Chargement...

Vers des usages plus diversifiés de l'informatique ?

19 Octobre 2009

Vers des usages plus diversifiés de l'informatique ?

L'emploi de l'informatique s'est, en France, fortement répandu, mais sous une forme très systématique, ce qui ne permet pas de s'ouvrir à d'autres usages ou à d'autres formes d'utilisation pourtant valables.

Que voulez-vous dire par là ?

Qu'actuellement, en France, la distribution des logiciels techniques s'appuie sur des supports tels que les CD, l'utilisation devant être généralement limitée à celle de l'ordinateur recevant ce logiciel, le montage en réseau local restant d'ailleurs plus ou moins rare. Par divers entretiens je constate un attachement profond à ce mode bien limité, alors qu'il y aurait pourtant bien d'autres manières d'utiliser l'informatique technique.

De quelles autres manières d'utiliser l'informatique technique voulez-vous parler ?

Je distinguerai ici quatre manières d'opérer :

. ou bien il s'agit d'une solution "totalement interne", celle qui se pratique actuellement, les logiciels étant distribués par CD (à la rigueur par Internet), l'archivage des dossiers se faisant sur le poste utilisateur ; ou bien il s'agit de solution "semi-interne", les logiciels étant distribués par CD (à la rigueur par Internet) aux utilisateurs, l'archivage des dossiers se faisant (en plus ou uniquement) chez un hébergeur de sécurité ; ou bien il s'agit de solution "semi-externe", les logiciels résidant sur serveur Web, les calculs étant totalement effectués avec Internet, l'archivage des dossiers se faisant toutefois sur le poste utilisateur ; ou bien il s'agit de solution "totalement externe", les logiciels résidant sur serveur Web, les calculs étant totalement effectués avec Internet, l'archivage des dossiers (au moins en double de sécurité) s'effectuant sur le serveur (ou un autre hébergeur).

Je dois avouer qu'aucune des trois dernières méthodes d'externalisation que je viens de vous présenter n'a (jusqu'ici) rencontré d'accueil favorable de la part de mes interlocuteurs. Il n'en reste pas moins que cette tendance à la diversification reste profonde, et qu'au moins les solutions semi-externes (traitement sur serveur, archivage sur poste utilisateur) tendent à se développer aux USA ou en Grande Bretagne, à travers différents outils, dont ceux de formation.

De quel exemple américain voulez-vous parler ?

Cet exemple concerne deux "produits" : un manuel (un des outils fondamentaux de l'ASHRAE ) et un système complémentaire e formation. Déjà un peu ancien, mais rénové.

Le manuel (Handbook) se présente désormais sous trois formes :

  • Une version imprimée en quatre volumes, d'un total de 3658 pages (2006-2009) ;
  • Depuis plusieurs années également un CD, regroupant les quatre tomes précédent et présentant quelques compléments (démonstrations, tableurs, etc.) ;
  • Et enfin, depuis juillet 2009, une version totalement Web, équipée du moteur de recherche Google Search, fonctionnant donc directement et uniquement sur Internet.

Il existe également des modules de formation, chaque module assurant environ 150 h de formation. Les sept modules actuels, jadis disponibles en CD, sont désormais accessibles également en solution interactive totalement Web (ASHRAE eLearning).

L'exemple britannique est-il identique ?

C'est un peu le même que l'américain mais plus large en contenu, le CIBSE couvrant tout l'équipement technique (génie climatique, électricité, éclairage, sanitaire). Il existe là aussi un manuel (en fait des guides multiples), imprimés ou en CD. Mais ce qui existe surtout, depuis juillet 2009, c'est une formation en ligne, avec déjà 5 modules Web, et prochainement 7 modules Web supplémentaires. Chaque module, fortement interactif, assure de l'ordre de 8 h de formation sur Internet. Cet exemple, tout comme l'exemple américain, illustre les débuts de l'externalisation qui me parait plus ou moins inévitable, au moins sur une partie de nos activités, celle de formation servant comme premier exemple. La grande qualité de ce type de formation c'est que, grâce à l'organisation Web, chacun peut à tout moment et en fonction du temps disponible lancer la formation de son choix correspondant à un module.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire