Les perspectives françaises des énergies renouvelables

La loi française de 2005, sur l'énergie, comporte - dans ses annexes - un certain nombre de décisions importantes. Seront-elles toujours suivies d'effets appréciables, c'est ce qu'on peut se demander. Pour cela il faut d'abord examiner ce que sont ces intentions.

Quels en sont les principes ?

Le point que nous allons aborder concerne la mise en œuvre de ce que la loi appelle "la diversification des sources d'approvisionnement énergétique". Notez d'abord qu'il ne s'agit pas, ici, de protection contre le développement de l'effet de serre, et tirez-en toutes les conclusions que vous voudrez. En fait, il s'agit essentiellement de répondre à des objectifs très larges (section II.A.2) : optimisation du potentiel hydraulique, développement outre-mer de la géothermie haute énergie, soutien de la filière "biomasse" de production d'électricité, valorisation des résultats de la centrale solaire d'Odeillo, etc…

Tout ceci semble beaucoup plus orienté vers la production d'électricité que vers ce qui nous concerne directement ?

Effectivement, il est remarquable de constater que la production de chaleur n'est pas vraiment traitée, sauf le point sur lequel je reviendrai par la suite. Il est remarquable également de constater que la production locale d'électricité photovoltaïque est, volontairement ou non, passée sous silence.

Peut-on revenir sur la production de chaleur ?

Sans aucun doute, mais avec bien des ambiguïtés qui ne pourront finalement se lever qu'au cours des années à venir. Sur le plan pratique et immédiat nous noterons qu'en ce qui nous concerne la loi vise essentiellement la diversification en matière de production directe de chaleur. C'est ainsi que les aides financières de l'ADEME devront désormais être orientées en priorité vers celles qui sont productrices de chaleur. Ce qui est peut-être une manière aimable de dire à l'ADEME de ne pas s'occuper de la production locale d'électricité.

Quant aux actions de l'Etat proprement dites, le texte de la loi est suffisamment sibyllin pour qu'il soit difficile de l'interpréter. D'autant que selon l'un de mes correspondants, qui semble ne pas se tromper, les dispositions adoptées ressemblent à des satisfecit donnés à certains lobbys plutôt qu'à un programme rationnel. Il s'agit d'ailleurs d'un "fourre-tout" qui ne nous éclaire pas beaucoup sur l'avenir, du genre "l'Etat soutient le développement d'une filière industrielle fra,nçaise dans le domaine de la production de chaleur renouvelable, notamment par une fiscalité adaptée...".

Quant aux intentions de bonne volonté elles sont nombreuses pour ce qui nous concerne, sans que nous en puissions juger immédiatement les conséquences. Exemple : "l'Etat veille à établir les conditions d'une concurrence équitable entre les différentes énergies utilisées pour produire de la chaleur, en tenant compte des impacts sur l'environnement …"

Dans ces conditions peut-on avoir une idée assez nette des actions en cours ou futures ?

Je pense qu'en la matière le plus simple est de se retourner vers les actions déjà engagées ou à engager par l'ADEME. Avec deux grands secteurs à mon avis : le bois (et la biomasse) et le solaire. Chacun de ces thèmes mérite un examen particulier. Le cadre est, en principe, le suivant :
- augmenter de 50 % d'ici 2010, la part de la chaleur produite par énergie renouvelable, ce qui va probablement se réaliser (car modeste),
- incorporer de plus en plus du biocarburant dans les carburants, ce qui ne concerne que les transports.
Que signifie "augmenter le rôle de la biomasse", ou "augmenter le rôle du solaire thermique", telles sont les véritables questions que nous devrions nous poser.

Que fait-on, ou que va t-on faire en matière de promotion des uns et des autres ?

Le plus simple est, à mon avis, de voir objectivement ce qu'ont donné les actions récentes, qui ne sont pas du tout négligeables. Pour plus de détails vous pouvez vous reporter aux interviews plus ou moins récentes de l'ADEME au travers des paroles de sa présidente Michèle PAPPALARDO et de sa directrice déléguée (Energie, Air, Bruit) Virginie SCHWARZ. Vous y trouverez des informations objectives sur l'action "bois" et sur l'action "solaire".

