Les économies d’hier sont les dépenses d’aujourd’hui

Par Dominique BIDOU, président d'honneur de l'Alliance HQE-GBC France le 03 Avril 2024

A défaut d'austérité, l'air du temps est aux économies. Bonne nouvelle si cette recherche d'économies ouvre la réflexion sur le modèle de croissance ; mauvaise nouvelle si elle s'applique aveuglément sans remise en question des options qui ont conduit aux problèmes d'aujourd'hui.


économie linéaire

Produire plus avec une économie linéaire : l’impasse !


La spirale tourne dans le mauvais sens

Les trente glorieuses nous ont mal habitués. La croissance résolvait tous les problèmes, et tout était bon pour la favoriser. Les économies, en ce sens, sont devenues anti-économiques. Il vaut mieux produire plus, toujours plus, ça fait tourner l’économie (au singulier), et tout ira bien. Mieux vaut accroître la capacité de l’offre que de contenir la demande.

Un problème de mobilité ? Ne cherchons pas à le réduire par un aménagement plus harmonieux ou des équipements très efficaces, mais profitons-en pour doper l’industrie de l’automobile. Créons des besoins, soutenons s’il le faut la demande par des aides, nous alimentons ainsi une croissance qui dégagera des bénéfices, et permettra ainsi de résoudre tous les problèmes. Une spirale est enclenchée, qui pourrait fonctionner dans un monde infini, mais qui butte sur des limites dans un monde « fini », surtout quand il rencontre les appétits de croissance des pays émergents avec laquelle elle entre en compétition.

Depuis que les pays producteurs de pétrole ont pris le contrôle de leur richesse, avec les crises pétrolières des années 1970, nous ne sommes plus arrivés à adopter des budgets à l’équilibre. Ce n’est pas le hasard, c’est juste le point d’arrêt des 30 glorieuses et de leur logique expansionniste, dont nous ne parvenons pas à nous libérer. La spirale tourne dans le mauvais sens.


Il y a d’autres moyens de réduire les dépenses, tout en créant de la richesse, et de trouver un nouvel équilibre

La demande en eau des pays de la Méditerranée peut être satisfaite par création de nombreux ouvrages ou équipements, ou bien l’être par une gestion rigoureuse de la ressource, une chasse aux fuites et une formation des agriculteurs : la seconde solution coûte quatre fois moins chère que la première, une source d’économies sans douleur !

Dans la construction, on constate des phénomènes comparables. Prenez un immeuble de bureaux. Il est le lieu d’une création de richesses, d’une valeur ajoutée, et c’est sa raison d’être. Cette valeur ajoutée est composée de plusieurs facteurs, comme l’édification du bâtiment et sa maintenance et les salaires versés au personnel. Ceux-ci représentent 90% de la valeur ajoutée, contre 2% pour la construction des locaux. Où est l’enjeu principal ? La productivité du travail des personnels dépend pour une part, souvent estimée à 10-15%, de la qualité du cadre et des ambiances qui leur sont offerts. Un bon confort thermique et acoustique, un bon éclairage, un bon renouvellement d’air, un paysage intérieur agréable et des vues sur l’extérieur, tous ces éléments contribuent au moral des troupes, à la convivialité des relations entre collègues, à la santé de tous.

Faire des économies sur la qualité des locaux, c’est prendre le risque de dépenses ou de manque à gagner bien plus importants.


immeuble bureau

Les immeubles de bureaux, lieu de vie et création de richesses à la long terme


Les budgets de demain sont en partie déterminés par les décisions d’hier

Un bâtiment réalisé à l’économie, sur une « opportunité foncière » inappropriée à son usage, peut coûter très cher, et cela pendant des dizaines d’années.

Les budgets de demain sont en partie déterminés par les décisions d’hier. Vous pouvez être tenté, pour satisfaire la fameuse règle d’or, de retarder tels ou tels travaux d’entretien. Surtout pas, malheureux ! Entre la maintenance en continu d’un immeuble et la reprise en travaux lourds tous les 20 ans, le calcul a été fait. La seconde solution, qui reporte la dépense, coûte quatre fois plus cher que la seconde [1]. Tout retard se paie cash.

