La France de demain à la ville et à la campagne

Par Dominique BIDOU, président d'honneur de l'Alliance HQE-GBC France le 10 Novembre 2021


« Faire AVEC le plus possible, CONTRE le moins possible », nous dit le paysagiste Gilles Clément. Il semble que cette formule de sagesse ne soit guère partagée par ceux qui imaginent « la France de demain », politiques, administrations et professionnels. Alors qu’une large majorité de Français souhaitent habiter en maison individuelle, tout ce petit monde n’a qu’une idée en tête, promouvoir l’appartement en zone dense. La ministre du logement a présenté le 14 Octobre dernier dix orientations pour « habiter la France de demain ».


maison individuelle

La maison individuelle offre un potentiel de captation d’énergie et de recyclage des déchets


Habiter la France de demain

Une vision du futur issue d’une large consultation des milieux concernés et de 4 000 français. Haro sur la campagne, pourrait-on en déduire, chargée d’un péché impardonnable, la consommation d’espaces. Est tout juste concédé à la campagne l’accueil de « tiers lieux », relais pour le télétravail. Et puisque les Français veulent des pavillons, et qu’ils ont donc tort, une campagne, de communication cette fois-ci, va être menée pour les faire changer de modèle culturel. Rien que ça.

En général, on adapte le produit aux attentes des acheteurs, et bien dans ce cas précis, ce sera l’inverse, il faudra que les futurs habitants adoptent les souhaits des aménageurs. On notera que la ministre s’est reprise, à la suite des nombreuses protestations qui se sont manifestées, mais l’esprit est bien là. Les écrits ne trompent pas, dit-on.


Faire évoluer la dimension psychologique et sociale de l’achat immobilier

Parallèlement, dans un rapport de La Fabrique Ecologique en cours de consultation, la première proposition consiste également à « faire évoluer la dimension psychologique et sociale de l’achat immobilier, notamment en revalorisant l’image du logement collectif ». La formule est plus douce, mais l’intention est la même. Elle rejoint la recommandation de la convention citoyenne pour le climat « Sensibiliser l’importance et l’intérêt de la ville plus compacte et construire une nouvelle culture de l’habitat collectif ». Les Français pensent mal, ils ont des désirs coupables, un peu de rééducation ne leur ferait pas de mal.

Bien sûr, il faut rendre la ville attractive, agréable à vivre et « durable ». Une bonne partie de la population y vit, et l’empreinte écologique des citadins n’est pas exemplaire par rapport à celle des ruraux. Il y a du travail à faire de ce côté-là. Faut-il pour autant imposer la ville et y consacrer tous les efforts d’adaptation au monde de demain ? Devons-nous abandonner toute idée de prendre en compte les souhaits exprimés par les Français avec constance depuis des années, et de rechercher une voie pour les rendre compatibles avec les défis de demain, qui sont d’ailleurs présents dès aujourd’hui.


Habiter la France de demain dans les villes mais aussi dans les campagnes

Nos modes de vie changent au gré des innovations techniques, l’automobile, la télévision, Internet, etc …, et certains évènements, comme le confinement causé par la crise sanitaire, sont de puissants moteurs de ce changement. Les évènements récents ont entraîné un développement rapide du télétravail, et provoqué un engouement pour les petites villes et les maisons individuelles.

Une occasion, semble-t-il de revisiter nos approches de la campagne, de l’enrichir, et de se lancer dans une recherche d’une offre de logements et de services, notamment de mobilité, aussi « durable » que dans les villes. Il y a en premier lieu la réutilisation d’un patrimoine ancien, souvent en mauvais état, peu adapté à la vie moderne. La revalorisation des centres bourg, amorcée pour les villes avec l’opération « cœur de ville », en serait une heureuse conséquence, elle rendrait les campagnes plus attractives, condition indispensable pour lutter contre les phénomènes de déserts médicaux, ou culturels.

Réemploi et adaptation de l’habitat traditionnel permettraient en outre d’économiser des matériaux de construction et, évidemment, de l’espace. Quant à la maison individuelle à construire, luttons contre l’étalement en préférant les opérations groupées, conduites avec des cahiers des charges exigeants. La proximité des centres et des services pour réduire le besoin de mobilité en sera un axe fort. Le transfert à l’intercommunalité de la compétence d’aménagement et de logement permet d’éviter le saupoudrage des permis de construire.

