Oublier les coûts conduira à l'échec

16 Février 2009

Comme indiqué la semaine précédente, nos professions s'inquiètent actuellement de l'avenir 2009. Et comptent plus ou moins sur la relance que devraient leur procurer les décisions du Grenelle II. Je crains bien qu'il faille, hélas, s'attendre à de sérieuses désillusions, car les coûts entraînés par les dispositions prévues sont, plus ou moins, passés sous silence. …. et nous les retrouverons tôt au tard " au coin de la rue ".

Expliquez-vous ?

J'ai souvent, dans cette lettre, insisté sur les coûts. Je ne suis pas le seul à être préoccupé par cet aspect - essentiel pour la réussite du développement durable. L'un des antécédents, en la matière, a été l'étude publiée par McKinsey en 2006, étude hélas très décevante. Heureusement cette étude a été complètement reprise, et une nouvelle édition - bien plus valable - vient d'être publiée (www.mckinsey.com/globalGHGcostcurve). L'hypothèse de départ est la convention selon laquelle il faudrait, en 2030 (par rapport à 1990) maintenir la hausse de la température mondiale à moins de 2°C (2 K pour être scientifiquement correct). En admettant que tous les pays producteurs de CO2 et de CH4 s'y mettent, la nouvelle étude de McKinsey semble démontrer qu'il faudrait dépenser (dans le monde entier) au moins :

- 530 milliards d'euros par an avant 2020,
- 810 milliards par an entre 2020 et 2030.

Si, par simplicité, en tablant sur le fait que la population française est environ le centième de la population mondiale, cela débouche sur les dépenses suivantes, pour la France, tous secteurs confondus (bâtiment, transports, agriculture, etc ...) :

- de l'ordre de 5 milliards d'euros par an entre 2010 et 2020,
- de l'ordre de 8 milliards par an entre 2020 et 2030.

Si on table, non plus sur la population mais sur le PIB (ce qui est probablement plus logique), cela voudrait dire, pour la France :

- au moins 12 milliards d'euros par an entre 2010 et 2020,
- au moins 20 milliards d'euros par an entre 2020 et 2030.

Ce sont des chiffres extrêmement élevés, même si ce ne sont pas des objectifs totalement irréalisables. Ce sont, en tous cas, des chiffres qu'il faudra tôt ou tard mettre en jeu … et ne pas faire semblant de les ignorer.

Comment ?

A mon sens chaque proposition publique en la matière devrait :
- être d'abord envisagée comme une aide (financement direct compris) et non pas comme une obligation,
- être chiffrée économiquement, et évaluée sur ce plan,
- être confrontée à toutes les autres dispositions - aidées ou obligatoires - ayant sensiblement le même effet.

Bien entendu c'est un peu délicat car certaines décisions telles que le renforcement de l'isolation thermique des bâtiments comportent aussi bien des rentabilités futures que des coûts immédiats. Ce qui conduit normalement à des calculs économiques non pas instantanés mais actualisés. Ceci dit : qui paiera les investissements initiaux, et comment ? Ce sont manifestement, dans ce cas, des aides - plus que des contraintes - qu'il faudrait mettre en place. On peut imaginer, par exemple, qu'en matière d'isolation des bâtiments, il faudrait songer d'abord à des avances financières, la compensation étant réalisée grâce aux économies ultérieures de chauffage remboursées (au moins partiellement) sur 10 ans par les bénéficiaires finaux. Une vraie révolution dans les esprits français qui semblent, parfois, ne connaître que la réglementation.

N'est-ce pas utopique de compter sur des aides plutôt que sur des obligations ?

Absolument pas. Prenez l'exemple suivant : dans bien des cas la performance énergétique est liée plus au pilotage et à la gestion des installations qu'à la conception. Ce sont, souvent, des conseils qu'il faudrait fournir. On peut les transmettre aisément s'il s'agit d'une aide, absolument pas s'il s'agit d'une obligation. Il faut donc que le cadre soit différent. Rester sur des méthodes qui ont beaucoup vieillies pénalisent nos décisions : il faudrait manifestement les revoir.

Qu'entendez-vous par là ?

D'une quasi-nécessaire réorganisation de nos activités, mais il s'agit là d'un sujet assez vaste : j'y reviendrai à partir de Lundi prochain.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .


Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


Production d’eau chaude sanitaire ECS bas carbone

Production d’eau chaude sanitaire ECS bas carbone

De nos jours pour les bâtiments récents du résidentiel ou d’hébergement, la production d’ECS est devenue prépondérante.


Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Le nouveau décret tertiaire en rénovation est désormais obligatoire pour tous les bâtiments existants de plus de 1000m2. Aussi, comment transformer cette obligation en opportunité ?


Maintenance des équipements thermiques en industrie – contrôles de combustion

Maintenance des équipements thermiques en industrie – contrôles de combustion

Cegibat GRDF partage son expertise en matière de maintenance des équipements thermiques en industrie, notamment les contrôles de combustion


Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat

Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat

Prenons connaissance du projet de loi Climat et Résilience qui a été adopté relatif à l'écologie et qui a pour vocation d'entraîner à une transformation écologique.


Réseaux de chaleur : la transparence pour appuyer leur développement

Réseaux de chaleur : la transparence pour appuyer leur développement

Découvrons le rapport livré en ce mois de Septembre sur le chauffage urbain et les réseaux de chaleur par la Cour des Comptes.


Regards croisés sur l’application de la RE2020 par la DHUP et Tribu Energie

Regards croisés sur l’application de la RE2020 par la DHUP et Tribu Energie

Regards croisés de deux experts sur la réglementation environnementale RE 2020 lors de la Journée EnerJ-meeting à Paris le 7 Septembre 2021


BBC Effinergie Rénovation : un nouveau label pour les enjeux globaux du bâtiment

BBC Effinergie Rénovation : un nouveau label pour les enjeux globaux du bâtiment

L’association Effinergie présente les grandes lignes du label BBC Effinergie Rénovation qui sera applicable cet automne.


Lutte contre les fraudes en rénovation énergétique: mesures renforcées chez Hellio

Lutte contre les fraudes en rénovation énergétique: mesures renforcées chez Hellio

La DGCCRF a présenté un bilan des pratiques réalisées par les établissements lors de rénovation énergétique : la moitié ne sont pas totalement en règle. Hellio lutte de concert contre ces fraudes


Pistes d’économies en chaufferies vapeur industrielles

Pistes d’économies en chaufferies vapeur industrielles

Cegibat expose des pistes d'économies en chaufferie vapeur industrielles. Découvrez comment optimiser le rendement de combustion, comment récupérer la chaleur sur les fumées, etc.


Programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris

Programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris

Découvrez le programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris qui aura lieu le 7 septembre 2021 au Palais Brogniart.


Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Prenons connaissance d'une autre loi en 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire.


Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Les PME peuvent désormais bénéficier d'un crédit d'impôt "transition énergétique". Or peu d'entreprises le savent. Découvrez comment y prétendre.


5ème période des certificats d'économie d'énergie et baisse des financements les offres à 1€

5ème période des certificats d'économie d'énergie et baisse des financements les offres à 1€

Les certificats d'économie d'énergie vont connaitre une 5e période en janvier 2022 : leur financement avec certaines offres à 1€ va être limité