L’organisation des territoires est une autre source de dépenses, ou d’économies. L’étalement urbain coûte cher aux collectivités qui doivent assurer des services publics, et aux particuliers qui doivent payer pour avoir deux ou trois automobiles par ménage, les assurer et acheter de l’essence.

Pour l’éviter, il aurait fallu maintenir et cultiver l’attractivité de la ville, des prix accessibles, avec des services, un cadre de vie agréable en particulier pour les familles. Le peu d’argent consacré aux documents d’urbanisme a réduit au stade de procédure administrative ce qui aurait dû être un grand moment de réflexion collective sur l’avenir de chaque ville ou agglomération.

Confiner la recherche d’économies à la simple réduction des dépenses publiques serait vain.

C’est le fonctionnement général de l’économie qui est en cause. L’enjeu est de substituer au modèle de la fuite en avant, toujours plus d’activité, un autre modèle où la valeur serait fille de la qualité de service, de la richesse des relations humaines. La croissance purement quantitative et les économies ne peuvent faire bon ménage, c’est une autre forme de croissance, qualitative, qui sera porteuse d’économies, naturellement et sans frustrations.


[1] Source : Commission Schléret, rapport de l’observatoire de la sécurité des établissements scolaires et de l’enseignement supérieur - 1999



Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Agitation sociale et agricole, finances publiques en berne ? La transition attendra

Agitation sociale et agricole, finances publiques en berne ? La transition attendra

Agitation sociale et défis agricoles : Comment la transition écologique peut apaiser les tensions.


Crise de la construction : quelques signes d’un changement en profondeur

Crise de la construction : quelques signes d’un changement en profondeur

Découvrez les indicateurs clés qui pointent vers une transformation profonde dans l’industrie de la construction.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


Transformation énergétique : Spirotech réinvente le chauffage de son siège social

Transformation énergétique : Spirotech réinvente le chauffage de son siège social

Spirotech, entreprise familiale hollandaise, a optimisé le chauffage de ses bureaux et entrepôts au sein de son siège social à Helmond.


Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

L’évolution du marché français de la régulation et de la GTB en 2023 et les tendances à surveiller en 2024.


Nouvel Espace pro Hitachi, certainement la meilleure docuthèque du marché

Nouvel Espace pro Hitachi, certainement la meilleure docuthèque du marché

Hitachi se consacre à la création de services et d’outils innovants pour améliorer la vie de ses clients.


Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Solution PAC hybride collective : l’alliance parfaite entre efficacité énergétique et performance.


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Forum Mondial Bâtiments et Climat : agir pour le climat, la résilience, la prospérité et le bien-être

Forum Mondial Bâtiments et Climat : agir pour le climat, la résilience, la prospérité et le bien-être

Des discussions sur des solutions durables pour des bâtiments plus résilients et adaptés au climat.


Performance des chaudières gaz condensation à 3 piquages

Performance des chaudières gaz condensation à 3 piquages

Les avantages des chaudières à gaz à 3 piquages : économies d’énergie et réduction des émissions.


Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Le bâtiment neuf doit non seulement être efficace et exemplaire sur le plan énergétique mais également sur le plan environnemental .


Les mauvais comptes de la nature et sur l’Environnement

Les mauvais comptes de la nature et sur l’Environnement

Informez-vous sur les différentes formes de pollution et les mesures à prendre pour protéger notre planète.


Les solutions innovantes de plafonds CVC

Les solutions innovantes de plafonds CVC

Les deux leaders mondiaux CIAT et BARRISOL mettent en lumière les avantages esthétiques, de confort et d'efficacité économique des plafonds CVC Design Air Ceiling.


Communiqué de presse : Certitherm et Certitherm Collectif, qualité des systèmes de surfaces rayonnantes réversibles

Communiqué de presse : Certitherm et Certitherm Collectif, qualité des systèmes de surfaces rayonnantes réversibles

Dans ce communiqué, Certitherm et Certitherm Collectif sont présentées comme les seules marques françaises étendues à tout un système, y compris les bâtiments collectifs.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.