoral des écologistes en 2022 serait principalement lié au fait que le mouvement ne veut pas assumer clairement la décroissance.


Pour finir, …

Cette entrée en matière pour 2023 sera suivie de nombreux sujets. Songez par exemple aux développements finaux de la RE2020, à la suite du conflit en Ukraine avec ses conséquences géopolitiques, à la sortie du dernier robot artificiellement « intelligent », le ChatGPT de la société américaine Open AI capable d’écrire et de dialoguer sur n’importe quel sujet (14) ou encore, à la future COP 28 qui se déroulera à Dubaï et présidée par le PDG de la compagnie pétrolière des Emirats Arabes Unis (15). Si, si !

Oui, l’année 2023 s’annonce dense en évènements qui vont toucher nos métiers et nos personnes. De quoi provoquer nos humeurs.


 

  1. « A Montréal, des engagements historiques pour la biodiversité » - Le Monde - 20 Décembre 2022 - Perrine Mouterde
  2. « Il ne sortira rien de la COP 15 » - Le Monde - 18 et 19 Décembre 2022 - Stéphane Foucart
  3. « COP 15 : des engagements financiers décevants » - Le Monde - 21 Décembre 2022 - Entretien avec l’écologue Paul Leadley - Perrine Mouterde
  4. « Climat et biodiversité : deux crises liées » - Le Monde - 13 Décembre 2022 - Audrey Garric et Perrine Mouterde
  5. « La course contre la montre du nucléaire » - Le Monde - 17 Janvier 2023 - Adrien Pécout
  6. « Nucléaire : l’autre dépendance européenne à la Russie » - Le Monde - 30 Novembre 2022
  7. Editions DARGAUD, 2021
  8. « Le climat face au piège techno-solutionnisme », Le Monde, 12 janvier 2023, Théodore Tallent
  9. « Pour un débat sur la critique de la technologie », Le Monde, 7 octobre 2022, Alexandre Piquard
  10. Editions du SEUIL - 2014
  11. « La technologie a trop d’impacts sur la planète pour être la solution » - Le Monde - 29 Décembre 2022 - Interview de Philippe Bihouix par Nabil Wakim
  12. « Le moment est venu d’assumer la décroissance comme étendard de l’écologie » - Le Monde - 7 Décembre 2022 - , Delphine Batho
  13. « Activisme écolo - Ce qu’on fait, c’est la moindre des choses » - Libération - 28 Décembre 2022 - Eléonore Disdero et Rémy Artigues
  14. « IA : dans la tête des créateurs de ChatGPT » - Le Monde - 22 et 23 Janvier 2023 - Alexandre Piquard
  15. « COP 28 et géant pétrolier : cherchez l’erreur » - Libération – 13 Janvier 2023 - Hala Kodmani



Commentaires

  • Dominique
    0
    26/01/2023

    Merci pour cette belle page de réflexions pertinentes qui incitent à approfondir.


LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Explorer les solutions de déshumidification pour locaux et piscines, pour un contrôle efficace de l'humidité.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Cette expertise vise à optimiser les performances énergétiques des logements collectifs en combinant chaudières à gaz naturel et pompes à chaleur, en réponse aux normes réglementaires et aux e


Etats Généraux de la Chaleur Solaire 2024 : Engager le plan national pour la chaleur solaire

Etats Généraux de la Chaleur Solaire 2024 : Engager le plan national pour la chaleur solaire

La 11e édition des Etats Généraux de la Chaleur Solaire 2024 se dérouleront le 25 juin prochain à Marseille.


Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Découvrez la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, adoptée par le Parlement européen pour promouvoir l'efficacité énergétique dans le secteur de la construction


Rafraichissement adiabatique et consommation d'eau : décryptage et technologie à privilégier

Rafraichissement adiabatique et consommation d'eau : décryptage et technologie à privilégier

Cette chronique a pour but de décrypter et d'éclairer pourquoi la technologie de refroidissement adiabatique est tout de même à privilégier dans un contexte environnemental et bas carbone.


Qualité de l’air intérieur et label « IntAIRieur » : l’opération Seeko - 73 logements

Qualité de l’air intérieur et label « IntAIRieur » : l’opération Seeko - 73 logements

IntAIRieur : Le label qui garantit une qualité d’air exceptionnelle dans les 73 logements de l’opération Seeko.


Dès 2025, la réorientation des aides publiques vers les pompes à chaleur françaises et européennes

Dès 2025, la réorientation des aides publiques vers les pompes à chaleur françaises et européennes

Aides à l’achat des pompes à chaleur françaises avec le Plan Pompes à Chaleur et moins de produits asiatiques pour produire en France 1 million de pompes à chaleur en 2027.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Trophées Start-up « bâtiment 2050 » à EnerJ-meeting Paris : et les gagnants sont …

Trophées Start-up « bâtiment 2050 » à EnerJ-meeting Paris : et les gagnants sont …

Découvrez la liste des lauréats des Trophées Start-up Bâtiments 2050 à EnerJ-meeting Paris 2024.


L'hospitalité au cœur des chambres de l'Hôtel Hilton Airport Schiphol Amsterdam

L'hospitalité au cœur des chambres de l'Hôtel Hilton Airport Schiphol Amsterdam

L'intégration de Priva Blue ID dans la construction du Hilton Amsterdam Airport Schiphol a permis d'optimiser le confort et l'efficacité énergétique des chambres d'hôtel.


DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

Optimisez votre DPE pour une efficacité énergétique maximale et réduire sa consommation d'énergie.


Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Découvrez les dernières avancées dans le domaine de la géothermie de surface, où les pompes à chaleur (PAC) exploitent la chaleur du sous-sol.