Eloge pour des dépenses de fonctionnement comprises, attendues et accompagnées



Par Dominique Bidou - Président d'honneur de l'Alliance HQE-GBC France


Parmi les bonnes résolutions que nous pouvons prendre en ce début de décennie, une décennie capitale selon tous les experts, privilégions ce que nous pouvons faire, ici et maintenant.


renovation chantier

La rénovation énergétique des logements, un chantier colossal en investissement et accompagnement


Changements importants et investissements

Nous savons que si nous devenions tous sages, du jour au lendemain, nous serions encore loin du compte. Il faut plus que la somme des changements individuels pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique et la chute de la biodiversité. Il faut des investissements importants, de manière à obtenir des changements structurels, pour dépasser les résultats de nos efforts personnels.

Beaucoup d’argent, les centaines de milliards qui peuvent faire peur mais qui ne sont pas hors de portée. D’une part parce que, comme le sauvetage des banques en 2008 et la crise sanitaire de la COVID le montrent, l’argent est une création humaine, et par suite gérable, et ensuite parce qu’il ne s’agit pas de dépenser plus mais autrement. Finies des subventions aux énergies fossiles, qui se chiffrent en pourcents de PIB mondial, pour ne prendre qu’un exemple. C’est au contraire l’absence ou la faiblesse d’investissements dans les transformations attendues qui coûtent cher, 100 milliards d’euros par an en France pour la seule pollution atmosphérique pour, là encore, ne prendre qu’un exemple.

Ces investissements sont largement rentables, et les coûts du statu quo ne cesseront de s’accroître.

Mais il faudra du temps pour que ces changements structurels voient le jour et atteignent l’ampleur nécessaire pour donner des résultats tangibles. Ce sont d’énormes paquebots qui ne se manœuvrent pas aisément. Il faudra des dizaines d’années pour mettre à niveau le parc de logement, il en faudra autant pour transformer nos territoires, les rendre plus autonomes, réduire le besoin de mobilité et offrir d’autres modes de transport, de personnes et de marchandises.

La refonte de nos systèmes de production et de distribution d’énergie est aussi une affaire de longue haleine. Les exemples sont multiples de domaines où des bouleversements sont à attendre, avec d’importants bénéfices pour chacun comme pour la société. Faut-il attendre passivement ces transformations, ou bien anticiper, s’y préparer activement ?


Le cas du logement nous apporte une réponse dans le temps

La rénovation des logements qui ne doit pas être que thermique et doit assurer à la fois plus de bien-être et des économies de ressources, est aussi lente à démarrer que la vaccination contre la COVID.

Les objectifs quantitatifs annoncés sont loin d’être atteints, et même s’ils l’étaient, les bénéfices attendus arriveront bien tard. A l’inverse, diverses opérations comme les familles à énergie positive de l’ADEME ou d’autres conduites par des ONG, montrent qu’un gisement d’économies est disponible dès maintenant, à la condition de monter un accompagnement des ménages. Des « ambassadeurs » du même type que ceux qui ont été imaginés pour le tri des déchets.

Un accent mis sur le fonctionnement, en prélevant une infime part des sommes consacrées aux travaux lourds, permet d’obtenir des résultats immédiats de réduction des émissions de CO2, tout en faisant faire des économies aux personnes concernées.


C’est une culture des économies d’énergie qui peut être stimulée dès maintenant

Avec un double dividende, immédiat comme nous venons de le voir, mais aussi pour l’efficacité des travaux à venir, qui seront compris et attendus au lieu d’être imposés, et donneront de ce fait une bien meilleure performance.

Un raisonnement qui pourrait être étendu à d’autres domaines, comme la mobilité.

Pour beaucoup, la voiture est aujourd’hui inévitable. Mais chacun peut faire des économies en adoptant l’éco-conduite et en entretenant son auto. Ne serait-ce qu’avec le bon gonflage des pneus, il y a 10% de consommation à gagner.

