Le casse-tête des "inspections

Par Roger CADIERGUES le 04 Juillet 2019

Le casse-tête des "inspections" prévues par la nouvelle directive européenne sur l'énergie.

La conception même des pompes à chaleur, en vue d'obtenir une performance satisfaisante à tous les régimes (et pas seulement aux conditions d'essai) est un vrai défi qui est beaucoup trop souvent occulté. J'ai souligné cet aspect la semaine dernière, je vais maintenant essayer de l'approfondir. La première difficulté tient à la prise en compte de la thermodynamique, un domaine globalement jugé comme académique … et pourtant essentiel. Alors que la présentation classique et scolaire en est, à mon avis, assez lamentable.

De quoi s'agit t'il ?

Une nouvelle directive européenne sur l'énergie, dont les dispositions doivent être mises en place d'ici 2006, prévoit deux types de contrôles sur les installations existantes, ce que la directive appelle des "inspections périodiques : sur les chaudières d'abord, sur les installations de conditionnement d'air ensuite. Des contrôles qui suscitent quelque inquiétude.

Premier point : il ne s'agit pas tellement de nouveauté.

En effet, certains pays, le Danemark par exemple, pratiquent ce contrôle depuis longtemps pour les chaudières, et cette disposition a été depuis longtemps proposée en France. Ceci dit, un tel dispositif ne se met pas en place sans quelques difficultés. Le hasard fait que j'étais à Copenhague au moment où cette disposition a été adoptée au Danemark. Grâce à la taille limitée du pays, et à un bon esprit de synergie, les différentes parties pouvant intervenir sont vite parvenues à un accord. La situation ne m'en paraît, pas moins, différente dans le cas de la directive européenne, même si nous nous limitons au contrôle des chaudières.

En quoi, pour les chaudières, la nouvelle directive européenne modifie t-elle la donne ?

Essentiellement par sa définition floue des objectifs, accompagnée d'une définition stricte (pour ne pas dire "étroite") des inspecteurs : "Les Etats membres font en sorte que ... l'inspection des chaudières et des systèmes de climatisation soit exécutée de manière indépendante par des experts qualifiés et/ou agréés ... ". En clair tout dépend des dispositions qui seront adoptées par les pouvoirs publics français. II s'agit, en tous cas, d'une activité nouvelle. D'autant qu'il ne s'agit pas seulement d'un simple contrôle, mais dans bien des cas, d'un véritable ré-examen des installations, avec propositions d'amélioration !

Faudra t-il de nouveaux "experts" ? :

oui, apparemment, même s'il faut puiser dans les équipes existantes. Un simple calcul suffit à démontrer que le nombre de tels experts reste très largement incertain. La plupart des pays européens consultés semblent tabler sur une durée d'une demi-journée pour l'inspection d'une chaudière de maison individuelle, bien que les danois parlent plutôt d'une journée. Rédaction et envoi compris, sans oublier les recommandations demandées par la directive, l'évaluation danoise me semble beaucoup plus proche de la réalité. Ce qui conduit à environ 200 inspections par an et par expert. Sur 10 ans (délai non fixé à ma connaissance) il faudra 10 000 experts pour faire le travail, sans compter le coût d'acquisition inévitable du matériel de contrôle de combustion ! Tout ceci n'est d'ailleurs qu'une évaluation rapide car la directive est plus exigeante sur bien des points, par exemple inspection tous les deux ans des chaudières de plus de 100 kW. En gros inspection simple pour 20 à 100 kW (avec un allègement probable pour les chaudières gaz).

Tout ceci ne concerne que les chaudières, mais qu'en sera t-il pour la climatisation ?

Là l'avenir est encore plus incertain. Pour les chaudières, en effet, on peut assez facilement prévoir le contenu, mais pour la climatisation le schéma reste encore flou malgré les précautions du document européen. Petit élément rassurant toutefois : l'inspection périodique prévue par la directive ne concerne que les installations d"une "puissance effective nominale" de plus de 12 kW.

Y-a-t-il vraiment urgence ?

Oui en fait, car chaque gouvernement européen n'a que jusque janvier 2006 (en fait le 16 décembre précédent) pour légiférer et mettre en place le système. Les silences des pouvoirs publics français me laissent franchement perplexe face à des problèmes qui ne pourront pas être réglés à la sauvette. ne serait-ce que de savoir comment les experts seront financés.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur la nouvelle directive européenne (2002/91/EC), datée du 16 décembre 2002, consultez par exemple : www.enper.org.

Roger CADIERGUES

Dans notre prochaine lettre (n° 4), nous reviendrons sur la directive européenne, mais à propos de la certification des installations, avec un point de vue sans doute moins optimiste que celui qui est actuellement de mise.

Dans la lettre suivante (n° 5), nous aborderons le commissionnement - ou "commissioning" pour faire mieux - dont on parle de plus en plus en Europe, mais où chacun met sont grain de sel, et choisit sa définition selon ses goûts.


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


La climatisation, incontournable dans les bâtiments en 2050 !

La climatisation, incontournable dans les bâtiments en 2050 !

Évolutions de la climatisation : Vers des solutions écoénergétiques pour les bâtiments en 2050.


L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

Cette Parole d'Expert, rédigée par Claudine LATASTE, Ingénieur bureau d'étude chez WATTS, offre une exploration détaillée de l'équilibrage des réseaux hydrauliques.


Passif, biosourcé et géosourcé : retour d’expérience de l’Ecole Jules Ferry à Montfermeil (93)

Passif, biosourcé et géosourcé : retour d’expérience de l’Ecole Jules Ferry à Montfermeil (93)

Retour sur la conférence lors d'EnerJ-meeting Paris 2024 : Retour d’expérience sur la construction passive, biosourcée et géosourcée de l’Ecole Jules Ferry, Montfermeil.


La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE  « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

Le parc immobilier de la poste est considérable avec plus de 9 000 immeubles et 6 millions de mètres carrés.


Dégazer efficacement les réseaux hydrauliques de chauffage et de climatisation

Dégazer efficacement les réseaux hydrauliques de chauffage et de climatisation

La performance et la durabilité des systèmes de chauffage et de climatisation dépendent fortement de la qualité du fluide caloporteur circulant dans les réseaux hydrauliques.


Il faut « sauver le soldat PAC » !

Il faut « sauver le soldat PAC » !

Le renforcement de production de pompes à chaleur est attendu pour décarboner la France. Mais un hic demeure.


Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Comprendre les Profils Environnementaux Produits (PEP) : un outil essentiel pour la construction écoresponsable.


DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

Optimisez votre DPE pour une efficacité énergétique maximale et réduire sa consommation d'énergie.


Pourquoi est-il important d’équilibrer une installation avec une pompe à chaleur ?

Pourquoi est-il important d’équilibrer une installation avec une pompe à chaleur ?

Les avantages d’une installation équilibrée avec une PAC : économies d’énergie et confort assuré.


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur utilisant le réfrigérant naturel R290 sont des systèmes innovants qui exploitent les propriétés thermodynamiques exceptionnelles de ce fluide frigorigène écologique.


Renouvelables : tenir les projections pour 2030 demandera de forts investissements

Renouvelables : tenir les projections pour 2030 demandera de forts investissements

Investissements essentiels pour atteindre les objectifs de développement durable en 2030 pour un avenir plus propre