Peut-on en savoir plus ?

Sans doute, mais alors en reprenant chacun des thèmes sous-jacents à ces présentations : la biomasse (en fait le bois) et le solaire (en fait le thermique solaire actif). Chacun de ces thèmes (la biomasse et le solaire) exige un examen très général, essentiel dans la cadre de notre politique énergétique) : c'est la raison pour laquelle je vous propose d'y revenir plus en détail ultérieurement. Car le plus grand défi, européen comme français, est bien la part que devront jouer d'ici 20 ans ou plus les énergies dites renouvelables. Mais, auparavant, il faut que nous revenions d'abord sur la directive européenne et la loi "POPE".

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


Chaleur renouvelable : bois et thermodynamique en tête

Chaleur renouvelable : bois et thermodynamique en tête

Selon les débats actuels sur l'énergie : recourir aux solutions renouvelables efficaces que sont la biomasse et le solaire.


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .


Réseaux de chaleur : la transparence pour appuyer leur développement

Réseaux de chaleur : la transparence pour appuyer leur développement

Découvrons le rapport livré en ce mois de Septembre sur le chauffage urbain et les réseaux de chaleur par la Cour des Comptes.


Adoption de la loi Climat et Résilience par le Parlement : quelles évolutions pour la rénovation énergétique ?

Adoption de la loi Climat et Résilience par le Parlement : quelles évolutions pour la rénovation énergétique ?

Prenons connaissance des évolutions pour la rénovation énergétique de la loi Climat et Résilience par le Parlement.


Aide à la rénovation des logements MaPrimeRénov’ augmentée de nouveau. Profitez-en !

Aide à la rénovation des logements MaPrimeRénov’ augmentée de nouveau. Profitez-en !

MaPrimeRénov' est une aide aux propriétaires de logements leur permettant de réaliser des travaux de rénovation énergétique à moindre coût.


Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Les PME peuvent désormais bénéficier d'un crédit d'impôt "transition énergétique". Or peu d'entreprises le savent. Découvrez comment y prétendre.


Les dérives énergétiques des chaufferies récentes, retours terrain …

Les dérives énergétiques des chaufferies récentes, retours terrain …

Les chaufferies récentes (pac, chaudières à condensation, circulateurs ...) ne répondent parfois pas aux exigences de performance énergétique attendues.


Installations de chaleur solaire collectives : les nouveaux outils SOCOL

Installations de chaleur solaire collectives : les nouveaux outils SOCOL

A travers cette chronique, découvrez les nouveaux outils SOCOL (Solaire Collectif). SOCOL œuvre en faveur de la chaleur solaire collective, grâce à ses experts contributeurs depuis 12 ans.


Fiches pratiques pour la réception des travaux de rénovation énergétique

Fiches pratiques pour la réception des travaux de rénovation énergétique

Découvrez les fiches pratiques mises à disposition pour faciliter le procès-verbal de réception et le dialogue entre professionnels et clients.


8e édition des États Généraux de la Chaleur Solaire

8e édition des États Généraux de la Chaleur Solaire

Le mardi 15 juin 2021 aura lieu la 8e édition des États Généraux de la Chaleur Solaire. L'événement digital Enerplan aura lieu en co-organisation avec Atlansun.


Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Le nouveau décret tertiaire en rénovation est désormais obligatoire pour tous les bâtiments existants de plus de 1000m2. Aussi, comment transformer cette obligation en opportunité ?


Rénovation énergétique : qu'est-ce qui change au 1er Juillet pour les ménages ?

Rénovation énergétique : qu'est-ce qui change au 1er Juillet pour les ménages ?

Prenons connaissance des changements au 1er Juillet 2021 : La hausse des tarifs du gaz, l'élargissement de l'aide du gouvernement MaPrimeRénov' aux propriétaires bailleurs et à l'Outre mer, ...


Projet de loi Climat & résilience : mesures sur la rénovation des logements

Projet de loi Climat & résilience : mesures sur la rénovation des logements

Le projet de loi Climat et résilience vient de cibler de mesures concernant la rénovation des logements. Ce qu'il faut retenir !