Productions locales contre productions centrales ?

27 Avril 2009

La semaine dernière j'ai essayé de faire le point sur les bâtiments dits à " énergie positive ". En fait, sauf erreur d'interprétation, il s'agit des bâtiments accompagnés de leur propre production d'énergie. Est-ce vraiment une bonne solution ?

Quelles sont vos conclusions ?

Prenez l'exemple français de la production locale d'électricité par cellules photovoltaïques. Deux montages sont possibles : l'un avec revente de tout le courant produit, l'autre avec utilisation locale d'une partie du courant produit (le supplément inutilisé étant alors rejeté au réseau). Le calcul est vite fait. Etant donné le tarif imposé (abusivement élevé) du rachat du courant photovoltaïque, et étant donné le tarif du courant actuellement distribué bien plus modeste, vous avez très fortement intérêt :
- à revendre au réseau la totalité du courant que produisent vos cellules,
- et à utiliser séparément, pour vos propres besoins, le courant acheté au réseau au tarif électrique courant. Donc à vous transformer en producteur d'énergie tout simplement. Mais ce n'est pas tout.

Quoi encore ?

Il est facile de montrer qu'avec les productions photovoltaïques localisées le rachat obligatoire par les réseaux au tarif actuel, combiné aux charges supplémentaires ainsi créées, conduira inévitablement à une augmentation du tarif courant, donc à une subvention déguisée du photovoltaïque par les consommateurs courants de l'électricité. Mais il y a plus : le problème n'est pas de fournir de l'énergie n'importe comment, mais de fournir cette énergie aux bons moments, quand on en a besoin. Si les installations photovoltaïques locales se développent trop fortement et sans contrôle, l'excès de production - en plein été - sera inutilisable. Tout cela avec des investissements assez lourds (acquisition et installation des panneaux photovoltaïques).

N'est-ce pas temporaire ainsi que semblent démontrer les prévisions de coût futur du photovoltaïque ?

Je connais ces prévisions optimistes. Elles sont absurdes, et je les réfute pour deux raisons:
- parce que je connais les éléments du coût des panneaux et qu'il est difficile de prévoir une baisse très significative,
- et surtout parce que, depuis plus de 25 ans, on m'annonce une baisse vertigineuse du coût des ces panneaux, une prévision que je n'ai absolument jamais vue réalisée.

Je connais assez bien les composantes des coûts pour la raison suivante. A la fin des années 1980, avec l'UNESCO et des financements non européens, nous avions finalisé le projet d'une usine de fabrication de pompes hydrauliques photovoltaïques, une usine située au Mali mais travaillant pour toute l'Afrique de l'Ouest. Le projet était très détaillé (avec les plans précis de toutes les plates-formes de fabrication). Il était évident qu'à terme une certaine automatisation pouvait faire baisser les coûts, mais avec des limites assez incontournables. D'autant qu'on ne peut négliger les frais annexes, d'approvisionnement et d'installation chez les particuliers. Ces éléments, tout comme l'échec total des prévisions de coût de 1987, me permette pas de ne pas compter sur une révolution économique du photovoltaïque. J'en suis désolé, mais c'est ainsi.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Pour la maison individuelle durable

Pour la maison individuelle durable

Rappelons que les premières maisons à énergie positive étaient des maisons individuelles ainsi que les maisons biosourcées.


Le prix de l’énergie monte, alors attaquons-nous à la chasse au gaspi !

Le prix de l’énergie monte, alors attaquons-nous à la chasse au gaspi !

Le constat de l'augmentation de l'énergie incite fortement à la chasse au gaspillage en autre pour le logement.


Avant la COP 26 à Glasgow : l’énergie ou la navigation à vue … dans le smog

Avant la COP 26 à Glasgow : l’énergie ou la navigation à vue … dans le smog

Suivons le constat sur les décisions politiques en matière énergétique qui n'est pas simple.


Le signal prix, un instrument puissant mais exigeant

Le signal prix, un instrument puissant mais exigeant

Suivons le constat relatif au signal prix qui est un instrument simple, efficace et facile à comprendre.


Télédiagnostic de chaudières et pompes à chaleur pour une maintenance efficace et rentable

Télédiagnostic de chaudières et pompes à chaleur pour une maintenance efficace et rentable

Afin de réaliser une maintenance efficace et rentable, il est important de procéder à un télédiagnostic de chaudières et pompes à chaleur.


Le SYNASAV lance sa série de vidéos : Les Rendez-vous SYNASAV

Le SYNASAV lance sa série de vidéos : Les Rendez-vous SYNASAV

Le syndicat national des professionnels de la maintenance (SYNASAV) lance sa série de vidéo intitulée "Les Rendez-vous SYNASAV". Découvrez le premier thème sur les PAC.


Production d’eau chaude sanitaire ECS bas carbone

Production d’eau chaude sanitaire ECS bas carbone

De nos jours pour les bâtiments récents du résidentiel ou d’hébergement, la production d’ECS est devenue prépondérante.


Autoconsommation photovoltaïque pour le résidentiel avec accumulateur chauffe-eau

Autoconsommation photovoltaïque pour le résidentiel avec accumulateur chauffe-eau

La réglementation RE2020 qui sera obligatoire pour toute construction neuve va contraindre le concepteur à réaliser des installations solaire en autoconsommation.


Petite annonce : « La France cherche scénariste sérieux pour décarboner ». Ecrivez à XPair …

Petite annonce : « La France cherche scénariste sérieux pour décarboner ». Ecrivez à XPair …

Suivons les interrogations sur l’électricité neutre en carbone dès 2050 et sur la RE 2020 prévue en 2022.


Chaleur renouvelable : bois et thermodynamique en tête

Chaleur renouvelable : bois et thermodynamique en tête

Selon les débats actuels sur l'énergie : recourir aux solutions renouvelables efficaces que sont la biomasse et le solaire.


6ème rapport du GIEC, il est encore temps … mais pour combien de temps ?

6ème rapport du GIEC, il est encore temps … mais pour combien de temps ?

Prenons connaissance du 6ème rapport du GIEC comment ne pas revenir sur la question du changement climatique.


Bouger sans carboner… ou carboner sans bouger ?

Bouger sans carboner… ou carboner sans bouger ?

Dès de 2022 la RE2020 s’appliquera, une année qui verra vraisemblablement la venue du label basse énergie-bas carbone.


GTB : l’architecture des réseaux se révolutionne dans le bâtiment

GTB : l’architecture des réseaux se révolutionne dans le bâtiment

Découvrons la démarche des acteurs de la régulation ACR, BACnet et KNX France pour répondre aux décrets BACS et Tertiaire de 2020 et aux mesures du plan de relance de Septembre dernier.


Rénovation énergétique et l’accompagnement au montage des projets : la clé du succès

Rénovation énergétique et l’accompagnement au montage des projets : la clé du succès

Prenons connaissance de la réaction des architectes selon le rapport Sichel remis à la ministre déléguée au logement Emmanuelle WARGON.


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.