La France de demain à la ville et à la campagne



Par Dominique Bidou - Président d'honneur de l'Alliance HQE-GBC France


« Faire AVEC le plus possible, CONTRE le moins possible », nous dit le paysagiste Gilles Clément. Il semble que cette formule de sagesse ne soit guère partagée par ceux qui imaginent « la France de demain », politiques, administrations et professionnels. Alors qu’une large majorité de Français souhaitent habiter en maison individuelle, tout ce petit monde n’a qu’une idée en tête, promouvoir l’appartement en zone dense. La ministre du logement a présenté le 14 Octobre dernier dix orientations pour « habiter la France de demain ».


maison individuelle

La maison individuelle offre un potentiel de captation d’énergie et de recyclage des déchets


Habiter la France de demain

Une vision du futur issue d’une large consultation des milieux concernés et de 4 000 français. Haro sur la campagne, pourrait-on en déduire, chargée d’un péché impardonnable, la consommation d’espaces. Est tout juste concédé à la campagne l’accueil de « tiers lieux », relais pour le télétravail. Et puisque les Français veulent des pavillons, et qu’ils ont donc tort, une campagne, de communication cette fois-ci, va être menée pour les faire changer de modèle culturel. Rien que ça.

En général, on adapte le produit aux attentes des acheteurs, et bien dans ce cas précis, ce sera l’inverse, il faudra que les futurs habitants adoptent les souhaits des aménageurs. On notera que la ministre s’est reprise, à la suite des nombreuses protestations qui se sont manifestées, mais l’esprit est bien là. Les écrits ne trompent pas, dit-on.


Faire évoluer la dimension psychologique et sociale de l’achat immobilier

Parallèlement, dans un rapport de La Fabrique Ecologique en cours de consultation, la première proposition consiste également à « faire évoluer la dimension psychologique et sociale de l’achat immobilier, notamment en revalorisant l’image du logement collectif ». La formule est plus douce, mais l’intention est la même. Elle rejoint la recommandation de la convention citoyenne pour le climat « Sensibiliser l’importance et l’intérêt de la ville plus compacte et construire une nouvelle culture de l’habitat collectif ». Les Français pensent mal, ils ont des désirs coupables, un peu de rééducation ne leur ferait pas de mal.

Bien sûr, il faut rendre la ville attractive, agréable à vivre et « durable ». Une bonne partie de la population y vit, et l’empreinte écologique des citadins n’est pas exemplaire par rapport à celle des ruraux. Il y a du travail à faire de ce côté-là. Faut-il pour autant imposer la ville et y consacrer tous les efforts d’adaptation au monde de demain ? Devons-nous abandonner toute idée de prendre en compte les souhaits exprimés par les Français avec constance depuis des années, et de rechercher une voie pour les rendre compatibles avec les défis de demain, qui sont d’ailleurs présents dès aujourd’hui.


Habiter la France de demain dans les villes mais aussi dans les campagnes

Nos modes de vie changent au gré des innovations techniques, l’automobile, la télévision, Internet, etc …, et certains évènements, comme le confinement causé par la crise sanitaire, sont de puissants moteurs de ce changement. Les évènements récents ont entraîné un développement rapide du télétravail, et provoqué un engouement pour les petites villes et les maisons individuelles.

Une occasion, semble-t-il de revisiter nos approches de la campagne, de l’enrichir, et de se lancer dans une recherche d’une offre de logements et de services, notamment de mobilité, aussi « durable » que dans les villes. Il y a en premier lieu la réutilisation d’un patrimoine ancien, souvent en mauvais état, peu adapté à la vie moderne. La revalorisation des centres bourg, amorcée pour les villes avec l’opération « cœur de ville », en serait une heureuse conséquence, elle rendrait les campagnes plus attractives, condition indispensable pour lutter contre les phénomènes de déserts médicaux, ou culturels.

Réemploi et adaptation de l’habitat traditionnel permettraient en outre d’économiser des matériaux de construction et, évidemment, de l’espace. Quant à la maison individuelle à construire, luttons contre l’étalement en préférant les opérations groupées, conduites avec des cahiers des charges exigeants. La proximité des centres et des services pour réduire le besoin de mobilité en sera un axe fort. Le transfert à l’intercommunalité de la compétence d’aménagement et de logement permet d’éviter le saupoudrage des permis de construire.