Et puis n’oublions pas que la maison individuelle offre un potentiel de captation d’énergie, du soleil ou du sol, bien supérieur à celui des immeubles collectifs, elle permet de recycler une bonne partie des déchets organiques, elle permet de se nourrir de sa production. Si une campagne de communication doit être lancée, ce serait plutôt pour donner envie aux habitants de ces maisons individuelles d’utiliser toutes ces potentialités, et de faire de leurs jardins, même ceux de tailles modestes, des hauts lieux de biodiversité. Une valorisation écologique de cet habitat en serait une heureuse conséquence.

Habiter la France de demain : Dans les villes, bien sûr, rendues plus durables et agréables à vivre, mais aussi dans les campagnes revitalisées et prêtes à faire émerger de nouveaux modes de vie, aussi durable que ceux des villes.



Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

EnerJ-meeting Paris le 9 février : « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »

EnerJ-meeting Paris le 9 février : « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »

Le 9 février 2023 aura lieu la 7 ème édition d'EnerJ-meeting Paris sur le thème « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »


Dimensionnement d’une PAC en habitat individuel : l’outil PACRéno du CSTB

Dimensionnement d’une PAC en habitat individuel : l’outil PACRéno du CSTB

Découvrez l'outil PACRéno du CSTB pour le dimensionnement d’une pompe à chaleur en habitat individuel.


Tableau de bord des labels Effinergie au 4eme trimestre 2022

Tableau de bord des labels Effinergie au 4eme trimestre 2022

Découvrez le tableau de bord des labels Effinergie au 4eme trimestre 2022 par l'observatoire BBC.


Déploiement à grande échelle de la rénovation globale performante de maisons individuelles

Déploiement à grande échelle de la rénovation globale performante de maisons individuelles

RESTORE poursuit la démarche RENOSTANDARD, pour une rénovation globale et performante de la maison individuelle.


RE2020 pour surfaces inf. à 50 m2, extensions et constructions temporaires

RE2020 pour surfaces inf. à 50 m2, extensions et constructions temporaires

A partir du 1er janvier 2023, l’obligation réglementaire de la RE 2020 est étendue. Découvrez ces nouvelles mesures.


Le parc de logements par classe de performance énergétique

Le parc de logements par classe de performance énergétique

Voici l'état du parc de logements par classe énergétique au 1er janvier 2022 : les DPE tiennent compte de la modification de calcul opérée en 2021.


Solutions de rénovation globale de maisons individuelles : les 11 projets de référence « Rénostandard »

Solutions de rénovation globale de maisons individuelles : les 11 projets de référence « Rénostandard »

11 projets de référence Rénostandard sous les lumières du programme PROFEEL et du CSTB : découvrez les solutions de rénovation globale de maisons individuelles


Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Les étiquettes énergétiques F et G liées au DPE sont un fléau pour le patrimoine de logements sociaux, au coeur des enjeux du secteur bâtiment. Comment les éradiquer ?


Pompe à chaleur pour répondre à la RE2020 dans les logements collectifs

Pompe à chaleur pour répondre à la RE2020 dans les logements collectifs

Avec la réglementation environnementale RE2020, les pompes à chaleur sont devenues quasiment obligatoire, même pour les logements collectifs.


Réseaux de chaleur et de froid urbains

Réseaux de chaleur et de froid urbains

Découvrez les solutions pour les réseaux de chaleur et de froid urbains développées par Wilo.


Réversibilité des bâtiments : des enseignements issus de retour d’expérience

Réversibilité des bâtiments : des enseignements issus de retour d’expérience

La réversibilité des bâtiment est un nouveau mode de conception durable et économique. Les retours d'expérience offrent de nombreux enseignements.


Première solution double-flux avec homologation incendie C4

Première solution double-flux avec homologation incendie C4

Aldes a développé la première solution double-flux avec homologation incendie C4. Découvrez cette solution de ventilation.


Un réseau d'artisans RGE pour l'installation des pompes à chaleur

Un réseau d'artisans RGE pour l'installation des pompes à chaleur

Pour atteindre l'objectif de neutralité carbone à l'horizon 2050, les pompes à chaleur (PAC) s'avèrent la solution idéale pour bénéficier d'un confort tout en utilisant EnR et électricité décarbonée.


10 millions de logements chauffés par PAC en 2030

10 millions de logements chauffés par PAC en 2030

Équilibre des Énergies partage ses propositions pour atteindre 10 millions de logements chauffés par pompe à chaleur en 2030


Rénovation énergétique dans les territoires : synergies des acteurs publics et privés

Rénovation énergétique dans les territoires : synergies des acteurs publics et privés

Prenons connaissance de la restitution des travaux du groupe de travail dans le cadre des rencontres du Club « Un habitat rénové et performant : efficience énergétique et décarbonation.