L’aveuglement du « global » …

8 Novembre 2010

Les conditions dans lesquelles s’est préparé le Grenelle 2 de l’environnement me laissent malheureusement l’impression d’un vaste mouvement qui s’enlise dans des idées fausses, et dans des méthodes inadéquates. Que faire, c’est ce que cette lettre et les suivantes vont tenter de vous proposer.

Voulez-vous dire que vous n’avez pas, dans les lettres précédentes, traité complètement le sujet ?

J’ai traité, dans une lettre récente, de cette utopie permanente qui veut que l’on considère comme un grand progrès de globaliser en un critère unique (la performance énergétique du bâtiment) toutes les consommations, confondues. Alors qu’il s’agit de consommations s’adressant à des composantes de durées de vie très différentes, sur lesquelles on peut intervenir à des moments très différents. Il faut, impérativement et contrairement aux procédures actuelles, traiter séparément chacun de ces ensembles possédant une durée de vie différente. Cela dit, reste le problème de la validité du calcul actuel, domaine par domaine.

Que voulez-vous dire par là ?

Pour estimer les émissions de carbone, aujourd’hui il faut généralement calculer les dépenses probables en énergie, en particulier pour les consommations finales probables. Sur ce point les situations sont très différentes selon les domaines, et posent de multiples questions quant aux méthodes de calcul utilisables. En éclairage aussi bien qu’en chauffage, ou qu’en climatisation, ou pour les services d’eau chaude. Pour l’illustrer nous allons aborder (aussi rapidement que possible) chacun de ces domaines.

Commençons donc par l’éclairage ….

Dans la situation actuelle (mais qui peut évoluer) on admet, au moins par zone, un fonctionnement « tout ou rien » : combien d’heures annuelles d’éclairage dans telle ou telle zone, des durées qu’il est extrêmement difficile de fixer. L’expérience in situ prouve, d’ailleurs, que les règles RT actuelles surestiment largement les consommations d’éclairage (plus de 30% en général) : cela veut dire que les durées d’éclairage adoptées dans les règles sont excessives. Je pose une question simple : est-il vraiment nécessaire, valable et efficace, de présenter un objectif énergétique pour l’éclairage, même sous la forme savante de « performance énergétique » finalement fausse. Quelques règles simples (surtout pour l’éclairage public) et quelques recommandations claires (pour l’éclairage privé) seraient bien plus efficaces. Surtout quand on propose, comme actuellement, de faire des calculs sur des techniques qui ne dureront pas dix ans. Il est temps de se rendre compte qu’en véritable développement durable l’erreur serait de s’appuyer sans précaution sur les technologies d’aujourd’hui et sur des calculs savants mais douteux. Surtout si l’on continue à utiliser des transformations ahurissantes en énergie primaire.

Dans ces conditions comment faire ?

J’y reviendrai dans la prochaine lettre, le 15 Novembre prochain.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Réglementation RE2020, les textes d’arrêté et décret enfin parus !

Réglementation RE2020, les textes d’arrêté et décret enfin parus !

L'arrêté et le décret RE 2020 sont enfin parus ! XPair vous en présente tous les aspects essentiels !


Réglementation RE2020 et confort d’été : la méthode

 Réglementation RE2020 et confort d’été : la méthode

Le confort d'été est un enjeu majeur de la transition écologique et de la prochaine réglementation environnementale 2020 qui entrera en application en janvier 2022


Burger King n’attend pas la RE2020 et montre la voie !

Burger King n’attend pas la RE2020 et montre la voie !

Burger King se démarque encore et ce n'est pas que du marketing ! La société s'engage dans une démarche de performance énergétique respectant les exigences de la prochaine RE2020


Rénovation énergétique des logements en France, étude de l’ONRE et statistiques

Rénovation énergétique des logements en France, étude de l’ONRE et statistiques

L’ONRE (observatoire national de la rénovation énergétique) offre un panorama des rénovations énergétiques en France.


En plus du Décret Tertiaire, obligation du Décret BACS pour « building automation and control systems »

En plus du Décret Tertiaire, obligation du Décret BACS pour « building automation and control systems »

Le Décret Tertiaire et le Décret BACS sont des obligations qui vont impacter le « building automation and control systems » en termes d'objectifs de réduction énergétique.


Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .


Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Assistez au dialogue constructif entre deux personnages sur le nouveau DPE - Diagnostic Performance Energétique.


Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


GTB : l’architecture des réseaux se révolutionne dans le bâtiment

GTB : l’architecture des réseaux se révolutionne dans le bâtiment

Découvrons la démarche des acteurs de la régulation ACR, BACnet et KNX France pour répondre aux décrets BACS et Tertiaire de 2020 et aux mesures du plan de relance de Septembre dernier.


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

Gestion énergétique des bâtiments tertiaires  et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant


Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


PAC air-air, confort avec la console compacte, silencieuse et performante

PAC air-air, confort avec la console compacte, silencieuse et performante

La pompe à chaleur air-air est une solution aussi performante que compacte et silencieuse. Elle offre ainsi un confort total aux utilisateurs.


Gestion énergétique du bâtiment avec jumeau numérique et intelligence artificielle

Gestion énergétique du bâtiment avec jumeau numérique et intelligence artificielle

Pour un pilotage climatique intelligent des bâtiments, Priva propose une solution de gestion énergétique avec jumeau numérique et IA incontournable.


Chauffage, rafraîchissement et ECS : le confort n’admet pas de « circonstances exceptionnelles »

Chauffage, rafraîchissement et ECS : le confort n’admet pas de « circonstances exceptionnelles »

Avec l'augmentation de la présence au domicile, il devient nécessaire de trouver des solutions à haute efficacité énergétique, notamment en terme de chauffage et rafraîchissement des habitation


Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat : l'écologie dans nos vies

Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat : l'écologie dans nos vies

Prenons connaissance du projet de loi Climat et Résilience qui a été adopté relatif à l'écologie et qui a pour vocation d'entraîner à une transformation écologique.