La grande période d’investissement que nous allons connaître pour transformer nos économies donnera ses pleins effets si elle est comprise, attendue et accompagnée par chacun d’entre nous.

L’effort personnel à fournir, et qui doit être soutenu par les pouvoirs publics, ne donne pas les résultats qu’un changement structurel apportera, mais il doit s’inscrire dans une politique d’acculturation de tous aux enjeux du développement durable, gage de l’efficacité de la transformation à conduire.

Un peu d’argent pour le fonctionnement, c’est un  sérieux coup de pouce pour les investissements.


Tous mes vœux pour une bonne année 2021 !



Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Prenons connaissance d'une autre loi en 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire.


Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat : l'écologie dans nos vies

Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat : l'écologie dans nos vies

Prenons connaissance du projet de loi Climat et Résilience qui a été adopté relatif à l'écologie et qui a pour vocation d'entraîner à une transformation écologique.


Programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris

Programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris

Découvrez le programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris qui aura lieu le 7 septembre 2021 au Palais Brogniart.


Rénovation énergétique et l’accompagnement au montage des projets : la clé du succès

Rénovation énergétique et l’accompagnement au montage des projets : la clé du succès

Prenons connaissance de la réaction des architectes selon le rapport Sichel remis à la ministre déléguée au logement Emmanuelle WARGON.


Bouger sans carboner… ou carboner sans bouger ?

Bouger sans carboner… ou carboner sans bouger ?

Dès de 2022 la RE2020 s’appliquera, une année qui verra vraisemblablement la venue du label basse énergie-bas carbone.


Groupe scolaire Ruffi à Marseille labellisé BDM Argent

Groupe scolaire Ruffi à Marseille labellisé BDM Argent

Le groupe scolaire Ruffi dans le 2ème arrondissement de Marseille est un projet ayant pour objectif d'être exemplaire pour l’environnement. L'école s'inscrit donc dans le projet Euroméditerranée.


Webinaires 2021 sur l’optimisation hydraulique proposés par IMI Hydronic

Webinaires 2021 sur l’optimisation hydraulique proposés par IMI Hydronic

Découvrez les webinaires 2021 organisés par IMI Hydronic sur la thématique des solutions hydrauliques pour répondre aux nouvelles contraintes d’optimisation énergétiques et environnementales.n


Décryptage - Le bâtiment aux prises avec une situation économique inédite

Décryptage - Le bâtiment aux prises avec une situation économique inédite

Prenons connaissance de l’examen des effets économiques de la pandémie, prises de paroles des fédérations professionnelles au cours du mois de Mars.


2020 / 2030, dix ans pour sortir du pétrole et du gaz

2020 / 2030, dix ans pour sortir du pétrole et du gaz

Prenons connaissance du constat établi pour sortir du gaz et du pétrole et également de la fin des énergies fossiles.


Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Assistez au dialogue constructif entre deux personnages sur le nouveau DPE - Diagnostic Performance Energétique.


Décryptage - Le bâtiment aux prises avec une situation économique inédite

Décryptage - Le bâtiment aux prises avec une situation économique inédite

Prenons connaissance de la note de conjoncture établie par les statisticiens de l'INSSE du 11 Mars 2021.


Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


GTB : l’architecture des réseaux se révolutionne dans le bâtiment

GTB : l’architecture des réseaux se révolutionne dans le bâtiment

Découvrons la démarche des acteurs de la régulation ACR, BACnet et KNX France pour répondre aux décrets BACS et Tertiaire de 2020 et aux mesures du plan de relance de Septembre dernier.


Daikin lance le site PrimesDaikin.com pour accompagner les installateurs

Daikin lance le site PrimesDaikin.com pour accompagner les installateurs

Daikin lance son site qui permet d'accompagner les installateurs et spécialiste des solutions de financement pour la rénovation énergétique : PrimesDaikin.com.


Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Le nouveau décret tertiaire en rénovation est désormais obligatoire pour tous les bâtiments existants de plus de 1000m2. Aussi, comment transformer cette obligation en opportunité ?