Et puis n’oublions pas que la maison individuelle offre un potentiel de captation d’énergie, du soleil ou du sol, bien supérieur à celui des immeubles collectifs, elle permet de recycler une bonne partie des déchets organiques, elle permet de se nourrir de sa production. Si une campagne de communication doit être lancée, ce serait plutôt pour donner envie aux habitants de ces maisons individuelles d’utiliser toutes ces potentialités, et de faire de leurs jardins, même ceux de tailles modestes, des hauts lieux de biodiversité. Une valorisation écologique de cet habitat en serait une heureuse conséquence.

Habiter la France de demain : Dans les villes, bien sûr, rendues plus durables et agréables à vivre, mais aussi dans les campagnes revitalisées et prêtes à faire émerger de nouveaux modes de vie, aussi durable que ceux des villes.



Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Pour la maison individuelle durable

Pour la maison individuelle durable

Rappelons que les premières maisons à énergie positive étaient des maisons individuelles ainsi que les maisons biosourcées.


Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


Regards croisés sur l’application de la RE2020 par la DHUP et Tribu Energie

Regards croisés sur l’application de la RE2020 par la DHUP et Tribu Energie

Regards croisés de deux experts sur la réglementation environnementale RE 2020 lors de la Journée EnerJ-meeting à Paris le 7 Septembre 2021


Réglementation RE2020, les textes d’arrêté et décret enfin parus !

Réglementation RE2020, les textes d’arrêté et décret enfin parus !

L'arrêté et le décret RE 2020 sont enfin parus ! XPair vous en présente tous les aspects essentiels !


Rénovation énergétique des logements en France, étude de l’ONRE et statistiques

Rénovation énergétique des logements en France, étude de l’ONRE et statistiques

L’ONRE (observatoire national de la rénovation énergétique) offre un panorama des rénovations énergétiques en France.


La construction hors site ou la construction industrialisée, le rapport de l’année

La construction hors site ou la construction industrialisée, le rapport de l’année

La construction hors site offre un nouvel angle d'action pour construire des bâtiments conformes à la prochaine RE2020 : sobres en énergie, performants et à moindre coût.


RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

La Réglementation Environnementale 2020, reportée à 2021, continue d'inclure nouveautés et évolutions. Nathalie Tchang, directrice BET TRIBU ENERGIE, nous en présente les détails.


2020 / 2030, dix ans pour sortir du pétrole et du gaz

2020 / 2030, dix ans pour sortir du pétrole et du gaz

Prenons connaissance du constat établi pour sortir du gaz et du pétrole et également de la fin des énergies fossiles.


4 webinars Cegibat : chaufferie, ICPE, autoconsommation, prix des énergies

4 webinars Cegibat : chaufferie, ICPE, autoconsommation, prix des énergies

Ne manquez pas les 4 webinars Cegibat pour tout savoir su la chaufferie, l'autoconsommation, le prix des énergies et ICPE !


Chaudières individuelles pour le collectif, compatibles avec la RE 2020

Chaudières individuelles pour le collectif, compatibles avec la RE 2020

La RE2020, en vigueur en janvier 2022, n'empêche pas d'installer des chaudières individuelles gaz dans les immeubles collectifs.


Décryptage - Le bâtiment aux prises avec une situation économique inédite

Décryptage - Le bâtiment aux prises avec une situation économique inédite

Prenons connaissance de l’examen des effets économiques de la pandémie, prises de paroles des fédérations professionnelles au cours du mois de Mars.


Chaleur renouvelable : bois et thermodynamique en tête

Chaleur renouvelable : bois et thermodynamique en tête

Selon les débats actuels sur l'énergie : recourir aux solutions renouvelables efficaces que sont la biomasse et le solaire.


Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Assistez au dialogue constructif entre deux personnages sur le nouveau DPE - Diagnostic Performance Energétique.


Décryptage - Le bâtiment aux prises avec une situation économique inédite

Décryptage - Le bâtiment aux prises avec une situation économique inédite

Prenons connaissance de la note de conjoncture établie par les statisticiens de l'INSSE du 11 Mars 2021.


Construction vertueuse en bois : répondre à la demande

Construction vertueuse en bois : répondre à la demande

Revenons sur la filière bois qui a commencé dans les années 80 ses actions de communication pour convaincre essentiellement les collectivités locales.