Retour en arrière ... pour aller de l'avant ...

22 Mars 2012

   J’ai, en Septembre dernier, « dénoncé » le virus de la globalisation. Reste à savoir comment agir autrement : c’est ce que je vais tenter, maintenant, d’expliquer.

Comment justifier cette position ?

Dans le domaine de l’énergie et dans tous les pays on pense faire de gros progrès en « globalisant ». En parlant par exemple d’énergie consommée tous usages pour un bâtiment, et non pas usage par usage. C’est une  source d’inefficacité : vouloir tout mélanger est le meilleur moyen de compliquer inutilement les remèdes, de vivre dans le théorique, et d’échouer plus ou moins dans le réel. Chaque équipement possède ses durées de vie et ses particularités. Demain il faudra, par exemple, changer de chaudière sans que cela dépende de quelque « rénovation » que ce soit. C’est une règle pratique : tout ne se présente pas à la fois. Il se peut, par exemple, que nous puissions – un jour ou l’autre - aisément revoir l’isolation des combles. Ou bien qu’un jour il faille réviser, sinon changer les fenêtres, ou certaines d’entre elles.

Comment pensez-vous faire face ?

Ce n’est pas une situation nouvelle. Malheureusement – le monde est ainsi fait qu’on oublie régulièrement les règles du passé. Il est temps d’y revenir, même si les pouvoirs publics actuels (de tous pays) semblent suivre une autre voie. Durant les années 1970, dès la mise en place des nouvelles réglementations thermiques, j’avais insisté (sans être vraiment suivi) pour que cette réglementation soit découpée en modules relativement indépendants : un arrêté pour le bâtiment (hors équipements), un arrêté pour la ventilation, un arrêté pour le chauffage, etc ... Je regrette qu’on ait de plus en plus fait le contraire … et démontré indirectement que c’est une mauvaise voie, en particulier pour l’existant. Reste à y faire face …

Comment ?

Sans toucher à la réglementation contre laquelle nous ne pouvons rien, mais dans nos actions de terrain faire en sorte de ne pas traiter tout à la fois. Pour cela je propose de recourir à l’organisation par retouches séparées que j’ai appelée « développement dynamique ». Entrons, maintenant, dans le détail, plusieurs lecteurs m’ayant  reproché d’être trop général, et de ne pas dire comment, pratiquement, on peut « faire du développement dynamique ».

Avant de répondre je voudrais souligner quelques points qui me paraissent essentiels :

1 - Il s’agit des équipements techniques, mais également des aspects fonctionnels du bâtiment ;

2 - Cet ensemble est découpé en « modules », par exemple le module « éclairage intérieur (d’une zone précise) », modules qu’il convient de traiter séparément, même s’il peut exister des relations entre modules;

3 - Les interventions sur les modules commencent à la mise en service des installations neuves et se poursuivent durant toute la vie des produits relevant des modules examinés;

4 - Rien n’interdit de regrouper « administrativement » les modules en opérations telles que « mise en service », ou « rénovation plus ou moins complète », mais les traitements des modules doivent rester séparés, même s’ils tiennent compte des interactions.

Comment faire pratiquement ?

J’ai nommé « DevCad » la solution pratique que j’ai tenté de mettre au point. Lors de cette mise au point il m’est apparu indispensable de développer deux groupes d’aides :

    1 - Des outils (informatisés) de traitement des modules, accompagnés de guides dits « exécutifs »,

    2 - Assistés par des guides « référentiels » regroupant les bases, les lois, les règlements, l’analyse des normes et des DTU.

Quand disposerons-nous de ces outils et de ces guides ?

Il m’est vite apparu que la mise au point, et surtout la diffusion préalable des supports référentiels était essentielle : ce sont eux avec lesquels j’ai commencé, je vous les présenterai dans les prochaines lettres.

Roger CADIERGUES


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Rafraîchissement naturel des bâtiments, les solutions adiabatiques

Rafraîchissement naturel des bâtiments, les solutions adiabatiques

Le rafraîchissement adiabatique se base sur un principe naturel de rafraîchissement dû à l'évaporation de l'eau contenu dans l'air chaud.


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

Gestion énergétique des bâtiments tertiaires  et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant


Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat : l'écologie dans nos vies

Projet de loi Climat & Résilience - Vote définitif à l'Assemblée nationale et au Sénat : l'écologie dans nos vies

Prenons connaissance du projet de loi Climat et Résilience qui a été adopté relatif à l'écologie et qui a pour vocation d'entraîner à une transformation écologique.


Burger King n’attend pas la RE2020 et montre la voie !

Burger King n’attend pas la RE2020 et montre la voie !

Burger King se démarque encore et ce n'est pas que du marketing ! La société s'engage dans une démarche de performance énergétique respectant les exigences de la prochaine RE2020


Le décret tertiaire : une révolution d’objectifs et de méthodes

Le décret tertiaire : une révolution d’objectifs et de méthodes

Le décret tertiaire révolutionne les objectifs de performances en termes de consommation d'énergie des bâtiments. C'est ce que nous détaille Joséphine Ledoux du BET ENERA.


Crèche en construction hors site et autonome en énergie. Retour d’expérience

Crèche en construction hors site et autonome en énergie. Retour d’expérience

La construction hors site est une avancée indéniable dans le secteur du bâtiment. Découvrez ce retour d'expérience par l'entreprise ModuleM, appliqué à une crèche, autonome en énergie.


La construction hors site ou la construction industrialisée, le rapport de l’année

La construction hors site ou la construction industrialisée, le rapport de l’année

La construction hors site offre un nouvel angle d'action pour construire des bâtiments conformes à la prochaine RE2020 : sobres en énergie, performants et à moindre coût.


RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

La Réglementation Environnementale 2020, reportée à 2021, continue d'inclure nouveautés et évolutions. Nathalie Tchang, directrice BET TRIBU ENERGIE, nous en présente les détails.


E-book RE2020 mis à jour suite aux dernières annonces

E-book RE2020 mis à jour suite aux dernières annonces

Suite au report de la réglementation RE2020, découvrez notre ebook mis à jour avec les dernières informations. Découvrez les dates de report et les changements à venir.


RE 2020 : le gaz toujours dans la course suite aux nouvelles annonces

RE 2020 : le gaz toujours dans la course suite aux nouvelles annonces

La prochaine RE2020 suscite de nombreuses questions concernant le gaz dans les logements neufs. Frédéric Martin, DG de GRDF partage son regard à l'attention des BE.


En plus du Décret Tertiaire, obligation du Décret BACS pour « building automation and control systems »

En plus du Décret Tertiaire, obligation du Décret BACS pour « building automation and control systems »

Le Décret Tertiaire et le Décret BACS sont des obligations qui vont impacter le « building automation and control systems » en termes d'objectifs de réduction énergétique.


La réglementation RE2020 reportée de nouveau

La réglementation RE2020 reportée de nouveau

Le Ministère de la Transition écologique vient d'annoncer les derniers ajustements du calendrier lié à la réglementation environnementale, la future RE2020


Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Le nouveau décret tertiaire en rénovation est désormais obligatoire pour tous les bâtiments existants de plus de 1000m2. Aussi, comment transformer cette obligation en opportunité ?


Titre V pour les récupérateurs de chaleur Ridel-Energy

Titre V pour les récupérateurs de chaleur Ridel-Energy

Pouget Consultants a accompagné Ridel-Energy dans le déploiement du Titre V pour les récupérateurs de chaleur (centrale frigorifique et groupes d'eau glacée)